OnNousCacheTout  " LE FORUM " Forum Index

OnNousCacheTout " LE FORUM "
Faits de société, politique, pouvoir, conspirations, mensonges et vérités...

 FAQFAQ   SearchSearch   MemberlistMemberlist   UsergroupsUsergroups   RegisterRegister 
 ProfileProfile   Log in to check your private messagesLog in to check your private messages   Log inLog in 



  
Inscrivez-vous , pour poster et re poster , donner vos avis , ici vous ne serez pas maudits
La fin du mariage
Goto page: <  1, 2, 3, 4, 5, 6
 
Post new topic   Reply to topic    OnNousCacheTout " LE FORUM " Forum Index ->
Les forums
-> Notre société
Previous topic :: Next topic  
Author Message
Missmarple






PostPosted: Wed 17 Dec 2014 - 13:02    Post subject: La fin du mariage Reply with quote

Previous post review:

Maintenant, si l'on en croit les chiffres, 40 % des mariages se termineraient par un divorce




Ca ne veut pas dire que le mariage ne fonctionne plus, ou moins bien qu'avant, ça veut dire que maintenant qu'on a le droit de divorcer, on divorce, on utilise notre DROIT Mais avant, à l'époque où on ne divorçait pas, les femmes étaient-elles vraiment plus malheureuses que maintenant ? elles ne s'autorisaient pas une petite escapade amoureuse, dicrètement, de temps en temps? je pense qu'elles se le permettaient autant que maintenant, sauf qu'aujourd'hui, on divorce, on n'attend pas que la petite idylle amoureuse passe. Nos grands-mères n'étaient pas des gourdes. C'étaient de meilleures mères qu'aujourd'hui et elles veillaient au grain.Maintenant les femmes veillent à leurs fesses. Ne changeons pas le mariage, changeons les mentalités.Disons aux gens: vous voulez des enfants, dans ce cas ça implique deux choses principales: de la stabilité, et deux parents liés aux enfants à vie. Vous voulez disposer librement de votre vie, au gré des élans de votre coeur, (qui rappelons-le vous entraine vers un mirage...), et bien ne faites pas d'enfants.




si les gens qui sont responsables de lui sont bien dans leur vie, l'enfant sera heureux aussi. 







Donc si c'est deux hommes, ou deux femmes , l'enfant sera heureux aussi ? et si maman pour être bien dans sa vie a besoin d'écarter l'enfant de son père, l'enfant est également heureux ? Penser que si je suis heureuse, mon enfant sera heureux, c'est se voiler complètement la face, c'est faire l'autruche, c'est nier la propre vie psychologique de l'enfant, qui est séparée de celle de la mère, c'est archi-faux sauf que ça rassure bien les adultes surtout de nos jours où on fait subir n'importe quoi aux gosses. 
Quand mon enfant est triste parce que le petit chien de la famille est mort, j'ai beau continuer à être heureuse comme avant, voire plus car au moins j'ai plus les poils à ramasser, mon enfant s'en fiche de mon ressenti; lui il est malheureux point barre. Parce qu'il est un être à part, il n'est pas moi et je ne suis pas lui. L'inverse est cependant vrai: si je suis malheureuse, mon enfant est malheureux. Donc si je me sépare du papa de mon enfant, celui-ci sera malheureux même si moi je suis très heureuse parce que j'ai trouvé un autre papa.






Alors, pour ceux et celles qui défendent la place du père biologique, j'aimerais bien savoir ce qu'est un modèle masculin






Alors pour le modèle masculin, c'est la béquille lorsque le père n'est pas là.
 Ca peut être un beau-père, un oncle, un grand-père etc, peu importe du moment que c'est un homme xD ça apporte à l'enfant une vision différente de celle de la maman, ou de la femme. Les enfants ont besoin d'un modèle féminin, et d'un modèle masculin.
La place du père biologique, je ne la défends pas, ce sont les enfants qui la défendent. Moi j'ai grandi avec mon père, donc je ne peux pas en parler. Par contre je connais des enfants qui grandissent sans leur père biologique, et eux, ils défendent cette place^^ il faut demander aux enfants, les adultes n'ont pas le droit de répondre à cette question à leur place.
Following members like this message:
L'Ange Gardien (17/12/14)
Back to top
Publicité






PostPosted: Wed 17 Dec 2014 - 13:02    Post subject: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Back to top
f.didier
Guest

Offline




PostPosted: Wed 17 Dec 2014 - 13:11    Post subject: La fin du mariage Reply with quote

Le modele masculin est aussi probable que le modele feminin pour un enfant : il sert a rien.
je voulais réagir sur une phrase dites plus haut :

 
Quote:

 Un enfant a besoin, dès le premier jour, de sa mère (son père, il s'en fout !)

