OnNousCacheTout  " LE FORUM " Forum Index

OnNousCacheTout " LE FORUM "
Faits de société, politique, pouvoir, conspirations, mensonges et vérités...

 FAQFAQ   SearchSearch   MemberlistMemberlist   UsergroupsUsergroups   RegisterRegister 
 ProfileProfile   Log in to check your private messagesLog in to check your private messages   Log inLog in 

La Convention climatique et le cul de la crémière

 
Post new topic   Reply to topic    OnNousCacheTout " LE FORUM " Forum Index ->
Les forums
-> Nature et écologie
Previous topic :: Next topic  
Author Message
Marine
Administrateur

Offline

Joined: 11 Mar 2014
Posts: 6,700
Féminin Cancer (21juin-23juil) 蛇 Serpent
Point(s): 471
10: 4.21

PostPosted: Wed 24 Jun 2020 - 16:08    Post subject: La Convention climatique et le cul de la crémière Reply with quote

ECOLOGIE
La Convention climatique et le cul de la crémière
FABRICE NICOLINO · MIS EN LIGNE LE 24 JUIN 2020 · PARU DANS L'ÉDITION 1457 DU 24 JUIN
Politicien un jour, politicien toujours. Le père Macron a donc décidé la voie de l'entourloupe, qui est depuis trois ans sa marque de fabrique.


Depuis ­octobre 2019, 150 personnes tirées au sort forment la Convention citoyenne pour la transition écologique, devenue Convention citoyenne pour le climat. Et leurs 150 propositions sont désormais sur la table du président de la République.

Les 150 ne sont pas en cause, et je tiens à l’écrire pour ceux qui tomberaient sur ces lignes. L’ensemble du processus a été cornaqué aux petits oignons par des experts. Certains de ces derniers sont sympathiques, d’autres exécrables, mais tous sont compatibles avec le cadre implicite des discussions : on ne touche à aucune structure, on ripoline. Leur rôle a été considérable, jusque dans l’écriture des propositions.

À un moment plus serein de l’histoire humaine, j’aurais volontiers rigolé de cette lumpige Farce, comme écrivit le jeune Marx à propos de tout autre chose. Une farce misérable. Car en effet, ces visions appartiennent à un monde disparu, probablement celui du rapport Brundtland (1989) ou du premier Sommet de la Terre de Rio (1992). C’est de cette époque qu’est née l’expression « développement durable », quintessence du greenwashing, grand art consistant à faire semblant.

À LIRE AUSSI : Convention citoyenne pour le climat : caramba, encore raté !
Il était déjà manifeste que le dérèglement climatique dominait de très loin l’avenir de toutes les formes vivantes. Et cela a été écrit en temps réel, y compris par moi. Trente ans ont passé, et la crise écologique est d’évidence devenue incontrôlable. Ce qui aurait pu être fait ne l’a pas été.

Retour à la convention. Sa plus grande « audace » semble être de réclamer un ajout à la Constitution, qui dirait que « la République garantit la préservation de la biodiversité, de l’environnement et lutte contre le dérèglement climatique ». Mazette ! Il y a seize années, la Charte de l’environnement, elle aussi constitutionnelle, proclamait que « la préservation de l’environnement doit être recherchée au même titre que les autres intérêts fondamentaux de la Nation ». On a vu.

Le reste est encore plus dérisoire. On souhaite obliger à isoler thermiquement les habitations, ce qui fera plaisir au BTP, bien que deux lois considèrent déjà la question. On voudrait limiter à 110 km/h la vitesse sur les autoroutes. Cela ne passera pas, mais surtout, pas un mot sur le triomphe des SUV, bien plus climaticides que les bagnoles anciennes, la clim – 15 % d’essence en plus –, la bagnole électrique, aussi pourrave que l’autre.

À LIRE AUSSI : Écocide : qui seront les coupables ?
Ainsi de suite. Les pesticides ? On les réduit de 50 % en 2025, comme avait promis le gouvernement dès 2008 tout en augmentant leur usage. On court à petits pas vers l’agroécologie – 50 % des terres en 2040 –, on transforme la PAC en « levier de transformation » – courage ! –, on crée un poste de « défenseur de l’environnement », on en revient à une consigne du verre, et au total, on construit « un nouveau modèle ».

Il n’y a pas d’adversaires, encore moins d’ennemis, vu qu’on est tous frères. Pas de FNSEA, pas de Total, pas de Bayer-Monsanto, pas de nucléaire gaspillant l’argent public par milliards d’euros. Le pire, qui n’est pas le plus drôle – quoique –, c’est que tout déborde de franchouillardise. L’Europe n’existe pas. La Chine, épicentre de la crise globale, n’existe pas. Les échanges commerciaux, dévastateurs des écosystèmes et du climat, n’existent pas.

En 2007, le Sarkozy nouveau lançait lui aussi sa lumpige Farce, appelée Grenelle de l’environnement. Prévu comme le premier étage d’une « révolution écologique » – citation exacte –, le Grenelle n’aura servi qu’une saison, car une bulle de savon est là pour disparaître dans l’éther.

Macron veut tout : le beurre, l’argent du beurre et le cul de la crémière. Mais comme on ne contrôle pas tout ce qu’on dit, il a déjà annoncé la vraie couleur dans son dernier discours : « La seule réponse […] est de travailler et de produire davantage. » Exactement le programme de la crise climatique. Produire plus, c’est émettre plus de gaz. Bouffon, va. ●





https://charliehebdo.fr/2020/06/ecologie/la-convention-climatique-et-le-cul…


Back to top
Visit poster’s website
Publicité






PostPosted: Wed 24 Jun 2020 - 16:08    Post subject: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Back to top
Display posts from previous:   
Post new topic   Reply to topic    OnNousCacheTout " LE FORUM " Forum Index ->
Les forums
-> Nature et écologie
All times are GMT + 2 Hours
Page 1 of 1

 
Jump to:  

Portal | Index | Create a forum | Free support forum | Free forums directory | Report a violation | Cookies | Charte | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group