OnNousCacheTout  " LE FORUM " Forum Index

OnNousCacheTout " LE FORUM "
Faits de société, politique, pouvoir, conspirations, mensonges et vérités...

 FAQFAQ   SearchSearch   MemberlistMemberlist   UsergroupsUsergroups   RegisterRegister 
 ProfileProfile   Log in to check your private messagesLog in to check your private messages   Log inLog in 



  
Inscrivez-vous , pour poster et re poster , donner vos avis , ici vous ne serez pas maudits
J'ai rien a dire
Goto page: <  1, 2
 
Post new topic   Reply to topic    OnNousCacheTout " LE FORUM " Forum Index ->
Les forums
-> Psychologie
Previous topic :: Next topic  
Author Message
resurgence



Joined: 22 Jun 2014
Posts: 302

PostPosted: Mon 23 Feb 2015 - 09:02    Post subject: J'ai rien a dire Reply with quote

Previous post review:

AngeGardien wrote:
L’isolement me semble universel dans notre société (du parc à bébé aux maisons de retraites)....et n'a pas que la forme d'une personne introspective.


napo wrote:
Je suis d'accord avec ce que tu dis mais je pense que notre culture occidentale exacerbe les émotions tout en prônant l'individualisme. Ça donne un mélange contradictoire d'instinct grégaire et du culte de la personnalité (moi, je) et, comme tu le soulignes, ce besoin de se voir en miroir à travers l'autre tout en désirant la satisfaction immédiate de l'égo. Nous sommes donc, à des degrés divers, tous aliénés.
Les besoins affectifs sont niés, les émotions refoulées, les relations sociales sont artificielles et l'instinct de groupe utilisé contre notre intérêt. Comment ne pas se sentir isolé quand la société dans laquelle nous vivons marche sur la tête ?


René wrote:
Certainement pas le seul. Déjà O.Wilde disait : " Quand on est d'accord avec moi, j'ai toujours l'impression de m'être trompé"
Ne pas être compris est une souffrance, le "dire" qui ne reçois aucun écho peut même être mortel,
et "quelque part" on meurt tous un peu de ça, c'est la tragédie de la dualité relatif / absolu, subjectif / objectif


Il y a presque comme un consensus. Quelque chose ne fonctionne pas dans notre société. J’ai répondu que le sentiment d’isolement  est général dans la société postmoderne.
Wikipédia cite : « La postmodernité est l'éclatement des références temporelles et locales : quand les prémodernes se reposaient sur la tradition et les modernes sur l'avenir, les postmodernes auraient les pieds dans le vide ».


Quelle est la raison de l’isolement individualiste ou égotique ?
Chacun aura sa vérité. La mienne est qu’il n’y a pas de vérité.
L’obsession de la vérité a été introduite par l’Eglise en substituant la métaphysique d’Aristote à sa tradition néoplatonicienne, et en adoptant la logique aristotélicienne du principe de contradiction exclue qui confortait la prétention d’infaillibilité et justifiait l’inquisition. La science a repris l’empirisme et la logique intolérante d’Aristote qui a conduit à diviser la connaissance en spécialités et la société en individus.
Depuis lors, chaque individu cherche « la vérité », sa vérité, et réfute la vérité de l’autre. Ce sont ces vérités personnelles qui divisent.
 
Platon a fait dire à Socrate dans Phédon, à  propos de l'alternance de la mort et de la naissance :
Quote:
Or ce principe, si tu veux le comprendre plus facilement, ne l'examine pas seulement à propos des hommes, mais aussi à propos de tous les animaux, de toutes les plantes et, plus généralement, de toutes les choses qui ont un devenir. A propos de toutes, essayons de voir si c'est ainsi, et pas autrement, qu'elles adviennent toutes: les choses contraires à partir de rien d'autre que de leurs contraires – cela vaut pour tout ce qui se trouve entrer dans une relation de ce genre: par exemple, le beau, je pense, est le contraire du laid, le juste de l'injuste, et il y a des milliers d'exemples semblables. Examinons donc cette question; pour toutes les choses qui possèdent un contraire, est-ce une nécessité que ce contraire ne provienne d'absolument rien d'autre que de son contraire? Par exemple: quand une chose devient plus grande, n'est-il pas, j'imagine, nécessaire que ce soit après avoir été d'abord plus petite qu'elle devient ensuite plus grande?