En France, entre 70 et 75 femmes meurent en couche, ( http://www.doctissimo.fr/html/grossesse/accouchement/14151-deces-en-couches… )c'est le pere (biologique ou pas, c'est pas la question) qui prend le bébé en charge, qui s'en occupe, le nourri, etc...
Et dans ces cas, on pourrait dire tres nettement : l'enfant a besoin, dés son 1er jour, de son père, sa mère, il s'en fout ! Il va se poser des questions vers 7 a 8 ans, avant cela, sa mère, rien a faire.
Je dirais plus :
Un enfant a besoin, dés le 1er jour, d'une personne qui s'occupe de lui, que ca soit un homme ou une femme ou un robot.

Et là j'en viens a la 2eme partie de mon post sur le modèle d’éducation des enfants :
une bonne méthode serait comme y a quelques decenies, la nourrice. Les parents avaient le temps de s'occuper d'eux, de bosser, et en même temps, ils mangeaient avec leurs enfants, les couchaient, mais dés qu'ils devaient les promener, les amuser ou aider pour les devoirs, la nourrice prenait le relaie.
Bien sur, de nos jours, on ne peut se permettre d'engager une nourrice, et c'est pour ca que je pense que l'avenir de la famille c'est le robot nourrice (lien ci dessous) :
http://www.mondeo.fr/index.php?option=com_content&task=view&id=117&…
Je ne parle pas de remplacer les parents, avant qu'on me le dise, mais juste que les parents aient une aide, comme les nourrices n’étaient pas des parents de remplacement, mais une aide pour les parents.
Following members like this message:
L'Ange Gardien (17/12/14)


Back to top
napo


Offline

Joined: 15 Mar 2014
Posts: 732
Féminin
Point(s): 371
10: -0.03

PostPosted: Wed 17 Dec 2014 - 13:40    Post subject: La fin du mariage Reply with quote

 
Quote:
 Un enfant a besoin, dés le 1er jour, d'une personne qui s'occupe de lui, que ca soit un homme ou une femme ou un robot. 


Disons que pour le robot j'ai des doutes  Wink


La mère, c'est mieux, à cause des hormones de l'attachement, l'ocytocine, qui inonde le corps de la mère au moment de la naissance du bébé. 
Les pères n'ont pas ce genre de bouleversement biologique. S'il y a un attachement, il doit être d'une autre nature.


 
Quote:
 c'est un homme xD ça apporte à l'enfant une vision différente de celle de la maman, ou de la femme. Les enfants ont besoin d'un modèle féminin, et d'un modèle masculin. 




 Désolée mais ce que tu dis n'a pas de sens. Tu fais un clivage homme/femme, comme si tu pensais que les femmes et les hommes ne sont qu'à moitié complets.


Et ici tu dis (désolée, pas moyen de "citer") :




Ca ne veut pas dire que le mariage ne fonctionne plus, ou moins bien qu'avant, ça veut dire que maintenant qu'on a le droit de divorcer, on divorce, on utilise notre DROIT Mais avant, à l'époque où on ne divorçait pas, les femmes étaient-elles vraiment plus malheureuses que maintenant ? elles ne s'autorisaient pas une petite escapade amoureuse, dicrètement, de temps en temps? je pense qu'elles se le permettaient autant que maintenant, sauf qu'aujourd'hui, on divorce, on n'attend pas que la petite idylle amoureuse passe. Nos grands-mères n'étaient pas des gourdes. C'étaient de meilleures mères qu'aujourd'hui et elles veillaient au grain.Maintenant les femmes veillent à leurs fesses. Ne changeons pas le mariage, changeons les mentalités.Disons aux gens: vous voulez des enfants, dans ce cas ça implique deux choses principales: de la stabilité, et deux parents liés aux enfants à vie. Vous voulez disposer librement de votre vie, au gré des élans de votre coeur, (qui rappelons-le vous entraine vers un mirage...), et bien ne faites pas d'enfants. 



