On nous cache tout  " LE FORUM " Forum Index

On nous cache tout " LE FORUM "
"Faits de société, politique, pouvoir, conspirations, mensonges et vérités..."

 FAQFAQ   SearchSearch   MemberlistMemberlist   UsergroupsUsergroups   RegisterRegister 
 ProfileProfile   Log in to check your private messagesLog in to check your private messages   Log inLog in 



  


 
Mensonges Bing/Bang - Origine de l'Univers

 
Post new topic   Reply to topic    On nous cache tout " LE FORUM " Forum Index ->
Les forums
-> Cosmologie
Previous topic :: Next topic  
Author Message
Marine
Administrateur

Offline

Joined: 11 Mar 2014
Posts: 5,796
Féminin Cancer (21juin-23juil) 蛇 Serpent
Point(s): 471
10: 2.86

PostPosted: Mon 30 Sep 2019 - 11:48    Post subject: Mensonges Bing/Bang - Origine de l'Univers Reply with quote

SOMMAIRE
1 + Le mensonge de l'origine de l'Univers.
2 + L'enfance de l'Univers.
3 + La formation des étoiles.
4 + La formation des planètes.
5 + L'expansion de l'Univers.
6 + La preuve de l'expansion de l'Univers.
7 + Quelle est la dimension de l'Univers?
8 + Autres théories:
9 + La Science et le BB.

Page en vidéo sur YouTube.
 

 
Voici un nouveau dossier expliquant pourquoi le Big Bang, ou Modèle Standard de la Cosmologie est un mensonge. Les spécialistes vont critiquer la simplicité de mes arguments, prétendront qu'il faut faire intervenir des notions beaucoup plus complexes que cela.
Mais ce qui se conçoit bien s'énonce clairement, dit la sagesse populaire. Et si un adulte ne peut pas expliquer simplement le fonctionnement d'une centrale nucléaire à un enfant, c'est que lui-même n'a rien compris.
C'est la même chose avec le Big Bang: depuis exactement 100 ans que ce modèle a été inventé, personne n'est capable d'expliquer simplement comment cela s'est passé.
Plus que cela, il est impossible de vérifier cette théorie, ce qui est contraire à toute méthodologie scientifique. C'est ce que j'expliquerais tout au long de cette étude: le Big Bang est beaucoup trop éloigné du concret pour être valable.
Vous allez voir le nombre d'incohérences et d'impossibilités qu'on trouve dans ce modèle.
 

"Rien n'est plus fécond pour l'homme qu'une vision juste de l'Univers" (Irvin Laszlo).

 
 


 
1 + Le mensonge de l'origine de l'Univers.
 

Depuis très longtemps, les religions avaient imposé l'idée que l'Univers a été créé par Dieu.
Voici la première phrase de la Bible:"Au commencement Dieu créa le ciel et la Terre."
Et dans le Coran: "C'est Allah le créateur du ciel et de la terre". Coran 6-101.
Si on veut avoir une démarche scientifique, on ne peut pas utiliser l'hypothèse de Dieu, parce qu'on ne peut pas définir ce qu'est Dieu. Cela ne veut pas dire que Dieu n'existe pas, cela signifie qu'on ne peut pas utiliser cette hypothèse pour déterminer si l'Univers a une origine ou non.
Et comment Dieu aurait il fait concrètement pour créer l'Univers? Les religieux affirment qu'on ne peut pas répondre parce que Dieu est trop grand pour nous, parce que ses lois sont impénétrables.
Or une affirmation qu'on ne peut prouver et qu'on ne peut remettre en question, est un dogme.
Mais de plus en plus de scientifiques cherchant à comprendre notre monde de façon rationnelle, ne pouvaient plus accepter l'idée qu'un Dieu aurait créé le monde, sans que les religions soient capables d'expliquer, comment il aurait fait.
 
A partir des années 1700, pour la première fois, des personnalités réputées comme Emmanuel Kant, Politzer, Karl Marx, Friedrich Engels, s'opposent à la version de la Bible et affirment que l'Univers est éternel et n'a pas été créé par Dieu.

En 1917, Einstein propose un nouvel modèle de l'Univers, en utilisant sa théorie de la relativité, mais lui aussi avec l'idée d'un Univers éternel.
En 1927, le belge George Lemaitre expliqua que l'Univers actuel provenait d'un atome primitif qui s'est expansé pendant des milliards d'années, jusqu'à devenir l'Univers tel qu'il est aujourd'hui.
Il est intéressant de remarquer que Georges Lemaître était un prêtre catholique de haut rang et membre du Conseil des scientifiques du pape et qu'en 1996 le pape Jean Paul II affirma à son tour: "la théorie de l'évolution n'est plus une hypothèse" il validait donc l'idée scientifique d'une origine de l'Univers.
Allocution du Pape
 
Donc si l'Univers a une origine, c'est qu'avant il n'y avait rien: non pas un Univers vide sans rien dedans, mais le néant. Rien n'existait, pas de matière, pas d'espace, pas d'énergie, pas de temps. Rien.
De ce néant est apparu un point infiniment plus petit qu'un atome. Qui s'est expansé des milliards et des milliards et des milliards de fois, s'est transformé jusqu'à devenir l'Univers actuel, dont la Terre immense qui nous entoure.
Mais si c'était le néant, s'il n'y avait rien,, d'où serait venu cet atome primitif? S'il n'y a rien, s'il n'existe rien, ni matière, ni énergie, rien ne peut apparaître, puisqu'il n'y a rien.
 
Les scientifiques prétendent ne pas avoir à répondre à cette question, puisqu'avant l'Univers, le temps et la matière n'existaient pas et donc que l'explication ne dépend pas d'eux.
Pratique non! Une donnée est gênante, on la néglige.
Il paraît que le Pape Benoit XVI aurait dit au soi disant Stephen Hawkings: "Ce qu'il y a après le Big bang, c'est pour vous les astrophysiciens. Ce qu'il y avant, c'est pour nous."

Ou alors ils nous disent que cela n'a pas de sens de demander ce qu'il y avait avant le début de l'Univers, comme cela n'a pas de sens de demander ce qu'il y a gauche de la Terre, ou au nord du pole Nord de la Terre.
Mais là il s'agit d'espace statique, alors que le temps s'écoule. Or si on remonte dans le temps depuis maintenant, on arrive selon la Science à l'origine de l'Univers, quand rien n'existait, même pas un espace vide. Et on voudrait savoir comment quelque chose est apparu du néant.
Si vous faites quelques recherches, vous verrez que les explications fournies par les scientifiques sont plus proches de la métaphysique que la physique, que le temps deviendrait de l'espace, ou qu'à l'approche de l'origine, le temps se dilaterait, ou il faudrait faire intervenir la relativité ou la physique quantique etc...
Dans ce passage vidéo, le physicien philosophe Etienne Klein explique bien qu'on ne pourra jamais savoir comment l'Univers est apparu du néant, et qu'on ne le saura sans doute jamais. Alors que c'est la base de tout ce modèle.
 
Cela ne gêne pas la communauté scientifique, qui pourtant prétend expliquer comment est né l'univers et comment il a évolué jusqu'à ce qu'il est maintenant. Vous allez voir la quantité incroyable d'incohérences et d'impossibilités qu'on peut trouver dans ce modèle. 
 


 
2 + L'enfance de l'Univers.
 
Un dix millionième de milliardième de milliardième de milliardième de milliardième de seconde,(10-43 secondes) après la naissance de l'Univers, c'est l'ère de Planck, ou limite de Planck.
Les scientifiques reconnaissent qu'ils ne savent pas ce qu'il s'est passé pendant ce moment très bref parce que la matière, l'énergie, le temps, les lois, la vitesse de la lumière, avaient des valeurs trop différentes de celles d'aujourd'hui.
Et ils ne sauront jamais. Comment voulez vous arriver à comprendre un phénomène qui a duré un dix millionième de milliardième de milliardième de milliardième de milliardième de seconde, qui se serait produit il y a 14 milliards d'années et qu'il est donc impossible d'analyser concrètement?
Les scientifiques font varier de nombreux paramètres sur d'énormes ordinateurs pour arriver à déterminer un modèle qui pourrait expliquer ce qu'il s'est passé pendant ce moment très bref.
C'est pratique non? En fait ils vont inventer ce qu'il s'est passé, mais il ne s'agira que d'une théorie totalement invérifiable.
 
