OnNousCacheTout  " LE FORUM " Forum Index

OnNousCacheTout " LE FORUM "
Faits de société, politique, pouvoir, conspirations, mensonges et vérités...

 FAQFAQ   SearchSearch   MemberlistMemberlist   UsergroupsUsergroups   RegisterRegister 
 ProfileProfile   Log in to check your private messagesLog in to check your private messages   Log inLog in 



  
Inscrivez-vous , pour poster et re poster , donner vos avis , ici vous ne serez pas maudits
Le col de Daytlov

 
Post new topic   Reply to topic    OnNousCacheTout " LE FORUM " Forum Index ->
Les forums
-> Les énigmes de l'histoire.
Previous topic :: Next topic  
Author Message
ilcherche


Offline

Joined: 25 Oct 2020
Posts: 10
Localisation: pyrenees
Point(s): 0
10: 17.00

PostPosted: Sun 1 Nov 2020 - 16:38    Post subject: Le col de Daytlov Reply with quote

une affaire a connaître,''L'Affaire du col Dyatlov est un événement qui se solda par la mort de neuf skieurs/randonneurs dans le nord de l'Oural (en Union soviétique, aujourd'hui en Russie), approximativement1 dans la nuit du 1er au 2 février 1959. Elle eut lieu sur le versant est du mont Kholat Syakhl (Холат Сяхыл, nom mansi signifiant « Montagne morte »). Le col de montagne où se déroula l'affaire a depuis été renommé col Dyatlov (Перевал Дятлова) d'après le nom du chef du groupe, Igor Dyatlov (Игорь Дятлов). L'absence de témoins oculaires a donné naissance à beaucoup de spéculations. L'enquête menée par les autorités soviétiques détermina uniquement qu'« une force irrésistible » inconnue avait causé la mort des randonneurs. L'accès à la région fut interdit pour les skieurs et autres aventuriers pendant trois ans après l'affaire2. La chronologie des événements dans la nuit du 1er au 2 février reste incertaine, faute de survivant3,4.

Les enquêteurs ont déterminé que les randonneurs arrachèrent leur tente de l'intérieur et sortirent nu-pieds dans la neige. Leurs corps, retrouvés dans un rayon de 1,5 km de l'emplacement de leur tente5, ne présentaient pas de signes de lutte, mais deux victimes présentaient des crânes fracturés, deux des côtes cassées, et il manquait la langue et les yeux de l'une d'entre elles3. Quatre victimes retrouvées tardivement ont fait l'objet d'une expertise physico-technique qui a révélé que les habits de deux d'entre elles présentaient des niveaux élevés de radiations dus, selon l'expert de l'époque, à de la « poussière radioactive tombée de l'atmosphère » ou à la « manipulation de substances radioactives » sur leur lieu de travail6,a......"

Si quelqu'un a des idées sur ce qu'est arrivé a ces jeûnes ?
Following members like this message:
Webmaster1 (03/11/20)


Back to top
Publicité






PostPosted: Sun 1 Nov 2020 - 16:38    Post subject: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Back to top
Webmaster1
Administrateur

Offline

Joined: 11 Mar 2014
Posts: 6,831
Féminin Cancer (21juin-23juil) 蛇 Serpent
Point(s): 471
10: 4.09

PostPosted: Tue 3 Nov 2020 - 10:39    Post subject: Re: Le col de Daytlov Reply with quote

ilcherche wrote:
une affaire a connaître,''L'Affaire du col Dyatlov est un événement qui se solda par la mort de neuf skieurs/randonneurs dans le nord de l'Oural (en Union soviétique, aujourd'hui en Russie), approximativement1 dans la nuit du 1er au 2 février 1959. Elle eut lieu sur le versant est du mont Kholat Syakhl (Холат Сяхыл, nom mansi signifiant « Montagne morte »). Le col de montagne où se déroula l'affaire a depuis été renommé col Dyatlov (Перевал Дятлова) d'après le nom du chef du groupe, Igor Dyatlov (Игорь Дятлов). L'absence de témoins oculaires a donné naissance à beaucoup de spéculations. L'enquête menée par les autorités soviétiques détermina uniquement qu'« une force irrésistible » inconnue avait causé la mort des randonneurs. L'accès à la région fut interdit pour les skieurs et autres aventuriers pendant trois ans après l'affaire2. La chronologie des événements dans la nuit du 1er au 2 février reste incertaine, faute de survivant3,4.

