OnNousCacheTout  " LE FORUM " Forum Index

OnNousCacheTout " LE FORUM "
Faits de société, politique, pouvoir, conspirations, mensonges et vérités...

 FAQFAQ   SearchSearch   MemberlistMemberlist   UsergroupsUsergroups   RegisterRegister 
 ProfileProfile   Log in to check your private messagesLog in to check your private messages   Log inLog in 



  
Inscrivez-vous , pour poster et re poster , donner vos avis , ici vous ne serez pas maudits
De l'animal à l'homme
Goto page: <  1, 2, 3, … 11, 12, 13  >
 
Post new topic   Reply to topic    OnNousCacheTout " LE FORUM " Forum Index ->
Les forums
-> Histoire Ancienne & Origines de la Vie
Previous topic :: Next topic  
Author Message
Webmaster1



Joined: 11 Mar 2014
Posts: 6,772

PostPosted: Sat 24 May 2014 - 21:44    Post subject: De l'animal à l'homme Reply with quote

Previous post review:

f.didier wrote:
L'humain n'est pas un sauvage !
Vous dites souvent qu'on doit se réveiller, ben enlevez vos oeilléres.
99.9% de la population ne ferait pas de mal a une mouche, seulement, vous brandissez en permanence ces 0.01% pour l'utiliser contre tous les autres.
Vous me faites penser a ces paysans de l’époque médiévale : un loup a tué un enfant, vite, tuons tous les loups !

Ben non, l'humanité dans son ensemble est bonne, elle s'occupe de la nature, cherche a avoir des endroits verts.
Et si voulez des preuves, y en a pleins :

http://agriculture.gouv.fr/foret-bois


 
Quote:

 De nos jours, la forêt s’accroît d’environ 40 000 ha par an.

On voit plus loin :
http://www.planetoscope.com/forets/1218-croissance-de-la-foret-europeenne-e…


 
Quote:

 La forêt européenne gagne 254 m2 par seconde, c'est à dire que la forêt s'étend de l'équivalent d'un hectare toutes les 4 secondes soit 800 000 hectares par an en Europe


Tient, autre chose, chaud de ce matin :P

http://www.lemonde.fr/planete/article/2014/04/19/dans-la-drome-des-terres-r…

Alors pour une créature sauvage qui détruit son environnement sans se préoccuper de la nature, ben, il en fait des trucs quand même. Faut pas toujours regarder le verre en moitié vide, mais de temps en temps le voir aussi en moitié plein.


Bizarre moi je vois les prairies disparaitre sous les nouvelles constructions, que ce soit immeubles, maisons, magasins, grands surfaces, usines , entreprises etc...

Tu es drôle Fdidier, imagine la terre d'avant et celle de maintenant et tu as le résultat de ce qui a été fait et qui va se faire encore et à plus grande échelle certainement, plus on est de fous plus on rit...

Ajoute à ça la science sans conscience et j'en passe , oui nous sommes des sauvages, les animaux sont des anges à côté de nous.
Back to top
Visit poster’s website
Publicité






PostPosted: Sat 24 May 2014 - 21:44    Post subject: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Back to top
René
Modérateurs

Offline

Joined: 13 Mar 2014
Posts: 1,392
Localisation: Belgique
Masculin
Point(s): 243
10: 3.67

PostPosted: Sat 24 May 2014 - 23:14    Post subject: De l'animal à l'homme Reply with quote

Je constate que nous ne sommes pas doués pour la vie, partout où la main de l'homme met le pied,
c'est une catastrophe.
Il faut être pessimiste, ce n'est un défaut que si on oublie de s'émerveiller, et les merveilles se méritent.
Je rappelle quand même a f.didier que lorsque Goebels demandait au peuple : "Voulez-vous la guerre totale ?,
il applaudissait à tout rompre, et il ne s'agissait pas de mouches.

Les animaux ne se comportent pas ainsi, parce que si ils ont une conscience, ils n'ont pas conscience de leur conscience,
ce phénomène qui devrait être un insigne honneur rend l'homme fou, il mue le qualitatif en quantitatif, Dieu en diable.

