OnNousCacheTout... Index du Forum

OnNousCacheTout...
"Faits de société, politique, pouvoir, conspirations, mensonges et vérités..."

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

les état unis sont une dictature
Aller à la page: 1, 2, 3  >
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    OnNousCacheTout... Index du Forum ->
Les forums
-> Guerres, diplomaties internationales et conflits géopoliques
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
einstein42
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Sam 5 Juil 2014 - 11:41    Sujet du message: les état unis sont une dictature Répondre en citant

Dans un tweet récent, le président américain Barack Obama menace de manière inquiétante passer outre le Congrès. 


Par Nicolas Nilsen. 
Barack Obama est, comme chacun sait, un grand démocrate – et un constitutionnaliste étonnant. Dans un tweet récent que je trouve sidérant, il balance carrément cette menace : « Avec ou sans le Congrès, il est temps d’avancer sur les sujets qui importent le plus »… 
 
La fin de la phrase sur « les sujets qui importent » n’est pas essentielle : il fait allusion à l’immigration, au salaire minimum et l’égalité homme femme. Ce qui est grave, c’est évidemment le début de la phrase : « avec ou sans le Congrès ». Comment un Président des États-Unis peut-il menacer d’agir « sans le Congrès » ? Les Pères fondateurs de la Constitution américaine doivent se retourner dans leur tombe car ce tweet présidentiel est tout de même assez immense sur le plan constitutionnel. 
Ces dernières semaines, Barack Obama a passé son temps à répéter « Je n’aimerais rien de plus qu’un texte qui serait approuvé à la fois par la Chambre des Représentants et le Sénat, et qui arriverait sur mon bureau pour que je le signe »… En gros, il dit : « Mes réformes sont miraculeuses et donc, en tant que Président, je ne supporte pas qu’on s’y oppose. Si le Congrès les vote exactement comme je l’ai décidé, alors parfait, je les signe. Sinon j’agirai avec ou sans le Congrès »… 
Comment oser penser la démocratie en ces termes ? 
Ce que Barack Obama aimerait en fait c’est que les Républicains du Congrès adoptent et votent les textes que leur imposent les Démocrates. C’est cela qu’il souhaite, comme d’ailleurs tous les présidents : un système bi-partisan (pour respecter l’illusion de la démocratie) mais totalement unanime : où les deux grands partis seraient, penseraient et voteraient de façon identique, dans une sublime unanimité bi-partisane (un peu ce que, chez nous, Marine Le Pen appelle « l’UMPS ») : des Démocrates solubles dans les Républicains ; et des Républicains solubles dans les Démocrates. Enfin tous identiques et interchangeables, avec une unanimité enfin dissoute dans un conformisme généralisé. Et, tout en haut, un Président pouvant enfin aller devant les prompteurs annoncer qu’il signe des lois votées de façon unanime par un Congrès uni et solidaire. Ah qu’en voilà une belle démocratie. Et, de fait, c’est tellement plus confortable. 
Une dictature constitutionnelle soft 
Le problème, c’est qu’il y a des grands principes démocratiques qui semblent échapper à Barack Obama. D’abord, s’il y a une opposition, c’est tout simplement qu’il y a des électeurs qui ont voté pour des représentants afin qu’ils défendent des idées qui ne sont pas celles du Président. Ensuite, les textes doivent être votés de façon constitutionnelle, sinon c’est tout simplement anticonstitutionnel. Quand Obama tweete et affirme « qu’il est temps d’avancer sur les sujets qui importent le plus avec ou sans le Congrès », il dit tout simplement : « je préférerais respecter la Constitution mais si les Républicains ne votent pas comme je le souhaite, alors je passerai outre »Ah bon ? Il passerait illégalement ? 
C’est une bien singulière conception de la démocratie : car enfin, si une majorité au Congrès décide de ne pas voter les réformes d’Obama, c’est peut-être parce qu’elle considère que les réformes proposées ne sont pas bonnes. C’est son droit le plus strict et d’ailleurs la raison d’être d’une opposition. Menacer de passer outre est donc assez inquiétant sur le strict plan constitutionnel. 
Mais peut-être Obama est-il en train d’inventer une nouvelle forme de dictature constitutionnelle : une dictature sympathique et soft, une dictature élégante et distinguée, une dictature à la rhétorique bien huilée et aux discours magnifiques, une dictature qui s’adresse directement à la fibre populiste et blâme les méchants représentants – mais une dictature tout de même ; en tout cas pas une démocratie. Ouf ! 
On était hier le 4 juillet et, aux États-Unis, le Fourth of July c’est la fête nationale commémorant la Déclaration d’indépendance du 4 juillet 1776. Cette indépendance a été arrachée à l’époque au Royaume de Grande-Bretagne : par chance, l’Angleterre est restée un bel exemple de démocratie ! 
PS : On devrait d’ailleurs peut-être en profiter pour engager une réflexion sur l’état (de délabrement avancé) de la démocratie Française… Est-il normal que le Parlement continue allègrement à ne pas représenter toutes les sensibilités ? Est-il normal qu’un référendum ait pu être rejeté par le peuple souverain (comme en 2005) et soit ensuite rectifié et approuvé par les parlementaires ? Est-il normal que les lois ne soient pas votées à la majorité qualifiée ? Etc. Au lieu de parler des nouvelles lunettes du Président, il serait peut-être utile de parler de tout cela qui est déterminant pour les années qui viennent1. Et vite, avant que les explosions ne se fassent dans la rue parce que la colère n’aura pas été exprimée au Parlement ! 

