OnNousCacheTout... Index du Forum

OnNousCacheTout...
"Faits de société, politique, pouvoir, conspirations, mensonges et vérités..."

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Paul-Craig Roberts met une nouvelle fois en garde contre le risque de 3e guerre mondiale voulue par les dirigeants américains

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    OnNousCacheTout... Index du Forum ->
Les forums
-> Guerres, diplomaties internationales et conflits géopoliques
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Marine
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 11 Mar 2014
Messages: 3 823
Féminin Cancer (21juin-23juil) 蛇 Serpent
Point(s): 471

MessagePosté le: Dim 17 Aoû 2014 - 00:00    Sujet du message: Paul-Craig Roberts met une nouvelle fois en garde contre le risque de 3e guerre mondiale voulue par les dirigeants américains Répondre en citant

En ce 3 août 2014, la France et l’Allemagne commémorent le déclenchement de la Première Guerre mondiale à grands renforts de propagande européiste, en faisant croire aux populations que la prétendue « construction européenne » les prémunirait contre le déclenchement d’un nouveau conflit planétaire. Or, comme je l’ai maintes fois expliqué, c’est exactement le contraire qui est vrai (cf. mon message précédent du 3 août 2014).
Cette propagande est d’autant plus nocive que le monde n’a sans doute jamais été aussi près d’un conflit planétaire majeur depuis la crise des missiles de Cuba de 1961 :
  • à l’époque, le responsable de la tension était l’Union soviétique, qui avait décidé d’installer des missiles à Cuba, venant ainsi menacer directement les États-Unis à quelques dizaines de kilomètres de leurs frontières.
  • en 2014, le responsable de la tension sont les États-Unis, qui ont décidé de mettre la main sur l’Ukraine, venant ainsi menacer directement la Russie à sa frontière immédiate.

Le problème majeur auquel nous avons à faire face tient donc dans la volonté d’hégémonie planétaire de Washington, qui met en jeu rien moins que la paix du monde. Et ce problème est encore aggravé par le fait que la France est devenue un satellite des États-Unis, ayant abdiqué toute souveraineté et toute indépendance au profit de Washington, dans le cadre de la prétendue « construction européenne » qui n’est en fait qu’une vassalisation américaine.
En d’autres termes, la France et le peuple français sont coresponsables de l’ambiance sinistre de veillée d’armes qui empoisonne l’atmosphère.
Cette analyse, que je fais depuis la création de l’UPR – et qui a même justifié la création de notre mouvement – vient d’être une nouvelle fois corroborée par le tout dernier article publié le 1er août 2014 par l’Américain Paul Craig Roberts.
Ce dernier article, intitulé de façon provocatrice « SI LA GUERRE NUCLÉAIRE NE NOUS EXTERMINE PAS, LE VIRUS EBOLA LE POURRAIT »  est encore une fois tellement percutant qu’il m’a paru utile de le faire lire à nos lecteurs.
L’auteur y jette une lumière crue non seulement sur le cynisme et la folie meurtrière des dirigeants de Washington, mais aussi sur la naïveté relative du reste du monde – à commencer par la Russie et la Chine.  
Et il n’évoque les pays de l’Union européenne que sous l’appellation récurrente de « US puppet states », que l’on peut traduire par « États fantoches de Washington » ou « États marionnettes de Washington ».
C’est hélas tragiquement vrai et cela conforte d’autant plus toutes nos analyses que ce jugement méprisant est formulé par un Américain rompu aux arcanes de la politique de son propre pays.
Je conseille donc vivement la lecture de ce nouvel article de Paul Craig Roberts. (Je précise que j’en ai effectué moi-même la traduction en français et que je la diffuse donc avec les réserves d’usage).
François ASSELINEAU
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Publicité






MessagePosté le: Dim 17 Aoû 2014 - 00:00    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Marine
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 11 Mar 2014
Messages: 3 823
Féminin Cancer (21juin-23juil) 蛇 Serpent
Point(s): 471

MessagePosté le: Dim 17 Aoû 2014 - 00:02    Sujet du message: Paul-Craig Roberts met une nouvelle fois en garde contre le risque de 3e guerre mondiale voulue par les dirigeants américains Répondre en citant

 
Citation:

 SI LA GUERRE NUCLÉAIRE NE NOUS EXTERMINE PAS, LE VIRUS EBOLA LE POURRAIT

Conférence de presse d’Obama à la Maison Blanche

Paul Craig Roberts, le 1er août 2014

[ Source originale : http://www.paulcraigroberts.org/2014/08/01/nuclear-war-doesnt-exterminate-us-ebola-virus-might-paul-craig-roberts/ ]

Je viens juste d’entendre sur la radio publique nationale deux choses qui ont détruit totalement ce petit peu de conviction que j’avais encore dans le leadership américain. J’en ai conclu que l’expression « un Américain intelligent » est un oxymore.

Les élites américaines, jugeant que les Américains ne sont pas suffisamment menacés par la guerre et le chaos économique, ont décidé de faire venir le virus Ebola en Amérique. La radio publique nationale a rapporté que deux personnes infectées par le virus Ebola, qui ne peut être soigné et qui est généralement mortel, vont être acheminées à l’hôpital de l’Université Emory d’Atlanta, en Géorgie.

