OnNousCacheTout... Index du Forum

OnNousCacheTout...
"Faits de société, politique, pouvoir, conspirations, mensonges et vérités..."

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Yahweh

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    OnNousCacheTout... Index du Forum ->
Les forums
-> Mythes & Légendes
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Marine
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 11 Mar 2014
Messages: 3 414
Féminin Cancer (21juin-23juil) 蛇 Serpent
Point(s): 471

MessagePosté le: Sam 5 Juil 2014 - 23:36    Sujet du message: Yahweh Répondre en citant

Le Dieu biblique Yahweh n'est pas une personne lui aussi, un alien ou autre. "Il"
est aussi en grande mesure un mythe solaire.
Au sujet de Yahweh, l'Encyclopédie Catholique écrit :
« Il semble probable que le nom d'Ea, ou Ya, ou Aa, Dieu le plus vieux du Panthéon
babylonien, est en rapport avec le nom Jahve, Jahu, ou Ja, de l'Ancien Testament.
»
L'Ea babylonien est équivalent à Enlil, qui, comme nous l'avons vu, est le Dieu
Soleil.

(La suite concernant Yahweh est un extrait de mon livre
la Conspiration du Christ : la Plus grande Histoire Jamais Vendue.

Avant de le nommer Yahweh, le Dieu israélite avait été appelé "Baal", signifiant
Soleil dans l'Âge du Taureau. Quand le soleil a passé dans le Bélier, le nom du seigneur
a été changé dans l'Egyptien Iao qui devint YHWH, IEUE, Yahweh, Jahweh, Jéhovah
et Jah. Ce nom antique "IAO/Iao" représente la totalité de "Dieu", comme le "I" symbolise
l'unité, le "a" est "l'alpha" ou le commencement, tandis que le "o" est "l'oméga"
ou la fin.
En fait, le nom Yahweh, Iao, ou n'importe quel nombre de variantes, peut être
trouvé dans plusieurs cultures :
"En Phoenicie le Soleil était connu comme Adonis ... identique avec Iao, ou,
selon la foi chinoise, Yao (Jéhovah), le Soleil, qui fait son apparition (N épiphania ou
Neu Helle "nouvelle clarté") dans le monde à minuit du vingt-quatrième jour du douzième
mois (pour le solstice d'hiver)n."

YHWH/IEUE était, additionnellement, le Dieu solaire égyptien Ra :
"Ra était le père dans les cieux, qui a le titre de 'Huhi' l'éternel, dont les Hébreux
ont tiré le nom "Thuh".

Ainsi, le tétragrammaton (ou nom sacré de Dieu) IAO/ IEUE/ YHWH est très
vieux, pré hébraïque et peut être étymologiquement lié avec de nombreux Dieux,
même avec "Jésus", ou "Yahushua", dont le nom signifie "salvation/ sauvetage" ou
"Iao/ YHWH sauve".

Comme Higgins le dit :

"Le pieux docteur Parkhurst ... prouve que, selon l'autorité de Diodore le Sicule,
Varro, st. Augustin, etc, l'Iao, Jéhovah, ou Ieue, ou Ie des Juifs, était le Jove/ Jupiter des
latins et des Étrusques.... il admet que ce “Ie” était le nom d'Apollon... Il admet alors
que ce Jéhovah Ieue est Jésus Christ dans les phrases suivantes : "Il serait presque infini
de citer tous les passages des Ecritures Saintes où le nom... “ieue” est appliqué au
Christ... ils ne peuvent manquer d'une démonstration scripturale que Jésus est Jéhovah".
Mais nous avons vu qu'il est admis que Jéhovah est Jove/ Jupiter, Apollon, le
Soleil, d'où il s'ensuit que Jésus est Jove, etc."

Le personnage de Yahweh avaient encore un autre aspect ", comme dans une
première étape le "tétragrammaton sacré" de "Dieu" était "bi-engendré".