--- -------- --------------------- ------
L'homme ne peut saisir la totalité puisqu'il est à l'intérieur de cette totalité. Karl Jaspers
Following members like this message:
Webmaster1 (24/05/14), (25/05/14), Kimah (26/05/14), aja777 (22/06/14), (25/06/14)


Back to top
Visit poster’s website
aja777


Offline

Joined: 18 Apr 2014
Posts: 1,516
Masculin
Point(s): 383
10: -0.04

PostPosted: Sun 22 Jun 2014 - 20:21    Post subject: De l'animal à l'homme Reply with quote

Bonjour toutes et tous
René, merci d'abord de vos interventions toujours très pertinentes !
Mais en ce domaine précis, je ne partage pas votre vision pessimistes de la personnalité humaine ,votre discernement me semble tronqué par celui offert a travers le prisme d'une société instauré par une minorité pour avilir, asservir ,ou avide de pouvoir et de lucre ,sans respect pour le vivant ,ou sans discernement sur l'impact de leur comportement a ce niveau !
L'humain dès sa prime enfance n'est donc pas sensibilisé aux bonnes valeurs ,peut on reprocher ses erreurs a un mal voyant ?
Donc je pense pour ma part que l'homme a des valeurs qui ne sont pas exploitées , par aveuglement ,ou manque de recul ,donc que tout a la base est une question de vision et de sensibilisation!
Cordialement

>>>>La création est une symphonie dont nous sommes les musiciens , mais que signifie elle sans son compositeur source de toute VIE ?
Following members like this message:
L'Ange Gardien (22/06/14), napo (22/06/14), (25/06/14)


Back to top
Visit poster’s website
Kimah


Offline

Joined: 06 Apr 2014
Posts: 736
Masculin
Point(s): 525
10: -0.05

PostPosted: Tue 15 Jul 2014 - 23:34    Post subject: De l'animal à l'homme Reply with quote

De l'animal :




A l'homme :




De l'animal :

  



A l'homme :

   



De l'animal :



A l'homme :




De l'animal :



A l'homme :

       
   
    
 


De l'animal :

   



A l'homme :

  
   



  
  
 


   
  


  
  




   
   
  






De l'animal :

  
 


A l'homme :


  


 
   
 


De l'animal :

   
  
 



A l'homme :

           
  


De l'animal :






A l'homme :

  
 


  
   


    
   
   



     
    




  
      
      



  
    



 
  
  



    
   
   









 
 
  

 


 
    
  
Following members like this message:
Webmaster1 (04/08/14)


Back to top
resurgence


Offline

Joined: 22 Jun 2014
Posts: 302
Masculin
Point(s): 19
10: 3.53

PostPosted: Mon 4 Aug 2014 - 07:16    Post subject: De l'animal à l'homme Reply with quote

René wrote:
Les animaux ne se comportent pas ainsi, parce que si ils ont une conscience, ils n'ont pas conscience de leur conscience,
ce phénomène qui devrait être un insigne honneur rend l'homme fou, il mue le qualitatif en quantitatif, Dieu en diable.
L’animal a conscience de son milieu naturel, qui le nourrit ou le détruit  selon sa propre intégration et adaptation à la Nature globale.
La conscience de l’interdépendance globale était entretenue par les chamanismes et les sagesses orientales.  
Mais la conscience de l’homme occidental moderne est devenue conscience de lui-même : égocentrisme et anthropocentrisme.
L’homme moderne s’est arrogé le droit de dominer et manipuler  son milieu. L’humanisme, c’est l’homme qui s’est fait dieu. Mais quelle différence entre dieu et diable ? – 
Cette civilisation est dénaturée, dégénérée, inéluctablement vouée à l’auto-destruction.
 
aja777 wrote:
Donc je pense pour ma part que l'homme a des valeurs qui ne sont pas exploitées , par aveuglement ,ou manque de recul ,donc que tout a la base est une question de vision et de sensibilisation!
Si l’humanité ne s’anéantit pas elle-même et si des hommes devaient survivre à la catastrophe, ils retrouveraient la sensibilité et conscience de leur condition impermanente et fragile dans la Nature, celle de tout animal.

