OnNousCacheTout  " LE FORUM " Forum Index

OnNousCacheTout " LE FORUM "
Faits de société, politique, pouvoir, conspirations, mensonges et vérités...

 FAQFAQ   SearchSearch   MemberlistMemberlist   UsergroupsUsergroups   RegisterRegister 
 ProfileProfile   Log in to check your private messagesLog in to check your private messages   Log inLog in 



  
Inscrivez-vous , pour poster et re poster , donner vos avis , ici vous ne serez pas maudits
Le lâcher prise et accepter l'impermanence

 
Post new topic   Reply to topic    OnNousCacheTout " LE FORUM " Forum Index ->
Les forums
-> Agir au quotidien
Previous topic :: Next topic  
Author Message
Webmaster1
Administrateur

Offline

Joined: 11 Mar 2014
Posts: 6,772
Féminin Cancer (21juin-23juil) 蛇 Serpent
Point(s): 471
10: 4.01

PostPosted: Fri 7 Feb 2020 - 21:24    Post subject: Le lâcher prise et accepter l'impermanence Reply with quote

Lâcher-prise et accepter l’impermanence


La définition du terme lâcher-prise nous dit : « laisser aller ce qu’on tient avec force ». Si aujourd’hui ce concept « à la mode » est devenu synonyme de zen et de méditation, il est fort dommage de simplement l’associer à une méthode de relaxation.
En réalité le lâcher prise s’oppose au terme de contrôle et/ou de perfection. En effet on souhaite tous plus ou moins avoir le contrôle sur notre travail, sur notre vie personnelle, sur nos émotions, sur les uns et les autres, etc… Et nous aimerions aussi avoir le contrôle sur les événements qui, justement, sont hors de notre contrôle.

L’impermanence, c’est quoi ?

L ‘impermanence, comme son nom l’indique, est ce qui n’est pas permanent. La fleur est un parfait exemple de l’impermanence : épanouie aujourd’hui, fanée demain, elle laissera sa place à un fruit, ou pas…



Dans nos vies, de nombreux événements sont hors de contrôle : perte d’un être cher, séparation, perte d’un emploi, agressions, etc… et nous devons faire face. Comment voir ce qui est contrôlable et ce qui ne l’est pas ? La première chose à savoir est que nous pouvons nous contrôler , et c’est déjà beaucoup ! L’élément essentiel pour lâcher prise est la confiance en soi (en nos capacités, en nos buts, etc.). En ayant confiance en soi, on se sent en contrôle de nos moyens, ce qui nous permet de lâcher prise.

Une personne qui utiliserait toujours les mêmes moyens pour arriver à ses fins, même sans succès, ne lâche pas prise. Il est souvent plus simple de laisser les choses aller, et de prendre le temps pour trouver de nouvelles perspectives. S’entêter dans une solution stérile ne fait qu’augmenter la souffrance, baisser la confiance en soi et en ses propres choix.

Lâchez-prise !
Nous réagissons la plupart du temps sur le coup d’une émotion. Comment ne pas laisser notre colère nous envahir, lorsque nous sommes au travail, dans les bouchons et/ou toute autre situation stressante ? Tout simplement en s’exerçant à lâcher prise, dès que cela s’avère possible et vital.

Le lâcher-prise peut être confondu avec le désengagement d’une personne face à une situation. Le lâcher prise n’est pas un manque d’engagement ou d’implication, c’est simplement laisser aller les événements sur les quels nous n’avons aucun contrôle.

Le lâcher-prise a donc souvent comme contraire le contrôle. Les émotions telles que la colère, le ressentiment, le stress , ou encore la jalousie viennent souvent d’un besoin de contrôler à tout prix les choses, les événements, voir parfois autrui.


L’impermanence (Anitya en sanscrit), est d’après le bouddhisme, une des trois caractéristiques de toute chose, avec l’Anatman (absence de soi) et le Duhka (la souffrance). Selon Gautama Bouddha, l’impermanence s’avère la cause de la souffrance (Dukkha) car ce qui est impermanent n’est pas satisfaisant. Vous pensez souvent à votre futur ou à votre passé ? Vous placez la barre très haute pour réussir un objectif que vous vous êtes fixé ? En plus d’être usant psychologiquement, vous vous faites souffrir en vous installant dans une spirale négative… Et c’’est complètement humain ! La société dans laquelle nous vivons favorise grandementce type de comportement.

Des solutions pour ne plus se laisser enfermer :
La méditation et/ou la sophrologie.
Vider son sac, auprès d’un ami ou d’un professionnel de santé.
Se faire confiance et donc faire confiance à autrui, savoir se reposer sur un tiers, oser demander de l’aide si nécessaire et savoir dire Non.
Danser, chanter, rire, se faire du bien.
Instaurer un mot ou un signal d’alerte lorsque la négativité prend le dessus.


Back to top
Visit poster’s website
Publicité






PostPosted: Fri 7 Feb 2020 - 21:24    Post subject: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Back to top
Webmaster1
Administrateur

Offline

Joined: 11 Mar 2014
Posts: 6,772
Féminin Cancer (21juin-23juil) 蛇 Serpent
Point(s): 471
10: 4.01

PostPosted: Fri 7 Feb 2020 - 21:50    Post subject: Le lâcher prise et accepter l'impermanence Reply with quote

Accepter l’impermanence de la vie pour être heureux

“Il n’existe rien de constant si ce n’est le changement.” Bouddha.