 
je sais pas comment ont peut appeler ça mais moi je penses que le terme de putsch est très adaptée. 
Les membres suivants remercient Anonymous pour ce message :
Marine (05/07/14)
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Sam 5 Juil 2014 - 11:41    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
aja777


Hors ligne

Inscrit le: 18 Avr 2014
Messages: 1 539
Masculin
Point(s): 383

MessagePosté le: Sam 5 Juil 2014 - 13:18    Sujet du message: les état unis sont une dictature Répondre en citant

Une police paramilitaire aux Etats-Unis

(La guerre au pays : la militarisation excessive de la police aux États-Unis), qui brosse un froid compte rendu du rôle de l'armée américaine dans l'armement d' «escadrons de police paramilitaires» dans tout le pays.

Des équipes d'intervention SWAT sont désormais systématiquement déployées dans le cadre du travail régulier, y compris lors d'exécution de mandats de police pour des infractions non violentes. Les raids effectués par ces équipes d'intervention sont généralement menés en pleine nuit et impliquent souvent l'utilisation de grenades militaires assourdissantes, la destruction délibérée de biens, le meurtre d'animaux domestiques et, avec une régularité croissante, la mort de «suspects» et des membres de leur famille, y compris des enfants. Plus de 120 raids de ce type ont lieu chaque jour aux États-Unis.

Les protections constitutionnelles telles l'interdiction de mener des perquisitions et des saisies sont ignorées par l'utilisation désormais omniprésente de mandats de perquisition «sans frapper».

Une série de programmes du gouvernement fédéral a été mise en place pour encourager la militarisation des forces de police locales. La devise de ce programme du département de la Défense qui a vu le transfert de plus de 4,3 milliards de dollars en matériel militaire aux services de police, résume bien l'intention: «From war fighter to crime fighter» (Du combattant à la guerre au combattant contre le crime). En d'autres termes, les tactiques de l'agression militaire à l'étranger sont maintenant employées pour la répression au pays.

Une quantité troublante de matériel militaire a été remise en service pour être utilisée aux États-Unis, sans la moindre discussion ou supervision politique. Des équipes d'intervention ont été équipées de 500 véhicules MRAP utilisés par les forces militaires pour la protection contre les mines et les embuscades. Ces véhicules conçus pour résister aux bombes dissimulées en bordure de route peuvent être équipés de mitrailleuses lourdes et de lance-grenades protégés. Ils ont été fournis avec des uniformes de combat, des lunettes de vision nocturne, des fusils d'assaut et de tireur d'élite, des mitrailleuses alimentées par bandes de munitions et des hélicoptères militaires Black Hawk et Huey notamment.