Oui mais alors quoi ? Tu estimes que l'adultère n'est pas si grave du moment qu'on reste ensemble "pour les enfants" ?
La "petite idylle amoureuse", qu'est ce qu'elle a de différent de celle d'avec le père biologique ? 
Et depuis quand les enfants ont-ils un droit de regard sur la sexualité de leur mère ?

La vérité est un pays sans chemin


Back to top
Missmarple
Guest

Offline




PostPosted: Wed 17 Dec 2014 - 13:42    Post subject: La fin du mariage Reply with quote

une bonne méthode serait comme y a quelques decenies, la nourrice




Une bonne méthode serait la famille des parents, gratuits et hyper sécurisant  Very Happy


Back to top
Missmarple
Guest

Offline




PostPosted: Wed 17 Dec 2014 - 15:34    Post subject: La fin du mariage Reply with quote

Désolée mais ce que tu dis n'a pas de sens. Tu fais un clivage homme/femme, comme si tu pensais que les femmes et les hommes ne sont qu'à moitié complets..


Je fais un clivage parce que hommes et femmes sont radicalement différents,  la femme a en elle une partie féminine majoritaire, et une partie masculine minoritaire, sauf peut-être chez les homosexuelles ...et inversement chez l’homme. Les femmes sont plus maternantes,  tournées vers l’aide à autrui, vers le social que les hommes qui eux sont plus attirés par la technique,  les comportements à risque, tournés vers l’extérieur.  C’est pas un cliché,  c’est la réalité.  Ceux qui le nient sont dans le discours enfumant des théoriciens du genre qui vont jusqu’à nier les effets hormonaux qui font les différences entre homme et femme. Homme et femme sont complets, je ne dis pas l’inverse. Je dis que la femme est complètement femme et l’homme complètement homme et qu’ils ont besoin l’un de l’autre pour avancer dans la vie, qu’ils ont besoin l’un de l’autre pour faire un enfant, sinon la nature aurait créé que des femmes, ou que des hommes. 


Oui mais alors quoi ? Tu estimes que l'adultère n'est pas si grave du moment qu'on reste ensemble "pour les enfants" ? 




Cela choquerait-t-il ta vision judeo-chrétienne du couple ? 😉 la sexualité,  l’amour, c’est une chose, c’est éphémère,  non sûr,  la parentalite,  c’en est une autre,  on ne peut pas se tromper, tâtonner,  faire des essais, recommencer, prendre des risques, bref malmener ses enfants...donc c’est à papa et maman de s’arranger pour que la vie en commun se passe au mieux sans que tout explose. Moins facile qu’une partie de jambe en l’air mais une responsabilité commune..






La "petite idylle amoureuse", qu'est ce qu'elle a de différent de celle d'avec le père biologique ?  


Rien justement! C’est ce que j’explique depuis tout à l’heure, les femmes gagneront rien avec cette idylle ou alors un peu de plaisir au début et puis retomberont avec les mêmes problèmes qu’elles ont avec le père de leur enfant, donc autant qu’elles restent avec le père,   ça gagne du temps, de l’argent et les enfants s’en porteront pas plus mal.


Et depuis quand les enfants ont-ils un droit de regard sur la sexualité de leur mère ?


Ben dès lors que la sexualité de leur mère va compromettre leur développement et leur équilibre psychique non ?
Following members like this message:
L'Ange Gardien (17/12/14)


Back to top
Hoheinhem
Guest

Offline




PostPosted: Wed 17 Dec 2014 - 18:25    Post subject: La fin du mariage Reply with quote

Si le matriarcat a disparu c'est pas pour rien c'est que cette institution n'était plus adapté a l'époque de sa disparition comme le patriarcat n'est plus adapté a notre époque . On pourrait essayer autre chose .  