Il suffit d’une toux, d’un éternuement, d’une goutte de salive, et le virus sera lâché dans l’un des principaux centres de transports des États-Unis.

Quelqu’un a parlé de pandémie ? Il fait peu de doute que la plupart du reste du monde émettrait un grand soupir de soulagement d’être débarrassé de Washington.

On nous dit que les porteurs du virus Ebola seront mis en quarantaine dans des salles spéciales. Mais nous savons déjà que les hôpitaux américains ne peuvent même pas contenir les infections à staphylocoques. http://rt.com/usa/177408-nightmare-bacteria-antibiotic-southeast/  Qu’adviendra-t-il des ustensiles, assiettes, tasses et verres avec lesquels les personnes infectées par l’Ebola mangent et boivent ? Et qui va nettoyer les bassins pour uriner ? Le faux-pas d’une seule personne, une larme dans un gant de caoutchouc, et le virus est lâché.

Si nous ne mourons pas de l’Ebola, nous aurons encore à esquiver une guerre nucléaire. J’ai entendu une partie de la conférence de presse d’Obama. Obama a accusé Poutine de faire tout ce qu’Obama est le seul à faire.

Si Obama croit ce qu’il dit à la presse, c’est qu’il est totalement désinformé par ses conseillers. Mais s’il ne croit pas dans la propagande grossière qu’il diffuse, c’est alors qu’il mène consciemment les événements vers la guerre avec la Russie, ce qui signifie probablement aussi la guerre avec la Chine, et la fin de chacun de nous.

Il faut garder à l’esprit que l’armée américaine n’est pas parvenu à occuper l’Irak avec succès au bout de 8 ans et que les États-Unis sont toujours incapables, depuis 13 ans, de vaincre quelques milliers de talibans légèrement armés en Afghanistan.

Or la Russie et la Chine ne sont ni l’Irak, ni la Libye, ni l’Afghanistan.

La guerre avec la Russie sera nucléaire. Washington s’y est préparé. Washington a abandonné le traité ABM (1), a créé ce qu’il pense être un « bouclier ABM », et a changé sa doctrine de guerre pour autoriser une première frappe nucléaire des États-Unis. Tout cela est évidemment dirigé contre la Russie, et le gouvernement russe le sait. Combien de temps la Russie va-t-elle rester là, à attendre la première frappe de Washington ?

La Russie n’a rien fait d’autre que de se mettre, avec retard, en travers des mensonges de Washington, que Washington utilise pour déclencher des guerres. La Russie (et la Chine) ont accepté les mensonges de Washington sur les armes de destruction massive irakiennes. La Russie (et la Chine) ont accepté les mensonges de Washington selon lesquels les 13 ans consacrés par Washington à tenter de conquérir et d’occuper l’Afghanistan étaient motivés par la seule recherche d’Oussama ben Laden. La Russie (et la Chine) se sont laissés prendre à la tromperie de Washington qui a affirmé que la résolution des Nations unies établissant une zone d’exclusion aérienne sur la Libye avait pour but d’empêcher l’armée de l’air de Kadhafi de bombarder son propre peuple, et ont découvert ensuite que Washington faisait un usage abusif de cette résolution en envoyant  la force aérienne de l’OTAN renverser le gouvernement libyen.

Lorsque Washington a tracé une «ligne rouge» dans le sable sur l’utilisation d’armes chimiques par le gouvernement syrien à l’encontre des forces extérieures, organisées et envoyées en Syrie par Washington pour renverser le gouvernement, tout en prétendant que ces mercenaires islamistes étaient les véritables porte-parole de la démocratie en Syrie, la plupart du reste du monde a su que Washington était en fait sur le point d’organiser une attaque chimique et d’en accuser Assad. Quand cette attaque orchestrée par Washington s’est passée comme prévu, cette fois-ci la Russie et la Chine ne s’y sont pas laissé prendre. Pas plus que le Parlement britannique. Washington a été incapable de présenter la moindre preuve des accusations lancées par Washington et dont il espérait qu’elles lui fourniraient au moins le soutien britannique à l’agression militaire de Washington sur la Syrie. La Russie, en revanche, a été en mesure de produire des preuves, et ces preuves ont déjoué le complot de Washington contre la Syrie.

L’intervention de la Russie a mis Washington en colère, comme l’a fait l’intervention de la Russie qui a bloqué le complot de Washington pour attaquer l’Iran. Washington, dépourvu de tout élément de preuve et en contradiction avec les rapports des inspecteurs de l’Agence internationale de l’énergie atomique sur le terrain en Iran, qui concluaient qu’il n’y avait pas eu détournement de l’uranium du programme énergétique légal vers un programme d’armement, avait préparé l’attaque de l’Iran. L’Iran était entouré par quelque 40 bases militaires américaines et deux flottes de Washington au large de ses côtes.

Mais la Russie a travaillé par étapes à un accord, que Washington a dû accepter, qui maintient l’enrichissement de l’uranium iranien au bas niveau utilisé pour fournir de l’énergie, un niveau bien inférieur aux exigences pour l’armement.

Ce sont deux points noirs contre la Russie, dont le gouvernement a empêché les guerres que voulait Washington. La Russie (et la Chine) étaient censées approuver les mensonges de Washington comme le font les États fantoches de l’Europe, le Canada, l’Australie et le Japon, pays qui ont depuis longtemps abandonné leur souveraineté à Washington.