«Pour examiner la vérité, il est besoin, une fois dans sa vie, de mettre toutes choses en doute autant qu’il se peut.» (René Descartes)
Je pense donc je suis ... complotiste !
Following members like this message:
Webmaster1 (04/08/14)


Back to top
Visit poster’s website
aja777


Offline

Joined: 18 Apr 2014
Posts: 1,516
Masculin
Point(s): 383
10: -0.04

PostPosted: Mon 4 Aug 2014 - 10:22    Post subject: De l'animal à l'homme Reply with quote

Bonjour Résurgence

 Résurgence a écrit

Code:
 Si l’humanité ne s’anéantit pas elle-même et si  des hommes devaient survivre à la catastrophe, ils retrouveraient la  sensibilité et conscience de leur condition impermanente et fragile dans  la Nature, celle de tout animal.
je ne le pense pas ,nos besoins en ce monde sont a mon avis sur estimés ,même si il avait catastrophe l'homme subviendrait aux priorités ,ouvrant alors peut etre son esprit a d'autres réalités car il en as les moyens ,la ou l'animal a des impératifs immédiats !
  je vois plutôt pour ma part une déchéance d'un autre ordre que catastrophique de façon physique ,des lésions sur les consciences et le vivant sont effectives les manipulations actuelles aidant , ou cela peut il nous mener au niveau existentiel   ?
Je pense pour ma part que c'est surtout cela qui est grave  !
Cordialement





>>>>La création est une symphonie dont nous sommes les musiciens , mais que signifie elle sans son compositeur source de toute VIE ?


Back to top
Visit poster’s website
Kimah


Offline

Joined: 06 Apr 2014
Posts: 736
Masculin
Point(s): 525
10: -0.05

PostPosted: Tue 12 Aug 2014 - 15:22    Post subject: De l'animal à l'homme Reply with quote

Il y a deux semaines, une personne de mon entourage a reçu un jeu de cartes ayant pour thème les primates. Chacune décrivait brièvement une espèce et quelques caractéristiques. Quelle ne fût pas ma surprise en découvrant la dernière carte représentant homo sapiens avec la photo d'un homme moderne en tee-shirt. C'est la première fois que je vois l'homme classé parmi les animaux.

Tout d'abord j'ai observé le contraste entre des animaux qui ressemblent à des peluches et l'homme qui ressemble à... lui-même. Il n'y a effectivement aucun être vivant dans la nature ou bien même chez les primates qui ressemble autant à l'homme que l'homme. Tandis que les chimpanzés, les bonobos, les ourang-outang ou les gorilles, bien que n'appartenant pas au même genre et sous-familles, se ressemblent beaucoup et sont communément appelé des singes.

J'ai constaté dans un second temps, cette petite particularité de l'homme à représenter les espèces par le genre masculin, ou plutôt le mâle vu qu'il s'agit d'animaux. Quoique si une femme avait été mise en photo à la place d'un homme pour représenter homo sapiens, je crois que la gente féminine l'aurait sans doute pris pour une insulte. Comme quoi, l'homme est un singe, mais pas la femme qui, nous serons tous d'accord, est divine.

D'un point de vue morphologique ou anatomique, le corps humain et celui des singes s'apparentent indéniablement, et d'un point de vue génétique, de tous les animaux, le chimpanzé est le plus proche du corps humain.
Par exemple nous partageons 98% de notre patrimoine génétique avec le chimpanzé et 95% avec le bonobo, ainsi il me semble qu'ils sont avec l'homme classés dans la sous-famille des homininés. Les bonobos et les chimpanzés se ressemblent fortement, si bien qu'une personne quelque soit son âge ou sa connaissance, les identifiera sans difficulté comme étant ce que nous nommons communément des singes. L'homme à coté de ses deux compères pré-cités et fort attachant, me semble vraiment faire bande à part. Je pense que le patrimoine génétique ne suffit pas à expliquer la différence entre par exemple le chimpanzé et l'homme.
Classer l'homme parmi les primates me laisse dubitatif, même si je comprends la classification qui se base sur l'anatomie et s'opère dans le cadre de l'évolution. Je m'intéresse surtout à la physique et à la philosophie, deux disciplines s'intéressant peu à l'anatomie de l'homme et qui vont à l'encontre du sens commun.