La militarisation des opérations de police nationales est symptomatique d'une société profondément dysfonctionnelle. Alors que l'établissement politique ne perd jamais l'occasion de déclarer qu'il n'y a pas d'argent pour les besoins en éducation sociale, les pensions, les soins de santé et l'alimentation, des milliards de dollars sont mis à la disposition de la police pour l'équiper des derniers instruments de coercition.

Aux États-Unis, tous les problèmes sociaux sont traités comme une affaire de police. Ce pays emprisonne plus de personnes que tous les autres pays développés combinés. Ce système monstrueux qui rafle des centaines de milliers de personnes chaque année est couronné par la pratique persistante de la peine de mort, interdite dans le reste du monde développé.

La police croit de plus en plus, et avec raison, qu'elle peut agir en toute impunité. Au cours des derniers mois, une série de meurtres a été commise par des policiers. Ceux qui sont capturés sur bande vidéo - comme celui d'un sans-abri à Albuquerque, au Nouveau-Mexique en mars dernier - provoquent la colère populaire généralisée. Mais ces actes sont monnaie courante aux États-Unis.

Les États-Unis ressemblent de plus en plus à un État en garnison. Les régions frontalières du pays ont été transformées en zones militaires de facto, où les droits constitutionnels sont lettre morte. Des drones militaires ont déjà fait leur apparition dans les cieux du pays et des plans sont adoptés pour leur utilisation beaucoup plus répandue. Il s'agit d'un effort concerté pour habituer le peuple américain à la présence de policiers et de soldats armés jusqu'aux dents dans les aéroports, les gares, les écoles, les stades, etc.

La police militarisée fait partie d'un immense appareil d'État qui fonctionne en grande partie en dehors de tout contrôle juridique ou démocratique et piétine les droits constitutionnels et démocratiques de la population au quotidien. La police nationale est de plus en plus intégrée à la gamme de programmes d'espionnage de la NSA qui surveillent les mouvements, les communications et les renseignements personnels de la population.

La militarisation de la société américaine a été incontestablement révélée l'an dernier à la suite des attentats du Marathon de Boston lors de la fermeture de la ville - au cours de laquelle les résidents ont reçu l'ordre de se terrer alors que des escouades policières en tenue de combat et armées de fusils d'assaut effectuaient des fouilles maison par maison. Cet événement - et l'assassinat étatique ultérieur d'Ibragim Todashev - a été mené sans la moindre protestation au sein de l'établissement politique ou dans les médias.

La mise sur pied d'un appareil de répression de masse est liée à la violence militaire effrénée et aux inégalités sociales extrêmes. La classe dirigeante américaine est dans un état ​​de guerre permanent à l'étranger. L'invasion d'un pays après l'autre dans la poursuite des intérêts de l'aristocratie financière ne peut que se répercuter aux États-Unis.

Les guerres sont menées par un gigantesque appareil militaire - financé à hauteur de 1 000 milliards de dollars par année - qui n'a pas plus de respect pour les droits démocratiques de la population aux États-Unis que pour les populations d'Irak, d'Afghanistan, de Libye ou de Syrie. À la tête de tout cet édifice se trouve le président, un tueur ayant systématiquement planifié et supervisé l'assassinat par drone d'au moins quatre citoyens américains, en plus de milliers d'autres personnes.

Le pillage à l'étranger va de pair avec le pillage au pays. Alors que le revenu moyen des ménages a chuté de 8 % entre 2007 et 2012, la richesse des super-riches a plus que doublé depuis 2009. L'oligarchie financière qui domine la société américaine tire sa richesse en grande partie grâce à des activités de type criminel et semi-criminel, notamment la spéculation, la fraude et le parasitisme qui ont conduit à la crise financière de 2008.