Malheureusement pour elle, la Russie a montré qu’elle avait désormais une puissance et une influence suffisantes pour bloquer les plans de guerre de Washington ; elle a de ce fait déclenché la doctrine Wolfowitz à son encontre. J’ai déjà cité cette doctrine dans des articles récents, mais vous pouvez chercher sur Google et la découvrir par vous-même. Cette doctrine est la base de la politique étrangère de Washington. Elle pose que l’objectif principal de la politique étrangère de Washington est d’empêcher la montée de tout pays qui pourrait faire échec à l’hégémonie de Washington sur le monde entier. (La doctrine mentionne explicitement la Russie, mais elle s’applique aussi à la Chine.).

Washington s’inquiète de ce que la Russie a déjoué deux fois les intentions de guerre de Washington et que le Parlement de Grande-Bretagne, État fantoche des États-Unis, a voté avec les Russes.

Washington est également préoccupé par les relations économiques et politiques croissantes entre les États de l’Union européenne, marionnettes des États-Unis, et la Russie. Les pays de l’UE, notamment l’Allemagne, ont des liens économiques nombreux et rentables avec la Russie, et toute l’Europe est dépendante des fournitures énergétiques russes.

Washington en a conclu que Washington était en danger de perdre son contrôle sur l’Europe. Pendant que le gouvernement russe s’était endormi aux commandes en profitant de ses Jeux olympiques, Washington a commis son coup d’État à Kiev.

La néoconservatrice Victoria Nuland, nommée par Obama comme Secrétaire d’État adjointe, a annoncé lors d’une conférence de presse en décembre dernier que Washington avait dépensé 5 milliards de dollars pour mettre sur pied une cinquième colonne d’ONG ukrainiennes, chargées d’organiser des manifestations de rue afin de déstabiliser le gouvernement, et pour acheter et entraîner des hommes politiques ukrainiens qui serviront de larbins de Washington. Nuland, bien sûr, a décrit l’achat de l’Ukraine par Washington comme une « consolidation de la démocratie » en Ukraine.

Ce coup d’État de Washington contre un gouvernement démocratiquement élu a porté au pouvoir des éléments extrémistes qui ont proclamé leur haine des juifs et des Russes. Ces extrémistes ont détruit des monuments de guerre commémoratifs, érigés pour rappeler la libération de l’Ukraine du Troisième Reich par la Russie ; ils ont adopté une législation interdisant le russe comme langue officielle, et ont engagé des attaques physiques violentes contre la population russophone.

L’Ukraine a toujours été une zone aux frontières mouvantes. Comme certains l’ont dit, « L’Ukraine est un pays à la recherche de frontières ». Lorsque l’Ukraine était une province soviétique, les dirigeants soviétiques ont rattaché, pour des raisons diverses, des provinces traditionnellement russes à la République socialiste soviétique d’Ukraine. Lorsque l’Union soviétique s’est effondrée en 1991, la pression de Washington sur la Russie affaiblie a conduit à la séparation de l’Ukraine de la Russie, ce qui incluait la Crimée, qui faisait partie de la Russie depuis les années 1700 et qui abrite le seul port de la Russie dans une mer chaude.

Les populations russes, dans les anciens territoires russes que les dirigeants soviétiques ont bêtement rattachés à l’Ukraine, ont été alarmées par l’extrême russophobie du gouvernement que Washington a établi à Kiev. Les anciens territoires russes ont voté pour rejoindre leur pays d’origine et quitter l’État russophobe, marionnette des États-Unis, établi à Kiev.

Le gouvernement russe a accepté la demande de la Crimée, mais pas les demandes des autres anciennes provinces russes, afin de démontrer à l’Europe que la Russie ne faisait pas de provocation et n’était pas la source de la crise. Poutine a même laissé la Douma russe annuler son pouvoir d’intervenir militairement en Ukraine afin de protéger les provinces sécessionnistes.

Cette retenue a nui à la position du gouvernement russe plutôt qu’elle ne l’a servie. Washington a utilisé sa machine de propagande pour qualifier l’autodétermination des habitants de Crimée d’« invasion et annexion de la Crimée par la Russie. ».

La retenue de la Russie à l’égard des demandes des autres anciennes provinces russes de rejoindre la Russie a entraîné une attaque militaire du gouvernement fantoche de Kiev, encouragée par Washington, contre les provinces séparatistes dont la Russie a refusé d’accepter les demandes. La propagande de Washington a ensuite réussi à accuser la Russie d’être responsable de cette guerre que Washington a lancée sur les provinces séparatistes.

Washington n’est pas intéressé par la vérité, et la Russie ne peut pas gagner une guerre de propagande avec Washington qui contrôle le langage du monde, qui est l’anglais, la langue de la propagande de Washington. Les médias occidentaux se composent d’idiots qui permettent à Washington de conduire le monde vers la guerre et l’extermination de la vie sur terre.

Si le gouvernement russe avait accepté la demande de rattachement des provinces séparatistes, il n’y aurait pas de guerre. Le gouvernement ukrainien a beau être cinglé et contrôlé par Washington, il ne va pas attaquer des territoires que la Russie considère comme lui appartenant.