Les enquêteurs ont déterminé que les randonneurs arrachèrent leur tente de l'intérieur et sortirent nu-pieds dans la neige. Leurs corps, retrouvés dans un rayon de 1,5 km de l'emplacement de leur tente5, ne présentaient pas de signes de lutte, mais deux victimes présentaient des crânes fracturés, deux des côtes cassées, et il manquait la langue et les yeux de l'une d'entre elles3. Quatre victimes retrouvées tardivement ont fait l'objet d'une expertise physico-technique qui a révélé que les habits de deux d'entre elles présentaient des niveaux élevés de radiations dus, selon l'expert de l'époque, à de la « poussière radioactive tombée de l'atmosphère » ou à la « manipulation de substances radioactives » sur leur lieu de travail6,a......"

Si quelqu'un a des idées sur ce qu'est arrivé a ces jeûnes ?


Merci je ne connaissais pas , en cherchant sur le net ...

https://fr.rbth.com/histoire/84304-tragedie-col-dyatlov-theories


Back to top
Visit poster’s website
ilcherche


Offline

Joined: 25 Oct 2020
Posts: 10
Localisation: pyrenees
Point(s): 0
10: 17.00

PostPosted: Fri 13 Nov 2020 - 12:59    Post subject: Le col de Daytlov Reply with quote

Cette histoire est totalement folle !
Y a aussi Elysabeth de Caligni sur nurea tv qui décrit bien l'histoire .
Pour moi ils ont été victimes d'ondes mais était il visé ?


Back to top
Webmaster1
Administrateur

Offline

Joined: 11 Mar 2014
Posts: 6,831
Féminin Cancer (21juin-23juil) 蛇 Serpent
Point(s): 471
10: 4.09

PostPosted: Sat 14 Nov 2020 - 12:14    Post subject: Le col de Daytlov Reply with quote

traumas résultant d’une grande violence : langue et yeux arrachés, cages thoraciques et crânes fracturés , étranges traces de radioactivité et d’énigmatiques inscriptions.

Selon un internaute :
Quote:
En ce qui concerne la tente, il est dommage de ne pas avoir relevé le fait certain et consigné dans les PV d'enquête, que celle-ci comportait des entailles verticales qui pouvaient évoquer une surveillance de ce qui ce passait à l'extérieur?
Egalement, on a retrouver la lampe de poche de Dyatlov plantée sur un piquet de la tente, éteinte, mais en état de marche???? C'est curieux, Non?

Penser que les 2 corps sont sous une couverture provient d'une légende! On voit parfaitement bien sur la photo que c'est la chemise à carreaux d'un Dyatlovite qui déborde sur le côté! Ceux qui y voient une couverture sont victimes d'une pareidolie ou de l'intox que l'on trouve partout sur le net!

Les os de de Ludmila n'étaient pas broyés.... ne rajoutons pas à l'horreur... elle a assez souffert comme ça!
Je cite le rapport d'autopsie " Hémorragie étendue dans le ventricule droit du coeur, fracture bilatérale multiple des côtes, hémorragie interne abondante dans la cavité thoracique (causée par l'action d'une grande force)... temps de survie aux blessures évalué à +ou - 30 minutes.... les cornes de l'os hyoïde sont inhabituellement mobiles (étranglement) mais elle n'a pas été étranglée, aucune trace extérieure. Bref, pour résumer, elle a eu un inversement bilatéral des côtes.
L'abstraction de la langue et des yeux sont probablement post-mortem car il n'y a pas de traces d'ecchymose dans les tissus mous! Mais, effectivement le doute est permis.... il y a des traces de sang dans l'estomac (mais pas une hémorragie comme cité)!
Aucun os n'a été pulvérisés! Cassés mais pas pulvérisés.