Comme Walker l'expose :

"La tradition mystique juive voyait le Jéhovah original comme un androgyne,
son nom composé de Jah (jod) et le nom pré hébraïque de Ève qui était Havah ou Hawah,
rendu par les lettres hébraïques he-vau-he. Les quatre lettres ensembles font le
tétragrammaton sacré, YHWH, le "nom secret" de Dieu .... La Bible contient beaucoup
d'extraits plagiés des hymnes précédents et des prières à Ishtar et à d'autre figures
de Déesses, avec le nom de Yahweh substitué à celui de la déité féminine."
Ainsi, même Yahweh fut pendant un temps pluriel, mais "Il" est finalement devenu
un Dieu du ciel très mâle. Ce Yahweh singulier était un Dieu guerrier, représentant
le soleil en Bélier, qui est gouverné par Mars le guerrier et symbolisé par le Bélier -
le même bélier symbolique "attrapé dans un fourré" près d’Abraham et employé par
lui comme un sacrifice de remplacement au lieu de son fils Isaac. Ce Dieu guerrier
Yahweh était non seulement Jaloux, mais Ardent (not only jealous, but zealous),
comme son nom est rendu dans la traduction littérale de Young :

"... afin que vous ne saluyez pas vous-mêmes d'autre Dieu que Jéhovah, dont le
nom [est] Ardent, un Dieu ardent." (Exode 34:14)
En fait, le même mot en hébreu est employé pour jaloux et pour ardent, bien
qu'il soient translittéré différemment, "qanna" étant jaloux et "qana", ardent. Comme El
Elyon était qu'un des Elohim canaanites, mais le Dieu le plus haut, donc "Yahweh"
était, comme "El Qanna" le Dieu Jaloux/ Ardent, ce pourquoi dans l'Ancien Testament,
il tenait son nez collé dedans et criait sur chacun. Le titre "Jaloux/ Ardent" est aussi
approprié pour un Dieu représenté par un volcan, comme l'était Yahweh par le fumeux
et ardent Mont Sinaï. De là, les disciples de Yahweh eux-mêmes devinrent des fanatiques
(zélotes) intolérants et impétueux.

Conclusion


Il n'y avait en réalité jamais eu besoin d'explication des Sciences-Fictions ou de
spéculation quant à ces caractères divers et leurs histoires. Il n'y avait pas non plus besoin
de prendre la Bible comme un document littéral, historique. En effet, l'élite en coulisses
connaissait la nature allégorique, mythique et astrologique de la Bible et ses caractères
depuis le commencement.


Il est évident que les anciens enregistrant ces mythes étaient en fait souvent plus
intelligents que la moyenne des "consommateurs inutiles", pour employer une expression
de la C.I.A. Ils savaient la différence entre les planètes et les gens/ étrangers ou
aliens. L'architecture, l'art, les écrits et les traditions de ces cultures antiques diverses, y
compris ceux de Suméro-Babylonie, d'Inde, d'Egypte, de Chaldée, de Phoenicie/ Canaan,
etc., montre un degré avancé de civilisation surpassant celle qui lui a succédé.

Une telle dégradation ultérieure est particulièrement vraie quand elle arrive jusqu’aux
peuples bibliques. La Bible, en fait, représente une version stupide (in-signifiante)n de la
mythologie des cultures sus-dites.

En réalité, en termes de connaissance cosmique,
l'homme moderne a transmis son savoir de beaucoup de façons importantes. Un des
problèmes principaux est la personnification compulsive et irrationnelle et la vulgarisation
des corps planétaires, du Mythe Céleste et du rituel, un corps de connaissance et de
sagesse concernant le cosmos et spécifiquement le système solaire, qui remplissaient les
anciens de crainte et de respect.

Ce mythe et ce rituel se retrouvent dans le monde entier, reflétant une culture globale (mondiale) dans le passé.
Ce corps de connaissance peut être suivi dans des légendes d'il y a 70.000 ans mais, selon Albert Churchward
par exemple, cela s'étend beaucoup plus loin en arrière. Cela se retrouve dans la pierre
et l'histoire dans le monde entier, reflété dans les mystérieuses ruines mégalithiques.

Réduire cette gloire à une bande d'étrangers/ aliens et-ou d'humains est idiot et
déplorable, car cela vole les anciens de leur intelligence et de leur sagesse, parmi
d'autres choses, y compris leur qualité d'humanité elle-même. En outre, la partie de lavage
du cerveau pour obtenir des gens qu'ils acceptent l'histoire de Jésus Christ par
exemple - qui est en fait l'histoire du Soleil - devait faire paraître les "mythes" comme
des histoires idiotes sans base ni réalité.