Back to top
L'Ange Gardien
Modérateurs

Offline

Joined: 05 Apr 2014
Posts: 894
Masculin
Point(s): 160
10: 0.00

PostPosted: Wed 17 Dec 2014 - 22:20    Post subject: La fin du mariage Reply with quote

Quote:
Société matriarcale, j'ai fait quelques recherches:

Le père est un étranger à la famille
Les sociétés matriarcales se structurent en familles élargies collectivistes (clans), matrilinéaires, sans mariage, ni paternité génétique reconnue.
  • L’enfant appartient au clan de sa mère dont est exclu le géniteur.
  • Les enfants sont élevés par les hommes de leur clan (oncles maternels) et non pas par leur géniteur.
Liberté sexuelle et concubinage
Il n’y a pas de couple, ni de fidélité, ni de jalousie, ni de possessivité, ni de violence sexiste, ni de prostitution, ni aucune marchandisation du sexe. Quand bien même il existe certaines formes de mariage, il s’agit plutôt de concubinage, d’unions temporaires à durée déterminée :
  • l’oncle maternel reste le premier référent auprès de l’enfant,
  • le père n’a aucun droits,
  • et les mœurs sexuelles restent plutôt permissives et laxistes.

Oui c'est la définition usuelle du matriarcat, issu certes d'une généralisation mais quand on s'intéresse à l'ethnologie on se rend compte que même si il y a des constantes, que chaque tribu est différente, comme les gens et c'est très bien.
C'est cette définition que l'on retient du matriarcat actuellement par le fait que des tribus sont plus connues que d'autres, et que ça arrange bien la mentalité actuelle, mais il y a toutes sortes de matriarcats et même des mariages que l'on nomme matrilocal.
Quote:

 ETHNOL. [En parlant du mode de résidence des couples mariés] Qui fait qu'un couple marié réside sur le territoire ou dans la maison de la mère de l'épouse [p. oppos. à [i]. Chez les Hopi, les femmes possèdent les maisons et la résidence est strictement matrilocale, par suite, un ménage typique se compose des individus suivants: une vieille femme (...), son mari (...), ses filles (...) et leurs maris (...), ses fils non mariés, les filles de ses filles (...) et leurs maris (...) et enfin les fils de ses filles (...) tant qu'ils sont célibataires. La résidence matrilocale, en faisant vivre le mari parmi les parents de sa femme, limite par là inévitablement son autorité (Lowie, Anthropol. cult., trad. par E. Métraux, 1936, p.266).
i]P. méton[/i]]
Mariage matrilocal. Mariage imposant la règle de résidence matrilocale. On nommera «matriarcale» une société où la descendance, l'héritage et la succession se font en ligne féminine, où le mariage est matrilocal (le mari vient habiter dans la maison de sa femme) (Encyclop. univ.t.121972, p.207).
Groupe, peuple, pays matrilocal. Qui applique la règle de résidence matrilocale. Dans la Guyane matrilocale, le mot désignant le gendre signifie aussi serviteur; les beaux-fils dans une maison étaient en effet les vassaux de la génération précédente (Lowie, Anthropol. cult., 294, 1936, p.266).

Prononc.: [matʀilɔkal], plur. masc. [-o]. Étymol. et Hist. 1936 (Lowie, loc. cit.). Comp. de l'élém. form. matri- (v. matrilinéaire) et de -local, du lat. tardif localis «local, du lieu», d'apr. l'angl. matrilocal (1906 ds NED[/i]).


Quote:

 Pourquoi vouloir appliquer tel quel un ancien schéma (matriarcat) sans l'adapter à notre époque ? Les us et coutumes changent et une société qui ne sait pas s'adapter est vouée à disparaître.

C'est bien là où à mon sens les matriciens s'égarent en prenant comme unique référence les iroquois. Néanmoins à mon sens le matriarcat est sans équivoque le système de filiation le moins problématique. 

Ce ne sont pas les matriarcats (parfois majoritaires sur leurs tribus contraire dans une région ou continent) qui étaient vouées à disparaître mais les sociétés tribales aux dépends de l'immersion des sociétés civiles, toutes patrilinéaires mis à part presque certainement la Civilisation de l'Indus, comme par hasard la moins connue.
Quote:

 Si le matriarcat a disparu c'est pas pour rien c'est que cette institution n'était plus adapté a l'époque de sa disparition comme le patriarcat n'est plus adapté a notre époque . On pourrait essayer autre chose . 

La société actuelle à comme tu le suggère fait disparaître le patriarcat, qui a lui fait disparaître le matriarcat avec quelques civilisations prédatrices comme la notre où celle qui nous précède.