La puissance qui a frappé les corps est assimilable à une onde de choc! La puissance en question correspond à une onde choc. De quelle provenance? Mystère....

La couleur brun orangée est souvent constaté sur les personne ayant subit une congélation!
La radioactivité est très relative, et contrairement à ce qui a été dit ici, il n'a pas été constaté de radioactivité sur les corps.
La radioactivité à été constaté je cite :
Sur un chandail marron trouvé sur Ludmila - 9900 désintégration par minute
Sur la ceinture d'un pull trouvé sur Kolevatov - 5600 désintégrations )par minute
Au fond du pantalon trouvé sur Koletarov - 5000 désintégrations par minute
Rien sur les corps de défunts!

Au vu de ces constatations, il faut laisser aux experts, il me semble, le soin dans tirer des conclusions!
Les cercueils sont toujours scellés, même en France!!!! Il ne faut jamais avoir assister à une mise en bière pour s'étonner de ce fait!
Les cercueils en Zinc sont utilisés, chez nous comme en Russie, dans le cas de transport de corps assez éloigné! Les cercueils de zinc ne sont pas utilisés qu'en présence de radiation. Je pense ne pas avoir à faire un dessein pour expliquer que l'état des corps et le déplacement, justifiait des cercueils en zinc!

Que la famille n'ait pas pu voir les corps me semble normal! Nous sommes tous horrifiés par les image que l'on voit. Qu'en serait-il si c'était un membre proche de notre famille???? Un fils, une fille, une soeur, une mère..... Je ne comprends pas que vous ne soyez pas sensible à ce qui n'est pas un détail! Il faut être complétement cinglé pour montrer un tel spectacle à un membre de la famille!

La photo de l'homme cagoulé est un fake! Ok

Pour les montres....

Thibaut Brignolle ne portait qu'une montre en temps normal... Là il en avait deux! Pourquoi? La montre de qui? Mais l'important est surtout de se demander ce que cela voulait dire... et le fait qu'elle ne soit pas arrêtées à la même heure... Les deux chocs ne peuvent pas avoir été en différé sur deux montres sur la même personne! Une a subi un choc avec quelqu'un, et la deuxième un autre avec quelqu'un d'autre!
Peut-être ceci a une importance dans la chronologie des faits pour comprendre ce qui s'est passé? Qui sait?

Mais sinon les talents de la conteuse sont indéniables.

J'ai arrêté de visionner la vidéo à 56:56min
Cordialement




Back to top
Visit poster’s website
Webmaster1
Administrateur

Offline

Joined: 11 Mar 2014
Posts: 6,831
Féminin Cancer (21juin-23juil) 蛇 Serpent
Point(s): 471
10: 4.09

PostPosted: Sat 14 Nov 2020 - 12:40    Post subject: Le col de Daytlov Reply with quote

Les conclusions de l'enquête 60 ans après


Quote:
Durant plus de 60 ans, l’on a tenté de déterminer la cause de la mort de ce groupe d’alpinistes lors de l'ascension d’un sommet de l'Oural du Nord, en 1959. Le nombre de théories quant à cet événement aussi tragique qu’énigmatique approchait la centaine, mais le bureau du procureur général a récemment communiqué les résultats de son enquête.
Russia Beyond désormais sur Telegram ! Pour recevoir nos articles directement sur votre appareil mobile, abonnez-vous gratuitement sur https://t.me/russiabeyond_fr

Le décès de ce désormais tristement célèbre groupe de touristes en 1959 aurait été provoqué par une avalanche, qui se serait abattue sur le col en raison d’une subite détérioration des conditions météorologiques. Cela a été annoncé le 11 juillet 2020 par Andreï Kouriakov, chef adjoint du bureau du procureur général du district fédéral de l'Oural.