La matière est composée d'atomes, eux mêmes composés de particules extrêmement petites. Mais pendant l'ère de Planck, l'Univers était plus petit que la plus petite de ces particules.
Alors de quoi était il composé? En quelle matière était il? Les scientifiques ont inventé la théorie des cordes, très à la mode aujourd'hui, celle des branes, les multivers, les variétés de Calabi Yau. Mais il ne s'agit que de théories et d'équations mathématiques, qu'on ne peut pas prouver concrètement.
Lorsqu'on a découvert que la matière est composée d'atomes, on pouvait le prouver facilement avec des expériences en chimie.
Alors que la théorie des cordes est totalement impossible à prouver concrètement. Cela ne reste que théorique et spéculations mathématiques.
Donc de quoi était composé l'Univers lorsqu'il était des milliards de fois plus petit qu'un atome?
 
Un millionième de milliardième de milliardième de milliardième de seconde après la naissance de l'Univers, il n'y avait que des particules de matière et d'antimatière qui apparaissent et disparaissent en s'annihilant les unes les autres.
C'est ce que la Science a appelé "les fluctuations quantiques du vide".
Puis comme il y avait un peu plus de particules de matière que de particules d'anti matière, les particules de matière qui restaient ont fini par dominer et ont formé ce qui deviendra l'Univers actuel.

Là encore il ne s'agit que de théorie car on n'a jamais observé de particules d'antimatière dans l'Univers. Les chercheurs en auraient fabriqué dans leurs accélérateurs de particules, mais cela ne prouve pas que cela a déjà existé à l'origine de l'Univers.
De même, on a fabriqué de nombreux produits qu'on ne peut pas trouver à l'état naturel dans l'Univers, puisqu'il faut qu'ils soient fabriqués pour exister.
Encore une fois, cette théorie que la matière a dominé sur l'antimatière n'est qu'une hypothèse totalement invérifiable.
 
 
Ensuite, environ un millionième de milliardième de seconde après la naissance de l'Univers sont apparues des particules élémentaires, gluons, bosons, les différents quarks, neutrinos, et d'autres encore.
Comment est ce qu'en un millionième de milliardième de seconde, seraient apparues ces particules avec des caractéristiques bien précises, de masse, de charge électrique, de spin?
Particules élémentaires
 
Puis trois minutes après la naissance de l'Univers les premiers atomes commencent à se former: hélium, deutérium, lithium… C'est la nucléosynthèse primordiale.
Comment est ce possible qu'en seulement 3 minutes après le début de l'Univers, un nombre précis de particules différentes se sont organisées entre elles pour former un noyau avec des électrons qui orbitent autour de ce noyau et plus d'une dizaine de constantes physiques indispensable à la cohésion atomique et avec aussi des valeurs extrêmement précises.
* La constante de structure fine.
* La loi de Coulomb.
* La constance de Coulomb.
* La constante de Rydberg.
* L'énergie de Hartree.
* Le rayon de Bohr.
Et encore de nombreuses autres.
 
Les scientifiques reconnaissent qu'ils ne peuvent pas expliquer comment s'est formé l'atome d'hydrogène. Alors que c'est l'atome le plus simple parmi la centaine d'atomes connus.
C'est intéressant de savoir comment ils ont déterminés cette phase: ils ont remarqué qu'il avait beaucoup trop d'atomes proches de l'hélium (isotopes) dans l'Univers. Ils affirment que ces atomes ne peuvant pas provenir des réactions nucléaires dans les étoiles, ils ont nécessairement été créés lors de la nucléosynthèse primordiale, 3 minutes après la création de l'Univers.
Donc si on ne sait pas expliquer l'abondance de certains éléments observés dans l'Univers, alors ils ont nécessairement été produits pendant la création de l'Univers!
Pourtant il pourrait y avoir d'autres causes à l'abondance de ces éléments puisqu'on connaît très mal l'Univers qui nous entoure et qui nous est totalement inaccessible.
 
A ce moment, l'Univers était encore très compact, il était tellement lourd que sa gravité était colossale et les photons, particules de la lumière, ne pouvaient en sortir. Il était donc totalement obscur. Puis l'Univers en s'expansant est devenu plus grand, l'attraction gravitationnelle a diminué ce qui a permis aux photons de sortir et la lumière est brusquement apparue.
Remarquez à nouveau la similitude avec la Bible: Dieu dit: "Que la lumière soit et la lumière fut". Genèse 1-3. Prouvant à nouveau que science et religions marchent ensemble.
On observe effectivement avec des radiotélescopes un rayonnement très faible, puisqu'il ne ferait que 2,7 degrés kelvin. Selon les astrophysiciens, ce rayonnement serait les restes de cette explosion de lumière qui s'est produite il y a 14 milliards d'années. Pour comparer, c'est comme si on chauffe une pièce de métal, puis qu'on la laisse au repos. Plusieurs heures après, on pourra mesurer qu'elle est un peu plus chaude que l'air ambiant.
De même, l'explosion de lumière qui aurait eu lieu aux débuts de l'Univers il y a 14 milliards d'années, aurait laissé des traces qui seraient mesurables.
Ce rayonnement a été découvert en 1965 par les astronomes Wilson et Penzias. Ils reçurent le prix Nobel pour cette découverte qu'ils ont appelé le fond de rayonnement fossile, ou fond diffus cosmologique. C'est une des soi disant preuves de la théorie du Big Bang.
Mais là encore pourquoi ce rayonnement effectivement observé, serait les restes du rayonnement de l'origine de l’Univers. Il pourrait avoir d'autres raisons, par exemple il pourrait provenir localement du rayonnement des poussières interstellaires, chauffées par les étoiles.
Il pourrait aussi être produit par d'autres processus physiques que nous ne connaissons pas.
 


 
3 + La formation des étoiles.
 
Les atomes qui ont été formés on ne sait comment, se regroupent en molécules, puis elles même se regroupent pour former d'immenses nuages gazeux de plusieurs milliards de kilomètres de diamètre, ces nuages de gaz vont se contracter pour former des centaines de milliards d'étoiles d'une galaxie, mais aussi des milliers de milliards de planètes en orbite autour de ces étoiles.
Si on divise la masse de toutes les étoiles de notre soi disant galaxie, la Voie Lactée, par le volume qu'elle faisait à l'origine, lorsqu'elle n'était qu'un nuage de gaz, on trouve une densité des milliards de milliards de fois plus faible que l'air autour de nous. Tellement faible qu'on peut se demander s'il s'agit vraiment d'un gaz, ou de molécules éparpillées dans le vide de l'espace.
 
Puis certains de ces nuages de gaz vont se contracter, on parle d'effondrement gravitationnel. Cette théorie admise par toute la communauté scientifique est pourtant incohérente.
Un gaz ne peut pas se concentrer de lui-même parce qu'il est composé de molécules dont les électrons sur la couche extérieure est négative. Donc ces molécules se repoussent entre elles.
Répulsion électrostatique.
Il faut une force extérieure pour comprimer un gaz, sinon il se détend, s'évapore, comme le gaz d'un briquet ou d'une bombe aérosol.
Lorsque nos fusées arrivent dans l'espace, les gaz émis par leurs réacteurs ne se concentrent pas, ils se dispersent. De même les gaz émis par les comètes se dispersent dans le vide.
Comment les nuages primitifs aux débuts de l'Univers, des milliards de fois moins denses que notre air, pourraient se concentrer?
 
Selon la Science, ce serait la force de gravitation de l'ensemble des molécules qui aurait permis cet effondrement gravitationnel parce qu'elle serait plus forte que les forces intermoléculaires repoussant les molécules entre elles.
Mais il faut que l'objet soit solide pour qu'il y ait une attraction gravitationnelle. Parce que la force de gravitation ne s'exerce que sur des molécules liées entre elles. On n'a jamais observé ni mesuré l'attraction gravitationnelle d'un liquide libre et encore moins d'un gaz.
Or dans le cas d'un gaz des milliards de fois moins dense que notre air, il n'y a aucun lien entre les molécules: comment pourrait il y avoir une force de gravitation?
De plus, l’attraction gravitationnelle conserve l’énergie et la quantité de mouvement. Donc lorsqu'une molécule est attirée par la force de gravité d'une autre, elle va lui transmettre son impulsion et les molécules rebondiront l'une sur l'autre.
 
Ensuite pendant l'effondrement gravitationnel, le nuage commence à tourner sur lui-même. Soit disant car les molécules composant ce nuage de gaz ont des mouvement aléatoires et lorsque le nuage se contracte, la somme des directions de toutes les molécules engendre finalement une rotation de l'ensemble.
 