Comme le rappelle Resurgence et d'un certain point de vue, l'homme est un animal, ou disons par respect un être vivant. Il est un eucaryote, un mammifère, un primate puis appartient au genre homo dont il est le dernier représentant. Dans la plupart des traditions, par exemple le judaïsme, tous les êtres vivants, l'homme y compris, sont des âmes, il n'y a pas de véritable différence entre eux. Dans l'animisme ou le chamanisme amérindiens, en général l'homme est un être vivant comme les autres, frère de l'arbre autant que du loup. Dans l'hindouisme, le bouddhisme et plus particulièrement dans le jaïnisme, tous les êtres vivants, l'homme y compris, sont frères. C'est peut-être pour la civilisation que l'homme a quitté le milieu naturel, jusqu'à trouver la Nature absurde, hostile, sauvage et primitive.

Du point de vue de la science, la vie sur la planète est génétiquement une seule et même famille. Ce qui n'a rien de choquant pour les êtres humains qui part les traditions que j'ai cité, le pensaient déjà. Aussi on discute de l'homme et des animaux mais nous oublions que ce sont des êtres multicellulaires, contrairement aux bactéries qui sont unicellulaires. Les êtres vivants sont des organismes très complexes.

Finalement si l'homme est un "singe nu", un animal éduqué, je ne pense pas qu'il soit si intelligent que cela. J'ai un doute à ce qu'il puisse comprendre ce lieu dans lequel il existe. Je me questionne sur sa façon de comprendre le monde avec son expérience du monde. Je mets en doute ses capacités cognitives, son ouverture d'esprit, son entendement et son imagination.
L'intelligence pratique propre à la science et à l’ingénierie est peut-être l'expression d'un système cognitif taillé par la sélection naturelle, offrant ainsi un avantage à la survie des individus et de l'espèce.

Cependant pour moi l'être humain demeure l'être le plus étrange sur la planète. Il sort du lot en s'inventant une histoire, une civilisation, des lois, une justice, une morale, un libre arbitre. Il crée les notions d'espace et de temps pour se situer, se repérer. Il pense le monde, l'étudie, en cherche la nature, la structure, et plus rarement la raison. Il communique des sentiments ou les sensations de l'Être. Quand il s'exprime, c'est dans un certain sens au nom de la vie et de l'univers. Il est la seule espèce à développer l'empathie et l'amour, et ainsi soigne et protège les animaux, interagit avec eux et apprend à les connaître. Avec un courage indéniable, il peut mettre sa vie en danger pour sauver celle d'un inconnu. Il développe l'humour, l'art, compose de la musique, élabore des pensées abstraites en puisant dans un imaginaire. Il élabore un langage complexe et différent d'une ethnie à l'autre. Il cherche en un Être premier, aux attributs positifs, l'origine et la raison du monde et de lui-même. Ou cherche dans une matière universelle, un état physique simple, ou à partir d'un ensemble des possibles, l'origine de tout ce qui est. Quelque soit ses pistes, il cherche à savoir où il est et qui il est. De tous les êtres vivants qui peuplent la planète, des bactéries au phytoplancton, d'un acacia à la baleine à bosse, aucun ne me semble aussi étrange et singulier que l'être humain.
Following members like this message:
aja777 (12/08/14), (12/08/14)


Back to top
Joseck
Modérateurs

Offline

Joined: 22 Apr 2014
Posts: 1,003
Localisation: Sospel
Masculin Vierge (24aoû-22sep)
Point(s): 350
10: 2.88