Cette programmation mentale ou "meme" a été démontrée abondamment, car le fait est que les mythes ne sont pas des fantaisies idiotes
et des hallucinations. Ils sont des histoires conçues pour faire passer l'information essentielle
de génération en génération. Il est plus facile de se souvenir des "exploits" du
(Héros) Soleil, de la Lune et des Étoiles par exemple, quand ils sont personnifiés et contés
dans une histoire distrayante que quand ils sont présentés dans une sèche dissertation.

C'est seulement quand la Connaissance, ou Gnosis13, a été perdue que les gens
commencent à croire que ces entités sont des personnages réels - et la religion organisée
a très efficacement enterré la gnosis de telle manière qu'elle a été perdue pour les
masses qui doivent maintenant rapiécer cela ensemble, inventant souvent des interprétations
fausses et imprécises avec des succès occasionnels de temps en temps.

La publication du magazine Paranoïa n° 30 de 2002, contient un extrait de "la Fraternité
Mystérieuse" le chapitre de mon livre les Soleils de Dieu : Krishna, Bouddha et
Christ dévoilés. Cet article, quoique savant, est encore accessible; et ceux qui portent
un intérêt aux origines du Christianisme ne seront pas déçus. L'article de Paranoïa, qui
peut être obtenue à www.paranoiamagazine.com, est intitulé "aux Origines Païennes
des Mystères Chrétiens" (pp. 56 à 62).
D'une manière amusante, les rédacteurs de Paranoïa ont mis en évidence les paragraphes
suivants de mon article : "Le mythe du Christ a commencé quand les Juifs et des
Israélites furent initiés aux mystères Païens. N'ayant aucune considération pour garder
les secrets des Païens (ou Gentils), ils ont alors couru de partout en les divulguant".
"Les plus hauts initiés continuent à tenir de près la connaissance selon laquelle le Christ
est le Soleil aussi bien que la connaissance que le Christianisme est simplement le Paganisme
syncrétisé avec le Judaïsme."
Les sous-titres de l'article incluent, "Sociétés Secrètes et Cultes à Mystère," "Lèvres déserrées
et Origines Fausses," et "Soul=Sol, Son=Sun." Le dernier, sans aucun doute,
restera sur le coeur de ceux qui ne peuvent pas le voir comme un jeu de mots intelligent.
14
"Les Origines Païennes des Mystères Chrétiens" commencent en démontrant qu'il y a
en effet "des mystères Chrétiens," malgré que ce concept n'ait pas été clairement expliqué
aux masses. Le mot grec spécialement utilisé pour désigner "le mystère" et "les
mystères" en référence aux Mystères15 Païens est utilisé dans 27 passages du Nouveau
Testament : la langue dans plusieurs épîtres de Paul est pratiquement identique à celle
qui serait employé par un initié dans les mystères Païens.
Les fins de l'article de Paranoïa explique ce que ces mystères symbolisent vraiment : à
savoir, l'objet central d'adoration est littéralement le Soleil, pas un Jésus
"historique".
Les aimables gens de Paranoïa ont fait un travail excellent en reproduisant cet extrait.
Mais, il y a un endroit où la note en bas de la page a été perdue, c'est le paragraphe se
référant au "Agapae" et se terminant sur une référence au livre à Gibbon : "le Déclin
et la Chute", et qui apparaît à l'origine dans le livre anonyme "la Mythologie Chrétienne
Dévoilée" (p. 153).
Le livre dont cet extrait est tiré, "les Soleils de Dieu," ne sera pas disponible pendant

Voilà quelques extraits tirés du livre : LES ANUNNAKI et le “Mythe Céleste”

________________________________________________________________________________________________________________________________

Lorsqu'on a lu dans les textes de Shenezet, LE MYTHE DE BARBÈLÔ, MÈRE CÉLESTE , qui là bizarrement porte bien son nom "mythe"ou la "Pistis Sophia" faut vraiment être bouché pour ne pas croire à ce qui est dit plus haut...et dans les autres posts concernant "les mythes"

On dénonce les ravages des "forces obscures" mais elles sont là, chez ceux qui font passer des écrits mythiques pour faits réels ...