Mais là encore pour qu'il y ait une rotation de l'ensemble, il faudrait que toutes les molécules soient liées, comme dans un solide ou un liquide.
Or il s'agit d'un nuage de gaz formant un volume de plusieurs centaines de milliards de kilomètres de diamètre et des milliards de fois moins dense que l'air qu'on respire. Les molécules sont éparpillées dans le vide, n'ont aucun lien entre elles, se repoussent, rebondissent les unes sur les autres et s'écartent les unes sur les autres de façon chaotique. Il n'y a aucune raison que ce nuage de gaz extrêmement ténu se mette à tourner ainsi.
Et à nouveau, si ce nuage tourne sur lui même, cela engendre une force centrifuge qui s'oppose à la force de gravitation, rendant encore plus impossible ce soi disant effondrement gravitationnel.
Jamais on a observé un gaz se comportant ainsi. En réalité, les molécules vont s'éloigner les unes des autres en commençant par celles qui sont situées à la périphérie, et le nuage va se dissiper dans le vide

 
Encore aujourd'hui les galaxies qui sont en rotation n'ont pas une masse suffisante, et donc une force de gravité qui pourrait s'opposer à la force centrifuge. Les gaz et les étoiles en formation devraient donc s'écarter du centre et se dissiper dans l'Univers.
Alors les scientifiques ont inventé l'idée d'une matière noire invisible, qui augmenterait la masse d'une galaxie, lui donnant une gravité plus forte contrecarrant l'effet de la force centrifuge.
Pratique encore une fois: lorsque les scientifiques rencontrent des incohérences dans leur modèle, ils inventent ce qui les arrange pour que le modèle reste valide!
Mais personne n'a jamais observé cette matière noire, on ne sait pas quelle serait sa composition microscopique, alors qu'elle devrait peser plus de 95 % de la masse de l’Univers connu! On n'en n'a jamais trouvé le plus petit échantillon. Elle n'a été déterminée que par le calcul et comme d'habitude par des observations indirectes.
Un comptable qui ne sait pas où est 95 % de mon argent mais qui m’assure qu’il est là, je le mets direct à la porte et je lui fais un procès.
 

Pourtant on voit dans le ciel avec de bons télescopes, des nuages de gaz qui seraient, selon les astrophysiciens, des systèmes stellaires en formation.
Comment peuvent ils affirmer cela, puisque la formation d'un système stellaire dure plusieurs millions d'années. Leur évolution est si lente que nous ne voyons aucun changement depuis les dizaines d'années qu'ils sont observés.
On ne peut pas prouver que ces objets bien visibles dans le ciel sont des systèmes stellaires en train de se former.
Cela peut être tout autre chose…
 
Bien sûr les astrophysiciens me répondront que ce n'est pas si simple que ça, qu'il faut faire intervenir des éléments beaucoup plus complexes, des surdensités locales, les instabilités de Jeans...
 
Mais comment accepter des théories impossibles à vérifier, et qui de plus font intervenir des éléments que personne n'a jamais observé! 


 
4 + La formation des planètes.
 
 

Cette partie est la plus simple à comprendre parce qu'elle fait appel à des notions concrètes. Pas de physique quantique, de relativité, de particules relativistes.
 
Le nuage de gaz s'est effondré sur lui même en tournant pour former un disque protoplanétaire composé de plasma, c'est à dire un gaz ionisé dont les atomes ont perdu leurs électrons et qui sont devenus des ions.
La foudre ou la trainée des étoiles filantes sont un plasma.
Là encore, le plasma de ce disque protoplanétaire est des millions de fois moins dense que notre air.
Pourtant dans ce disque, des cristaux de glace et des poussières se sont formés puis ce sont agglomérés entre eux pour former des blocs de plus en plus gros, jusqu'à former des planètes. C'est ce qu'on apelle l'accrétion planétaire.
Comment des poussières pourraient fusionner entre elles? Puis des blocs de roches? Leur gravité est extrêmement faible et lorsqu'un grain de poussière entre en collision avec un autre, ils ne vont pas fusionner, mais rebondir l'un sur l'autre, voire se briser si leur vitesse relative est élevée.
La Science ne sait pas exactement comment cela s'est fait et reconnaît que c'est une énigme. Pourtant on continue.
 
Comment des roches s'assemblant au hasard pourraient former une planète qui la forme d'une sphère? Si des blocs s'assemblent entre eux, cela devrait donner un volume sans forme précise.

Pour que de la matière s'accumulant au hasard forme une sphère, il faut que:
* Qu'elle soit plastique. Comment des blocs rocheux rigides mesurant parfois plus kilomètres de diamètre pourraient être plastiques?
* Qu'elle soit en rotation sur elle même. Pourquoi ces roches s'agglomérant par hasard seraient en rotation autour d'un axe central?
* Qu'elle subisse une force extérieure suffisante, comme par exemple un potier qui transforme une masse d'argile en une sphère.

Comment des blocs rocheux s'agglomérant au hasard pourraient finir par former les planètes actuelles?
Encore un conte pour enfants avec de belles images de synthèse, mais totalement décalées par rapport à ce que serait une telle situation.
Heureusement la Science reconnaît là encore qu'elle ne comprend pas comment cela s'est produit. Ils peuvent chercher longtemps, le bon sens nous montre bien que cela n'est pas possible.
 
Pourquoi les planètes du système solaire ont des caractéristiques aussi curieuses, alors qu'elles auraient été formés par des blocs de roches s'assemblant au hasard.
+ Selon la Science, la lune serait le résultat de la collision de la Terre avec une petite planète qu'ils ont nommé Théia. Lors de la collision titanesque une grande quantité de roches provenant de l'impact auraient été envoyés en orbite autour de la Terre et se seraient ensuite agglomérés entre eux pour former la lune.
Là encore, comment des blocs de roches pourraient fusionner entre eux, alors qu'ils devraient rebondir les uns sur les autres.
Et il y a quelques éléments curieux concernant la lune:
 
* Comment est ce possible que la masse de roches éjectées ayant formé la lune, a formé une sphère dont le diamètre angulaire est exactement le diamètre angulaire du soleil?
La lune a un diamètre de 3470 km et le soleil a un diamètre de 1 400 000 km. Mais comme le soleil est beaucoup plus éloigné que la lune, il a exactement le même diamètre angulaire que celle ci.
C'est quand même une coïncidence étonnante quand on sait que la lune aurait été formée suite à l'impact d'une planète sur la Terre.
Voici un autre élément étrange concernant la lune:
* Comment est ce possible que la vitesse de rotation de la Terre sur elle-même ( 463m/sec à l'équateur) égale exactement 100 fois la vitesse de la rotation de la lune sur elle-même (4,63 m/sec à son équateur)? Alors que la Terre mais aussi la lune ont été formées par le hasard de roches qui se sont agglomérées entre elles?

Coincidences étonnantes non? Et ce n'est pas fini, puisqu'on trouve aussi d'étranges caractéristiques dans le système solaire: 
 
+ Pourquoi en multipliant par 5 la distance de la Terre au soleil, on obtient exactement la distance du Soleil à Jupiter?
En multipliant par 10, on obtient la distance du Soleil à Saturne.
En multipliant par 20, on obtient la distance du Soleil à Uranus.
En multipliant par 30, on obtient la distance du Soleil à Neptune.
En multipliant par 40, on obtient la distance du Soleil à Pluton.
Comment des poussières s'agglomérant au hasard et sur des distances de plusieurs milliards de kilomètres, auraient pu s'organiser avec ces valeurs aussi régulières?
 
+ Pourquoi les planètes suivent toutes l'équation énoncée dans la 3ème loi de Kepler: si vous prenez le temps de révolution d'une planète autour du soleil au carré et que vous le divisez par la distance de cette planète au soleil au cube, vous obtenez toujours la même valeur.
T2/r3 = constante.
T=temps de révolution autour du soleil en secondes.
a=distance de la planète au soleil en mètres. 

Là encore, comment des poussières s'agglomérant au hasard et sur des distances de plusieurs milliards de kilomètres, auraient pu s'organiser avec ces valeurs aussi régulières?
 
Est-ce que le système solaire est bien ce qu'on nous en dit?
Il y a vraiment des questions à poser sur ce sujet... que je développerais une prochaine fois. 
 
On termine avec un passage un peu technique.
 
Paradoxe du moment cinétique du système solaire. Tous les objets en rotation possèdent un moment cinétique, (ou moment cinétique). moment cinétique
On connait l'exemple du patineur qui tourne sur lui-même: s'il rapproche les bras de son corps, il diminue donc son rayon, puisqu'il doit y avoir conservation du moment cinétique, et puisque le rayon diminue, la vitesse augmente. Vidéo explicative
Le moment cinétique d'un système est égal à la somme des moments de ce système. Le moment cinétique du système solaire est égal à la somme du moment cinétique de toutes les objets du système solaires: soleil, planètes, satellites.
Comment expliquer que le soleil a capté 99% de la masse totale du système solaire alors qu'il n'a que 3% du moment cinétique total. Les autres planètes ne pèsent que 1% de la masse du système solaire et pourtant leur moment cinétique fait 97% du moment cinétique total.
Encore une énigme que la Science ne peut pas expliquer, quelle que soit les théories utilisées. Et encore une fois cela remet en question l'origine du système solaire.
 