En faisant preuve de retenue, la Russie n’a fait que persuader Washington qu’elle était faible, et Washington a augmenté la pression. La Russie a donné à penser à l’Europe qu’il ne coûterait rien à l’Europe de se plier aux sanctions de Washington contre la Russie. En s’appuyant sur la bonne volonté, la raison, la vérité et les preuves, la Russie s’est trompée sur Washington et ses lâches marionnettes européennes.

Qu’est-ce que Obama a voulu dire, dans sa conférence de presse à la Maison Blanche aujourd’hui  ( 1er août ), lorsqu’il a dit que Poutine devrait utiliser la diplomatie, – ce que Poutine a utilisé sans effet - ? Que Poutine devrait rendre la Crimée au gouvernement fantoche de Washington à Kiev, malgré l’opposition des habitants de Crimée et du peuple russe. Et cela afin que Washington puisse expulser la Russie de son port de mer chaude et de son accès à la mer Méditerranée. Ce qui rendrait inutile la base navale de la Russie à Tartous, en Syrie. Obama veut aussi que Poutine envoie des forces militaires russes dans les zones séparatistes de l’Ukraine, régions qui faisaient traditionnellement partie de la Russie, pour soumettre ces territoires séparatistes au gouvernement fantoche de Washington à Kiev.

Telle est la position «diplomatique» de Washington. Seule une personne totalement démente pourrait considérer la position d’Obama comme réaliste.

Étant quelqu’un de considéré comme impartial par les médias du monde entier et qui parvient à des conclusions raisonnables indépendamment de la propagande de Washington, je suis souvent interrogé par des organisations étrangères ainsi que par des médias indépendants américains. Dernièrement, les médias russes se sont tournés vers moi à plusieurs reprises. Ce que j’ai découvert, c’est que les médias russes sont perplexes devant l’hostilité de Washington à la Russie.

La Russie ne se livre à aucune opération dans le vieux Sud confédéré pour essayer de monter le sud des États-Unis contre Washington, contre les rapines, l’assassinat et la destruction de la culture du Sud auxquels se livre Washington. Mais Washington opère dans le sud de la Russie pour monter l’Ukraine, longtemps partie intégrante de la Russie, contre la Russie.

Comme les Russes, sauf peut-être leur gouvernement, ne sont pas conscients de la doctrine Wolfowitz, ils ne savent pas que le principal objectif de Washington est d’empêcher la montée de tous les autres pouvoirs qui pourraient limiter le rôle de Washington en tant que seule Puissance Unique, l’Hegemon sur Terre.

Au lieu de comprendre la véritable menace, les organisations de médias russes me demandent si le budget de la Russie peut se permettre de répondre aux sanctions de Washington et de l’UE en coupant l’alimentation en énergie de l’Europe.

Chaque fois que j’entends cette question, je suis étonné. La Russie peut arrêter une grande partie de l’industrie européenne et priver les Européens de chaleur en hiver, et les médias russes me demandent si la Russie peut se le permettre ?

La Russie peut-elle se permettre d’être diabolisée par des mensonges, d’être traînée par terre par des sanctions propagandistes qui nuiront à l’Europe et à certaines entreprises américaines, pour véhiculer l’image que la Russie est si faible qu’elle est impuissante face à des sanctions occidentales et qu’elle doit accepter les sanctions sans en montrer le coût pour l’Europe et les États-Unis ?

Washington serait-il même parvenu au lavage de cerveau des Russes ?

Je suis préoccupé par la crise que Washington a orchestrée, parce que je crois qu’elle nous conduit à la guerre, qui sera nucléaire. Êtes-vous prêt à être détruits pour les mensonges de Washington sur un avion de ligne malaisien? Je suis convaincu que Washington est derrière la destruction du vol MH-17, parce que le spectacle de propagande de Washington était déjà tout prêt et a été instantanément représenté. C’est parce que Washington est responsable que Washington ne publiera pas ses photos satellites de la zone au moment de la destruction de l’avion de ligne C’est parce que Washington est responsable que Washington répond aux preuves tangibles de la Russie par des mensonges et de la propagande. C’est Obama et les larbins d’Obama à Kiev qui refusent de négocier, pas la Russie.

La Russie a autant de têtes nucléaires que Washington, et le « bouclier ABM» de Washington est une farce. Si le gouvernement de malades mentaux américain entraîne la crise, que Washington a créée tout seul, jusqu’à la guerre, nous allons tous mourir, et pour quelle raison ? La réponse est : pour un MENSONGE de Washington.

Voulez-vous mourir pour un mensonge? Un autre mensonge de Washington ?

Si vous ne le voulez pas, vous feriez bien de le faire savoir à Washington.

La Russie ne peut mettre fin à cette crise que si elle y met le holà. J’ai déjà expliqué que la Russie devrait saisir l’ONU. Ou alors, le gouvernement russe doit interpeller l’Europe sur deux questions. La première : est-ce que l’Europe veut que ses approvisionnements énergétiques en provenance de Russie soient coupés, approvisionnements en énergie que Washington, en dépit de ses mensonges, ne peut pas remplacer, dans le meilleur des cas, pendant plus de 3 ans ? Seconde question : l’Europe veut-elle la guerre avec la Russie et pense-t-elle que les pays idiots qui hébergent les missiles de Washington ne seront pas atomisés et exterminés ?