Si l’on adoptait cette logique de complémentarité des contraires en admettant que le monde n’est pas un composé d’êtres mais un devenir collectif, il y aurait possibilité de se comprendre et de retrouver la solidarité qui manque dans notre société.
 

Sachant que je suis seul et isolé avec mon opinion platonicienne et ne me faisant plus d’illusion, j’attends sereinement les contradicteurs …   :)
Following members like this message:
René (23/02/15)
Back to top
Visit poster’s website
Publicité






PostPosted: Mon 23 Feb 2015 - 09:02    Post subject: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Back to top
René
Modérateurs

Offline

Joined: 13 Mar 2014
Posts: 1,397
Localisation: Belgique
Masculin
Point(s): 243
10: 3.72

PostPosted: Mon 23 Feb 2015 - 10:54    Post subject: J'ai rien a dire Reply with quote

Effectivement ça n'a fait que se gâter depuis Platon, et même bien avant d'ailleurs car si la science est du côté de homo sapiens sapiens,
celui qui sait qu'il sait, - quoi ? On se le demande -,
la sagesse est chez homo neanderthalensis, avant l'intrusion de gènes extraterrestres.
L'explication du problème soulevé par Socrate-Platon se trouve notamment chez C.G.Jung :
http://matricube.be/abrax.html
Nous différencions en vertu du principe du tiers exclus, il faut toujours un coupable, un bouc émissaire,
"si ce n'est toi c'est donc ton frère" dit le Dieu de l'ancien testament, déjà maître dans l'art du false flag avant le N.O.M.
Il est déjà possible de faire un sort à Aristote par le biais de la mécanique quantique hélas intraduisible dans la vie bêtement quotidienne,
et comme il n'y a que les intellectuels à écouter des gens comme Stephan Lupasco :
http://www.antebiel.com/reporter/genie-fumiste.html
il reste la logique floue à l'oeuvre notamment dans le syndrome du voyageur de commerce
qui sait ou sent d'instinct le parcours le moins long pour relier plusieurs points.
Ces points ne doivent pas se trouver dans les méandres des circonvolutions cérébrales mais dans l'univers fractal impensable,
alors on ne voit plus cette "paradoxale multiplicité d'êtres uniques et différents" (Hannah Arendt).



--- -------- --------------------- ------
L'homme ne peut saisir la totalité puisqu'il est à l'intérieur de cette totalité. Karl Jaspers


Back to top
Visit poster’s website
René
Modérateurs

Offline

Joined: 13 Mar 2014
Posts: 1,397
Localisation: Belgique
Masculin
Point(s): 243
10: 3.72

PostPosted: Mon 23 Feb 2015 - 11:21    Post subject: J'ai rien a dire Reply with quote

Marine wrote:
Pour reprendre son message, son problème est personnel, il n'accuse pas les autres...

Indirectement si, il accuse le regard que lui renvoient les autres, parce que comme tout humain il raisonne d'où il se tient,
ici et maintenant à partir d'une logique qu'il ne peut tenir pour provisoire.
Si le réel est dans les yeux de celui qui le voit, il y aurait alors plusieurs réels ce qui est contradictoire.
Un homme seul est toujours en mauvaise compagnie, mais si la seule question est : Vois-tu ce que je vois ?,
il est plus seul que jamais.

