OnNousCacheTout... Index du Forum

OnNousCacheTout...
"Faits de société, politique, pouvoir, conspirations, mensonges et vérités..."

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Nucléaire avenir de l'humanité ?
Aller à la page: 1, 2  >
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    OnNousCacheTout... Index du Forum ->
Les forums
-> L'énergie nucléaire
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Hoheinhem
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Lun 28 Juil 2014 - 18:06    Sujet du message: Nucléaire avenir de l'humanité ? Répondre en citant

Le projet MYRRHA : l’avenir de l’humanité passe par la transmutation des déchets nucléaires source s&p
Il ne se passe pas un seul jour sans voir « l’opinion publique » s’indigner du« scandale » des déchets nucléaires. Si l’on admet volontiers que l’énergie nucléaire civile possède quantité d’avantages, une bonne partie de la population mondiale reste convaincue que le « problème » des déchets hautement radioactifs est insoluble. Les solutions proposées jusqu’ici, notamment l’enfouissement des déchets, ne sont acceptables ni sur le plan technique (nombre de sites limité, stockage complexe, longue durée de vie, etc.), ni sur le plan moral (on lègue le problème aux générations futures).
Pourtant, cette situation pourrait très vite changer si l’Europe, et la Belgique en particulier, décident de lancer le projet très prometteur du réacteur de recherche MYRRHA (Multi-purpose hybrid research reactor for high-tech applications), conçu par le Centre d’étude de l’énergie nucléaire (SCK-CEN) de Mol, à une cinquantaine de kilomètres d’Anvers.
Ce projet vise, entre autres, à démontrer la faisabilité technique, via la fission nucléaire, de la « transmutation » (terme emprunté aux alchimistes) des déchets radioactifs à longue durée de vie en déchets à durée de vie écourtée ou en atomes stables inoffensifs, voire en ressources nouvelles.« Myrrha est un projet qui dépasse les frontières de la Belgique. Il intéresse toute la communauté scientifique nucléaire nationale et internationale », affirme Bertrand Barré, ancien directeur de la communication scientifique d’Areva.
Rappelons que les découvertes de l’isotope et de la transmutation datent du début du XXe siècle. Les noyaux des atomes d’un même élément de la table de Mendeleïev peuvent avoir le même nombre de protons, mais un nombre différent de neutrons. On dit alors qu’ils sont des isotopes de l’élément en question. Il s’agit d’atomes identiques du point de vue de la chimie, mais différents du point de vue nucléaire. Par exemple, les carbone-12, carbone-13 et carbone-14 sont trois isotopes du carbone. Le 12 représente les six protons et six neutrons du noyau, le 13 représente six protons et sept neutrons et le 14 correspond à six protons et huit neutrons. Les six protons définissent ces trois entités comme étant des isotopes de carbone, et c’est leur nombre de neutrons qui les différencie.
A la même époque on découvre que l’émission d’un rayonnement à partir de l’uranium s’accompagne de l’apparition de nouveaux éléments chimiques, notamment du thorium qui a sa place propre dans le tableau de Mendeleïev. Dans ce cas là on parle de transmutation.
Avec le réacteur Myrrha, une première catégorie de déchets, importante, pourra être traitée : les actinides (terres rares) plutonium, neptunium, américium et curium. Si ces éléments sont irradiés par la réaction de fission, ils disparaissent et une palette de nouveaux produits de fission radioactifs à durée de vie plus courte (3 à 7 ans) apparaît. Cette transformation change entièrement la donne en ce qui concerne le stockage des déchets, car tant leur volume que la durée de leur toxicité sont totalement altérés.
Mieux encore : en bombardant, par exemple avec des neutrons, deux radio-isotopes, le technétium 99 et l’iode 129, dont la demi-vie est respectivement de 200000 et de 16 millions d’années, le premier se transmute en technétium 100, dont la demi-vie n’est que de quelques secondes, et le second en gaz rare : le xénon, stable et très demandé ! Tel le roi Midas capable de transformer le plomb en or, Myrrha pourrait transmuter des déchets hautement radioactifs en matières plus faciles à gérer, voire en ressources précieuses pour l’homme et son développement.