PostPosted: Tue 12 Aug 2014 - 16:32    Post subject: De l'animal à l'homme Reply with quote

Following members like this message:
napo (12/08/14), aja777 (12/08/14)


Back to top
Kimah


Offline

Joined: 06 Apr 2014
Posts: 736
Masculin
Point(s): 525
10: -0.05

PostPosted: Sun 28 Dec 2014 - 14:19    Post subject: Expériences des rats plongeurs Reply with quote

Quote:

Les rats sont d'excellents nageurs. Pour vérifier cette capacité, des scientifiques du département d'étude du comportement de l'Université de Nancy ont disposé une cage avec une seule sortie, un tunnel menant sous l'eau d'une petite piscine. Pas de possibilité de remonter à la surface, le haut est bouché par une plaque. Les rats doivent donc nager en apnée pour traverser la piscine et aller chercher de la nourriture à un distributeur de graines placé à l'autre bout de la piscine. Au début, tous les rats ont essayé de nager. Mais peu à peu il se sont répartis des rôles. Sur des cages comprenant six rats, sont spontanément apparus deux rats exploiteurs, deux rats exploités, un rat autonome et un rat souffre-douleur.
Les exploités nagent pour aller chercher les graines et les exploiteurs raflent leur pactole. Une fois les exploiteurs repus, les exploités sont autorisés à repartir se nourrir eux-mêmes.
L'autonome est un rat qui nage pour obtenir ses graines et se bat férocement au retour pour les manger seul. Quant au souffre-douleur, n'étant capable ni de nager ni de terroriser les autres, il n'a pas d'autre choix que de se contenter des miettes.
Tous les rats maltraitent le souffre-douleur et tous les exploiteurs frappent les exploités, sans doute pour rappeler à chacun son rôle. Mais le plus troublant est que si l'on réunit tous les exploiteurs dans une même cage, ils se battront toute la nuit et au matin réapparaîtront de nouveau deux exploiteurs, deux exploités, un autonome et un souffre-douleur.
Il en ira de même si on rassemble des exploités, des autonomes ou des souffre-douleur. Dans tous les cas, cette répartition des rôles reprend le dessus.
L'expérimentateur a augmenté le nombre des rats jusqu'à en introduire deux cents dans la cage. Longue bataille nocturne. Au matin, apparut une classe de super-exploiteurs ayant créé plusieurs strates de sous-fifres afin de répercuter leur autorité en se fatiguant encore moins. Ils n'avaient même plus besoin de terroriser les exploités, d'autres le faisaient à leur place. Autre surprise : à l'autre bout de l'échelle les souffre-douleur étaient encore plus martyrisés. Comme en guise d'avertissement trois d'entre eux avaient été entièrement dépecés par leurs congénères et crucifiés sur la grille de la cage.
Les scientifiques de Nancy sont allés plus loin encore dans leurs recherches. Ils ont ouvert les crânes de leurs sujets et disséqué leurs cerveaux. Ils ont découvert que ceux qui avaient le plus de molécules de stress n'étaient pas les souffre-douleur ou les exploités, mais bel et bien les exploiteurs qui tremblaient de perdre leur statut de privilégiés et d'être obligés de devoir nager à leur tour pour se nourrir.



Une autre version avec sa conclusion :
"Conclusions (sujettes à discussion) : Plus la société est nombreuse, plus la cruauté envers les "faibles" augmente. D'autre part, la peur est le principal moteur de l'organisation hiérarchique d'une société. Finalement, l'homme n'aura guère inventé que la persécution des autonomes..."
http://www.lesmotsontunsens.com/sciences-homme-est-rat-homme-3185

Voici un reportage sur l'expérience en question, celle des rats plongeurs de Didier Desor :



A vos conclusions ou impressions. Okay


Last edited by Kimah on Sat 3 Jan 2015 - 21:22; edited 1 time in total
Back to top
napo


Offline

Joined: 15 Mar 2014
Posts: 732
Féminin
Point(s): 371
10: -0.03

PostPosted: Sun 28 Dec 2014 - 16:54    Post subject: De l'animal à l'homme Reply with quote