--- -------- --------------------- ------
L'homme ne peut saisir la totalité puisqu'il est à l'intérieur de cette totalité. Karl Jaspers
Following members like this message:
Webmaster1 (23/02/15), (23/02/15), napo (23/02/15), L'Ange Gardien (23/02/15), (24/02/15)


Back to top
Visit poster’s website
Sansissu
Guest

Offline




PostPosted: Tue 24 Feb 2015 - 07:47    Post subject: Re: J'ai rien a dire Reply with quote

Hoheinhem wrote:
Je ne sais pas si cela rentre dans le cadre du forum mais j'aimerais votre avis sur un problème  personnel . Je remarque de plus en plus j'ai rien a dire et d'etre vraiment  ennuyeux . que se soi dans mon entreprise ou dans ma vie personnel le nombre de mes sujet de discussion est vraiment limité . Je passe de plus en plus de temps a etre silencieux . Déjà que ma vie sociale se limite a ma vie  professionnel si je n'est rien a partager avec mes employer ou avec mes client mon niveaux d'interaction sociale est zero . Je peut parler travaille mais discuté biotechnologie sa epuise la plupart de ceux que je frequente . 


       


        Mais il y a beaucoup à écouter et à réfléchir, surtout des personnes qu'on empêche de parler à travers des (une)  lois abusives.


Back to top
René
Modérateurs

Offline

Joined: 13 Mar 2014
Posts: 1,397
Localisation: Belgique
Masculin
Point(s): 243
10: 3.72

PostPosted: Tue 24 Feb 2015 - 11:24    Post subject: Re: J'ai rien a dire Reply with quote

Sansissu wrote:
Hoheinhem wrote:
Je ne sais pas si cela rentre dans le cadre du forum mais j'aimerais votre avis sur un problème  personnel . Je remarque de plus en plus j'ai rien a dire et d'etre vraiment  ennuyeux . que se soi dans mon entreprise ou dans ma vie personnel le nombre de mes sujet de discussion est vraiment limité . Je passe de plus en plus de temps a etre silencieux . Déjà que ma vie sociale se limite a ma vie  professionnel si je n'est rien a partager avec mes employer ou avec mes client mon niveaux d'interaction sociale est zero . Je peut parler travaille mais discuté biotechnologie sa epuise la plupart de ceux que je frequente . 





       


        Mais il y a beaucoup à écouter et à réfléchir, surtout des personnes qu'on empêche de parler à travers des (une)  lois abusives.


D'accord, là tu parles de la liberté d'expression mais Hoheinhem parle du phénomène inverse,
que je définirais comme une liberté d'impression mais qui - et c'est là le drame - n'est pas de son fait, de sa volonté.
Le pouvoir politique abrutit les gens dans leur lutte pour la survie, un abruti n'est pas un idiot.
Le tout premier sens de "idiot" signifie qu'il reste vrai tel qu'en lui-même, non perverti par une quelconque inquisition,
il est donc très capable de concevoir qu'il y en a plus dans deux têtes que dans une et se laisser imprimer par celle d'en face.
Par contre, est idiot au sens courant du terme, celui qui délibérément, inconsciemment ou génétiquement ne peut ou ne veut pas écouter,
ce qui est pourtant la moindre des politesse, tandis que l'écoute n'est que le prélude à l'entendement, ce qui est encore une autre histoire.
Sentir que les oreilles se ferment comme on ferme les écoutilles par  tempête est extrêmement désagréable.
Se refermer comme une huitre, c'est en rester au Q.I de celle-ci, par paresse intellectuelle.
L'intelligence du coeur tient la clé de l'intelligence rationnelle qui sinon reste un court-circuit de la pensée.
Le texte de Paul Ricoeur "Soi-même comme un autre" est très explicite : Pdf + aspirine :-)
http://www.olimon.org/uan/ricoeur-soi-meme.pdf

--- -------- --------------------- ------
L'homme ne peut saisir la totalité puisqu'il est à l'intérieur de cette totalité. Karl Jaspers


Back to top
Visit poster’s website
Sansissu
Guest

Offline




PostPosted: Wed 25 Feb 2015 - 00:16    Post subject: J'ai rien a dire Reply with quote

Merci pour la lecture René.

Back to top
Display posts from previous:   
Post new topic   Reply to topic    OnNousCacheTout " LE FORUM " Forum Index ->
Les forums
-> Psychologie
All times are GMT + 2 Hours
Goto page: <  1, 2
Page 2 of 2

 
Jump to:  

Portal | Index | Create a forum | Free support forum | Free forums directory | Report a violation | Cookies | Charte | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group