Les avantages supplémentaires de Myrrha
Pour réduire au minimum le risque d’emballement d’une réaction en chaîne de fission nucléaire de ce type d’éléments, le réacteur fonctionne en mode « sous-critique », ce qui signifie qu’il ne peut pas entretenir par lui-même la réaction.
Cependant, le réacteur hybride Myrrha fonctionnera grâce à une nouvelle catégorie de systèmes nucléaires appelés « Systèmes pilotés par accélérateur »(SPA, en anglais : Accelerator Driven Systems ou ADS). Contrairement aux réacteurs classiques, un SPA est une installation sous-critique contrôlée par une source externe de neutrons. Cette source est constituée d’un accélérateur de protons de haute puissance et d’une cible constitué d’un matériau lourd comme le Pb, le W ou l’U : le bombardement de la cible par les protons génère les neutrons primaires nécessaires au fonctionnement du réacteur.
Cette configuration fait de Myrrha une installation de recherche polyvalente, capable de répondre aux besoins de la recherche scientifique sur les matériaux nécessaires à la fabrication des réacteurs de nouvelle génération (fission et fusion), laquelle nécessite des infrastructures nucléaires pouvant produire beaucoup de neutrons rapides, ou encore sur des matériaux avancés pour des utilisations spatiales et dans les télécommunications.
Myrrha, nous affirme un spécialiste qui adore mettre les écologistes devant leurs propres paradoxes, permettra aussi « de garantir la disponibilité de lingots de silicium dopé par irradiation, un composant essentiel des circuits électroniques de puissance utilisés dans les applications d’énergies renouvelables (panneaux solaires, éoliennes, voitures hybrides, etc.) ».
Autre avantage immédiat : la production de radio-isotopes dont on manque cruellement aujourd’hui pour traiter certains cancers et qui ne peuvent être produits dans les systèmes actuels. Rappelons que suite au non remplacement d’un certain nombre de réacteurs de recherche nucléaires, nous sommes confrontés à une pénurie aiguë de radio-isotopes à usage médical, produits à 80%, non pas par dame nature, mais par les réacteurs de recherche !
On peut donc se demander avec étonnement pourquoi les écologistes, par ailleurs si fanatiques à exiger le tri sélectif des déchets ménagers, ne militent pas en faveur du recyclage des déchets radioactifs et du projet Myrrha !
A eux d’approfondir les concepts du bio-géochimiste Vladimir Vernadski , auteur de La biosphère. Pour ce scientifique ukrainien, la dynamique de l’univers est régie par trois modes d’organisation : la lithosphère (du greclithos = pierre, ou domaine de l’abiotique), la biosphère (la vie organique) et la noosphère (le domaine du pensant, du grec noos = pensée).
Vernadski identifie comment les éléments géochimiques de la lithosphère ont permis le développement de la biosphère. Or, si nous pensons à nos combustibles fossiles (pétrole, gaz naturel, houille et charbon), produits à partir de roches issues de la fossilisation de végétaux vivants, on constate que l’homme utilise non seulement la biosphère mais aussi les « déchets » qu’elle produit.
Aujourd’hui, avec Myrrha, en passant de la science nucléaire des isotopes à une « économie isotopique », nos déchets industriels d’hier deviendront les ressources de demain. A condition de disposer de densités énergétiques suffisamment élevées pour les extraire. Alors, l’homme, tel un nouveau Prométhée, s’affranchira une fois de plus de l’esclavage pitoyable du pillage des ressources.
Voir le site web du projet MYRRHA
Les membres suivants remercient Anonymous pour ce message :
Marine (28/07/14), (28/07/14)
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Lun 28 Juil 2014 - 18:06    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
nemo44
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Mer 27 Aoû 2014 - 12:33    Sujet du message: Nucléaire avenir de l'humanité ? Répondre en citant