La création des infrastructures d'un État policier aux États-Unis est le reflet d'une classe dirigeante vivant dans la crainte perpétuelle et soucieuse de préserver sa richesse et ses privilèges, car elle est bien consciente que ses politiques - tant nationale qu'étrangère - nourrissent une hostilité massive à sa domination.

http://fr.sott.net/article/22082-Une-police-paramilitaire-aux-Etats-Unis
_____________________________________________________________
>>>>La création est une symphonie dont nous sommes les musiciens , mais que signifie elle sans son compositeur source de toute VIE ?
Les membres suivants remercient aja777 pour ce message :
(05/07/14)
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
einstein42
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Sam 5 Juil 2014 - 13:26    Sujet du message: les état unis sont une dictature Répondre en citant

aja777 a écrit:
Une police paramilitaire aux Etats-Unis

(La guerre au pays : la militarisation excessive de la police aux États-Unis), qui brosse un froid compte rendu du rôle de l'armée américaine dans l'armement d' «escadrons de police paramilitaires» dans tout le pays.

Des équipes d'intervention SWAT sont désormais systématiquement déployées dans le cadre du travail régulier, y compris lors d'exécution de mandats de police pour des infractions non violentes. Les raids effectués par ces équipes d'intervention sont généralement menés en pleine nuit et impliquent souvent l'utilisation de grenades militaires assourdissantes, la destruction délibérée de biens, le meurtre d'animaux domestiques et, avec une régularité croissante, la mort de «suspects» et des membres de leur famille, y compris des enfants. Plus de 120 raids de ce type ont lieu chaque jour aux États-Unis.

Les protections constitutionnelles telles l'interdiction de mener des perquisitions et des saisies sont ignorées par l'utilisation désormais omniprésente de mandats de perquisition «sans frapper».

Une série de programmes du gouvernement fédéral a été mise en place pour encourager la militarisation des forces de police locales. La devise de ce programme du département de la Défense qui a vu le transfert de plus de 4,3 milliards de dollars en matériel militaire aux services de police, résume bien l'intention: «From war fighter to crime fighter» (Du combattant à la guerre au combattant contre le crime). En d'autres termes, les tactiques de l'agression militaire à l'étranger sont maintenant employées pour la répression au pays.

Une quantité troublante de matériel militaire a été remise en service pour être utilisée aux États-Unis, sans la moindre discussion ou supervision politique. Des équipes d'intervention ont été équipées de 500 véhicules MRAP utilisés par les forces militaires pour la protection contre les mines et les embuscades. Ces véhicules conçus pour résister aux bombes dissimulées en bordure de route peuvent être équipés de mitrailleuses lourdes et de lance-grenades protégés. Ils ont été fournis avec des uniformes de combat, des lunettes de vision nocturne, des fusils d'assaut et de tireur d'élite, des mitrailleuses alimentées par bandes de munitions et des hélicoptères militaires Black Hawk et Huey notamment.

La militarisation des opérations de police nationales est symptomatique d'une société profondément dysfonctionnelle. Alors que l'établissement politique ne perd jamais l'occasion de déclarer qu'il n'y a pas d'argent pour les besoins en éducation sociale, les pensions, les soins de santé et l'alimentation, des milliards de dollars sont mis à la disposition de la police pour l'équiper des derniers instruments de coercition.

Aux États-Unis, tous les problèmes sociaux sont traités comme une affaire de police. Ce pays emprisonne plus de personnes que tous les autres pays développés combinés. Ce système monstrueux qui rafle des centaines de milliers de personnes chaque année est couronné par la pratique persistante de la peine de mort, interdite dans le reste du monde développé.

La police croit de plus en plus, et avec raison, qu'elle peut agir en toute impunité. Au cours des derniers mois, une série de meurtres a été commise par des policiers. Ceux qui sont capturés sur bande vidéo - comme celui d'un sans-abri à Albuquerque, au Nouveau-Mexique en mars dernier - provoquent la colère populaire généralisée. Mais ces actes sont monnaie courante aux États-Unis.