La prise de conscience que les choses ne durent pas est souvent la cause d’une grande souffrance. Lorsque l’on vit un intense moment de bonheur et que cela change, on en souffre : abandonner des instants agréables pour autre chose, n’est jamais simple.

Les fleurs fanent, la jeunesse devient vieillesse, une rencontre peut finir en séparation, un gain peut entrainer une perte… Tous ces éléments sont facteurs de souffrance, car nous avons du mal à accepter ce changement continuel qu’est notre vie.

Car au fond lorsque nous réfléchissons, nous-mêmes, nos pensées, nos émotions, mais également les éléments extérieurs, n’ont pas de substance, car tout change à chaque instant. Cette intégration de la non substance est très présente dans le bouddhisme, ils l’appellent la vacuité, l’absence du soi.




1. Le détachement matériel


Lorsque nous réalisons que rien ne dure et que tout cela n’a pas grande importance pour notre réalisation et notre bonheur, alors nous nous détachons davantage des biens matériels. Bien sûr je ne vous dis pas de tout jeter par les fenêtres, mais accepter l’impermanence permet de consommer moins et mieux. As-tu vraiment besoin d’une 21ème paire de chaussures ou combles-tu quelque chose ? Est-ce que la perte de ce petit bijou doit justifier cet état de colère (momentané oui, pendant des jours je ne suis pas certaine…) ? Prendre du recul sur cela permet de changer sa vision des choses et d’installer une sorte d’apaisement dans la consommation quotidienne.

2. Vivre mieux l’instant présent

Accepte que le futur est passé, que tu ne peux rien y changer et que le futur n’est pas encore là, qu’il ne sert à rien de faire des suppositions. Lorsque l’on cesse de se projeter avant et après, on apprécie d’autant plus l’instant présent. Et vivre le moment présent est la plus grande source de bonheur car notre cerveau emmagasine davantage d’émotions et de souvenirs. Même si ce n’est pas simple au début, une gymnastique peut permettre de modifier ce comportement : à chaque fois que tu te sens ailleurs, regarde autour de toi, trouve la beauté dans chaque chose, essaye d’avoir de la gratitude dans tout ce que tu possèdes et comprends qu’une fois le moment passé, tout cela ne sera qu’un souvenir… Il serait dommage de ne pas en profiter n’est-ce pas ?

3. Accepter ses émotions

Reconnaitre l’impermanence c’est aussi reconnaitre le flot de nos émotions. Pourquoi être en colère de ressentir de la tristesse ? Pourquoi être triste de ne pas être très joyeux ? Se rajouter une couche émotionnel car nous en ressentons une autre est un vrai casse tête ! Alors respire, prend du recul, accueille cette émotion, car dans quelques minutes, heures ou jours… elle ne sera plus là ! Tes émotions ne te définissent pas, elles ne sont que de passage, comme tout le reste dans ta vie. Lorsque tu comprends cela, tu es davantage bienveillant envers toi-même et les autres (car eux aussi peuvent parfois te blesser), et la vie est d’autant plus belle.

4. Vaincre la dépendance affective

Accepter le mouvement de la vie te permettra également de te détacher de ton entourage. Intègre que ton partenaire amoureux est là, qu’il contribue à ton bonheur, mais que rien n’est figé et que tout peut changer d’un instant à l’autre. Bien sûr il peut partir, mais toi aussi ! Intégrer cette impermanence t’aidera à t’aimer autant que tu l’aimes, à nourrir l’autre sans l’étouffer et à rebondir si l’occasion se présente. Avec tes amis et la famille c’est la même chose : des amitiés s’effritent avec la distance, le temps et les occasions ; les générations plus âgées nous quittent et laissent la place aux plus jeunes. Comprendre le cycle de la vie et le mouvement des relations sociales permet avant tout de ne plus vivre à travers les autres mais bien de grandir grâce à eux, et non plus dans le besoin de ces derniers.

5. Être plus épanoui

L’impermanence entraine son lot de surprises, dans le travail, les relations affectives, les activités… Lâcher prise et ne plus tout planifier à l’avance (car tout change tout le temps !) permet de laisser la place aux synchronicités et aux événements inattendus et heureux. Se détacher de son travail et de sa carrière est aussi source de bonheur, car au fond, s’attacher de trop près aux résultats et à son ascension vers la victoire est-ce bien source de bien-être ? Comprendre que la vie est en perpétuel mouvement et accepter que rien ne dure te permettra de ressentir une émotion de plénitude que tu ne retrouveras pas ailleurs, et que certains appellent l’éveil…


Back to top
Visit poster’s website
Display posts from previous:   
Post new topic   Reply to topic    OnNousCacheTout " LE FORUM " Forum Index ->
Les forums
-> Agir au quotidien
All times are GMT + 2 Hours
Page 1 of 1

 
Jump to:  

Portal | Index | Create a forum | Free support forum | Free forums directory | Report a violation | Cookies | Charte | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group