en attendant ces mirifiques projets ...


le nucléaire c est aussi ça :




Vous avez dit "nucléaire propre" ?
Dernière mise à jour : août 2014
 


Le nucléaire, énergie "propre" ? C’est oublier les pollutions diverses et variées, mais souvent peu connues, entraînées par les installations nucléaires...

Centrales nucléaires : des fuites et rejets en pagaille

À entendre EDF, une centrale nucléaire ne rejetterait que de la vapeur d’eau. Mais la blancheur trompeuse des nuages sortant des tours de refroidissement ne doit pas faire illusion. Cette propreté apparente occulte de nombreuses fuites et rejets, accidentels ou autorisés, de produits chimiques corrosifs ou irritants et d’éléments radioactifs dans l’environnement. Un cocktail « sans danger pour l’environnement », vraiment ?

La centrale nucléaire de Chooz - image Sudinfo.beUne victoire contre EDF pour une pollution à l’acide sulfurique
La centrale nucléaire de Chooz (Ardennes) a beau être l’une des plus récentes de France, elle n’est pas épargnée par les fuites. Fin décembre 2011, EDF a détecté une hausse importante de l’acidité au point de rejet des eaux pluviales dans la Meuse. En cause : une fuite d’acide sulfurique, due à des tuyauteries rouillées et mal entretenues et un système d’alerte défectueux. Le liquide corrosif, utilisé pour le traitement antitartre des tours de refroidissement, s’écoulait depuis plus de trois semaines dans la Meuse, à un rythme de 200 à 600 L par jour !
Le 28 août 2012, le Réseau “Sortir du nucléaire“ a porté plainte pour que cette pollution ne reste pas impunie. Pour des raisons inconnues, cette plainte a été rejetée. Refusant d’en rester là, le 18 novembre 2013, nous avons cité EDF directement devant les tribunaux. Entre-temps, un nouveau rejet d’acide sulfurique avait eu lieu ! Enfin, le 2 juillet 2014, le Tribunal de police de Charleville-Mézières a pu examiner l’affaire… et, le 30 juillet, condamner EDF à 10 000 euros d’amende et 6000 euros de dommages et intérêts. Voir le détail de l’affaire.
© Dessin : Christophe d’Amiens d’Hébécourt - France 3 Champagne-ArdenneDes fuites chimiques et radioactives en pagaille
Si révoltante soit-elle, cette pollution n’est pourtant qu’un cas parmi tant d’autres. La certification « ISO 14001 » [1] des centrales nucléaires n’a en effet pas empêché la multiplication des fuites ces dernières années. Outre les deux fuites d’acide sulfurique, la centrale de Chooz a également pollué la Meuse par une large nappe d’hydrocarbures en avril 2013. La centrale de Cattenom (Moselle) a laissé échapper dans la Moselle 58 m3 d’acide chlorhydrique (substance corrosive et irritante, qui peut provoquer des lésions sévères aux organes internes) en juillet 2013, suivis en juillet 2014 de 10 m3 d’une autre substance irritante, la monochloramine. Des fuites de fluides frigorigènes ont concerné plusieurs centrales ces dernières années, dont celles de Penly (Seine-Maritime) et Gravelines (Nord) en octobre 2013 et janvier 2014 [2]
Et que dire des fuites de tritium, cet élément radioactif responsables de dommages à l’ADN qui se mélange facilement à l’eau ? Ces quatre dernières années, celles-ci ont concerné les centrales du Bugey (Ain), de Civaux (Vienne), Golfech (Tarn-et-Garonne), Penly et Tricastin(Drôme).
Au-delà des nuisances pour l’environnement, ces fuites constituent des symptômes. Elles ne résultent pas seulement de tuyauteries corrodées, percées ou mal entretenues, mais aussi de problèmes organisationnels ne permettant pas toujours de se rendre compte à temps des pollutions : mesures trop peu fréquentes, système d’alerte défaillant, absences de vérification… Ainsi, à Cattenom, de l’acide chlorhydrique s’était déversé dans le sol car il manquait le tronçon final d’une tuyauterie qui, ne figurant pas sur le plan de l’installation, n’était jamais vérifiée [3] !
Des rejets « inférieurs aux quantités autorisées » et « sans impact sur l’environnement » ?
La centrale nucléaire de Cattenom - image WikipediaLes installations sont légalement tenues de déclarer ces événements, même si cela leur en coûte - lors d’une audience récente, un avocat d’EDF a même menacé à demi-mot de ne plus jouer le jeu de la transparence si les plaintes en justices continuaient à se multiplier [4] ! Les fuites, leurs conséquences et les infractions dont elles découlent sont systématiquement minimisées, les exploitants allant même jusqu’à comparer la nocivité du tritium… à celle du Perrier !Et EDF de faire valoir que les quantités rejetées dans l’environnement restent inférieures à la limite maximale des rejets autorisés. Ainsi, attaqué au sujet de la fuite d’acide sulfurique à Chooz, le directeur de la centrale s’est défendu… en révélant qu’elle était déjà autorisée à en déverser tous les deux jours dans la Meuse l’équivalent d’un camion-citerne [5] ! Effectivement, les centrales sont autorisées à rejeter dans l’environnement des quantités considérables de substances chimiques de toutes sortes : acide borique, hydrazine, phosphates, détergents, nitrates et nitrites, sulfates [6]… C’est également le cas de l’usine de « retraitement » de combustible de La Hague, dans des proportions considérablement supérieures [7].
Des rejets autorisés, donc sans danger ? Les substances en question sont pourtant réputées pour leurs propriétés dangereuses et/ou leurs impacts nocifs sur les milieux aquatiques. Elles sont diluées dans des cours d’eau à fort débit, rétorque EDF. Certes, mais la dilution ne fait pas disparaître les polluants, surtout si les rejets sont réguliers… Et ceux-ci viennent s’ajouter aux pollutions émanant d’autres sources, industrielles ou agricoles, pour composer un cocktail qui ne renforce pas la santé des milieux naturels ! Rejet autorisé ou pas, une grande partie de ces substances ne seraient pas présentes dans l’environnement si les centrales n’avaient pas été construites.
Surtout, les limites autorisées ne doivent pas être confondues avec des seuils sanitaires en deçà desquels les rejets seraient inoffensifs. En effet, c’est souvent l’exploitant qui propose lui-même les quantités maximales de substances qu’il s’engage à rejeter. En fixant ces dernières à un niveau élevé, il est certain de ne jamais les dépasser !
Dans tous les cas, au-delà de leurs impacts environnementaux, et même inférieures aux niveaux autorisés, ces fuites témoignent d’une incapacité d’EDF à gérer correctement les risques. Si les précautions ne sont pas prises avec des produits chimiques, peut-on espérer que les substances radioactives soient manipulées avec plus de rigueur ? Il faut craindre que non, et c’est aussi pour cela que le Réseau “Sortir du nucléaire“ multiplie les plaintes en justice.



