On Nous Cache Tout " LE FORUM " Forum Index

On Nous Cache Tout " LE FORUM "
"Faits de société, politique, pouvoir, conspirations, mensonges et vérités..."

 FAQFAQ   SearchSearch   MemberlistMemberlist   UsergroupsUsergroups   RegisterRegister 
 ProfileProfile   Log in to check your private messagesLog in to check your private messages   Log inLog in 

Nicolas Sarkozy
Goto page: <  1, 2, 3, 4, 5  >
 
Post new topic   Reply to topic    On Nous Cache Tout " LE FORUM " Forum Index ->
Les forums
-> Politique, justice
Previous topic :: Next topic  
Author Message
Marine



Joined: 11 Mar 2014
Posts: 5,291

PostPosted: Wed 17 Dec 2014 - 11:45    Post subject: Nicolas Sarkozy Reply with quote

Previous post review:

Quote:
Boudée pendant un temps par Nicolas Sarkozy, Valérie Pécresse serait-elle aussi boudée par les fidèles de l'UMP ? Le Canard Enchaîné rapporte dans son nouveau numéro, à paraître demain, mercredi 17 décembre, les mésaventures de la présidente UMP au conseil régional d'Ile-de-France. Attendue dimanche dernier à Paris, au restaurant Chine Masséna, où elle a assisté à un banquet en compagnie de Parisiens d'origine chinoise, Valérie Pécresse a fait salle comble... Jusque-là, tout va bien. Seul problème : la plus grande partie de son auditoire n'a pas compris un seul mot qu'elle a prononcé au cours de la soirée !

En effet, si les invités présents au banquet étaient bel et bien Chinois, la plupart n'étaient pas Parisiens et encore moins Français. En effet, redoutant que peu de monde ne se déplace à ce banquet, les organisateurs de la soirée auraient décidé de faire appel... à des figurants ! Et pas n'importe lesquels ! En effet, nos confrères du Canard Enchaîné rapportent que la plus grande partie des 200 places réservées pour l'occasion ont été vendues "à des tour-opérateurs spécialisés dans les séjours Chinois à Paris". Autrement dit, la majorité des invités étaient des touristes chinois qui ne connaissaient pas Valérie Pécresse et qui comprenaient encore moins ce qu'elle disait ! Un nouveau coup dur pour la présidente UMP au conseil régional d'Ile-de-France qui a récemment vu "sa rivale", Nathalie Kosciusko-Morizet décrocher le poste tant convoité de vice-présidente de l'UMP ! Les temps sont durs en politique !
Back to top
Visit poster’s website
Publicité






PostPosted: Wed 17 Dec 2014 - 11:45    Post subject: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Back to top
Marine
Administrateur

Offline

Joined: 11 Mar 2014
Posts: 5,291
Féminin Cancer (21juin-23juil) 蛇 Serpent
Point(s): 471
10: 1.82

PostPosted: Tue 27 Jan 2015 - 00:37    Post subject: Nicolas Sarkozy Reply with quote

«On m’a dit que Sarkozy avait encore demandé des sous, j’ai dit oui…»

Afffaire LilianeBettencourt selon Banier


Back to top
Visit poster’s website
Marine
Administrateur

Offline

Joined: 11 Mar 2014
Posts: 5,291
Féminin Cancer (21juin-23juil) 蛇 Serpent
Point(s): 471
10: 1.82

PostPosted: Fri 30 Jan 2015 - 01:02    Post subject: Nicolas Sarkozy Reply with quote

Les confessions d'un «factotum» de l'UMP au Sénat: «J'allais chercher le pognon» PAR MATHILDE MATHIEU LE MERCREDI 28 JANVIER 2015

Dans l'affaire des soupçons de détournements de fonds publics au Sénat, Mediapart a recueilli le témoignage d'un homme clef, ancien conseiller de l'ombre du groupe UMP. Sur demande, François
Thual allait « chercher le pognon » à la Société générale pour qu'il soit redistribué à des sénateurs. Il raconte.

François Thual est une grenade dégoupillée. Pendant trois décennies, cet ancien fonctionnaire du ministère de la défense, qui sait choyer et verrouiller des secrets, a oeuvré comme conseiller de
l'ombre de la droite et des centristes au Sénat. S'il a produit moult notes sur des questions militaires et géostratégiques, il a surtout endossé, de 2002 à 2013, le rôle de secrétaire général de l'URS, une
association semi-fantoche alimentée par des fonds publics théoriquement destinés au travail parlementaire. L'association en redistribuait en fait une partie à des sénateurs UMP sous forme de chèques ou
d'espèces, en secret, et sans contrepartie connue.

« Moi, je signais les chèques qu'on me présentait et j'allais retirer l'argent liquide, témoigne aujourd'hui François Thual. Presque tous les mois, selon les besoins, on m'envoyait chercher 4 000,
5 000 ou 6 000 euros en espèces à la banque, que je ramenais au trésorier du groupe UMP (au palais du Luxembourg). »


Convoqué par les policiers en 2013, il a dû parler une première fois. Un peu. Les investigateurs avaient déjà les relevés de compte de l'URS à la Société générale : environ 200 000 euros de chèques signés
entre fin 2009 et début 2012 au bénéfice d'une trentaine de sénateurs, plus de 100 000 euros d'espèces retirées au guichet. Tuyauté par un signalement de Tracfin (la cellule anti-blanchiment
de Bercy), le parquet de Paris venait d'initier une enquête préliminaire sur des soupçons d'« abus de confiance » et de « blanchiment ». Elle a débouché en 2014 sur l'ouverture d'une information judiciaire
élargie à de possibles « détournements de fonds publics »

François Thual, lui, n'a « pas revu » ses anciens « patrons » depuis son audition, à peine reçu un coup de fil. « Le factotum », tel qu’il se présente aujourd'hui, se sent pestiféré, lâché par ceux qu’il a servis.
S'ils persistent à afficher « leur mépris » à son endroit, François Thual (déjà cité ici par Le Monde) pourrait bien se remémorer de nouveaux « détails », de nouveaux comptes bancaires, de nouveaux noms. Il n’est pas l’homme par qui le scandale arrive, mais l’homme qui peut faire changer le scandale de dimension. Déjà, ça lui revient. « J'ai cru comprendre que le vrai compte était chez HSBC au carrefour
de l'Odéon, avance l'ancien conseiller.