La crise en Ukraine continuera aux dépens de la Russie et de toute l’humanité jusqu’à ce que la Russie explique à l’Occident stupide, arrogant et bouffi d’orgueil, que les actions criminelles et agressives de l’Occident contre la Russie entraînent un coût réel, et que la Russie est prête à imposer ce coût.

Les gens de l’Ouest soumis à la propagande n’ont aucune idée du destin auquel leurs gouvernements déments sont en train de les conduire. La Russie a besoin de bien faire comprendre aux peuples occidentaux, victimes du lavage de cerveau de la propagande, que la Russie ne deviendra pas un État fantoche de l’Ouest et n’acceptera pas l’agression gratuite du dingue de la Maison Blanche.

Il serait utile, pour sauver la vie sur Terre, que la Chine le fasse également savoir clairement.

Le plus tôt sera le mieux.

Si le monde ne maîtrise pas les criminels cinglés de Washington, il signe son propre arrêt de mort.

Paul Craig Roberts


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Joseck


Hors ligne

Inscrit le: 21 Avr 2014
Messages: 763
Localisation: Sospel
Masculin Vierge (24aoû-22sep)
Point(s): 64

MessagePosté le: Lun 18 Aoû 2014 - 21:40    Sujet du message: Paul-Craig Roberts met une nouvelle fois en garde contre le risque de 3e guerre mondiale voulue par les dirigeants américains Répondre en citant

Révélation de Henri Kissinger "la grande épreuve de force est à nos portes. O combien j'ai rêvé de ce moment délicieux."


Par quelles forces, quels mystères ou remords, les anciens maitres du monde au seuil de la mort délivrent les aveux d'un monde qu'ils ont bâti! Hier Valéry Giscard d'Estaing reconnaissait les puissances occultes de l'argent, certainement par remord d'avoir vendu la France par la loi scélérate qu'il promulguait en 1973 avec le sherpa du groupe Rothschild G Pompidou. Aujourd'hui, c'est un ancien prix Nobel de la paix , excusez du peu, qui dans une interview privée, vous décrit la guerre qu'il a préparé avec ses complices de longue date: 
Henry Kissinger: "Si vous ne pouvez pas entendre les tambours de guerre, il vous faut être sourd" 
NEW YORK - États-Unis - Dans un aveu remarquable de l'ancien de l'ère Nixon, le secrétaire d'état Henry Kissinger révèle ce qui se passe en ce moment dans le monde et particulièrement au Moyen-Orient. 
Parlant depuis son appartement de luxe à Manhattan, le vétéran de la politique, qui aura 89 ans en mai, est trop en avance avec son analyse de la situation actuelle dans le forum mondial de la géopolitique et de l'économie. 
"Les États-Unis appâtent la Chine et la Russie, et le dernier clou dans le cercueil sera l'Iran, qui est, bien sûr, la principale cible d'Israël. Nous avons permis à la Chine d'accroître sa force militaire et à la Russie à se remettre de la soviétisation, pour leur donner un faux sentiment de bravade, cela va créer une mort conjointe plus rapide pour eux. Nous sommes comme le tireur d'élite provoquant le noob à ramasser le pistolet, et quand ils essaient, c'est bang bang.  
La guerre à venir sera si grave qu'une seule superpuissance pourra gagner, et ce sera nous autres.  
C'est pourquoi les européens ont une telle hâte de former un super état : ils savent ce qui vient, et pour survivre, l'Europe devra être un état cohésif entier. Leur urgence me prouve qu’ils savent très bien que la grande épreuve de force est à nos portes. O combien j'ai rêvé de ce moment délicieux." 
"Contrôlez le pétrole et vous contrôlerez les nations, contrôlez la nourriture et vous contrôlez le peuple, contrôlez la monnaie et vous contrôlerez le monde" 
M. Kissinger a ensuite ajouté: "Si vous êtes une personne ordinaire, alors vous pouvez vous préparer à la guerre en vous déplaçant à la campagne et en construisant une ferme, mais vous devez prendre des armes avec vous, tellement les hordes d'affamés seront en itinérance. En outre, même si les élites auront leurs refuges et des abris spécialisés, elles devront être tout aussi prudentes, lors de la guerre que les civils ordinaires, parce que leurs abris peuvent toujours être compromis. " 
Après une pause pendant quelques minutes pour rassembler ses pensées, M. Kissinger, 
poursuit:  
«Nous avons dit aux militaires que nous aurions à prendre plus de sept pays du Moyen-Orient pour leurs ressources et ils ont presque terminé leur travail, nous savons tous ce que je pense de l'armée, mais je dois dire, cette fois, qu'ils ont obéi aux ordres superflus. C'est juste que le dernier tremplin, c'est à dire l'Iran, va vraiment faire pencher la balance. Combien de temps la Chine et la Russie pourront se contenter de regarder l'Amérique nettoyer?  
Le grand ours Russe et la faucille chinoise seront réveillés de leur sommeil et c'est à ce moment qu'Israël va devoir se battre de toutes ses forces et de ses armes pour tuer autant d'Arabes qu'elle le peut. Espérons que si tout va bien, la moitié du Moyen-Orient sera aux israéliens. Nos jeunes ont été bien formés au cours de la dernière décennie sur les jeux de combat sur console, il était intéressant de voir le nouveau jeu Call of Duty 3, jeu de guerre moderne, qui reflète exactement ce qui est va arriver dans un avenir proche avec sa programmation prédictive. Nos équipes de jeunes, aux États-Unis et a l'Ouest, sont préparés parce qu'elles ont été programmées pour être de bons soldats, de la chair à canon quand elles seront commandées pour sortir dans les rues et lutter contre ces "Chinois" fous et "Russkies", ils obéiront à leurs ordres.  
Sur les cendres nous construiront une société nouvelle, il restera seulement une superpuissance de gauche, et seule, elle sera le gouvernement mondial qui gagne. N'oubliez pas, les États-Unis ont les meilleures armes, nous avons des choses qu'aucune autre nation n'a, et nous introduirons ces armes quand le moment sera venu. " 