Revenir en haut
Hoheinhem
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Mer 27 Aoû 2014 - 12:45    Sujet du message: Nucléaire avenir de l'humanité ? Répondre en citant

Il n'y pas de progrès sans risque . Quelque sois les danger du nucléaire actuelle il aucune raison d'arete le developement technologique .
Les membres suivants remercient Anonymous pour ce message :
(27/08/14)
Revenir en haut
nemo44
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Mer 27 Aoû 2014 - 13:04    Sujet du message: Nucléaire avenir de l'humanité ? Répondre en citant

Hoheinhem a écrit:
Il n'y pas de progrès sans risque . Quelque sois les danger du nucléaire actuelle il aucune raison d'arete le developement technologique .


  en Belgique ?  Wink


bon je dis ça ; car en France on sait qu on ne risque rien ; hein !!   Neutral


on est champions du monde du nucléaire .merci !!


y a pas de progrès sans un peut de jugeote , surtout ...science sans conscience ...quant tu nous tiens ...
Revenir en haut
Hoheinhem
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Mer 27 Aoû 2014 - 13:34    Sujet du message: Nucléaire avenir de l'humanité ? Répondre en citant

Science sans conscience c'est de la rhétorique technophobe . On fait peur a la population depuis les début de la révolution industriel  . La prise de risque a permis a l'occident de se développer , d'améliorer sa qualité de vie . Le nucléaire comme tout les avancer précédent améliore  notre qualité de vie . Le nucléaire a des inconvenants ? Et alors ? Tout les technologie on des inconvénients et des avantages  . Heureusement pour nous le nucléaire a plus d'avantages de qualité   que d'inconvénient . 


Les déchets sont plus une opportunité de découvrir des nouvelles solutions technologique qu'un problème     


Le risque d'accident nucléaire est exagéré tout comme les conséquence d'un éventuel accident . Si actuellement on ne fait pas des centrale de meilleur qualité c'est justement a cause des peur irrationnel qui empêche les scientifique de faire de la recherche .          
Les membres suivants remercient Anonymous pour ce message :
(27/08/14)
Revenir en haut
f.didier
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Mer 27 Aoû 2014 - 13:53    Sujet du message: Nucléaire avenir de l'humanité ? Répondre en citant

On appelle ca le Principe de précaution, et c'est la plus grosse connerie que l'homme n'est jamais faite.
Comme ils disent :

 
Citation:
  Être prudent, analyser les risques pour tenter de les éviter, constituent de sages conseils; mais d'avoir fait de la précaution un principe est un drame: il ne s'agit plus de tenter d'analyser des évolutions vraisemblables, compte tenu des informations disponibles, mais d'imaginer l'irréel, l'impensable, sous prétexte que les dommages causés pourraient être importants.
Hors, a l'heure actuelle, dans plusieurs domaines, dont le nucléaire, on est dans l'irréel.
On le voit bien avec le dessin ci dessus : imaginer un poisson avec une jambe car il frai a coté d'une centrale nucléaire Shocked
En plus ce qui est dit dans ce reportage (si j'ai bien compris) est faux complet. Seul un mec qui a jamais vu les plans d'une centrale peut dire que la vapeur d'une centrale rejette autre chose que de la vapeur.
En gros, dans une centrale, y a 3 réseaux d'eau, un qui est en contact avec l'uranium et qui est radioactif, cette eau passe dans des tubes qui a leur tour vont chauffer une autre cuve d'eau, qui elle alimente les turbines. Et le 3eme réseau, qui refroidit la deuxième, et qui produit de la vapeur, qui sort par les cheminées. 

Comme vous voyez, l'eau radioactive ne touche jamais l'eau de refroidissement.
Donc, si vous entendez un mec qui vous dit : la vapeur des cheminées est radioactive ! Il raconte des conneries, il sait pas comment marche une centrale. Il a juste entendu : nucléaire = radioactif, mmm pas bien, Tarzan pas content !
Les membres suivants remercient Anonymous pour ce message :
napo (27/08/14)
Revenir en haut
nemo44
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Mer 27 Aoû 2014 - 15:21    Sujet du message: Nucléaire avenir de l'humanité ? Répondre en citant

je ne suis pas technophobe je suis tecno prudent ...


surtout depuis three miles island http://fr.wikipedia.org/wiki/Centrale_nucl%C3%A9aire_de_Three_Mile_Island