Finalement leur théorie de la formation des planètes est impossible à prouver pour plusieurs raisons:
* Les prétendues planètes en formation sont noyées dans un amas chaotique de poussières et de roches sur plusieurs millions de kilomètres d'épaisseur.
* La formation d'une planète durerait plusieurs dizaines de millions d'années, on ne peut donc voir aucune évolution, même la plus infime.
* Elles sont beaucoup trop éloignées de la Terre pour être visible même avec les meilleurs télescopes. Les seules images proviennent du télescope spatial Hubble. 

Voici par exemple la soi disant photo d'un disque protoplanétaire en formation réalisée par ce télescope.

* Non seulement la science reconnaît que ces images ne permettent aucune observation utile parce qu'il y a trop de gaz et de poussières autour de l'étoile en formation.
* Mais en plus ce télescope spatial est entièrement contrôlé par la Nasa et l'Esa. On connaît les mensonges déjà proférés par ces organisme depuis bien longtemps: voyage vers la luneStation spatiale, missions vers Mars, mission Rosetta etc…
On peut donc mettre en doute certaines des images obtenues avec ce télescope.
 

Pourtant c'est avec ce genre de photos que les astrophysiciens échaffaudent leurs théories.
 
Quelle valeur peut on donner à un modèle s'il est impossible de le vérifier, puisqu'il n'existe AUCUNE image de planète en formation même avec les meilleurs télescopes sur Terre. 
 
Conférence à partir de 14 min au sujet de la formation des étoiles et des planètes:
 


 
5 + L'expansion de l'Univers.
 
La théorie du Big Bang ou modèle standard de la cosmologie explique qu'à l'origine, l'Univers qui était plus petit qu'un atome s'est expansé comme lorsque vous mettez dans un four un gâteau contenant des raisins secs, tous les raisins s'écarteront les uns des autres lorsque le gâteau gonflera. Dans le cas de l'Univers, ce ne sont pas des raisins secs, mais des étoiles et des galaxies.
Donc pendant 14 milliards d'années, l'Univers s'est expansé à partir de ce point plus petit qu'un atome, pour devenir tel qu'on nous le décrit aujourd'hui: des milliards de milliards de galaxies et d'étoiles, des milliards de planètes orbitant autour de ces étoiles, dont la Terre, avec ses montagnes, ses océans, ses forêts, les plantes, les insectes, les animaux, les humains et nos villes.
Regardez autour de vous, regardez l'immensité de la Terre, et elle n'est qu'une partie infinitésimale de l'Univers. Pensez vous vraiment que tout ceci provient d'un point infiniment plus petit qu'un atome?
Là encore, on trouve de nombreuses incohérences dans cette théorie de l'expansion de l'Univers.
 
D'où venait la force qui a poussé les particules de ce grain à s'expanser? Un gâteau dans un four gonfle parce qu'il reçoit de la chaleur. Un ballon augmente de volume parce qu'on lui insuffle de l'air. Mais là, d'où vient cette force qui a expansé l'Univers?
Elle est sortie du néant elle aussi?
Comment cette force pourrait expanser l'Univers de la même façon, lorsque il était des milliards et des milliards de fois plus petit qu'un atome, aussi bien aujourd'hui lorsque les galaxies sont séparées aujourd'hui de plusieurs milliards de milliards de kilomètres.
Puisque l'Univers à son origine était plus petit qu'un atome, l'attraction gravitationnelle y était donc très élevée. Comment les particules auraient pu s'écarter du noyau initial en s'opposant à cette gravité?
Les scientifiques ont inventé une énergie noire existant encore aujourd'hui, dont la force aurait été suffisante pour s'opposer à l'attraction gravitationnelle. Energie noire que personne n'a observé ni mesuré dans l'Univers, à part avec des moyens indirects. C'est comme en observant une ombre chinoise on analyse que c'est l'ombre d'un chien, alors qu'il s'agit d'autre chose.
C'est ainsi qu'ils prétendent expliquer comment l'Univers s'expanse depuis 14 milliards d'années. Energie noire
 
Aux débuts de l'Univers, ce sont les particules qui s'expansent entre elles, puis les atomes et les molécules. Mais lorsque ces molécules s'assemblent entre elles, alors les forces intermoléculaires fixent les distances, puis quand ces molécules se sont assemblées pour former des poussières, puis des roches, puis des planètes ce sont les forces gravitationnelles qui fixent les distances et l'expansion de l'Univers n'intervient plus à leur niveau... sinon notre corps subirait aussi l'expansion de l'univers, de quelques nanomètre cubes par an, ainsi que la Terre.
L'expansion ne se produit plus qu'entre les galaxies. Mais pourquoi la distance entre les galaxies augmente? Puisqu'il n'y a que du vide entre ces galaxies, c'est donc le vide qui s'expanse. Mais lorsque quelque chose s'expanse, sa densité diminue. Donc si le vide s'expanse, sa densité devrait diminuer, mais comment ce vide pourrait il devenir encore plus vide?
Et encore une fois: quelle force pourrait permettre au vide de s'expanser? Ah oui, l'énergie noire!!!
 


 
6 + La preuve de l'expansion de l'Univers.
 
Pourtant les astrophysiciens prétendent qu'il y a une preuve irréfutable à l'expansion de l'Univers: le Redshift, ou décalage vers le rouge du spectre lumineux des étoiles.
C'est la base de la théorie de l'expansion de l'Univers.
Le Redshift est comme l'effet Doppler pour le son: lorsqu'une voiture passe devant nous en klaxonnant, plus elles s'éloigne de nous, plus le son devient grave, parce qu'avec la distance, la longueur d'onde du son que l'on entend augmente.
 

Donc puisque la lumière est aussi en partie une onde, lorsqu'une galaxie s'éloigne de nous, en théorie, la longueur d'onde de la lumière qu'on reçoit augmente et devient plus rouge. C'est ce qu'on appelle le Redshift, ou décalage vers le rouge. Et lorsqu'une galaxie se rapproche de nous, la longueur d'onde que l'on reçoit diminue et devient plus bleue.
Le chercheur Edwin Hubble de l'observatoire astronomique du Mont Wilson, et son acolyte Milton Humason, avaient observés que plus les galaxies ou étoiles sont éloignées de nous, plus leur spectre lumineux se décale vers le rouge. C'était donc selon eux la preuve irréfutable de l'expansion de l'Univers.
Il y a déjà un doute sur la mesure de la distance de ces galaxies, situées à plusieurs milliards de milliards de milliards de kilomètres. On ne développera pas ce point ici.
Mais pourquoi ce décalage du spectre lumineux vers le rouge signifierait que ces objets s'éloignent de nous? Il peut y avoir d'autres raisons qu'on ne connaît pas encore.
Selon Jean Marc Bonnet-Bidaud, astrophysicien du commissariat à l’énergie atomique: "Nous observons un décalage vers le rouge de la lumière d'objets lointains et nous en déduisons que l'Univers se dilate. Mais cette interprétation n'est qu’une des hypothèses possibles et l'on n'a pas forcément besoin d'avoir un Univers en expansion pour obtenir ce décalage vers le rouge de la lumière".
Par exemple on n'est pas sûr que la longueur d'onde de la lumière soit constante. La grande illusion.
Il est possible que la lumière soit "fatiguée" d'avoir parcouru plusieurs milliards de milliards de kilomètres, d'être passée au travers des gaz d'autres galaxies, de poussières ce qui affaiblit son signal. Idée proposée par Fritz Zwicky en 1929 et bien entendue controversée aujourd'hui.
Pourtant c'est ce même Fritz qui a inventé l'idée de la matière noire.
 
La théorie du RedShift a été très critiquée, dès son origine, d'abord par l'astronome Halton Arp.
* Il avait remarqué que plusieurs galaxies ont un spectre qui se décale vers le bleu, prouvant qu'elles se rapprochent de nous. Par exemple la galaxie d'Andromède M31, la plus visible dans le ciel, se rapproche de nous. Cela embarrasse bien les scientifiques, puisque selon leur théorie de l'expansion de l'Univers ... TOUS les objets de l'Univers doivent s'écarter les uns des autres.
Andromède se rapproche de nous.
* Il avait remarqué aussi que parfois entre deux galaxies reliées l'une à l'autre, l'une montrait un Blueshift, alors que l'autre montrait un redshift, signifiant que l'une se rapprochait de nous, alors que l'autre s'éloignait de nous. Ce qui est impossible, puisqu'avec l'expansion de l'univers, les deux galaxies devraient nécessairement s'éloigner de nous toutes les deux.
 