Après l'avalanche, les membres de l’expédition auraient décidé de quitter leur tente de toute urgence, mais auraient ensuite succombé à des gelures et blessures.

« Après avoir quitté la tente, le groupe est parti ensemble, sans panique, sur 50 mètres. Ils sont allés jusqu’à une arête rocheuse. C'est un limiteur naturel pour une avalanche. Ils ont tout fait parfaitement bien. Mais voici la deuxième raison pour laquelle le groupe a été, disons, condamné à mort : il n'est pas revenu. Quand ils ont fait demi-tour, ils n'ont pas vu la tente », a-t-il déclaré, ajoutant que cette nuit-là, la visibilité était de 6 à 16 mètres.

Kouriakov a déclaré que les touristes avaient alors atteint une zone boisée et allumé un feu, qui a subsisté une heure et demie. Deux membres du groupe sont par la suite morts de gelures. Le reste a décidé de se séparer, a révélé l'enquête. Un groupe était dirigé par Igor Dyatlov, l'autre par Semion Zolotarev, un instructeur en tourisme.

« Le sous-groupe qui comprenait Dyatlov a commencé à ramper vers la tente sur ses traces. Les touristes ont gelé immédiatement lorsqu'ils ont quitté la zone forestière, la température y était de moins 40-45 degrés, avec un vent pénétrant », a expliqué le chef adjoint du bureau du procureur.

Le second sous-groupe s'est également dirigé vers la tente, après avoir fabriqué un revêtement de sol afin de mieux y adhérer, mais ils ont eux-mêmes provoqué un mouvement de neige et ont été projetés hors de ce revêtement et recouverts d'une couche de neige de trois mètres. Les alpinistes ont ainsi subi de lourdes fractures sous des tonnes de neige. Or, ce sont ces blessures mécaniques qui ont donné lieu à bon nombre de théories toutes plus diverses les unes que les autres pour expliquer les faits.

« Cela a été une lutte héroïque. Il n’y a pas eu de panique. Mais ils n'avaient aucune chance de s’en sortir dans ces circonstances », a souligné le bureau du procureur général.

Lire aussi : Les trois mystères les plus fascinants de Russie, autres que l'incident du col Dyatlov

Détails de l'expédition et affaire classée secrète
Fonds à la mémoire du groupe Dyatlov
Selon le plan approuvé par la Commission urbaine d’itinéraire de la région de Sverdlovsk, la randonnée de janvier-février 1959 sous la direction d'Igor Dyatlov, étudiant en cinquième année du département d'ingénierie radio de l'Université technique d'État de l'Oural, devait durer de 16 à 18 jours. Les participants avaient prévu de parcourir 300km à skis et de gravir deux sommets – ceux d’Otorten et d’Oïka-Tchakour. Tous les participants avaient une expérience de la randonnée et l'équipement nécessaire. Le groupe était composé d'étudiants et de diplômés de l'université, et accompagné de l'instructeur Semion Zolotarev.

Pendant l'expédition, un des membres du groupe, Iouri Ioudine, a eu un problème à la jambe, et est donc retourné à Sverdlovsk (ancien nom d’Ekaterinbourg). Il a été le seul survivant (il est mort en 2013 des suites d’une longue maladie).




Avant le 14 février 1959, le groupe devait envoyer un télégramme depuis un point de l'itinéraire, le village de Vijaï, mais aucun touriste ne s'y est présenté. Le 20 février, la recherche du groupe a par conséquent commencé. Le 26 février, sur un col situé à 300 mètres du sommet de la montagne Kholatchakhl, plus tard appelé col Dyatlov, l'équipe de recherche a trouvé une tente avec les effets personnels et les documents du groupe. Le lendemain, à une grande distance de là, ils ont découvert le corps de quatre membres du groupe, dont Dyatlov. La dépouille des autres a été retrouvée en mars et en mai de la même année.