 
Janvier 2012 
Les membres suivants remercient Joseck pour ce message :
Marine (18/08/14)
Revenir en haut
nicosat
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Mar 19 Aoû 2014 - 12:51    Sujet du message: Paul-Craig Roberts met une nouvelle fois en garde contre le risque de 3e guerre mondiale voulue par les dirigeants américains Répondre en citant

Ils sont sur d'eux les amerloques lol, Poutine aussi dit qu'il a des armes speciales.....
Revenir en haut
nemo44
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Dim 31 Aoû 2014 - 21:11    Sujet du message: Paul-Craig Roberts met une nouvelle fois en garde contre le risque de 3e guerre mondiale voulue par les dirigeants américains Répondre en citant

Dans l’ère post-guerre froide, les armes nucléaires ne sont plus considérées comme des « armes de dernier recours » comme elles l’étaient en vertu de la doctrine de la guerre froide de « destruction mutuelle assurée » (DMA). Bien au contraire. Le Pentagone décrit les armes nucléaires comme étant « sans danger pour la population civile environnante, car l’explosion est souterraine ». En 2002, le Sénat étasunien a donné le feu vert à l’utilisation d’armes nucléaires dans le théâtre de guerre conventionnelle. Les bombes nucléaires font partie de la « boîte à outils militaire » pouvant être utilisées avec des armes conventionnelles.
  voire ici :http://www.mondialisation.ca/les-etats-unis-et-lotan-prevoient-le-deploiement-de-troupes-au-sol-et-des-exercices-navals-de-grande-envergure-contre-un-ennemi-sans-nom/5398294


Neutral
Les États-Unis et l’OTAN prévoient le déploiement de troupes au sol et des exercices navals de grande envergure contre un « ennemi sans nom »
Par Prof Michel Chossudovsky
Mondialisation.ca, 29 août 2014


 807 
  26  9  

  992 



Le monde est à une dangereuse croisée des chemins.
L’alliance militaire occidentale est dans un état de préparation avancé et la Russie aussi.
Cette dernière est présentée comme l’« agresseur » et une confrontation militaire opposant les États-Unis et l’OTAN à la Russie est envisagée.
La législation du Sénat étasunien nommée « The Russian Aggression Prevention Act » (RAPA) (Loi sur la prévention de l’agression russe) a « mis les États-Unis sur la voie d’un conflit militaire direct avec la Russie en Ukraine ». 
Citation:
Toute guerre américano-russe est susceptible de dégénérer rapidement en guerre nucléaire, puisque ni les États-Unis ni la Russie ne seraient prêts à admettre la défaite. Les deux ont des milliers d’armes nucléaires pouvant être utilisées immédiatement et s’appuient sur la Contreforce, une doctrine militaire chargeant leurs soldats de détruire préventivement les forces nucléaires de l’ennemi en cas de guerre. (Voir Steven Starr, Global Research 22 août 2014)


La loi sur la prévention de l’agression russe (RAPA) est l’aboutissement de plus de vingt ans de préparatifs de guerre des États-Unis et de l’OTAN consistant à encercler militairement la Russie et la Chine:
Citation:
Dès l’instant où l’Union soviétique s’est effondrée en 1991, les États-Unis ont poursuivi sans relâche une stratégie d’encerclement de la Russie, tout comme ils l’ont fait avec d’autres pays perçus comme des ennemis, notamment la Chine et l’Iran. Ils ont amené dans l’alliance de l’OTAN 12 pays d’Europe centrale, tous d’anciens alliés de Moscou. La puissance militaire étasunienne est maintenant directement aux frontières de la Russie.  (Steven Kinzer, Boston Globe, 3 mars 2014, c’est l’auteur qui souligne.)

 
Revenir en haut
f.didier
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Dim 31 Aoû 2014 - 21:24    Sujet du message: Paul-Craig Roberts met une nouvelle fois en garde contre le risque de 3e guerre mondiale voulue par les dirigeants américains Répondre en citant

Y a un problème dans leur descriptif.
Comment une bombe nucléaire peut elle exploser en souterrain ?
Pour qu'elle explose sous terre, y a que deux solution : soit ils la laissent tomber avec suffisamment de force pour qu'elle s'enfonce dans le sol. Et même dans ce cas, elle fera un cratere comme un météore. Soit ils l'installent avant, et une arme nucléaire, c'est pas une mine, elle s'installe pas de nuit avec deux soldats et une pelle.
Le Pentagone nous prend vraiment pour des abrutis.
Revenir en haut
nemo44
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Dim 31 Aoû 2014 - 22:37    Sujet du message: Paul-Craig Roberts met une nouvelle fois en garde contre le risque de 3e guerre mondiale voulue par les dirigeants américains Répondre en citant

tas raison F.Didier !! Okay


 le pentagone nous prends pour des cons !!