Je résume car le travail de Halton Arp est beaucoup plus avancé que ces deux paragraphes. Il avait observé 338 galaxies n'ayant pas de décalage vers le rouge! 338 galaxies
Pourquoi alors que ses observations invalidaient la théorie de l'expansion de l'Univers, il a été écarté des laboratoires de recherches, interdit d'accès aux grands télescopes et obligé de s'exiler des Usa?
* Soit les astrophysiciens prouvent que ses théories ne sont pas valables et il n'est plus crédible vis à vis de la communauté scientifique.
* Soit les astrophysiciens reconnaissent ses travaux mais acceptent le débat pour faire évoluer la science. 
Mais rejeter un scientifique parce que ses théories s'opposent au courant officiel et refuser tout débat cela prouve tout simplement que ce courant officiel, la théorie de l'expansion de l'Univers est fausse. Et donc si l'univers ne s'expanse pas, alors il n'a pas d'origine.
 
Halton Arp n'est pas le seul à s'être opposé à la théorie de l'expansion de l'Univers.
Fred Hoyle a été le premier à dénoncer cette théorie, c'est d'ailleurs lui qui l'a appelée "Big Bang" pour ironiser. Fred Hoyle n'est pas n'importe qui puisqu'il a été nommé trois fois pour être prix Nobel de physique.
 
"Le Big Bang est une théorie naïve et puérile, digne d'un enfant de huit ans. Si une théorie est juste, elle s'énonce en une dizaine de mots, si elle s'énonce un en trop grand nombre de mots, elle est certainement invalide. C'est le cas de la théorie de Big Bang, qui a besoin d'un milliard de mots pour être énoncée". Fred Hoyle. article
 

Plus tard le célèbre astrophysicien Hubert Reeves disait à son tour:
 
"Pendant des années, la théorie de l'expansion Universelle n'eut pas la cote. Quand j'étais étudiant aux États-Unis, vers les années 1960, on n'en parlait pas. Elle sentait le soufre. À cause de ses résonances "bibliques" Hubert Reeves - Patience dans l'azur. 1981. 

Et encore Jean Marc Bonnet-Bidaud du commissariat à l’énergie atomique:
 
"Notre conception de l’Univers est fragile. Cela fait sans doute vingt ou trente ans qu’on aurait dû s’apercevoir qu’on est sur une forme de fausse piste." 
Interview de Jean Marc Bonnet Bidaud:
 
D'autres scientifiques renommés s'opposent à la théorie de l'expansion de l'univers:
Le gang Anti Big Bang.
Critique du Bigbang. (en anglais)
 


 
7 + Quelle est la dimension de l'Univers?
 
Comme on l'a vu, ni la religion, ni la science n'expliquent d'où nous venons. Et ce n'est pas tout, car même si on ne se préoccupe pas de ce point il y a une question fondamentale que les scientifiques n'arrivent pas à résoudre:
Est-ce que l'Univers est fini ou infini? Dans la communauté scientifique, cette question de topologie reste encore sans réponse, même après envoyé les satellites Cobe, puis W-Map, pour mesurer si l'Univers avait une courbure ou non. Pourtant il n'y a pas besoin de satellites valant des centaines de millions de dollars, ni de théories complexes pour y répondre, juste un peu de logique.
 
* Si l'Univers est infini, alors si vous pouviez partir depuis la Terre en ligne droite avec une fusée, vous parcoureriez des milliards de milliards de milliards de milliards de kilomètres et vous rencontrerez théoriquement toujours des étoiles, à l'infini.
→ Mais l'infini n'est qu'une notion abstraite utilisée par les mathématiciens pour effectuer certaines démonstrations. Ce n'est que de la théorie, puisqu'il est impossible de prouver concrètement que l'infini existe. Site de Christian Magnan.
Affirmer que l'Univers est infini est donc contraire à la méthodologie scientifique, puisqu'on doit pouvoir prouver ce qu'on avance. L'infini nous est inaccessible.
Et ce n'est pas tout:
→ Dans un Univers infini, on trouverait nécessairement d'autres systèmes solaires identique au notre, où il y aurait une planète identique à la Terre, où il y aurait des continents et des pays identiques au notres, où il y aurait la même histoire ... et donc une autre personne exactement comme vous, faisant exactement la même chose que vous, maintenant. Et puisque l'Univers est infini, alors il y aurait une infinité d'autres "vous". Ce qui est absurde.
 
* Si l'Univers n'est pas infini, alors c'est volume limité par sa paroi extérieure. Comme une balle, une table ou un téléphone ont un intérieur et une paroi extérieure.
Mais qu'est ce qu'il y a après? Au delà de ces bords?
→ Les astrophysiciens essayent d'inventer l'idée d'un Univers qui n'aurait pas de bord. Mais c'est impossible, un volume qui n'a pas de bord est infini ... Or on a vu que l'Univers ne peut pas être infini.
→ Les spécialistes nous parlent d'espace-temps, d'Univers "chiffonné"; d'espace "dodécaédrique de Poincaré" et autres très beaux concepts mathématiques, mais qui ne sont que des équations et qui ne peuvent exister concrètement et sont même impossible à représenter.
L'univers ne peut donc pas être fini, limité
 
Non seulement on a vu que la théorie de l'expansion de l'Univers n'est pas possible concrètement, mais en plus que l'Univers ne peut pas être tel qu'on nous le décrit: la Terre tournant autour du soleil, ce système solaire tournant autour du centre de notre galaxie la Voie Lactée comportant des centaines de milliards d'autres soleils, la Voie Lactée baignant dans un Univers gigantesques avec des milliards et des milliards d'autres galaxies.
 

Donc si l'Univers ne peut ni être fini, ni infini, alors comment est il?
L'Univers est autre chose que ce qu'on nous en dit ... et la vérité va en surprendre plus d'un.
Ce sera l'objet d'une prochaine parution. 
 


 
8 + Autres théories.
 
De plus en plus d'astrophysiciens reconnaissent les incohérences de l'expansion de l'Univers et proposent d'autres modèles.
 

* Cet infime grain cosmique existait depuis un temps infini. Puis tout à coup s'est expansé.
Mais cela revient au même: s'il ne se passait rien depuis un temps infini: pourquoi tout à coup ce grain serait brusquement entré en expansion?
Quelle force en serait la cause? 
 

* L'Univers subit des cycles de contractions/expansions. Il y aurait déjà eu un Univers avant le notre qui se serait effondré en se contractant jusqu'à devenir un point infime. Celui ci se serait à nouveau expansé jusqu'à devenir notre Univers actuel.
Il y aurait donc eu une infinité d'Univers avant le notre qui se seraient expansés, puis contractés, puis à nouveau effondrés. Cela revient à dire que l'Univers est infini dans le temps.
On vient de voir que l'infini n'existe pas et amène des incohérences.
Et là encore, quelle force pousserait l'Univers à se contracter et s'expanser?
 

* L'Univers stationnaire, défendu par Fred Hoyle et qui a été réfuté par la communauté scientifique: l'Univers existe et évolue depuis toujours. Des étoiles naissent, d'autres meurent. Puis des atomes se forment sur une planète, puis des molécules, puis des êtres vivants, jusqu'aux humains, comme aujourd'hui sur Terre.
On vient de voir que les planètes ne peuvent pas se former à partir d'un nuage de gaz.
Et là encore cela reviendrait à dire que l'Univers est éternel, donc infini dans le temps, on a vu que ce n'est pas possible
Univers stationnaire.
 

* L'Univers actuel serait l'émanation d'un autre Univers, ou d'autres Univers beaucoup plus grands.
Mais jamais personne n'a jamais observé ces Univers plus grands: il ne s'agit que de spéculations.
 

Selon les créationnistes, l'Univers aurait été créé par Dieu. Ils ne sont pas d'accords entre eux, puisque pour certains de ces créationnistes, Dieu a créé l'Univers il y a 6000 ans! (Puisque 1000 ans sont comme un jour dans la Bible) Pour d'autres, Dieu a bien créée l'Univers il y a 14 milliards d'années comme le dit la Science et les 6 jours de création dans la Bible correspondraient à 6 grandes ères de plusieurs centaines de millions d'années.
On a vu qu'il s'agit d'une croyance, puisqu'il est impossible de prouver cette thèse, alors qu'elle prend de plus en plus d'importance aux Usa.
 
La Science cherche maintenant à inventer, il n'y a pas d'autre mots pour cela, un concept qui rendrait valide cette théorie du Big Bang. Mais ils sont en train de construire un chateau de cartes: plus ils en rajoutent, plus ils se rapprochent du point inévitable d'écroulement 
 


 
9 + La Science et le Big Bang.
 