Dès que les défunts ont été découverts, une enquête a été ouverte. À l'époque, l'examen médico-légal a conclu que six des participants étaient morts de froid, et que trois autres avaient des fractures, qui auraient pu être causées par une « force irrésistible », dont l'enquête n'a pas pu identifier la source.

Le 28 mai 1959, le bureau du procureur de la région de Sverdlovsk a abandonné l’enquête, citant comme cause du décès la formulation vague « une force spontanée que ces personnes n'ont pas été en mesure de surmonter ».



L'affaire elle-même a été classée secrète en raison, selon le bureau du procureur, d'un document qui décrivait des méthodes secrètes d’éclaircissement d’informations pendant l'enquête. Tous les autres matériaux ont été classés en raison de ce document.

L'histoire de la mort du groupe n'a ainsi été connue en Russie et dans le monde entier que dans les années 90. De nombreux livres, ainsi que des documentaires et des longs métrages, ont depuis vu le jour au sujet de cette mystérieuse histoire.

Lire aussi : Quand les occultistes nazis cherchaient secrètement des vestiges atlantes en URSS

75 théories et sujet clos
Fonds à la mémoire du groupe Dyatlov
Au total, le bureau du procureur a étudié 75 versions de l'incident, et certaines comprenaient l’implication d’OVNI, de tests de missiles, d’une explosion nucléaire, d’un ouragan, d’un tremblement de terre, d’une avalanche, ou encore d’espions étrangers. La plupart de ces théories a néanmoins été écartée au cours de l’enquête.

Lors de la conférence de presse, le bureau du procureur général a finalement déclaré que la pente où se trouvait le groupe était propice aux avalanches, et a suggéré au département du ministère des Situations d’urgence et au gouverneur de la région de Sverdlovsk de la sécuriser.

L'Université fédérale de l'Oural a de son côté recommandé aux touristes de renoncer aux expéditions vers le col Dyatlov.

« Formellement, c'est la finale. Le sujet est clos », a conclu Kouriakov.

« Les proches ne seront pas d'accord avec cette conclusion »
Fonds à la mémoire du groupe Dyatlov
Evgueni Tchernoussov, avocat du fonds public à la mémoire du groupe Diatlov, est toutefois en désaccord avec la version du bureau du procureur général.

« Les parents ne seront pas d'accord avec cette conclusion, […] seule la version anthropique [est possible]. En fait, cette enquête n'a rien donné », a-t-il déclaré.

En réalité, l’enquête du parquet s’avère par ailleurs avoir été menée illégalement, étant donné que l’affaire avait été classée et que réaliser une enquête n’est possible que lorsqu’une affaire demeure ouverte, a précisé Tchernoussov.

Il a été soutenu par Iouri Kountsevitch, responsable du Fonds à la mémoire du groupe Dyatlov, qui a également souligné que ce dernier insistera sur la reprise des actions d'investigation sur la mort de ces jeunes gens.

Dans cet autre article, nous nous penchons sur les trois théories les plus sensationnelles entourant cette affaire.

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.

RUSSIEHISTOIREMYSTÈRESTRAGÉDIE DU COL DYATLOV


https://fr.rbth.com/histoire/85025-col-dyatlov-conclusion-enquete-procureur


Back to top
Visit poster’s website
Webmaster1
Administrateur

Offline

Joined: 11 Mar 2014
Posts: 6,831
Féminin Cancer (21juin-23juil) 蛇 Serpent
Point(s): 471
10: 4.09

PostPosted: Sat 14 Nov 2020 - 13:02    Post subject: Le col de Daytlov Reply with quote

Incroyable ! alors que ce matin je me suis inscrite sur un twitter RUSSE , pour d'autres raisons , et sans encore l'avoir parcouru
Je viens de tomber sur cette info

Les familles des personnes tuées sur le col de Dyatlov préparent un procès contre les auteurs de la série sur la tragédie:
http://go.tass.ru/aYqT Photo: © Domaine public/Wikimedia Commons

Les familles des personnes tuées sur le col de Dyatlov préparent un procès contre les auteurs de la série sur la tragédie
Les noms des touristes de la série télévisée « Dyatlov’s Pass » ont été utilisés sans le consentement de parents
ECATERINBURG, 14 novembre. /TASS/. Les proches du groupe Dyatlov, décédé en 1959 dans la région de Sverdlovsk (nord), n’ont pas donné leur consentement à l’utilisation des noms des touristes de la série sur la tragédie. Ils ont l’intention d’aller au tribunal, Yevgeny Chernousov, un avocat de la Fondation mémoire Dyatlov, a déclaré à TASS.

