OnNousCacheTout... Index du Forum

OnNousCacheTout...
"Faits de société, politique, pouvoir, conspirations, mensonges et vérités..."

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Le premier sexe d'Eric Zemmour

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    OnNousCacheTout... Index du Forum ->
Les forums
-> Livres, revues et citations
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Marine
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 11 Mar 2014
Messages: 3 431
Féminin Cancer (21juin-23juil) 蛇 Serpent
Point(s): 471

MessagePosté le: Mar 9 Sep 2014 - 20:06    Sujet du message: Le premier sexe d'Eric Zemmour Répondre en citant

Je sais.

 Je sais qu’il n’y a pas l’Homme et la Femme, mais des femmes et des hommes. Pas de généralités mais uniquement des cas particuliers. Autant de cas particuliers que d’individus. Des milliards d’his-
toires pour des milliards d’êtres humains sur la terre. Je sais qu’il y a du féminin en l’homme et du masculin en la femme. Je connais mes classiques. Je fus adolescent dans les années 70. Je sais que la recherche d’un type sexuel est suspecte, voire réactionnaire, ou même fasciste, qu’il n’y a pas de sexe, rien que des genres. Flous, forcément flous. Je sais que je ne suis ni un psychanalyste, ni un sociologue. Je sais que je ne suis même pas une femme ni un philosophe, ni une journaliste de Elle ou Marie-Claire. Je sais que je ne suis même pas une femme. Je sais que je ne prépare pas mon offensive idéologique par une batterie d’enquêtes et de sondages. Je sais que les relations entre les hommes et les femmes est le sujet central de la littérature et de l’histoire des idées depuis l’aube de l’Humanité.



Mais je sais aussi que l’homme d’aujourd’hui n’a plus rien à voir avec l’homme qu’incarnait encore un Gabin quand il chantait. Mort il y a trente-cinq ans seulement, Gabin. Un souffle dans l’histoire du
monde. Un temps suffisant pour une véritable mutation anthropologique. Un homme qui n’est plus fait de tous les hommes mais qui vaut moins que toutes les femmes. Sur des dialogues d’Audiard,
Gabin serait aujourd’hui interdit de séjour. Et Ventura, et Belmondo, et Delon, et les chansons misogynes de Brel : interdits de parole, de gestuelle même. Interdits d’existence. Privé de ses propres
mots, l’homme a été peu à peu privé d’une pensée propre.

La machine est rodée. Implacable. D’abord, on ne lui parle que de grands principes, d’universel, d’humanité : il n’y a plus d’hommes, il n’y a plus de femmes, rien que des êtres humains égaux, forcément
égaux, mieux qu’égaux, identiques, indifférenciés, interchangeables. Le discours qui confond ses propres valeurs avec celles de l’humanité est celui de toutes les puissances dominantes, de l’Empire
romain jusqu’à la grande nation, du bon temps des colonies jusqu’à Vamerican way of life. Des hommes avec ou sans majuscule au temps d’une société patriarcale. Et puis, dans un second temps,
on suggère la supériorité évidente des « valeurs » féminines, la douceur sur la force, le dialogue sur l’autorité, la paix sur la guerre, l’écoute sur l’ordre, la tolérance sur la violence, la précaution sur le
risque. Et tous, hommes et femmes, surtout les hommes, de communier dans cette nouvelle quête du Graal. La société unanime somme les hommes de révéler la « féminité » qui est en eux. Avec une
bonne volonté confondante, suspecte, malsaine, les hommes font tout ce qu’ils peuvent pour réaliser ce programme ambitieux : devenir une femme comme les autres. Pour surmonter enfin leurs
archaïques instincts. La femme n’est plus un sexe mais un idéal.

C’est pour comprendre ce qui s’est passé, ce qui nous est arrivé, à nous les hommes, pour ressusciter cette pensée, cette psyché virile, pour révéler le palimpseste sous le parchemin féminin, que j’ai
d’abord écrit ce petit livre. Comme un traité de savoir-vivre viril à l’usage de jeunes générations féminisées. Travail d’archéologue bien davantage que de polémiste. Je sais que l’on ne devrait jamais
suivre ses mauvais instincts. Mais je ne suis qu’un homme.
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Publicité






MessagePosté le: Mar 9 Sep 2014 - 20:06    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
napo


Hors ligne

Inscrit le: 15 Mar 2014
Messages: 741
Féminin
Point(s): 371

MessagePosté le: Mar 9 Sep 2014 - 20:33    Sujet du message: Le premier sexe d'Eric Zemmour Répondre en citant

Je n'ai pas bien compris de quoi il est question.
De quoi se plaint-il exactement ?
_____________________________________________________________
La vérité est un pays sans chemin
Revenir en haut
Marine
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 11 Mar 2014
Messages: 3 431
Féminin Cancer (21juin-23juil) 蛇 Serpent
Point(s): 471

MessagePosté le: Mar 9 Sep 2014 - 20:59    Sujet du message: Le premier sexe d'Eric Zemmour Répondre en citant

Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
René


Hors ligne

Inscrit le: 13 Mar 2014
Messages: 754
Localisation: Belgique
Masculin
Point(s): 243

MessagePosté le: Mar 9 Sep 2014 - 22:33    Sujet du message: Le premier sexe d'Eric Zemmour Répondre en citant