Aujourd'hui nous avons une société qui ignore les genres sexuels et hyper-sexualisée en même temps, où tout est devenu une marchandise, que pourrait on essayer ? Un Monde Meilleur ?

Quand tu auras trouvé quelqu'un de "gentil" pour prétendre décider tes gènes, et que tu seras certain qu'il ne te créera pas pour le servir, tu pourras nous indiquer le nom ici.. Wink
Following members like this message:
napo (17/12/14), Renata (18/12/14)


Back to top
napo


Offline

Joined: 15 Mar 2014
Posts: 732
Féminin
Point(s): 371
10: -0.03

PostPosted: Thu 18 Dec 2014 - 11:30    Post subject: La fin du mariage Reply with quote

Ange, je trouve que les matriciens purs et durs vont parfois  trop loin. Je lisais récemment qu'ils estimaient que "tout projet de vie commun (vacances, sorties, etc)" nuisaient à la qualité de la relation sexuelle  Mr. Green   et ils ont tendance à taper un peu trop fort sur les musulmans, ça m'énerve.


Sinon, un bel exemple de conneries du patriarcat : quand je voyage avec mes enfants, sur leur passeport ou carte d'identité, rien ne démontre que je suis leur mère. Elles ont le nom de leur père. Il me faut donc systématiquement une autorisation du père qui, lui, est toujours dans la nature, à gauche à droite et bien souvent injoignable.
Quand je change de domicile, à chaque fois, c'est la même histoire, l'employée de la mairie me fait un caca nerveux parce que rien ne prouve que le père est au courant Rolling Eyes  
J'ai des copines divorcées dont les ex-maris viennent chercher les enfants à l'école sans prévenir (par exemple) et quand la mère s'insurge, on lui répond "que c'est le père et qu'il a aussi l'autorité parentale donc qu'y a pas de raison de s'opposer".
Cette autorité parentale conjointe est un vrai casse-tête qui ne sert qu'à entretenir les conflits.
Quand je téléphone à l'école, je me présente comme étant madame machin, mère de Mlle truc et à chaque fois, c'est la même comédie, il faut trois plombes à l'éducatrice pour qu'elle s'en souvienne  Wink
Pourquoi ne pas faire porter à l'enfant le nom de la mère ET du père (s'ils y tiennent vraiment) ? 

La vérité est un pays sans chemin
Following members like this message:
René (18/12/14)


Back to top
L'Ange Gardien
Modérateurs

Offline

Joined: 05 Apr 2014
Posts: 894
Masculin
Point(s): 160
10: 0.00

PostPosted: Thu 18 Dec 2014 - 22:00    Post subject: La fin du mariage Reply with quote

Quote:

 Ange, je trouve que les matriciens purs et durs vont parfois  trop loin. Je lisais récemment qu'ils estimaient que "tout projet de vie commun (vacances, sorties, etc)" nuisaient à la qualité de la relation sexuelle 
  et ils ont tendance à taper un peu trop fort sur les musulmans, ça m'énerve.
Leur discours est quelque peu tendancieux (ou opportuniste mais on ne peut leur en vouloir pour être un petit mouvement et essayer de séduire la foule), mais c'est bien dans le cadre des sociétés matrilinéaires en général que se retrouve en effet cette négation totale de couple.

Néanmoins un point important, ces sociétés sont tribales, c'est à dire que l'identification de chacun et de ses droits (par exemple certaines tribus sont divisées en deux où l'on ne peut avoir de relation qu'avec un groupe) se déterminent par le lien sanguin, tandis que nous vivons dans une société civile ou cette identification se fait à travers l'endroit géographique (par exemple je vis en France, donc mes droits sont ceux de ce territoire).

Pour établir un matriarcat tel qu'il est décrit dans la page des matriciens, nous devrions revenir à ce tribalisme qui comme on le sait n'est qu'une utopie, parce que ces liens de sang ne peuvent plus se maintenir en cohésion, une fois dépassé une certaine démographie (50000-100000 pers) où un état et des hiérarchies deviennent indispensables.

Dans une société matrilinéaire (où tout tourne autour du clan), on peut penser que l'individualisation est moindre que dans une société patrilinéaire (où tout tourne autour du père), ce qui pourra en effrayer beaucoup.