La théorie du Big Bang n'a absolument rien à voir avec notre réalité quotidienne, il ne s'agit que de spéculations. Ils nous parlent de galaxies situées à des milliards de milliards de kilomètres de nous, ils prétendent qu'il existe de la matière noire dans l'Univers, de l'énergie noire.
Il faut raisonner à partir de ce que l'on voit autour de nous et qui nous concerne. Lorsqu'un chercheur étudie un virus mesurant quelques millionièmes de millimètres, ce virus est invisible à l'œil nu mais on peut l'observer avec un microscope électronique, on peut en mesurer les effets. Or c'est impossible d'observer concrètement le Big Bang, c'est à dire l'expansion de l'univers, la matière noire, les multivers, les trous noirs troublants et autres inventions de la Science tellement loin de notre quotidien.
Si on ne peut pas vérifier une théorie, alors il ne s'agit plus de science, mais de croyance. Les scientifiques disent que ce sont des hypothèses. Mais leurs hypothèses amènent de nouvelles questions, qui demanderont de nouvelles hypothèses toujours invérifiables, de plus en plus complexes et de plus en plus incohérentes et éloignées du concret.
 
Est-ce que le rôle de la Science n'est pas d'améliorer nos vies? Ils dépensent des sommes astronomiques dans leurs gigantesques accélérateurs de particules, pour savoir ce qu'il se serait passé aux débuts de la soi disant formation de l'Univers.
Or l'énergie qu'ils arrivent à donner à une particule est au mieux celle d'un moustique. Alors que dans la théorie de l'expansion de l'Univers, une seule de ces particules aurait l'énergie d'un Tgv, avec une vitesse proche de la lumière et le moment qu'ils étudient aurait duré un dix millionième de milliardième de milliardième de milliardième de milliardième de seconde après le début de l'Univers, soit il y a 14 milliards d'années de maintenant.
Pensez vous vraiment que les recherches dans ce domaine vont régler les problèmes sérieux engendrés par la croissance de notre société?
Il n'y a pas des recherches plus importantes à faire?
Vous comprenez pourquoi la théorie du Big Bang est autant défendue? Parce que cela fait vivre des milliers de chercheurs dans le monde. Cela génère toute une économie, inutile, comme pour la soi disant Station spatiale, les soi disant voyages vers la Lune, la planète Mars et autres escroqueries générant des revenus confortables pour beaucoup de monde.
Et ce n'est sans doute que la partie émergée de l'iceberg, le mensonge est certainement beaucoup plus profond que ça: l'Univers n'est sans doute pas ce qu'on nous en dit.
Ce sera l'objet d'une prochaine parution.
 
Qu'est ce que cela change pour nous que l'Univers aie une origine ou non?
Puisque l'Univers n'a pas d'origine, alors d'où nous venons? Quelle est notre place dans l'Univers?
Que sont vraiment les humains?
Arriver à répondre à ces questions bouleversera énormément de choses, nous redonnera notre pouvoir.
Je ne développe pas plus, parce que ce n'est pas le sujet ici, mais ce sera l'objet de prochaines parutions. 

 





























http://www.mensonges.fr/bigbang/BB.html
Following members like this message:
René (30/09/19)


Back to top
Visit poster’s website
Publicité






PostPosted: Mon 30 Sep 2019 - 11:48    Post subject: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Back to top
salieri


Offline

Joined: 16 Jan 2016
Posts: 112
Localisation: marseille
Masculin Cancer (21juin-23juil)
Point(s): 0
10: 1.06

PostPosted: Thu 10 Oct 2019 - 19:18    Post subject: Mensonges Bing/Bang - Origine de l'Univers Reply with quote

est ce que je peux avoir conscience de quelque chose qui n'est pas dans ma conscience? (frank Hatem)
la reponse est non!
inutile de developper!
donc l'univers est dans ma conscience!
ma conscience est engendrée par la separation entre moi, ce à quoi je m'identifie et le monde
que je considere n'etant pas moi!
je viens de creer le monde,mon univers!
et je le recrees à chaque "instant"si tant est que le temps existe!
le big bang à chaque instant du à la separation entre moi et le monde!
voilà dieu mis à nu! Neutral
il n'y a pas une multitude de consciences dans un univers!
il y a une multitude d"univers pour une conscience!
une seule conscience qui experimente tous les possibles!

la chose n'a d'être que dans sa relation avec le verbe fondateur!


Back to top
René
Modérateurs

Offline

Joined: 13 Mar 2014
Posts: 1,321
Localisation: Belgique
Masculin
Point(s): 243
10: 3.01

PostPosted: Thu 10 Oct 2019 - 22:52    Post subject: Mensonges Bing/Bang - Origine de l'Univers Reply with quote

salieri wrote:
est ce que je peux avoir conscience de quelque chose qui n'est pas dans ma conscience? (frank Hatem)
la reponse est non!
inutile de developper!
donc l'univers est dans ma conscience!
ma conscience est engendrée par la separation entre moi, ce à quoi je m'identifie et le monde
que je considere n'etant pas moi!
je viens de creer le monde,mon univers!
et je le recrees à chaque "instant"si tant est que le temps existe!
le big bang à chaque instant du à la separation entre moi et le monde!
voilà dieu mis à nu! Neutral
il n'y a pas une multitude de consciences dans un univers!
il y a une multitude d"univers pour une conscience!
une seule conscience qui experimente tous les possibles!


Bien dit. Je dirais même plus comme dirait le Dupond :

" Nous ne sommes pas plusieurs esprits ayant conscience d'un univers,
mais un seul esprit ayant conscience de plusieurs univers." - F. Hatem
Ce que ne démentira pas mon physicien quantique préféré :
https://www.youtube.com/watch?v=EzJXdoW1Tac

"Les grands esprits discutent d'idées ; les esprits moyens discutent d'événements ;
les petits esprits discutent de personnes". Eléonor Roosevelt


Back to top
Visit poster’s website
resurgence


Offline

Joined: 22 Jun 2014
Posts: 302
Masculin
Point(s): 19
10: 3.53

PostPosted: Tue 15 Oct 2019 - 03:14    Post subject: Mensonges Bing/Bang - Origine de l'Univers Reply with quote

" Qu'est ce que cela change pour nous que l'Univers aie une origine ou non?
Puisque l'Univers n'a pas d'origine, alors d'où nous venons? Quelle est notre place dans l'Univers?
Que sont vraiment les humains?
Arriver à répondre à ces questions bouleversera énormément de choses, nous redonnera notre pouvoir.
Je ne développe pas plus, parce que ce n'est pas le sujet ici, mais ce sera l'objet de prochaines parutions. "
 
 
Bonjour Marine,

Revenant sur ce forum que j’avais oublié , mon attention a été attirée par votre sujet.
Une  critique remarquable des présupposés de la cosmologie d’expansion.
En effet, un minimum de formation scientifique et un maximum de bon sens suffisent,
 pour se rendre compte de l’incohérence de ce qui constitue la cosmologie consensuelle.
Le consensus est soutenu par les média (Wikipédia, Futura-Science), mais ne fait pas l’unanimité des scientifiques.
La science contemporaine est soumise aux intérêts financiers ; elle est politisée.
 
Des scientifiques indépendants nombreux proposent des cosmologies alternatives.
J’en ai présenté une ici dans un sujet parallèle de 2014 :
http://www.onnouscachetout-la-suite.com/t663-La-th-orie-du-Big-Bang.htm
Constatant alors que les théories irrationnelles (Terre plate ou creuse, reptiliens ou extra terrestres)
étaient préférées aux théories alternatives rationnelles, je m’étais éloigné de ce forum.
 
J’attends votre publication complémentaire promise, pour connaître la ligne de conduite actuelle.

 

«Pour examiner la vérité, il est besoin, une fois dans sa vie, de mettre toutes choses en doute autant qu’il se peut.» (René Descartes)
Je pense donc je suis ... complotiste !
Following members like this message:
Marine (15/10/19)


Back to top
Visit poster’s website
Marine
Administrateur

Offline

Joined: 11 Mar 2014
Posts: 5,796
Féminin Cancer (21juin-23juil) 蛇 Serpent
Point(s): 471
10: 2.86

PostPosted: Tue 15 Oct 2019 - 08:09    Post subject: Mensonges Bing/Bang - Origine de l'Univers Reply with quote

Re bienvenue resurgence tu nous manquais , moi aussi parfois , j'ai envie de fermer la porte devant quelques inepties , et puis je me dis que le poids de certains délires n'égale pas celui de la vérité...


J'ai hâte de te lire sur le sujet que tu évoques , l'univers n'ayant pas d'origine !!!


Back to top
Visit poster’s website
resurgence


Offline

Joined: 22 Jun 2014
Posts: 302
Masculin
Point(s): 19
10: 3.53

PostPosted: Sat 19 Oct 2019 - 14:58    Post subject: Mensonges Bing/Bang - Origine de l'Univers Reply with quote

Qu’importe que le temps ait un commencement ou non. C’est une question de croyance.
Le temps présent existe. Les temps passés, n’existant plus, sont attestés par la géologie l’archéologie et  l’histoire. Les temps futurs n’existent pas encore.