 
Quote:
 Plus la société est nombreuse, plus la cruauté envers les "faibles" augmente. D'autre part, la peur est le principal moteur de l'organisation hiérarchique d'une société. Finalement, l'homme n'aura guère inventé que la persécution des autonomes..."
Ha, ha ! Solide raccourci !!!
Ce n'est pas le nombre qui pose problème mais les conditions de stress et l'unique source de nourriture (le distributeur de croquettes). 
1) Ils ont été transportés
2) Ils sont dans une cage transparente et beaucoup trop petite.
3) L'environnement est constamment modifié et la présence de l'eau crée un stress supplémentaire
4) Une seule source de nourriture disponible


Il faudrait dire "plus la société est stressante et plus la cruauté augmente"  Wink

La vérité est un pays sans chemin
Following members like this message:
Kimah (28/12/14)


Back to top
Kimah


Offline

Joined: 06 Apr 2014
Posts: 736
Masculin
Point(s): 525
10: -0.05

PostPosted: Sun 28 Dec 2014 - 17:55    Post subject: De l'animal à l'homme Reply with quote

Très juste Napo. Les rats soumis à un problème ou à une difficulté sont stressés et doivent faire face à la peur. Ceux qui ont le courage de plonger et d'aller chercher leur nourriture sont moins stressés que les autres plus agressifs. Peut-être que les rats qui ne plongent pas sont simplement opportunistes mais quoiqu'il en soit ils subissent un plus grand stress que les transporteurs.

J'ajouterais que je trouve étonnant ce comportement qui se met en place chez les rats. Même lorsqu'on place ensemble 6 rats transporteurs, ce schéma sociale se reproduit, comme si les cartes étaient rabattues, que les rôles étaient redistribués et déterminés par le groupe.


Back to top
napo


Offline

Joined: 15 Mar 2014
Posts: 732
Féminin
Point(s): 371
10: -0.03

PostPosted: Sun 28 Dec 2014 - 18:53    Post subject: De l'animal à l'homme Reply with quote

Malheureusement pour eux et pour nous, on ne peut observer les animaux qu'en captivité, la plupart du temps. C'est possible avec des animaux sociaux chez qui, justement, on retrouve ce comportement "hiérarchique".
Ici, le premier critère qui pervertit le comportement est le manque d'espace. En liberté, le rat "souffre-douleur" pourrait fuir et aller se nourrir ailleurs  Wink


Je crois pouvoir dire sans me tromper que les comportements dominants/dominés sont généralement liés à la sécurité du groupe. Il faut savoir qui décide quoi devant telle ou telle situation afin de préserver le clan et le territoire. Il y a donc rapidement un système logique (pour les rats) qui s'établit.


Chez l'humain, toutes les règles naturelles du groupe sont bafouées au profit de quelques uns dont on ne connait même pas l'identité. Nous vivons aussi dans une grande promiscuité qui n'est pas librement choisie. Les fourmis ou les abeilles adorent se marcher dessus mais pas les humains. 
Il ne faut donc pas s'étonner qu'en situation de stress, nous nous comportions comme des rats de laboratoire.

La vérité est un pays sans chemin
Following members like this message:
Webmaster1 (11/01/18)


Back to top
Kimah


Offline

Joined: 06 Apr 2014
Posts: 736
Masculin
Point(s): 525
10: -0.05

PostPosted: Mon 29 Dec 2014 - 12:45    Post subject: De l'animal à l'homme Reply with quote

Tout à fait l'expérience conditionne les rats et une telle disposition a peu de chance de se produire dans la nature. J'avoue d'ailleurs ne pas aimer ce type d'expérience avec des animaux. Bien que dans cette expérience on ne leur fait aucun mal et que dans la nature, les rats sont confrontés à des expériences tout aussi stressante, comme les prédateurs. Ils n'ont pas ce souci dans un laboratoire.