Plutôt que de reprendre bêtement le modèle des iroquois (qui en passant était une nation des plus agressive qui a aplati de nombreuses autres tribus voisines dont des patrilinéaires, dans leur région) je pense que les matriciens devraient tenter de l'adapter à une société telle que la notre ou prendre des modèles plus proches de nos conceptions actuelles (comme ces sociétés matrilinéaires avec des mariages matrilocaux).
Quote:

 Sinon, un bel exemple de conneries du patriarcat : quand je voyage avec mes enfants, sur leur passeport ou carte d'identité, rien ne démontre que je suis leur mère. Elles ont le nom de leur père. Il me faut donc systématiquement une autorisation du père qui, lui, est toujours dans la nature, à gauche à droite et bien souvent injoignable.
Quand je change de domicile, à chaque fois, c'est la même histoire, l'employée de la mairie me fait un caca nerveux parce que rien ne prouve que le père est au courant
 
J'ai des copines divorcées dont les ex-maris viennent chercher les enfants à l'école sans prévenir (par exemple) et quand la mère s'insurge, on lui répond "que c'est le père et qu'il a aussi l'autorité parentale donc qu'y a pas de raison de s'opposer".
Cette autorité parentale conjointe est un vrai casse-tête qui ne sert qu'à entretenir les conflits.
Quand je téléphone à l'école, je me présente comme étant madame machin, mère de Mlle truc et à chaque fois, c'est la même comédie, il faut trois plombes à l'éducatrice pour qu'elle s'en souvienne 

Pour anecdote, j'ai travaillé comme téléopérateur pour des sondages, dont l'un nommait les femmes par leur noms de jeunes filles. Tu ne pourras pas savoir le grand nombre d'épouses qui s'offusquaient voire se mettre en colère quand on les nomme de la sorte.
Quote:

Pourquoi ne pas faire porter à l'enfant le nom de la mère ET du père (s'ils y tiennent vraiment) ? 

En Espagne, les enfants portent les deux noms, et pourtant il s'agit d'un des endroits où le féminisme, l’hyper-sexualisation et autres phénomènes artificiels de notre société, à le plus triomphé.
Following members like this message:
napo (18/12/14)


Back to top
Webmaster1
Administrateur

Offline

Joined: 11 Mar 2014
Posts: 6,772
Féminin Cancer (21juin-23juil) 蛇 Serpent
Point(s): 471
10: 4.01

PostPosted: Thu 18 Dec 2014 - 23:47    Post subject: La fin du mariage Reply with quote

Quote:
Pour anecdote, j'ai travaillé comme téléopérateur pour des sondages, dont l'un nommait les femmes par leur noms de jeunes filles. Tu ne pourras pas savoir le grand nombre d'épouses qui s'offusquaient voire se mettre en colère quand on les nomme de la sorte.


La fierté du nom de l'épouse de...doit encore exister
Following members like this message:
L'Ange Gardien (18/12/14)


Back to top
Visit poster’s website
napo


Offline

Joined: 15 Mar 2014
Posts: 732
Féminin
Point(s): 371
10: -0.03

PostPosted: Fri 19 Dec 2014 - 01:01    Post subject: La fin du mariage Reply with quote

Oui, j'ai remarqué qu'en France, le nom de l'épouse a plus d'importance qu'en Belgique.
Sur ma carte Vital, il était inscrit mon prénom et le nom de mon mari, sauf que cette personne n'existe pas.
Si je m'appelle Jeanne Durant et mon mari Paul Pignon, Jeanne Pignon n'existe pas en tant que personne juridique, en tout cas en Belgique  Wink  On dit alors Madame Jeanne Durant, épouse Pignon et bizarrement on ne dira jamais Paul Pignon, époux Durant  Mr. Green

La vérité est un pays sans chemin


Back to top
Display posts from previous:   
Post new topic   Reply to topic    OnNousCacheTout " LE FORUM " Forum Index ->
Les forums
-> Notre société
All times are GMT + 2 Hours
Goto page: <  1, 2, 3, 4, 5, 6
Page 6 of 6

 
Jump to:  

Portal | Index | Create a forum | Free support forum | Free forums directory | Report a violation | Cookies | Charte | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group