Non nous ne cherchons pas , ni ne voulons la vérité, trop dur à supporter, restons dans l'imaginaire, pointons notre doigt ailleurs, ça soulage !
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Publicité






MessagePosté le: Sam 5 Juil 2014 - 23:36    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Kimah


Hors ligne

Inscrit le: 06 Avr 2014
Messages: 752
Masculin
Point(s): 525

MessagePosté le: Dim 20 Juil 2014 - 16:22    Sujet du message: Yahweh Répondre en citant

Je ne sais pas quel est le nom de Dieu que cache le Tétragramme YHWH. Ce n'est pas sûr que ce soit Yahweh ou Yahou. C'est peut-être faire un racourci rapide entre Yahweh et Ea ou Iao. A moins de penser que le nom de Dieu a un pouvoir magique, je ne vois pas l'intérêt de s'y attarder. Ce nom est peut-être un artefact, une sorte d'objet de culte propre à l’idolâtrie et la personnification de la pensée humaine. La Bible est bien souvent elle-même un objet de culte. Pour d'autres, ce sont les motos, les voitures, les chanteurs, les acteurs, etc.

Parmi les quelques traductions ou sens possible du nom du Dieu biblique, j'en ai retenu une : "Celui qui fait être." Pour la simple raison qu'elle me semble la plus jolie.

Il semble un peu près certain que le nom du Dieu des juifs soit un dérivé du verbe être. En ayant lu plusieurs livres de la Bible, je me suis aperçu que ce Dieu n'avait pas de nom, pas plus qu'il n'a d'image, ni d'objet de culte. En fait, il m'a semblé qu'il ne demandait rien aux hommes. Un dieu à la mesure d'une personne qui ne serait pas matérialiste.

Quand Moïse demande à Dieu quel est son nom pour les fils d’Israël, il lui répond : « Èhiè ashèr èhiè ! ­ Je serai qui je serai » Ce qui n'est vraisemblablement pas une réponse, et Dieu ne fera aucun effort pour se nommer auprès des hébreux en ajoutant : « Ainsi diras-tu aux Benéi Israël: ‹ Je serai, Èhiè, m’a envoyé vers vous ›. » Ceci étant contenu dans Exode 3,14.

Le Dieu de la Bible (juive) n'a véritablement pas de nom et je trouve cela plutôt intelligent. L'homme a besoin de nommer et pour répondre à ce besoin, Dieu le dit ainsi en Exode 3,15 :

« Tu diras ainsi aux Benéi Israël: ‹ IHVH-Adonaï, l’Elohîms de vos pères, l’Elohîms d’Abrahâm, l’Elohîms d’Is’hac et l’Elohîms de Ia‘acob, m’a envoyé vers vous. › Voilà mon nom en pérennité, voilà ma mémoration de cycle en cycle.
Les membres suivants remercient Kimah pour ce message :
aja777 (20/07/14)
Revenir en haut
aja777


Hors ligne

Inscrit le: 18 Avr 2014
Messages: 1 539
Masculin
Point(s): 383

MessagePosté le: Dim 20 Juil 2014 - 22:24    Sujet du message: Yahweh Répondre en citant

Bonsoir Kimah

Code:
Je ne sais pas quel est le nom de Dieu que cache le Tétragramme YHWH. Ce n'est pas sûr que ce soit Yahweh ou Yahou.

D’après André Chouraqui

Effectivement les sources hébraïques laissent entendre que ce nom était dès l’entête imprononçable,les autres noms sont venus après et sont plus visiblement des qualificatifs Elohim avec un S semble d'ailleurs représenter les qualités multiples du créateur le S majesté venant de la racine EL""dieu"" suivi d'un terme qui représente sa grandeur .
cordialement
_____________________________________________________________
>>>>La création est une symphonie dont nous sommes les musiciens , mais que signifie elle sans son compositeur source de toute VIE ?
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Kimah


Hors ligne

Inscrit le: 06 Avr 2014
Messages: 752
Masculin
Point(s): 525

MessagePosté le: Lun 21 Juil 2014 - 00:23    Sujet du message: Yahweh Répondre en citant

Salut Aja777

Remarquez que dans le premier chapitre de la Genèse le Tétragramme n'apparait pas, seul Elohim y figure.