Les «mini-nuke» et les nouveaux Etats voyous


explicatif :


Aux Etats-Unis, l'administration de George W. Bush vient de confirmer les crédits pour les nouvelles armes nucléaires, communément appelées «mini-nuke» et destinées à pulvériser les bunkers enterrés soupçonnés de renfermer des armes de destruction massive. Sans dommages collatéraux, affirment les experts militaires, qui présentent un tir de «mini-nuke» comme un essai nucléaire souterrain où toute la radioactivité éjectée par l'explosion serait confinée dans une cavité aux parois vitrifiées par la bombe. Ce qu'ils oublient de nous dire, c'est que la méthode employée pour les essais nucléaires souterrains consistait à creuser un puits de quelques centaines de mètres de profondeur au fond duquel on disposait l'engin. On rebouchait ensuite le tout avant de procéder à l'explosion. Un tir de «mini-nuke», évidemment, ne sera pas accompagné de toutes ces précautions. Il faut bien admettre que les rejets dans l'environnement de matières radioactives seront le lot commun de toutes les attaques à coups de «mini-nuke» et produiront autant de Hiroshima sur la planète.


le lien de 2003  :

http://www.liberation.fr/tribune/2003/11/03/les-mini-nuke-et-les-nouveaux-e…
Revenir en haut
Cassiop
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Sam 15 Nov 2014 - 00:02    Sujet du message: Paul-Craig Roberts met une nouvelle fois en garde contre le risque de 3e guerre mondiale voulue par les dirigeants américains Répondre en citant

nicosat a écrit:
Ils sont sur d'eux les amerloques lol, Poutine aussi dit qu'il a des armes speciales.....


En effet il a des armes spéciales et elles laissent les américains plutôt cons ...
lisez plutôt :


Qu’est-ce qui a tant effrayé l’USS Donald Cook en Mer Noire ?


Le Département d’État a reconnu que l’équipage du destroyer USS Donald Cook est gravement démoralisé depuis qu’il a été survolé en Mer Noire par un avion russe de combat Sukhoï-24 (Su-24) qui ne portait ni bombes ni missiles mais uniquement un dispositif de guerre électronique.


lisez la suite ==> http://www.voltairenet.org/article185324.html
Les membres suivants remercient Anonymous pour ce message :
Marine (15/11/14)
Revenir en haut
Cassiop
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Sam 15 Nov 2014 - 00:16    Sujet du message: Paul-Craig Roberts met une nouvelle fois en garde contre le risque de 3e guerre mondiale voulue par les dirigeants américains Répondre en citant



SUPER ARTICLE, merci Marine c'est intéressant.
Nous avons une chance avec Poutine, c'est un homme qui sait garder son sang froid devant la provocation, un autre aurait déjà appuyé sur le bouton rouge. Je ne sais pas si l'Europe va entendre raison, n'espérons pas de coup de génie de la part de la France avec les dirigeants qu'elle a, elle est déjà assez sous pression avec l'affaire des Mistral et le chantage qu'elle subit à cause de ça.
Si quelqu'un est raisonnable dans l'affaire c'est l'Allemagne, parce que c'est dans le tempérament allemand que d'être réaliste et d'appeler un chat un chat. Et eux ne vont pas se gêner.
Par contre je suis terriblement déçue par Obama, je pensais que c'était un homme de paix et de consensus, il n'en est rien, il se fait manipuler et il marche dans leurs combines. Les "war lords" américains sont toujours là, ils ont changé de nom c'est tout.



Revenir en haut
resurgence


Hors ligne

Inscrit le: 22 Juin 2014
Messages: 299
Masculin
Point(s): 19

MessagePosté le: Sam 15 Nov 2014 - 07:03    Sujet du message: Paul-Craig Roberts met une nouvelle fois en garde contre le risque de 3e guerre mondiale voulue par les dirigeants américains Répondre en citant

Cassiop a écrit:

Par contre je suis terriblement déçue par Obama, je pensais que c'était un homme de paix et de consensus, il n'en est rien, il se fait manipuler et il marche dans leurs combines. Les "war lords" américains sont toujours là, ils ont changé de nom c'est tout.