Les États-Unis ressemblent de plus en plus à un État en garnison. Les régions frontalières du pays ont été transformées en zones militaires de facto, où les droits constitutionnels sont lettre morte. Des drones militaires ont déjà fait leur apparition dans les cieux du pays et des plans sont adoptés pour leur utilisation beaucoup plus répandue. Il s'agit d'un effort concerté pour habituer le peuple américain à la présence de policiers et de soldats armés jusqu'aux dents dans les aéroports, les gares, les écoles, les stades, etc.

La police militarisée fait partie d'un immense appareil d'État qui fonctionne en grande partie en dehors de tout contrôle juridique ou démocratique et piétine les droits constitutionnels et démocratiques de la population au quotidien. La police nationale est de plus en plus intégrée à la gamme de programmes d'espionnage de la NSA qui surveillent les mouvements, les communications et les renseignements personnels de la population.

La militarisation de la société américaine a été incontestablement révélée l'an dernier à la suite des attentats du Marathon de Boston lors de la fermeture de la ville - au cours de laquelle les résidents ont reçu l'ordre de se terrer alors que des escouades policières en tenue de combat et armées de fusils d'assaut effectuaient des fouilles maison par maison. Cet événement - et l'assassinat étatique ultérieur d'Ibragim Todashev - a été mené sans la moindre protestation au sein de l'établissement politique ou dans les médias.

La mise sur pied d'un appareil de répression de masse est liée à la violence militaire effrénée et aux inégalités sociales extrêmes. La classe dirigeante américaine est dans un état ​​de guerre permanent à l'étranger. L'invasion d'un pays après l'autre dans la poursuite des intérêts de l'aristocratie financière ne peut que se répercuter aux États-Unis.

Les guerres sont menées par un gigantesque appareil militaire - financé à hauteur de 1 000 milliards de dollars par année - qui n'a pas plus de respect pour les droits démocratiques de la population aux États-Unis que pour les populations d'Irak, d'Afghanistan, de Libye ou de Syrie. À la tête de tout cet édifice se trouve le président, un tueur ayant systématiquement planifié et supervisé l'assassinat par drone d'au moins quatre citoyens américains, en plus de milliers d'autres personnes.

Le pillage à l'étranger va de pair avec le pillage au pays. Alors que le revenu moyen des ménages a chuté de 8 % entre 2007 et 2012, la richesse des super-riches a plus que doublé depuis 2009. L'oligarchie financière qui domine la société américaine tire sa richesse en grande partie grâce à des activités de type criminel et semi-criminel, notamment la spéculation, la fraude et le parasitisme qui ont conduit à la crise financière de 2008.

La création des infrastructures d'un État policier aux États-Unis est le reflet d'une classe dirigeante vivant dans la crainte perpétuelle et soucieuse de préserver sa richesse et ses privilèges, car elle est bien consciente que ses politiques - tant nationale qu'étrangère - nourrissent une hostilité massive à sa domination.

http://fr.sott.net/article/22082-Une-police-paramilitaire-aux-Etats-Unis


je savais que les américains étais des paranoïaque mais je m'imaginais pas que c'étais aussi grave que ça. dès fois je suis d'accord avec celui qui disais que si la terre étais un village l'asile psychiatrique se trouverais entre le Mexique est le canada. 
Les membres suivants remercient Anonymous pour ce message :
(05/07/14)
Revenir en haut
f.didier
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Sam 5 Juil 2014 - 14:40    Sujet du message: les état unis sont une dictature Répondre en citant

Je vous comprends pas là 
Vous etes les premiers a venir hurler contre les gouvernements qui ecrasent le petit peuple, a denoncer que les gouvernements ne bougent pas pendant que des millions de personnes meurent, qu'ils ont immobilisés par les décisions de quelques gros richards bien placés.
Et quand un président a enfin les roudoudous de les envoyer balader en disant qu'il va faire passer les lois pour la sécurité sociale pour tous, l’égalité des sexes et des ethnies, vous venez critiquer ses actions.
Quand je lis le post, j'en suis heureux, vas même plus loin, Obama, vire les tous les mecs du congres (et a coup de pieds dans le derch) et fais passer tes lois qui vont garantir que les Usatiens auront des soins, ne seront plus expulsés manu militari et vivront mieux.
Revenir en haut
valerian26
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Sam 5 Juil 2014 - 14:44    Sujet du message: les état unis sont une dictature Répondre en citant

c'est pas exactement le sujet f.didier on parlait de la loi martiale aux etats unis et des SWAT et du renforcement de ce type de contrôle social. Enfin , si , bon, au départ c'est le tweet de Obama qui était analysé mais  ça a viré rapidos à l'exposé de la loi martiale qui se renfonce aux States... Doit y avoir des raisons, non ?