Tchernobyl  :  http://fr.wikipedia.org/wiki/Catastrophe_nucl%C3%A9aire_de_Tchernobyl


et dernièrement Fukushima :http://fr.wikipedia.org/wiki/Accident_nucl%C3%A9aire_de_Fukushima


F.didier , n oublie pas de rajouter pro nucléaire , ça ira bien avec pro nano , very chip et autre .. Okay



pour ce qui est du principe de précaution que tu cite si souvent pour le dénigrer ; c est une option (qualité humaine ) dont tu semble dépourvu ..
ça ne me pose pas de problèmes.
poster un joli schéma animé de centrale atomique première génération (a eau ) n a apporte rien et ne résout rien   .c et du domaine de science junior !!
en + c est pas nouveau et loin de la ...


ne pas confondre non plus recherche et expérimentation grandeur nature ..
auquel cas ça me dérangerait pas que belges ou autre construisent des centrales 


chez eux !!


malheureusement c est pas aussi simple . 
qui dit centrales dit atome , et dit bombes (nucléaire et plutonium ) ..sinon on foutrais la paix aux iraniens ...CQFD...
bombes inutiles d ailleur car le principe de la dissuasion nucléaire c est justement de les avoir mais ne pas s en servir .. c est drôle !! 


en fait le but c est faire partie des grands .
 pour cela maîtriser (en apparence l atome ); aller dans l espace et être une puissance nucléaire ; ça vas de soi  ...


les accidents nucléaires , les fuites ou "incidents " déclarés (reconnus) ou non existent ; on existé et existerons toujours 


mais les choix politiques s obstinent dans cette direction avec l assentiment de gogo , qui n ont pas encore compris que cette solution est onéreuse (très ) que cela soit a la construction ; l exploitation et le démantèlement des structures 
passe par le budget de l état , donc par vos (nos ) impôts et qu il n y a ni débat ni alternatives possibles contre EDF , AREVA et consort .


nombreux sont les pays qui refusent de nos jour le nucléaire sur leur sol  (mais hypocritement nous rachètent de l électricité ) 


par exemple Allemagne et Espagne ..


grand bien leur fasse . en cas de problèmes , l expérience a démontré que la radio activité aérienne ou par pollution des eaux n as au final pas de frontières ni solutions  ..voire : Tchernobyl (non c est vrai j oubliais le nuage a contourné la France ouf !! on a eu chaud ) ou l océan pacifique avec Fukushima .
il est bon mon poison poisson il est bon !! (meme les chinois n en veulent plus LOL !!)


après ils viendrons se plaindre ..et alors ?
 c est qui qui vas payer pour les dégâts .
de toutes façons  meme en payant ça résoudras rien 
parce que si vous voyez des solutions petits malins que vous êtes ..(technophile )
prenez l avion et allez a Fukushima !!


et si la radio activité ne vous gène pas ;  les terrains ne doivent pas être cher a coté de Tchernobyl .


 la révolution industrielle n a pas  apporté que des bonnes choses 
 une  nouvelles façons d exploiter l homme ; a plus grande échelle , passé du statu de serf ou esclave a ouvrier ..
on est bien loin d une libération ; mais dans une aliénation par création de nouveaux besoins , consommation de masse ...
 dont l énergie qui en est la pierre angulaire , et le moteur de bien des conflits .
l usage sans modération de la chimie dérivée du pétrole (engrais pesticides et autre ) pour le plus grand bonheur d autres lobbys ..


ce n est pas hors sujet ...


quant au alternatives , on ne veut pas en entendre parler .
normal , on s accroche au monopoles et a notre petit confort  ..résumé par :La prise de risque a permis a l'occident de se développer , d'améliorer sa qualité de vie . Le nucléaire comme tout les avancer précédent améliore  notre qualité de vie 


ouaips !!
on nage en plein bonheur !! vive la mondialisation et les oligarchies !! 


de toutes façons qui vas construire une centrale nucléaire dans son jardin ?
 personne trop compliqué .


par contre développer les énergies propre , être décroissant , et se sortir de la en tout bien tout honneur sans polluer a outrance (pour des centaines voire des milliers d années pour le nucléaire )
 ça vous choque !!


avec tout le Fric dépensé dans ces saloperies on pourrait tous avoir des habitats a consommation zéro ou proche .


mais non !! 


une fois construit ça rapporte pas ; pas de note a payer pour EDF ou autre ..c est con !!


mais si ça vous vas ..
et vive les déchets radio actifs !! c est le moteur du progrès !! LOl !!  Mort de Rire


 "une opportunité de découvrir des nouvelles solutions technologique qu'un problème "  


quelle rigolade !! encore un qui met la charrue avant les boeufs ..LOL !!


belle opportunité en effet !! parle en au japonais !!


allez CIAO ..
Revenir en haut
f.didier
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Mer 27 Aoû 2014 - 17:41    Sujet du message: Nucléaire avenir de l'humanité ? Répondre en citant

Ha oui, t'y connais vraiment rien en fait 

 
Citation:


 qui dit centrales dit atome , et dit bombes (nucléaire et plutonium ) ..sinon on foutrais la paix aux iraniens ...CQFD...