La négation du temps est fondée sur le déterminisme mécanique classique et sur l’artifice mathématique de réversibilité, qui sont communs aussi aux présuppositions de la mécanique quantique et de la relativité restreinte. Ce sont des artifices mathématiques, mentaux et simplificateurs de l'expérience.


Nier le temps est devenu un dogme et une mode intellectuelle  à la suite du plagiaire et mystificateur Einstein qui a imaginé les formalismes mathématiques de Poincaré et de Minkowski comme une réalité physique de « courbure » d’espace-temps, avec l’aide du mathématicien Grossmann, son condisciple.
Einstein niait la simultanéité ; il a voulu la réfuter par son expérience de pensée  EPR (Einstein-Podolsky-Rosen). Mais l’expérience de physique quantique d’Aspect lui a donné tort: l’intrication quantique prouve que la simultanéité et donc le temps existent bien, contrairement au présupposé relativiste d’Einstein.


Prigogine a expliqué l’irréversibilité du temps de la thermodynamique et de la nature en général, réduisant les déterminismes à des exceptions ou à l’expérimentation artificielle en milieu fermé: la technologie. Il a expliqué l’évolution cosmologique et biologique par l’auto-organisation. Mais la science l’a négligé et ignoré.


La science n’est plus fondée sur l’observation mais sur les mathématiques et l’informatique. Elle introduit dans les théories de nouvelles hypothèses inobservables (matière noire, énergie sombre, tous noirs ou trous de vers, cordes), chaque fois que l’observation ne correspond pas aux prédictions théoriques. Les mathématiques, autrefois servantes de la physique en sont devenues le maître.


Cependant, Einstein, juif allemand, promu d’abord par les nationalistes allemands (Planck et Hilbert) puis par les sionistes américains, est devenu une idole du consensus scientifique qui fait la loi et le prophète de la nouvelle Église Scientifique qui impose la foi des mathématiques. 


La philosophie s’est emparée de la relativité pour justifier l’idéalisme, le relativisme moral, le solipsisme intellectuel et l’égoïsme financier. Le relativisme d’Einstein a sapé la science, la philosophie et les relations sociales. Il a corrompu la civilisation occidentale.


La science est devenue religion politique ; elle censure les publications par des comités de pairs anonymes, comme l’a fait la Sainte Inquisition envers Galilée : les scientifiques qui s’écartent des dogmes sont interdits de publications ou même de recherche. Opposant la théorie à l’observation, elle est revenue au Moyen-âge intellectuel.   


Références :
Jules Leveugle, La Relativité, Poincaré et Einstein, Planck, Hilbert ; - Histoire véridique de la théorie de la relativité.


Maurice Allais ; Albert Einstein, plagiaire du siècle. 


Conférence (vidéo) Faut-il être hérétique pour innover en science ?
Jacques Benveniste, Jean-Pierre Petit, Michel Schiff... [et al.], participants.
https://www.youtube.com/watch?v=baxVH4LrHEw  7 févr. 2013

«Pour examiner la vérité, il est besoin, une fois dans sa vie, de mettre toutes choses en doute autant qu’il se peut.» (René Descartes)
Je pense donc je suis ... complotiste !
Following members like this message:
René (19/10/19), Marine (20/10/19)


Back to top
Visit poster’s website
Andrei2010


Offline

Joined: 29 Nov 2019
Posts: 96
Localisation: Altaïr
Masculin
Point(s): 10,000
10: 19.02

PostPosted: Fri 29 Nov 2019 - 17:23    Post subject: Re: Mensonges Bing/Bang - Origine de l'Univers Reply with quote

Merci à Marine de nous avoir partagé le contenu de ce site, dont j'ignorais tout jusqu'à maintenant. La lecture des messages précédents a suscité plusieurs remarques de ma part.

Premièrement, internet nous propose des contenus de grande valeur scientifique, accessibles gratuitement pour la majorité. Il suffit de les consulter pour trouver beaucoup de réponses à nos questions.

Si l'on n'accorde aucun crédit à l'œuvre des grands scientifiques, des grands centres de recherche et des universités, pourquoi accorderait-on du crédit à des sites crées par des illustres inconnus, et contredisant des découvertes incontestables ? Qui a plus de légitimité à donner des informations fiables sur un sujet pointu ?

Notons que n'importe-qui peut créer un site et y raconter ce qu'il veut : il trouvera forcément des gens prêts à croire que le cœur du Soleil abrite un grand nonours vert, plutôt que de consulter des sites scientifiques au sujet de l'astre du jour. Si l'on se méfie de la science officielle, on doit se méfier d'autant plus de ceux qui prétendent savoir sans avoir aucune notion solide dans le domaine respectif.

Deuxièmement, j'ai décelé sur le site cité par Marine un nombre impressionnant d'inexactitudes et de raisonnements erronés. Je tâcherai de répondre au fur et à mesure, selon mes disponibilités.



Marine wrote:
Donc si l'Univers a une origine, c'est qu'avant il n'y avait rien: non pas un Univers vide sans rien dedans, mais le néant. Rien n'existait, pas de matière, pas d'espace, pas d'énergie, pas de temps. Rien.


La science, qui s'est basée sur les observations et les calculs, ne postule pas que l'univers ait une origine, premièrement parce que le terme donne lieu à interprétation, et deuxièmement parce qu'il ne s'applique pas à ce qu'on a découvert.

En remontant vers le passé de l'univers, nous arrivons à une phase où celui-ci est extrêmement dense et chaud. Au-delà de cette phase, nos équations s'emballent et donnent des résultats aberrants : c'est comme si nous heurtions à un mur. C'est la raison pour laquelle les scientifiques se contentent de proposer des hypothèses et des théories sur ce qui s'est passé avant ; des modèles comme le Grand Rebond & Co restent spéculatifs et le resteront tant que nous n'aurons les outils mathématiques pour explorer plus loin le passé.


Donc, tout ce qu'on sait, on le sait à partir de ce "mur de la connaissance". On sait que l'univers a commencé à se dé-densifier en se refroidissant pour aboutir à l'état dans lequel il se trouve aujourd'hui. Inutile de vous faire la chronique de l'apparition des particules, des photons, du rayonnement électromagnétique et de tout le reste à partir de cette espèce de "soupe primitive" : vous trouverez la chronologie détaillée dans Wikipédia.


Marine wrote:
De ce néant est apparu un point infiniment plus petit qu'un atome. Qui s'est expansé des milliards et des milliards et des milliards de fois, s'est transformé jusqu'à devenir l'Univers actuel, dont la Terre immense qui nous entoure.
Mais si c'était le néant, s'il n'y avait rien,, d'où serait venu cet atome primitif? S'il n'y a rien, s'il n'existe rien, ni matière, ni énergie, rien ne peut apparaître, puisqu'il n'y a rien.


Il faut savoir qu'aujourd'hui nous ne voyons qu'une partie de l'univers entier, celle dont la lumière est arrivée jusqu'à nous. C'est ce qu'on appelle "l'univers visible ou observable". Au premier instant connu de l'histoire de l'univers, la densité de l'univers observable était tellement élevée qu'il tenait dans une pointe d'épingle... Bien entendu, l'univers tout entier était dans le même état

Il convient donc de jeter aux orties l'idée du néant pré-big-bang, du vide, de l'atome primitif et de l'explosion. Ce n'est qu'en partant de bases saines que l'on peut avancer dans la connaissance.

Pour le reste, je répondrai plus tard


Back to top
Andrei2010


Offline

Joined: 29 Nov 2019
Posts: 96
Localisation: Altaïr
Masculin
Point(s): 10,000
10: 19.02

PostPosted: Fri 29 Nov 2019 - 18:32    Post subject: Re: Mensonges Bing/Bang - Origine de l'Univers Reply with quote

Marine wrote:
Etienne Klein explique bien qu'on ne pourra jamais savoir comment l'Univers est apparu du néant, et qu'on ne le saura sans doute jamais. Alors que c'est la base de tout ce modèle


Aucun scientifique ne parle du néant, qui est un terme non scientifique, qui ne peut être la base d'une quelconque théorie ou d'un modèle scientifique. Il est tout simplement impossible qu'Etienne Klein utilise cette expression dans son discours : il faudra consulter la source pour le constater.


Marine wrote:
Cela ne gêne pas la communauté scientifique, qui pourtant prétend expliquer comment est né l'univers et comment il a évolué jusqu'à ce qu'il est maintenant.


Déjà répondu dans le post précédent. On voit bien que le site cité par Marine n'a d'autre ambition que d'attribuer des propos et intentions fantaisistes aux scientifiques.