Pourquoi Elohim, les Dieux ? Pourquoi un pluriel si le judaïsme est monothéiste ? Ceci n'est pas expliqué dans la Bible et les exégèses proposent une sorte de pluriel de majesté. Ce n'est qu'une interprétation du texte biblique.
Dans le deuxième chapitre de la Genèse, quand l'homme et la femme après avoir mangé le fruit de l'arbre de la connaissance voient qu'ils sont nus, Elohim dit que l'homme est devenu comme "nous". Il dit aussi, faisons l'homme à "notre" image. Soit Dieu dans l'éternité (avant de créer le monde) s'est inventé un ami imaginaire à la manière de Sméagol-Gollum, soit il n'est pas tout seul.

Elohim est peut-être une intelligence ou conscience collective.
Revenir en haut
aja777


Hors ligne

Inscrit le: 18 Avr 2014
Messages: 1 539
Masculin
Point(s): 383

MessagePosté le: Lun 21 Juil 2014 - 05:43    Sujet du message: Yahweh Répondre en citant

bonjour Kimah
Nous pouvons supposer que André Chouraqui ,en tant qu'historien et de famille très attachée aux traditions ,savait de quoi il parlait !
Dans sa bible papier que j'ai lus dans les années 1990,uniquement le tétragramme figurait dans la genèse ,le nom Elohim semble un ajout postérieur a son décès.
D'autre part mais ceci est mon sentiment personnel dans ""Faisons l'homme a notre image "" ici le pluriel peut être représentatif de l'association des éléments pour la construction en YHWH.*
Cordialement
_____________________________________________________________
>>>>La création est une symphonie dont nous sommes les musiciens , mais que signifie elle sans son compositeur source de toute VIE ?
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Kimah


Hors ligne

Inscrit le: 06 Avr 2014
Messages: 752
Masculin
Point(s): 525

MessagePosté le: Lun 21 Juil 2014 - 12:00    Sujet du message: Yahweh Répondre en citant

Il me semble que vous vous trompez mon ami  Wink

J'ai sous les yeux deux versions de la Bible sur papier, celle de la TOB et celle d'André Chouraqui (acheter bien avant son décès.)

Dans les deux versions et durant le premier chapitre de la Genèse, seul Elohim (ou Dieu pour la TOB) figure, YHWH n'y est pas. Le Tétragramme apparait pour les deux versions au chapitre 2 verset 4.

TOB : Telle est la naissance du ciel et de la terre lors de la création. Le Jour où le Seigneur Dieu fit la terre et le ciel,

Chouraqui : Voilà les enfantements des ciels et de la terre en leur création au jour de faire IHVH-Adonaï Elohim terre et ciels.


Avant ce verset 2,4, dans la TOB il est inscrit seulement Dieu (non pas Seigneur Dieu), et dans celle d'André Chouraqui seulement Elohim. Allez vérifier sur des Bible en ligne. La version protestante ne doit pas être très différente.

La TOB traduit le tétragramme par "Seigneur".
Dans la tradition juive, le nom de Dieu est sacré et était prononcé seulement lors des fêtes importantes, dans la lecture courante on le remplaçait par Adonaï. Il me semble que le grec traduit ce mot en Kyrios, qui se traduit en Seigneur chez les latins.

Il y a dans la Genèse deux créations des êtres vivants et de l'humanité. La première au chapitre 1, la seconde au chapitre 2. L'explication étant que ces deux premiers chapitres n'ont pas la même source.


(Pas de souci pour votre sentiment personnel sur le pronom à la première personne du pluriel employé par Dieu, l'idée d'une intelligence collective était tout aussi personnelle.)
Les membres suivants remercient Kimah pour ce message :
aja777 (21/07/14)
Revenir en haut
aja777


Hors ligne

Inscrit le: 18 Avr 2014
Messages: 1 539
Masculin
Point(s): 383

MessagePosté le: Lun 21 Juil 2014 - 12:07    Sujet du message: Yahweh Répondre en citant

Bonjour Kimah
Merci de votre réponse ,il me semblais pourtant ,toujours est il qu'il explique dans les commentaires le caractère ineffable de ce nom a l'origine !
il me semble d'ailleurs si je ne trompe pas, que"" IHVH-Adonaï Elohim"" cumule le caractère affectif Adonaï et celui de puissance Elohim a ce tétragramme.