En fait, dans une centrale nucléaire (comme dans une bombe, d’ailleurs), on utilise de l'
uranium enrichi
, dans une centrale nucléaire, il est enrichi entre 3 et 5%.

 
Citation:


 L'uranium faiblement enrichi (en anglais, Low-enriched uranium - LEU) est typiquement utilisé à des taux d'enrichissement de 3 à 5 %
dans des réacteurs à eau légère, le type de réacteur
le plus courant dans le monde. Des réacteurs de recherche utilisent des taux d'enrichissement allant de 12 % à 19,75 %, cette dernière concentration
à la limite réglementaire étant utilisée comme produit de substitution pour faire fonctionner des réacteurs initialement conçus pour de l'uranium hautement enrichi.



Dans une bombe, il est enrichi entre 80 et 90%.
En dessous de ce seuil, l’uranium N'EXPLOSE PAS !!!!!


 
Citation:



Bien que la limite fixée par la réglementation internationale soit de 20 %, la teneur en isotope 235 (ou 233) nécessaire
en pratique pour des applications militaires dépasse 85 %. Pour des taux d'enrichissement de l'ordre de 80 à 90 %, l'uranium hautement enrichi
est dit de qualité militaire. Il est utilisable pour fabriquer une arme nucléairehttp://fr.wikipedia.org/wiki/Arme_nucl%C3%A9aire.
La masse critique nécessaire pour un uranium enrichi à 85 % est de l'ordre de 50 kilogrammes. Il est possible de fabriquer
des bombes nucléaireshttp:/// avec des taux d'enrichissement plus faibles, jusqu'à 20 % (voire moins, selon certains auteurs), mais cette possibilité
est assez théorique : la masse critique nécessaire est d'autant plus grande que le taux d'enrichissement est plus faible.



Donc NON, une centrale nucléaire n'explosera jamais, il n'y aura jamais de champignon nucléaire avec un gros boum qui va tuer tous ce qui bouge.
Non, je suis pas pro nucléaire (enfin, si, un peu) mais j'en ai juste marre d'entendre des conneries comme : une centrale nucléaire c'est une bombe atomique en puissance.
NON, une centrale nucléaire c'est pas une bombe, c'est un bâtiment qui produit de l'electricité. 

En plus, pour faire exploser une bombe nucléaire, il faut un détonateur, un autre explosif qui va provoquer la fission :

 
Citation:


 Pour contrôler le moment de l'explosion, la matière fissile est séparée  en deux ou assemblée sous une forme de sphère creuse. 
Ainsi la masse  critique ne peut pas être atteinte spontanément et il n'y a donc aucun  risque de fission nucléaire intempestive. 
Le détonateur est un explosif  conventionnel qui va rassembler et/ou comprimer la matière fissile,  augmenter sa densité et déclencher la réaction en chaîne.




Au dernier nouvelle, j'ai jamais entendu parler d'explosifs qui se baladent librement dans une centrale nucléaire.
En Iran, si il y a eu ce mouvement de contestation, c'est que ils avaient acheté a la Russie des centrifugeuses qui pouvaien
t enrichir l'uranium a +80%. Mais renseigne toi, tu verras que les equipes de contrôle n'ont pas visité les centrales Iraniennes,
ils sont allé voir les labo d'enrichissement.
Les membres suivants remercient Anonymous pour ce message :
(27/08/14)
Revenir en haut
Hoheinhem
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Mer 27 Aoû 2014 - 19:18    Sujet du message: Nucléaire avenir de l'humanité ? Répondre en citant

Nemo je suis totalement opposer a la décroissance .  
Revenir en haut
nemo44
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Jeu 28 Aoû 2014 - 14:35    Sujet du message: Nucléaire avenir de l'humanité ? Répondre en citant

f.didier a écrit:
Ha oui, t'y connais vraiment rien en fait 

si un peut plus que toi
qui te précipite sur wiki et en plus ne comprends rien a ce qui est écrit
 
Citation:
 qui dit centrales dit atome , et dit bombes (nucléaire et plutonium ) ..sinon on foutrais la paix aux iraniens ...CQFD...