Il aurait fallu connaître la biographie cachée des Obama : une famille au service de la CIA 
 
http://www.voltairenet.org/article166848.html
http://www.voltairenet.org/article167038.html
_____________________________________________________________
«Pour examiner la vérité, il est besoin, une fois dans sa vie, de mettre toutes choses en doute autant qu’il se peut.» (René Descartes)
Je pense donc je suis ... complotiste !
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
René


Hors ligne

Inscrit le: 13 Mar 2014
Messages: 889
Localisation: Belgique
Masculin
Point(s): 243

MessagePosté le: Sam 15 Nov 2014 - 23:25    Sujet du message: Paul-Craig Roberts met une nouvelle fois en garde contre le risque de 3e guerre mondiale voulue par les dirigeants américains Répondre en citant

Cassiop a écrit:


SUPER ARTICLE, merci Marine c'est intéressant.
Nous avons une chance avec Poutine, c'est un homme qui sait garder son sang froid devant la provocation, un autre aurait déjà appuyé sur le bouton rouge. Je ne sais pas si l'Europe va entendre raison, n'espérons pas de coup de génie de la part de la France avec les dirigeants qu'elle a, elle est déjà assez sous pression avec l'affaire des Mistral et le chantage qu'elle subit à cause de ça.
Si quelqu'un est raisonnable dans l'affaire c'est l'Allemagne, parce que c'est dans le tempérament allemand que d'être réaliste et d'appeler un chat un chat. Et eux ne vont pas se gêner.
Par contre je suis terriblement déçue par Obama, je pensais que c'était un homme de paix et de consensus, il n'en est rien, il se fait manipuler et il marche dans leurs combines. Les "war lords" américains sont toujours là, ils ont changé de nom c'est tout.




Pas sûr, Cassiop, que la France reste dans cet état larvaire. Le pays qui a bouté les anglais hors de France risque bien
de remettre ça avec les américains, déjà il y a eu un prélude avec De Gaulle,
et maintenant nous avons une autre voix qui se fait entendre qui risque de réveiller certaines jeanne d'Arc :

"Bonjour,

Si l'on ne fait rien, la France en tant que Nation aura disparu d'ici à dix ans:
 le traité TAFTA va permettre dès l'année prochaine aux multinationales américaines, Monsanto et autres,
 de nous envahir de leurs OGM, des élevages intensifs aux hormones, du poulet au chlore, etc.
C'en sera fini de notre agriculture comme de notre gastronomie traditionnelle,
mais aussi les accords TISA en cours prévoient que toutes nos institutions, Santé, Education Nationale, Sécurité Sociale, Gendarmerie, etc.,
deviendront propriétés privées des propriétaires de ces mêmes multinationales!
 Enfin, le plan de régionalisation divisera la France en petites régions européennes directement gérées depuis Washington...
 (Les derniers discours de Poutine sont clairs sur cette tentative de dictature)

Une seule action est en cours pour empêcher les politiciens de vendre notre pays: le mouvement du 14 juillet

Des rencontres démosophiques se préparent dans toute la France.
Rencontres d'un "autre genre" que les classiques "conférences", ces rencontres sont l'occasion d'obtenir plus d'informations,
 mais aussi d'y amener des amis à qui ouvrir les yeux, voire participer à ce mouvement du 14 juillet.

Ne restez pas isolé: ne ratez pas cette occasion de vous rapprocher!
Encore des places pour:

 27 novembre à Paris

 29 novembre à La Rochelle

 5 décembre à Haguenau


N'HÉSITEZ PAS À INVITER DU MONDE: PLUS NOUS SERONS NOMBREUX À ÊTRE ÉVEILLÉS,
PLUS GRANDES SONT NOS CHANCES DE RÉUSSITE!

Eric Fiorile
_____________________________________________________________
Seuls les poissons morts nagent dans le sens du courant.
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Marine
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 11 Mar 2014
Messages: 3 823
Féminin Cancer (21juin-23juil) 蛇 Serpent
Point(s): 471

MessagePosté le: Dim 16 Nov 2014 - 00:31    Sujet du message: Paul-Craig Roberts met une nouvelle fois en garde contre le risque de 3e guerre mondiale voulue par les dirigeants américains Répondre en citant

Merci René, je mets ça en tete du forum

A voir aussi le site de l'organisateur

http://jpd91fr.webplus.net/
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Cassiop
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Lun 17 Nov 2014 - 21:40    Sujet du message: Paul-Craig Roberts met une nouvelle fois en garde contre le risque de 3e guerre mondiale voulue par les dirigeants américains Répondre en citant

resurgence a écrit:
Cassiop a écrit:

Par contre je suis terriblement déçue par Obama, je pensais que c'était un homme de paix et de consensus, il n'en est rien, il se fait manipuler et il marche dans leurs combines. Les "war lords" américains sont toujours là, ils ont changé de nom c'est tout.



Il aurait fallu connaître la biographie cachée des Obama : une famille au service de la CIA 
 
http://www.voltairenet.org/article166848.html
http://www.voltairenet.org/article167038.html

Merci pour cette info, je ne savais pas, maintenant je comprends pourquoi il est si difficile de trouver des traces d'Obama dans se jeunesse. Certaines périodes sont complètement effacées.
Ensuite il y a CIA et CIA. On se souvient de l'affaire Valerie Plame, cette espionne qui a été dénoncée par les plus hautes instances du gvt américain, chose qui est un crime en Amérique.
Elle travaillait pour la CIA pourtant, et elle avait "irrité" c'est le moins qu'on puisse dire, le pdt Bush.
Qu'avait-elle fait, ceci reste un mystère officiellement, mais elle était spécialisée en armes de destruction massives.
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 04:51    Sujet du message: Paul-Craig Roberts met une nouvelle fois en garde contre le risque de 3e guerre mondiale voulue par les dirigeants américains

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    OnNousCacheTout... Index du Forum ->
Les forums
-> Guerres, diplomaties internationales et conflits géopoliques
Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Portail | Index | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com