Cordialement

Wikipédia
Code:
Noms de Dieu dans le judaïsme

Privé de Noms de Dieu propres, YHWH reçoit néanmoins de nombreuses métonymies permettant à Son peuple de le glorifier en utilisant des noms communs désignant ses attributs et ses éminentes qualités, car « Il est Puissant » (Elohim), Il est « bon Juge » (Adonaï), Il est « Un et Unique » (ʾèḥād). Afin de marquer leur respect, leur révérence, leur crainte envers YHWH les soferim, scribes des textes sacrés, marquent une pause avant de transcrire le verbe YHWH ou l'une des métonymies qui lui sont attribuées, et préfèrent utiliser une autre marque de révérence envers Lui lorsque noter le nom d'une de ses qualités n'est pas vraiment nécessaire.

La multiplicité de noms utilisés par les Juifs pour rapporter à YHWH métaphores, épithètes ou attributs marquant ses éminentes qualités ont souvent été source de dissension parmi les critiques bibliques, car certains, ceux qui avancent une hypothèse documentaire, pensent que cette variété est la trace, soit d'un polythéisme originel antérieur aux Patriarches et aux Prophètes, soit de la variété des sources ayant servi à composer la Torah, tandis que pour d'autres, ces différentes appellations font référence aux différents rapports de YHWH avec l'homme, au contexte dans lequel on se réfère à Lui, aux différents aspects qu'on veut mettre en évidence (voir théologie négative dans la pensée juive).

http://fr.wikipedia.org/wiki/Noms_de_Dieu_dans_le_judaïsme

_____________________________________________________________
>>>>La création est une symphonie dont nous sommes les musiciens , mais que signifie elle sans son compositeur source de toute VIE ?
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Kimah


Hors ligne

Inscrit le: 06 Avr 2014
Messages: 752
Masculin
Point(s): 525

MessagePosté le: Lun 21 Juil 2014 - 21:34    Sujet du message: Yahweh Répondre en citant

Merci pour l'article de Wikipédia que je ne connaissais pas et avec lequel je me sens d'accord, étant qu'il retranscrit plutôt bien mon expérience du judaïsme.

Citation:



IHVH-Adonaï Elohim"" cumule le caractère affectif Adonaï et celui de puissance Elohim



Pour ma part j'ai appris que pour ne pas prononcer le Tétragramme, le mot Adonaï était utilisé dans la lecture et dans les prières.
Cela vous est peut-être arrivé, mais en dialoguant avec des juifs sur des forums, même le mot "Dieu" ils l'écrivaient D.ieu, D'ieu ou D., et dans une conversation courante, ils utilisaient Ashem (le Nom.) Ce respect peut indiquer le caractère appliqué et sacré, quasi maniaque d'un scribe recopiant un manuscrit.

A propos du Tétragramme dans l'article de Wiki :
Citation:



Il apparaît dans le second chapitre de Genèse




Pour enrichir le sujet, je cite deux autres passages du même article :
Citation:



Le judaïsme interdisant de prononcer ce nom en dehors de l'enceinte du Temple, la prononciation correcte du nom fut perdue - l'hébreu n'utilisant pas de voyelles. Si certains biblistes pensent qu'il se prononçait Yahweh, l'hébraïste Joel M. Hoffman suggère qu'il n'eut jamais de prononciation. En effet, certains textes antiques, notamment les Manuscrits de Qumran, portent le Tétragramme en caractères paléo-hébraïques, contrastant avec le reste du texte, écrit en caractères carrés, et on pense que, même à cette période, on le lisait Adonaï, « Mon Seigneur ».

Tous les courants actuels du judaïsme enseignent que le Tétragramme, Nom de Dieu en quatre lettres, ne peut être prononcé que par le Grand Prêtre dans le Temple. Selon une tradition, celui-ci ne le prononçait généralement qu'à Yom Kippour, et l'orchestre liturgique jouait plus fort à ce moment, de façon à ce que le Grand Prêtre ne soit pas entendu.