L'expérience confronte les rats à un problème. Quand il n'y a pas d'eau, tout se passe bien, il n'y a pas de stress, tout le monde va à la mangeoire, mais lorsque le tunnel est inondé, c'est là que le stress apparait et que ce schéma de groupe se met en place. Même si l'expérience se déroule en laboratoire, les rats adoptent un comportement naturel, qui il va de soi leur est propre.
Comme je l'ai écris, je reste surpris que lorsque l'on place 6 transporteurs, ce schéma se reproduise, alors que j'imaginais qu'étant habitué à traverser le tunnel, chaque transporteur irait se servir, mais non apparaît de nouveau des exploiteurs et des transporteurs.

Au final, ce sont les exploiteurs les plus stressés car ils dépendent des autres pour vivre et peuvent perdre leur statut, tandis que les transporteurs sont finalement autonomes.
C'est vraiment la peur de l'eau qui empêche les exploiteurs d'aller chercher leur nourriture. L'expérience conditionne les rats, mais c'est la peur de certains rats qui met en place ce schéma de groupe. Si aucun n'avait peur, chacun irait se nourrir. Mais je reste quand même surpris que ce schéma se remette en place même avec 6 transporteurs, comme si cette hiérarchie était quasi-inévitable.

Les transporteurs ne nourrissent pas les autres de leur plein gré, et peut-être que l'expérience montre une intelligence ou une cohésion de groupe. Par exemple les exploiteurs plus agressifs pourraient face à un autre problème se montrer plus efficaces (combatifs) que les rats transporteurs, qui ont certes le courage de plonger à l'eau mais pas la force de se battre.
Ainsi face à une autre situation, peut être que les exploiteurs peuvent offrir un avantage pour le groupe. Bien sûr aucun des rats n'en a conscience, ils ne sont pas solidaires de leur plein gré, ce serait un peu comme une intelligence collective dont la stratégie serait de maintenir un nombre d'individus assez importants au sein d'un groupe.

Je ne suis pas non plus d'accord avec la conclusion donnée par l'un des sites. Ce n'est pas le nombre qui pose problème mais d'avantage la peur. De plus on ne peut pas retranscrire le comportement des rats sur les êtres humains qu'on imagine discuter et se répartir les tâches selon leurs aptitudes. L'être humain de son plein gré et de sa pleine conscience est capable d’empathie et de solidarité.


Back to top
napo


Offline

Joined: 15 Mar 2014
Posts: 732
Féminin
Point(s): 371
10: -0.03

PostPosted: Mon 29 Dec 2014 - 14:46    Post subject: De l'animal à l'homme Reply with quote

 
Quote:
 L'être humain de son plein gré et de sa pleine conscience est capable d’empathie et de solidarité.
Mouais...Combien y a t-il de gens qui ont un logement proportionnellement à ceux qui n'en ont pas ? Combien y a t-il d'hôpitaux et de maisons de retraite entièrement équipés (lits, draps, sanitaires) laissés à l'abandon où les sans abris n'ont pas le droit de s'y réfugier ? Squatter une maison vide est interdit et même les églises sont fermées à double tour... Rolling Eyes

La vérité est un pays sans chemin
Following members like this message:
Webmaster1 (11/01/18)


Back to top
may
Guest

Offline




PostPosted: Mon 29 Dec 2014 - 17:35    Post subject: De l'animal à l'homme Reply with quote

De la consciense l'humain m'en est pas dépouvus, mais, 'le plein grés 'de ces actes est labiryntiquement torsionné
Following members like this message:
napo (29/12/14)


Back to top
Kimah


Offline

Joined: 06 Apr 2014
Posts: 736
Masculin
Point(s): 525
10: -0.05

PostPosted: Mon 29 Dec 2014 - 21:47    Post subject: De l'animal à l'homme Reply with quote

napo wrote:
 
Quote:



 L'être humain de son plein gré et de sa pleine conscience est capable d’empathie et de solidarité.