Zemour dit que ses idées sont réactionnaires mais pas conservatrices : eh bien si, ici il se fait bien le chantre des machos d'avant guerre,
ce qui n'est pas étonnant pour un anti-Israël et donc pro-Islam.
C'est dommage car il dit souvent des choses très pertinentes comme quand il dénonce la propagande " totalitaire"
de l’Education nationale : Il ose affirmer que nous assistons à « une volonté globale totalitaire de changer l’homme.
Bien sûr là il parle de la théorie du genre et j'applaudis, simplement je constate qu'il ne s'arrête pas sur sa lancée.
Désolé, il faudra se faire une raison, la femme est l'avenir de l'homme, très nombreux sont les auteurs qui abordent ce point,
il n'y a guère que des ravagés comme Nietzsche pour clamer le philosophie inverse.
Dante disait à propos de ceux qui voulaient faire partie d'un certain cercle qu'ils devaient se féminiser,
ce cercle me semble bien proche de la noosphère de Theillard de Chardin, le lieu virtuel de l'homme achevé.
Et puis de grâce : "se féminiser " ne signifie pas devenir p.dé hein !
_____________________________________________________________
Heureux celui qui n'a pas de patrie. - Hannah Arendt
Les membres suivants remercient René pour ce message :
Marine (09/09/14)
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
napo


Hors ligne

Inscrit le: 15 Mar 2014
Messages: 741
Féminin
Point(s): 371

MessagePosté le: Mer 10 Sep 2014 - 07:29    Sujet du message: Le premier sexe d'Eric Zemmour Répondre en citant

Désolée Marine, pas le courage de regarder la vidéo jusqu'au bout. Débat stérile, lutte d'égo, répliques méprisantes, pffff, pas envie d'écouter ça.
_____________________________________________________________
La vérité est un pays sans chemin
Revenir en haut
Marine
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 11 Mar 2014
Messages: 3 431
Féminin Cancer (21juin-23juil) 蛇 Serpent
Point(s): 471

MessagePosté le: Dim 14 Sep 2014 - 21:55    Sujet du message: Le premier sexe d'Eric Zemmour Répondre en citant

Les grandes entreprises mondiales en tout cas qui en sont la quintessence —, après avoir opté pour la société multiraciale et multiculturelle, a une fois encore
choisi son camp, celui de la féminisation des hommes. La touche ultime d’un projet authentiquement révolutionnaire de fabrication frankesteinienne
d’un homme sans racines ni races, sans frontières ni pays, sans sexe ni identité. Un citoyen du monde métissé et asexué. Un homme
hors sol.


C’est une simple histoire de cohérence. Et de rentabilité. Prenons quelques chiffres. Un homme sur cinq s’épile, 32 % utilisent des cires, 53 % pensent que c’est une bonne chose qu’il existe des instituts de beauté réservés à la clientèle masculine. « Avec des ventes en France de 679 millions d’euros, le marché des cosmétiques pour homme représente 10,4 % du chiffre d’affaires de la Fédération de la parfumerie. Toutefois les chiffres de vente de ce secteur ont doublé en dix ans et progressent actuellement de 30 % par an, de quoi attiser les appétits des marques. Après l’explosion en 2003 des soins du visage pour hommes (augmentation de 87 % des ventes en un an), 2005 s’annonce comme un “plébiscite des produits ‘contour des yeux’ et des soins anti-âge” », souligne Fabien Petitcolin,   acheteur beauté pour le Printemps, premier grand magasin à avoir abrité un institut de beauté pour hommes en 1999 K
« En deux ans, le marché des cosmétiques masculins a doublé et celui des bijoux semble prendre le même chemin. Preuve que la demande est bien
là, la surface de vente qui leur est consacrée dans les grands magasins a notablement augmenté. Le Printemps Hommes envisagerait de créer à la rentrée,
à l’entrée du magasin, un espace dédié à cette nouvelle vague. On ne compte plus les marques (de Dior à Vuitton en passant par Le Manège à bijoux
Leclerc) qui ont créé des lignes hommes. Colliers, gourmettes, bagues, viennent signer la silhouette masculine... Si les homos ont été parmi les pionniers,
aujourd’hui les hétéros osent de plus en plus... David Beckham dont les oreilles avec ferrets de la reine font pâlir d’envie les croqueuses de diamants...
Les métrosexuels et leurs copines ont rejoint les homos... Avant les idiots disaient “Ça fait gonzesse”, mais aujourd’hui c’est fini, on a beaucoup moins de préjugés, estime Christian, trente-sept ansl. »


Selon la Fédération nationale de la coiffure française, la fréquentation des soixante mille salons de l’Hexagone a augmenté de 3,5 % en 2004 en ce qui
concerne les hommes. Le chiffre d’affaires des coiffeurs pour le « secteur masculin » a même grimpé de 6,3 %. Un signe qui ne trompe pas : les hommes
ne tolèrent plus la négligence. « Auparavant, ils venaient nous voir pour rafraîchir leur coupe de temps en temps », explique Max Laffïte, coiffeur
studio pour Jean-Louis David. « Leur visite relevait plus de la nécessité que de la coquetterie. Aujourd’hui, ils ont envie d’avoir des cheveux beaux en
permanence et de changer de look régulièrement... I 2. » La prochaine étape sera la chirurgie esthétique. Les premiers audacieux l’ont déjà osée.
Sur leur torse glabre, soigneusement épilé, ils se font greffer des pectoraux d’haltérophile.


Le poil n’est pas traqué par hasard. Il n’est pas éradiqué du corps des hommes pour de seules raisons mercantiles. Le poil est une trace, un marqueur,
un symbole. De notre passé d’homme des cavernes, de notre bestialité, de notre virilité. ...
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
f.didier
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Dim 14 Sep 2014 - 22:17    Sujet du message: Le premier sexe d'Eric Zemmour Répondre en citant

J'ai l'impression que dans 10 ans, on sera une poignée a se revendiquer hétéro, poilu et aimant les femmes Sad
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 14:26    Sujet du message: Le premier sexe d'Eric Zemmour

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    OnNousCacheTout... Index du Forum ->
Les forums
-> Livres, revues et citations
Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Portail | Index | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com