ou alora c'es au 2eme degré Smile
Revenir en haut
valerian26
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Sam 5 Juil 2014 - 14:48    Sujet du message: les état unis sont une dictature Répondre en citant

re re

La militarisation de la société américaine a été incontestablement révélée l'an dernier à la suite des attentats du Marathon de Boston lors de la fermeture de la ville - au cours de laquelle les résidents ont reçu l'ordre de se terrer alors que des escouades policières en tenue de combat et armées de fusils d'assaut effectuaient des fouilles maison par maison. Cet événement - et l'assassinat étatique ultérieur d'Ibragim Todashev - a été mené sans la moindre protestation au sein de l'établissement politique ou dans les médias.

La mise sur pied d'un appareil de répression de masse est liée à la violence militaire effrénée et aux inégalités sociales extrêmes. La classe dirigeante américaine est dans un état ​​de guerre permanent à l'étranger. L'invasion d'un pays après l'autre dans la poursuite des intérêts de l'aristocratie financière ne peut que se répercuter aux États-Unis.

Les guerres sont menées par un gigantesque appareil militaire - financé à hauteur de 1 000 milliards de dollars par année - qui n'a pas plus de respect pour les droits démocratiques de la population aux États-Unis que pour les populations d'Irak, d'Afghanistan, de Libye ou de Syrie. À la tête de tout cet édifice se trouve le président, un tueur ayant systématiquement planifié et supervisé l'assassinat par drone d'au moins quatre citoyens américains, en plus de milliers d'autres personnes.

Le pillage à l'étranger va de pair avec le pillage au pays. Alors que le revenu moyen des ménages a chuté de 8 % entre 2007 et 2012, la richesse des super-riches a plus que doublé depuis 2009. L'oligarchie financière qui domine la société américaine tire sa richesse en grande partie grâce à des activités de type criminel et semi-criminel, notamment la spéculation, la fraude et le parasitisme qui ont conduit à la crise financière de 2008.

La création des infrastructures d'un État policier aux États-Unis est le reflet d'une classe dirigeante vivant dans la crainte perpétuelle et soucieuse de préserver sa richesse et ses privilèges, car elle est bien consciente que ses politiques - tant nationale qu'étrangère - nourrissent une hostilité massive à sa domination.

http://fr.sott.net/article/22082-Une-police-paramilitaire-aux-Etats-Unis
Revenir en haut
f.didier
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Sam 5 Juil 2014 - 15:09    Sujet du message: les état unis sont une dictature Répondre en citant

valerian26 a écrit:
c'est pas exactement le sujet f.didier on parlait de la loi martiale aux etats unis et des SWAT et du renforcement de ce type de contrôle social. Enfin , si , bon, au départ c'est le tweet de Obama qui était analysé mais  ça a viré rapidos à l'exposé de la loi martiale qui se renfonce aux States... Doit y avoir des raisons, non ?



ou alora c'es au 2eme degré Smile


Pourtant, c'est ca le sujet
Obama a des lois sociales pour que tout le monde (enfin, les Usaïens) vivent mieux, il est bloqué par le congres qui veut toujours plus d'inégalité et protéger les puissants, il en a marre de cette situation et dit qu'il va faire passer ses lois sociales avec ou sans le congres.
Moi, j'applaudis a deux mains, enfin un président qui ne se laisse pas faire par les lobbys et qui dit qu'il va faire ce qu'il faut.