Mouais...Combien y a t-il de gens qui ont un logement proportionnellement à ceux qui n'en ont pas ? Combien y a t-il d'hôpitaux et de maisons de retraite entièrement équipés (lits, draps, sanitaires) laissés à l'abandon où les sans abris n'ont pas le droit de s'y réfugier ? Squatter une maison vide est interdit et même les églises sont fermées à double tour... Rolling Eyes


Certes l'homme n'est pas un dieu, mais il faut lui reconnaître des qualités. Oui il y a encore de la misère dans le monde. Je suis d'accord, malgré les progrès faits chaque année, ce n'est pas suffisant car nous pouvons évidemment faire plus. Plutôt que dépenser des milliards d'euros dans les défenses nationales, nous devrions partager les ressources naturelles et ainsi ne plus se battre pour elles. Pour les exemples que vous citez et qui concerne le logement, oui c'est aussi un problème, de même que la reconversion de bâtiments. Je pense que des mesures seront toujours prises pour permettre aux personnes de se loger, tout en espérant que le modèle économique actuel sera un jour remodelé à la faveur du plus grand nombre.

Je parle de progrès car la misère recule, par exemple la famine régresse dans le monde. Autre exemple de partage, le montant des dons déclarés fiscalement par les français s'élève à presque 2 milliards d'euros en 2013. Il augmente chaque année et a quasiment doublé depuis 2001. Ce montant ne prend bien sûr pas en compte les dons non-déclarés et dont on ne possède aucun chiffre, des partages effectués lors d'une collecte dans un magasin ou dans la rue auprès d'un mendiant. Je ne parle pas non plus des bénévoles qui donne de leur temps et sans qui les associations caritatives n'existeraient pas, alors on ne peut pas dire que l'homme n'est pas solidaire. Bien sûr qu'il l'est. Il se rend même compte de ses erreurs et de la destruction qu'il cause et tente de protéger des espèces, ce qu'aucun animal ne ferait.
http://www.associations.gouv.fr/IMG/pdf/la-generosite-des-francais-18-11-20…

Du coté des animaux, et par exemple du point de vue de la vitesse, le guépard est plus rapide que l'homme mais plus quand l'homme avec son intelligence construit une fusée. Okay

Plus sérieusement, j'aime les animaux, j'ai du respect pour eux, mais aussi pour l'homme. Les animaux ne font pas mieux que l'homme, connaissent-ils la solidarité et l'empathie ? Un scorpion, un poisson ou une araignée le peuvent-ils ? Bien sûr que non, ils ne savent même pas ce que c'est, c'est même nous qui avons inventées ces concepts de justice et d'équité par notre façon de voir ou de penser le monde. En fait dans ce que l'homme fait de pire, les animaux le font, mais l'homme le fait dans des proportions bien plus grandes. Par contre dans ce que l'homme fait de mieux, les animaux en sont incapables. Ces derniers passent leur temps à manger, à se battre et à dormir. Ils n'ont ni spiritualité, ni morale, ni éthique, ni compassion, ni philosophie, ni science, ni ouverture d'esprit. Ils ne sont pas imaginatifs, peu créatifs, peu artistiques. Et la plupart d'entre-eux ne savent même pas qu'ils existent ou auraient conscience de leur propre vie, et n'essayent même pas de savoir où ils vivent, ils ne cherchent pas et ne se questionnent pas. Sans pouvoir faire un choix, ils semblent naître avec des instincts et ne pas s'en écarter. L'homme par sa conscience possède le libre arbitre. D'un point de vue physiologique, génétique ou organique, nous leur ressemblons beaucoup, nous sommes comme eux, mais du point de vue de l'esprit nous sommes si différents.
Following members like this message:
(29/12/14), (29/12/14)


Back to top
Display posts from previous:   
Post new topic   Reply to topic    OnNousCacheTout " LE FORUM " Forum Index ->
Les forums
-> Histoire Ancienne & Origines de la Vie
All times are GMT + 2 Hours
Goto page: <  1, 2, 3, … 11, 12, 13  >
Page 2 of 13

 
Jump to:  

Portal | Index | Create a forum | Free support forum | Free forums directory | Report a violation | Cookies | Charte | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group