En fait, dans une centrale nucléaire (comme dans une bombe, d’ailleurs), on utilise de l'uranium enrichi, dans une centrale nucléaire, il est enrichi entre 3 et 5%.
 
on utilise de l uranium fissile , c est l U235 ; le reste c est de l U238 .
pour info le minerai après raffinage ," Yellow cake" a déjas 75 % d uranium ..a 0.7 % d U235


l U238 ne vaut rien ..on en fait quant même des munitions particulièrement efficaces et dangereuse , polluantes 


voire ici : http://www.dissident-media.org/infonucleaire/armes_uranium_suite.html
 
Citation:
 L'uranium faiblement enrichi (en anglais, Low-enriched uranium - LEU) est typiquement utilisé à des taux d'enrichissement de 3 à 5 % dans des réacteurs à eau légère, le type de réacteur le plus courant dans le monde. Des réacteurs de recherche utilisent des taux d'enrichissement allant de 12 % à 19,75 %, cette dernière concentration à la limite réglementaire étant utilisée comme produit de substitution pour faire fonctionner des réacteurs initialement conçus pour de l'uranium hautement enrichi.













Dans une bombe A , il est enrichi entre 80 et 90%.   d uranium 335  !! 
En dessous de ce seuil, l’uranium N'EXPLOSE PAS !!!!! oui en + il y a aussi une histoire de masse critique , tu connais ? 


NB :
pas besoin d exploser pour polluer et tuer , c est le principe des bombes sales 
"Une bombe sale est une bombe fabriquée avec des explosifs conventionnels, comme TNT, avec l'ajout d'isotopes radioactifs, conçu pour se propager sur une large zone."

 
Code:
Bien que la limite fixée par la réglementation internationale soit de  20 %, la teneur en isotope 235 (ou 233) nécessaire en pratique pour des  applications militaires  dépasse 85 %. Pour des taux d'enrichissement de l'ordre de 80 à 90 %,  l'uranium hautement enrichi est dit de qualité militaire. Il est  utilisable pour fabriquer une arme nucléaire[url=http://fr.wikipedia.org/wiki/Arme_nucl%C3%A9aire][/url].
 La masse critique nécessaire pour un uranium enrichi à 85 % est de l'ordre de 50 kilogrammes. Il est possible de fabriquer des bombes nucléaires[url=http:///][/url]  avec des taux d'enrichissement plus faibles, jusqu'à 20 % (voire moins,  selon certains auteurs), mais cette possibilité est assez théorique :  la masse critique nécessaire est d'autant plus grande que le taux  d'enrichissement est plus faible.








Donc NON, une centrale nucléaire n'explosera jamais, il n'y aura jamais de champignon nucléaire avec un gros boum qui va tuer tous ce qui bouge.
Non, je suis pas pro nucléaire (enfin, si, un peu) mais j'en ai juste marre d'entendre des conneries comme : une centrale nucléaire c'est une bombe atomique en puissance.
NON, une centrale nucléaire c'est pas une bombe, c'est un bâtiment qui produit de l’électricité. 

En plus, pour faire exploser une bombe nucléaire, il faut un détonateur, un autre explosif qui va provoquer la fission :

 définition explosion : http://fr.wikipedia.org/wiki/Explosion


en général ça fait boum !! du bruit et de la fumée , parfois des nuages radio actifs mais pas toujours de champignons ni destructions de type Hiroshima ; mais plutôt Fukushima ou Tchernobyl qui n ont de ton avis pas explosé , bien qu a mon avis ça y ressemble ..
c est le champignon atomique qui t as manqué ? 
ou de spectaculaires destructions ? 
NB : les zones d exclusion ou polluée pour de longues années ça compte pas ? 


pas besoin de bouton ; il suffit d un "incident" qui dégénère en "accident ..nucléaire" 
les facteurs peuvent être multiples ..
et le bâtiment destiné a produire de l électricité se transforme en "bombe sale en puissance " .


les conneries toi tu les écrits ..
Okay
Code:
 Pour contrôler le moment de l'explosion, la matière fissile est séparée  en deux ou assemblée sous une forme de sphère creuse. 
Ainsi la masse  critique ne peut pas être atteinte spontanément et il n'y a donc aucun  risque de fission nucléaire intempestive. 
Le détonateur est un explosif  conventionnel qui va rassembler et/ou comprimer la matière fissile,  augmenter sa densité et déclencher la réaction en chaîne.

[font=Arial Black, sans-serif]il y a différents principes (fusion ; fission bombe A bombe H ..)..en particulier ce [u]qui nécessite du plutonium !![/u][/font]





Au dernier nouvelle, j'ai jamais entendu parler d'explosifs qui se baladent librement dans une centrale nucléaire.
En Iran, si il y a eu ce mouvement de contestation, c'est que ils avaient acheté a la Russie des centrifugeuses qui pouvaient enrichir l'uranium a +80%. Mais renseigne toi, tu verras que les equipes de contrôle n'ont pas visité les centrales Iraniennes, ils sont allé voir les labo d'enrichissement.






les centrifugeuses sont indispensable pour tout usage nucléaire (enrichissement)
du Yellow cake et la fabrication de barres de combustible étalonnées 


je m en fout des iraniens , de toute façon nucléaire civil et militaire c est lié .donc pas besoin d être hypocrite 
sinon pas de plutonium !! 


d ailleurs ces idiots utilisent le plutonium dans des centrales hors en cas de pépin .
le plutonium est trés radio toxique a très faibles doses !! voire Fukushima !!