Début novembre, la première à huis clos de la série dramatique « Dyatlov’s Pass » sur l’enquête sur la mort d’un groupe d’étudiants en février 1959 a eu lieu dans la région de Sverdlovsk, dans le nord du pays. Les créateurs du projet ont promis que la finale donnera une réponse « significative et émotionnelle » à l’énigme qui inquiète les chercheurs depuis des années. Les téléspectateurs russes verront la série sur la TNT à partir du 16 novembre, ainsi que sur la plateforme Premier.

« Dans la série a laissé des noms, des prénoms et des noms de famille de « Woodlovts », il devrait être coordonné avec des parents. La sœur d’Igor Dyatlov prévoit maintenant d’aller devant les tribunaux », a déclaré M. Chernousov, précisant que d’autres membres de sa famille planifiaient cela.

Il a noté que l’alignement de l’intrigue et des images des personnages dans les œuvres d’art n’est pas nécessaire, mais les noms, prénoms et noms de famille qui identifient les personnages comme des personnes spécifiques doivent être convenus avec eux ou leurs représentants. Il a ajouté que personne de l’équipe de tournage n’avait rencontré des parents dont il représentait les intérêts. À son avis, cela est dû au fait que l’opinion des auteurs sur la cause de la tragédie ne coïncide pas avec la position des parents.

« Dans les livrets de publicité, vous pouvez voir la même phrase obsessionnelle que le film est basé sur des événements réels et de nouvelles informations, soi-disant inconnues auparavant. Je déclare qu’aucune autre enquête n’a été menée depuis 1959 sur cette affaire pénale. Jusqu’à présent, on ne sait pas ce qui s’est réellement passé en 1959 sur le laissez-passer mentionné », a déclaré l’avocat.

Le col de Dyatlov est l’endroit où le groupe de touristes est mort dans les environs du mont Otorten dans l’Oural du Nord en février 1959. Neuf skieurs de l’Institut polytechnique de l’Oural (aujourd’hui l’Université fédérale de l’Oural) ont été tués : cinq étudiants, trois ingénieurs et un instructeur de la base touristique. Le chef du groupe était Igor Dyatlov. Selon les données officielles de l’examen médico-légal, la plupart des touristes ont gelé, mais certains ont été trouvés pour avoir des blessures graves. Diverses versions de l’incident ont été élaborées, y compris l’effondrement de la neige sur la tente, l’attaque de prisonniers fugitifs, la mort aux mains des peuples autochtones, la querelle entre les touristes. En février 2019, le Bureau du Procureur général de la Fédération de Russie a annoncé une inspection du cas du groupe Dyatlov, les versions prioritaires du décès ont été nommées comme un ouragan, une avalanche et des dalles de neige. Le 11 juillet 2020, le chef du groupe qui a effectué l’inspection, Kuryakov a déclaré à la presse que les touristes sont morts d’une avalanche. Par la suite, le Fonds de mémoire publique du groupe de Dyatlov, dont les représentants n’étaient pas d’accord avec les conclusions, a demandé de procéder à un contrôle officiel des actions de Kuryakov.


Back to top
Visit poster’s website
Display posts from previous:   
Post new topic   Reply to topic    OnNousCacheTout " LE FORUM " Forum Index ->
Les forums
-> Les énigmes de l'histoire.
All times are GMT + 2 Hours
Page 1 of 1

 
Jump to:  

Portal | Index | Create a forum | Free support forum | Free forums directory | Report a violation | Cookies | Charte | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group