Apres, pour la loi martiale
Pas vraiment d'avis. C'est un mal ? C'est un bien ? Je sais pas !
Je suis pour la sécurité a 200%. Je me sens bien que si, quand je sors de chez moi, il y a 12 cameras sur moi et 3 militaires dans un rayons de 10 mètres.
Revenir en haut
einstein42
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Sam 5 Juil 2014 - 15:46    Sujet du message: les état unis sont une dictature Répondre en citant

a propos des réformes je suis d'accord que ces réforme sont juste mais une réforme ne dois pas seulement être juste elle doit aussi être légitime. la constitution américaine dit que un président ne peut pas contourner le sénat et personne n'a le droit de s’opposer a une constitution aux non de la justice a moins que ce pays passe a la deuxième république. le seul prétexte valable pour contourner le sénat c'est un référendum. je penses que Washington et jeferson aurais honte de ce président. effectivement ces loi doivent être mise en place mais elles doivent être mise en place par des moyen constitutionnel. 


a propos de la sécurité je ne vois pas comment ont peut approuver. si j'ai bien compris le commentaire d'aja777 un homme peut avoir le swat chez lui pour avoir donné des cigarettes aux mineur. c'est inadmissible autant de sécurité. la bas la grève des cheminot aurais été réprimé par l'armée. ont n'est pas en insécurité. dans ma vie je n'ait jamais vu de terroriste j'ai vu un seul criminel et seulement 2 délinquant (je ne compte pas le hors la loi comme des délinquant). ce n'est pas ce que j'appelle de l'insécurité. les hors la loi ils sont tellement nombreux que ce serais de l’arrogance gouvernementale de les arrêter. je rappelle que l'endroit ou ont est le plus en sécurité c'est le cachot donc la sécurité c'est mal. 
Revenir en haut
aja777


Hors ligne

Inscrit le: 18 Avr 2014
Messages: 1 539
Masculin
Point(s): 383

MessagePosté le: Sam 5 Juil 2014 - 19:19    Sujet du message: les état unis sont une dictature Répondre en citant

Valerian 15h 48


Code:
La création des infrastructures d'un État policier aux États-Unis est le reflet d'une classe dirigeante vivant dans la crainte perpétuelle et soucieuse de préserver sa richesse et ses privilèges, car elle est bien consciente que ses politiques - tant nationale qu'étrangère - nourrissent une hostilité massive à sa domination.

Cela est effectivement représentatif du vouloir occulte de se protéger,des facks comme celui de Boston leur mains mise sur le congres sont bien sur pour eux des outils utiles ,l’Europe va elle être épargnée,l"eurogendfor nous laisse entrevoir que quelque chose se met en place a ce niveau ,il suffit en suite de peaufiner les critères de recrutement dans le sens de personnes dénués du sens des valeurs altruistes et plus tournés vers le lucre sans états d’Âmes et le tour est joué !
Code:
Qu'est-ce qui se cache derrière Eurogendfor et son droit d'occupation ?
A propos d'armées secrètes ou de troupes d'intervention policière secrètes. Elles existent depuis longtemps dans l'UE, mais peu de gens le savent.

La troupe policière de l'UE existe depuis longtemps - et elle dispose de larges pouvoirs ! Actuellement, c'est une « troupe d'intervention spéciale » forte de 3000 hommes ( !) sous le sigle difficile à prononcer « Eurogend­for » (European Gendarmerie Force/troupes de police européennes). Le commandement se trouve à Vincenza en Italie, loin du siège de l'UE !

Ce corps de police a été créé à l'initia­tive de l'ancienne ministre de la Défense française Michèle Alliot-Marie, pour réprimer à l'avenir plus facilement les manifestations qui dégénèrent toujours à nouveau dans les villes françaises.

Le grand problème est le suivant : Eurogend­for va à l'avenir réduire au niveau européen le droit national et la souveraineté natio­nale des Etats-membres de l'UE ! Un « conseil de guerre », qui se compose des ministères de la Défense et de la Sécurité des pays de l'UEparticipant à l'Eurogendfor et du pays concerné, décidera de l'intervention dans un Etat-membre de l'UE - voilà comment est réglementée la nouvelle troupe policière de l'UE dans le « document constitutif » dé­nommé Accord de Velsen (NL).