L'ingestion ou l'inhalation d'un radioélément se traduisent par une dose dite engagée, car ses effets sont à venir et s'étalent sur de longues durées pouvant atteindre la vie entière. Il faut prendre en compte la façon dont les produits radioactifs sont éliminés ou fixés par le corps, la nature des rayonnements et les temps de désintégration. 
 
 


Hiérarchie des facteurs de doses







Il existe une grande hiérarchie de radiotoxicité. À activité égale, le tritium est le radioélément le moins radiotoxique. En sens inverse, la plupart des noyaux plus lourds, comme l'uranium, le plutonium,
 et les actinides
 sont très radiotoxiques car ils sont émetteurs de rayons alpha
. Le plutonium-239 est ainsi 14000 fois plus radiotoxique que le tritium. 
 
 


Dernière édition par nemo44 le Jeu 28 Aoû 2014 - 15:17; édité 1 fois
Revenir en haut
nemo44
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Jeu 28 Aoû 2014 - 14:44    Sujet du message: Nucléaire avenir de l'humanité ? Répondre en citant

Hoheinhem a écrit:
Nemo je suis totalement opposer a la décroissance .  




pas de soucis !! Smile


je m en doutais !! 
la majorité des personnes pro nucléaires ne sont pas décroissantes !!
et font le bonheur d AREVA et EDF !!


a l inverse une grande partie des "décroissant "sont anti nucléaire !!
et je pense 100% des antis nucléaires devraient être décroissant ,LOL !!


 en attendant que l on trouve ;dévoile( autorise / promotionne etc ...etc) ...des alternatives sérieuses a nos problèmes d énergie 


c est un choix politique 


 le plus logique est d économiser nos réserves en attendant  non ? 


enfin c est mon avis ..
Revenir en haut
NicoTine
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Jeu 28 Aoû 2014 - 15:09    Sujet du message: Nucléaire avenir de l'humanité ? Répondre en citant

Salut Nemo !!Que de Positivisme, dis moi !!!!


LOLOLOLOLOL.


Bien dis.
Revenir en haut
f.didier
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Jeu 16 Oct 2014 - 18:31    Sujet du message: Nucléaire avenir de l'humanité ? Répondre en citant

Ha priori, pour repondre a la question du post, la voila faites par notre 1er ministre

Revenir en haut
Kimah


Hors ligne

Inscrit le: 06 Avr 2014
Messages: 752
Masculin
Point(s): 525

MessagePosté le: Dim 19 Oct 2014 - 20:37    Sujet du message: Nucléaire avenir de l'humanité ? Répondre en citant

Plutôt que la fission nucléaire utilisée actuellement, la recherche s'oriente depuis longtemps vers la fusion nucléaire.

Je propose un article paru sur futurascience aujourd'hui mais à prendre avec du recul,
il relate qu'une société états-uniennes parviendrait à maîtriser la fusion d'ici les 5 ans à venir.


Pour ce qui est des applications civiles, qui passeraient après les applications militaires pour Lockheed Martin,
des petits réacteurs capables d’approvisionner des cités de 50.000 à 100.000 personnes verraient le jour d’ici 15 ans
en cas de succès de la première phase de développement de leurs réacteurs militaires. Ils feraient alors baisser
de 60 % le prix de la désalinisation de l’eau de mer, ce qui serait vital pour assurer de l’eau potable à des centaines de millions
voire des milliards de personnes alors que les ressources en eau potable se raréfient et que la population augmente.

On disposerait donc effectivement d’une vraie énergie libre, écologique, abondante et bon marché, ce qui est l’un des facteurs clés
pour assurer la stabilité et la paix dans le monde alors que les ressources s'amenuisent et que le climat se dégrade.
Cerise sur le gâteau, le réacteur compact de Lockheed Martin permettrait de réduire le trajet Terre-Mars de 6 mois à un mois,
probablement en utilisant un moteur ionique puissant.

http://www.futura-sciences.com/magazines/matiere/infos/actu/d/fusion-fusion…
Revenir en haut
françois
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Dim 19 Oct 2014 - 21:26    Sujet du message: Pourquoi pas! Répondre en citant

Un tel progrès pourrait beaucoup changer les règles mondiales de l'énergie et donner de l'eau en abondance au monde entier!
Il faut croire que les rêves deviennent réalité quand c'est pour le bien de l'humanité!
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 15:35    Sujet du message: Nucléaire avenir de l'humanité ?

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    OnNousCacheTout... Index du Forum ->
Les forums
-> L'énergie nucléaire
Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Aller à la page: 1, 2  >
Page 1 sur 2

 
Sauter vers:  

Portail | Index | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com