Marine wrote:
Vous allez voir la quantité incroyable d'incohérences et d'impossibilités qu'on peut trouver dans ce modèle. 


Si le modèle du Big-bang s'est imposé au point d'être accepté par plus de 99% de la communauté des hommes et femmes de science, c'est grâce à sa cohérence et aux preuves observationnelles qui se sont accumulées depuis sa publication.



Marine wrote:

Les scientifiques reconnaissent qu'ils ne savent pas ce qu'il s'est passé pendant ce moment très bref parce que la matière, l'énergie, le temps, les lois, la vitesse de la lumière, avaient des valeurs trop différentes de celles d'aujourd'hui.
Et ils ne sauront jamais. Comment voulez vous arriver à comprendre un phénomène qui a duré un dix millionième de milliardième de milliardième de milliardième de milliardième de seconde, qui se serait produit il y a 14 milliards d'années et qu'il est donc impossible d'analyser concrètement?


Ce n'est pas l'ancienneté du phénomène qui pose problème, puisqu'on est remontés jusque là grâce aux observations et aux calculs. C'est que les calculs perdent leur efficacité à partir d'un certain moment, et les scientifiques refusent en toute honnêteté de s'aventurer dans un territoire que leurs outils ne peuvent décrire.



Marine wrote:
Les scientifiques font varier de nombreux paramètres sur d'énormes ordinateurs pour arriver à déterminer un modèle qui pourrait expliquer ce qu'il s'est passé pendant ce moment très bref.
C'est pratique non? En fait ils vont inventer ce qu'il s'est passé, mais il ne s'agira que d'une théorie totalement invérifiable.
 
La matière est composée d'atomes, eux mêmes composés de particules extrêmement petites. Mais pendant l'ère de Planck, l'Univers était plus petit que la plus petite de ces particules.


Le modèle du big-bang, "mur de la connaissance " inclus, est apparue bien avant les ordinateurs. Ceux-ci ont permis d'affiner le modèle, en moulinant les données issues des observations. Et, encore une fois, aucun scientifique ne s'aventurera à inventer des trucs sans queue ni tête. Les théories spéculatives que l'on ne peut prouver (comme celle de la gravitation quantique à boucles) sont plausibles, même si leurs auteurs reconnaissent d'emblée leur caractère invérifiable.



Marine wrote:
Un millionième de milliardième de milliardième de milliardième de seconde après la naissance de l'Univers, il n'y avait que des particules de matière et d'antimatière qui apparaissent et disparaissent en s'annihilant les unes les autres.
C'est ce que la Science a appelé "les fluctuations quantiques du vide".


L'auteur du site mélange allègrement le big-bang et les fluctuations quantiques du vide. Il faut avoir des bases très solides en physique quantique et en astrophysique lorsqu'on veut contester un modèle aussi robuste que celui du big-bang. Et, surtout, il faut comprendre ce modèle pour le critiquer ; or, le niveau des "arguments" présentés ici prouve le contraire.


Marine wrote:
Là encore il ne s'agit que de théorie car on n'a jamais observé de particules d'antimatière dans l'Univers. Les chercheurs en auraient fabriqué dans leurs accélérateurs de particules, mais cela ne prouve pas que cela a déjà existé à l'origine de l'Univers.
De même, on a fabriqué de nombreux produits qu'on ne peut pas trouver à l'état naturel dans l'Univers, puisqu'il faut qu'ils soient fabriqués pour exister.
Encore une fois, cette théorie que la matière a dominé sur l'antimatière n'est qu'une hypothèse totalement invérifiable.


La symétrie matière-antimatière dans l'univers originel est établie par des calculs qu'aucun scientifique ne conteste. Si l'auteur du site connaissait la physique des particules, il n'évoquerait même pas le sujet.


Marine wrote:
Ensuite, environ un millionième de milliardième de seconde après la naissance de l'Univers sont apparues des particules élémentaires, gluons, bosons, les différents quarks, neutrinos, et d'autres encore.
Comment est ce qu'en un millionième de milliardième de seconde, seraient apparues ces particules avec des caractéristiques bien précises, de masse, de charge électrique, de spin?


L'information est facile à trouver sur des sites sérieux ou dans des livres de vulgarisation écrits par des astronomes et des astrophysiciens.


Marine wrote:
Comment est ce possible qu'en seulement 3 minutes après le début de l'Univers, un nombre précis de particules différentes se sont organisées entre elles pour former un noyau avec des électrons qui orbitent autour de ce noyau et plus d'une dizaine de constantes physiques indispensable à la cohésion atomique et avec aussi des valeurs extrêmement précises.


Comment est-il possible de poser des questions pareilles lorsqu'on a autant de réponses à sa disposition ?


Marine wrote:
Les scientifiques reconnaissent qu'ils ne peuvent pas expliquer comment s'est formé l'atome d'hydrogène. Alors que c'est l'atome le plus simple parmi la centaine d'atomes connus.
C'est intéressant de savoir comment ils ont déterminés cette phase: ils ont remarqué qu'il avait beaucoup trop d'atomes proches de l'hélium (isotopes) dans l'Univers. Ils affirment que ces atomes ne peuvant pas provenir des réactions nucléaires dans les étoiles, ils ont nécessairement été créés lors de la nucléosynthèse primordiale, 3 minutes après la création de l'Univers.
Donc si on ne sait pas expliquer l'abondance de certains éléments observés dans l'Univers, alors ils ont nécessairement été produits pendant la création de l'Univers!
Pourtant il pourrait y avoir d'autres causes à l'abondance de ces éléments puisqu'on connaît très mal l'Univers qui nous entoure et qui nous est totalement inaccessible.


Quand on ne sait pas, on se renseigne. La physique des particules est très au point. Par exemple, pour nommer les caractéristiques des quarks (particules formant le noyau atomique), on est obligés de leur attribuer un goût (fraise, par exemple), des couleurs, un sens (quark up et quark down), etc !



Marine wrote:
A ce moment, l'Univers était encore très compact, il était tellement lourd que sa gravité était colossale et les photons, particules de la lumière, ne pouvaient en sortir.


Là, ce n'est plus de l'ignorance, c'est carrément de l'art ! L'auteur du site parle de ce qu'on appelle "l'âge sombre", où la densité de l'univers faisait que les photons étaient absorbés aussitôt qu'ils étaient émis. La gravitation n'a rien à voir là-dedans.


Marine wrote:

Remarquez à nouveau la similitude avec la Bible: Dieu dit: "Que la lumière soit et la lumière fut". Genèse 1-3. Prouvant à nouveau que science et religions marchent ensemble.


C'est un peu maigre pour prouver que "science et religions marchent ensemble". Aucune religion ne décrit la physique des particules, la météorologie ou la thermodynamique...


Marine wrote:
ce rayonnement serait les restes de cette explosion de lumière qui s'est produite il y a 14 milliards d'années. ... Ce rayonnement a été découvert en 1965 par les astronomes Wilson et Penzias. Ils reçurent le prix Nobel pour cette découverte qu'ils ont appelé le fond de rayonnement fossile, ou fond diffus cosmologique. C'est une des soi disant preuves de la théorie du Big Bang.
Mais là encore pourquoi ce rayonnement effectivement observé, serait les restes du rayonnement de l'origine de l’Univers. Il pourrait avoir d'autres raisons, par exemple il pourrait provenir localement du rayonnement des poussières interstellaires, chauffées par les étoiles.
Il pourrait aussi être produit par d'autres processus physiques que nous ne connaissons pas.


Parce qu'on attribue le Prix Nobel suite à des découvertes contestables ? Sérieux ?

Encore une fois, merci à Marine pour les citations. C'est terrible de voir la capacité de nuisance des mythomanes ignares et de leur "œuvre" sur internt


Back to top
Marine
Administrateur

Offline

Joined: 11 Mar 2014
Posts: 5,796
Féminin Cancer (21juin-23juil) 蛇 Serpent
Point(s): 471
10: 2.86

PostPosted: Thu 19 Dec 2019 - 11:03    Post subject: Mensonges Bing/Bang - Origine de l'Univers Reply with quote

'" L'Univers n'a pas d'origine tout ce qui est a toujours été et comme le disait  si justement Lavoisier  
 
 
 
« Rien ne se perd, rien ne se crée, tout se transforme. » J'adhère à 100% 
 
 
 
 


Back to top
Visit poster’s website
Display posts from previous:   
Post new topic   Reply to topic    On nous cache tout " LE FORUM " Forum Index ->
Les forums
-> Cosmologie
All times are GMT + 2 Hours
Page 1 of 1

 
Jump to:  

Portal | Index | Create a forum | Free support forum | Free forums directory | Report a violation | Cookies | Charte | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group