Eurogendfor


LA SUITE ___________>> http://www.wikistrike.com/article-qu-est-ce-qui-se-cache-derriere-eurogendf…
_____________________________________________________________
>>>>La création est une symphonie dont nous sommes les musiciens , mais que signifie elle sans son compositeur source de toute VIE ?
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
aja777


Hors ligne

Inscrit le: 18 Avr 2014
Messages: 1 539
Masculin
Point(s): 383

MessagePosté le: Sam 5 Juil 2014 - 19:52    Sujet du message: les état unis sont une dictature Répondre en citant

Bonsoir F didier
Effectivement si il s'agit d'une véritable volonté d'aller dans le sens du peuple cela est louable ,mais il peut malheureusement y avoir un autre angle de vue ,les consciences se réveillent visiblement beaucoup aux USA et les acteurs de l'ombre le savent ils sont hélas maitres dans le domaine de la manipulation,n'est ce pas encore une façon d'endormir ,ou de confiner la révolte , donc attendons de voir la suite !
Cordialement
_____________________________________________________________
>>>>La création est une symphonie dont nous sommes les musiciens , mais que signifie elle sans son compositeur source de toute VIE ?
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
f.didier
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Sam 5 Juil 2014 - 20:07    Sujet du message: les état unis sont une dictature Répondre en citant

Oui Aja777, là, entièrement d'accord  Mr. Green
Apres, je me fie aussi a ce que je vois (surtout lis dans ce cas) et la famille Obama fait quand même pas mal de trucs pour prouver qu'ils s’inquiètent (autant lui que sa femme) des peuples.
C'est sur que ca serait G. W. Buch qui aurait dit la même chose, là, j'aurais bien douté de ses dires.
Mais pour le moment, Obama n'a pas de fondement qui me dirait que je peux douter de ses dires, je lui fais plutôt confiance.
Revenir en haut
Joseck


Hors ligne

Inscrit le: 21 Avr 2014
Messages: 723
Localisation: Sospel
Masculin Vierge (24aoû-22sep)
Point(s): 64

MessagePosté le: Sam 5 Juil 2014 - 20:11    Sujet du message: les état unis sont une dictature Répondre en citant

Baraque aux bas mots...
« Votez mes lois, sinon je passe outre ! » ---> Dictateur

Et Prix Nobel de la Paix ooooouuuuuaaarrrfffff
Revenir en haut
valerian26
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Dim 6 Juil 2014 - 13:08    Sujet du message: les état unis sont une dictature Répondre en citant

Revenir en haut
f.didier
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Dim 6 Juil 2014 - 18:00    Sujet du message: les état unis sont une dictature Répondre en citant

Joseck a écrit:
Baraque aux bas mots...
« Votez mes lois, sinon je passe outre ! » ---> Dictateur

Et Prix Nobel de la Paix ooooouuuuuaaarrrfffff

Je préfère un dictateur qui s’inquiète de son peuple et s'en occupe qu'une démocratie qui engraisse l’élite et laisse crever les autres.
Si Obama est un dictateur dans ce cas, ben qu'il continue.
Vive le dictateur Obama
Revenir en haut
Joseck


Hors ligne

Inscrit le: 21 Avr 2014
Messages: 723
Localisation: Sospel
Masculin Vierge (24aoû-22sep)
Point(s): 64

MessagePosté le: Dim 6 Juil 2014 - 18:19    Sujet du message: les état unis sont une dictature Répondre en citant

Il ne s’inquiète nullement de son peuple, il obéit aux ordres de ceux qui le manipule.
Et l'empire (de pire en pire) Amer ricain est en totale décadence, poubellisation à venir.
Les membres suivants remercient Joseck pour ce message :
Marine (04/09/14)
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 08:25    Sujet du message: les état unis sont une dictature

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    OnNousCacheTout... Index du Forum ->
Les forums
-> Guerres, diplomaties internationales et conflits géopoliques
Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Aller à la page: 1, 2, 3  >
Page 1 sur 3

 
Sauter vers:  

Portail | Index | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com