Comme je l'ai écris, à moins de penser que le Tétragramme renferme un nom magique, je ne vois pas l'intérêt de savoir quelle était sa prononciation exacte. Ce serait plutôt sa signification qui serait intéressante. Si on se réfère à Exode 3,14 "Je serai qui je serai" ou "Je suis qui je suis", indique simplement que Dieu n'a pas de nom, ni même d'image ni de forme particulière.
Les membres suivants remercient Kimah pour ce message :
aja777 (21/07/14)
Revenir en haut
aja777


Hors ligne

Inscrit le: 18 Avr 2014
Messages: 1 539
Masculin
Point(s): 383

MessagePosté le: Lun 21 Juil 2014 - 22:01    Sujet du message: Yahweh Répondre en citant

Bonsoir Kimah et merci de ces informations toujours aussi pertinentes !

Code:
Comme je l'ai écris, à moins de penser que le Tétragramme renferme un nom magique, je ne vois pas l'intérêt de savoir quelle était sa prononciation exacte. Ce serait plutôt sa signification qui serait intéressante. Si on se réfère à Exode 3,14 "Je serai qui je serai" ou "Je suis qui je suis", indique simplement que Dieu n'a pas de nom ni même d'image ni de forme particulière..

Tout a fait!
Je pense que certains veulent a tout prix matérialiser ce qui ne devrait pas l'être ,certainement pour de bonnes motivation a l'origine, mais alors ne s’éloignent et n’éloignent il pas du même coup ,d'une compréhension plus intime des valeurs du vivant ?
Est ce le nom qui a de l'importance ou ce QUI EST ?
Cordialement
_____________________________________________________________
>>>>La création est une symphonie dont nous sommes les musiciens , mais que signifie elle sans son compositeur source de toute VIE ?
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Kimah


Hors ligne

Inscrit le: 06 Avr 2014
Messages: 752
Masculin
Point(s): 525

MessagePosté le: Mer 23 Juil 2014 - 21:28    Sujet du message: Yahweh Répondre en citant

Bonsoir Aja

Citation:

merci de ces informations toujours aussi pertinentes !

Merci de les avoir trouvées intéressantes.

Citation:

Est ce le nom qui a de l'importance ou ce QUI EST ?

Oui la réponse est évidente. Wink
Les membres suivants remercient Kimah pour ce message :
aja777 (24/07/14)
Revenir en haut
Marine
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 11 Mar 2014
Messages: 3 414
Féminin Cancer (21juin-23juil) 蛇 Serpent
Point(s): 471

MessagePosté le: Mer 3 Sep 2014 - 21:25    Sujet du message: Yahweh Répondre en citant


 
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
René


Hors ligne

Inscrit le: 13 Mar 2014
Messages: 751
Localisation: Belgique
Masculin
Point(s): 243

MessagePosté le: Mer 3 Sep 2014 - 23:53    Sujet du message: Yahweh Répondre en citant

Dans le Le Sépher de Moïse, de Fabre d'Olivet, dont la genèse biblique est une version abâtardie, on trouve les expressions :

Lui-les-Dieux; Lui-l'Etre-des-êtres; IHÔAH, Lui-les-Dieux; IHÔAH, Lui-l'Etre-des-êtres, ...

Donc voir dans le pluriel elohim une quelconque majesté, c'est une fixation de grenouille de bénitier.

http://www.rosamystica.fr/le-sepher-de-moise/le-sepher-de-moise,r374652.html
_____________________________________________________________
Heureux celui qui n'a pas de patrie. - Hannah Arendt
Les membres suivants remercient René pour ce message :
Marine (04/09/14), napo (04/09/14)
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Magnus


Hors ligne

Inscrit le: 12 Mar 2014
Messages: 88
Masculin
Point(s): 0

MessagePosté le: Jeu 4 Sep 2014 - 22:47    Sujet du message: Yahweh Répondre en citant

YHVH ne se prononce pas.
C'est un nom que meme le vatican a renoncé à trouver une prononciation. ni jehovah ni yahvé ne correspondent, d'ou la préférence pour adonai.

le nom YHVH était prononcé une fois par an, par le grand pretre du temple. Mais au milieu d'un concert de cris. seul lui connaissait la prononciation de ce mot.
Les membres suivants remercient Magnus pour ce message :
Marine (04/09/14), aja777 (06/09/14)
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 01:16    Sujet du message: Yahweh

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    OnNousCacheTout... Index du Forum ->
Les forums
-> Mythes & Légendes
Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Portail | Index | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com