C'est là que se passait l'essentiel des opérations et qu'ils faisaient la salade. Moi je n'assume que la gestion du compte à la Société générale. » Pour mieux faire passer le message, François Thual a accepté de répondre aux questions de Mediapart. Non pas à toutes, loin de là. Mais à quelques-unes. « Ils n’ont jamais eu l’élégance de me prêter une bagnole avec chauffeur pour aller chercher le pognon, grince l'ancien conseiller. Je devais aller à la banque en métro. »

Visiblement au palais du Luxembourg, les voitures, ça compte. Fin 2002, quand les groupes RPR, centriste et des Républicains indépendants (la famille d'un Jean-Pierre Raffarin ou d'un Jean-Claude Gaudin)
ont décidé de fusionner sous la bannière unique de l'UMP, alors qu'ils étaient jusqu'ici dotés de moyens spécifiques, « l’un des principaux problèmes a été l'attribution des voitures », se marre
François Thual. « C'était : "Moi, moi, moi et moi !" »

En réalité, avec la création de l'UMP, la difficulté majeure était d'ordre financier : chaque groupe ayant accumulé des réserves de longue date grâce aux cotisations de ses adhérents et surtout
aux subventions du Sénat destinées à ses travaux parlementaires (recrutement de collaborateurs, frais de fonctionnement, etc.). Chacun a voulu s'en garder le maximum de côté. Pas question de verser
l'intégralité de sa cagnotte au pot commun de l'UMP.

À la veille de se dissoudre, le groupe des Républicains indépendants, composé d'une quarantaine d'élus, a ainsi créé l'URS pour abriter ses beaux restes. Quel montant exactement ? Mystère. Son
patron, le sénateur Henri de Raincourt, l'a discrètement domiciliée dans son château aux fins fonds de l'Yonne, en a pris la présidence, et confié le secrétariat général à François Thual. Sur le papier, il y avait bien un trésorier pour gérer ces fonds d'origine publique : André Dulait (sénateur jusqu'en septembre dernier). « Mais il ne comprenait rien, balaie François Thual. Ils l'ont d'ailleurs choisi pour ça. Pas une seule fois il n’a demandé un relevé. »

Pendant des années, « j'ai signé des chèques pré-remplis », détaille François Thual. En septembre, Mediapart a dévoilé une liste de sénateurs bénéficiaires de ces chèques suspects pour la période 2009 à
2012 : Jean-Claude Gaudin, le maire de Marseille (24 000 euros en six chèques) ; Roland du Luart (27 000 euros en six fois) ; Hubert Falco, le maire de Toulon (12 400 euros) ; Gérard Longuet, ancien
ministre de la défense du gouvernement Fillon (2 000 euros), etc.

« C'étaient les rois du pétrole, raconte François Thual. Ils ont toujours eu le sentiment qu’ils pouvaient faire ce qu’ils voulaient grâce à l'article 4 de la constitution », qui prévoit que les
groupes parlementaires « exercent leur activité librement ». « Ils me disaient : "Tu nous emmerdes avec tes visions de fonctionnaire, t'as toujours peur !" » Les réserves ne risquaient pas de
s'épuiser d'ailleurs : le trésorier du groupe UMP de 2002 à 2014, Jean-Claude Carle, ancien Républicain indépendant lui-même, a régulièrement puisé dans la trésorerie du groupe UMP pour
alimenter celle de l'URS, dans le plus grand secret. Chez les élus issus du RPR, beaucoup n'ont découvert ces « manières » qu'à l'occasion de l'enquête judiciaire. L'institution sénatoriale n'a rien
vu non plus, puisqu'elle n'exerce aucun contrôle sur les comptes de ses groupes parlementaires (jamais publiés).

Rien qu'entre fin 2009 et début 2012,François Thual a aussi retiré plus de 110 000 euros en espèces depuis le compte de l'URS à la Société générale, d'après les additions des enquêteurs. « Les services
de Carle m'appelaient et me passaient commande en fonction des besoins, confiait- il. J'étais un peu le cycliste qui allait chercher les fonds. » À quels sénateurs étaient-ils redistribués ? « J'avais pour
consigne de ne laisser aucune trace. » Et sa mémoire flanche un peu, en ce moment. À quoi servait ce liquide ?« À financer des activités politiques dans leur département, notamment des
campagnes électorales. Jusqu'en 2014, les sénatoriales n'étaient soumises à aucune règle (pas de compte de campagne, aucun plafond de dépenses, etc.). Et puis certains s'en sont mis dans les poches ou sur des associations avec des périmètres hors contrôle. »


Back to top
Visit poster’s website
Marine
Administrateur

Offline

Joined: 11 Mar 2014
Posts: 5,291
Féminin Cancer (21juin-23juil) 蛇 Serpent
Point(s): 471
10: 1.82

PostPosted: Sat 31 Jan 2015 - 03:48    Post subject: Nicolas Sarkozy Reply with quote

Sarkozy er la scientologie


Retour en images sur la visite que Tom Cruise a rendu à Nicolas Sarkoy quand il était en poste à Bercy.


Le 30 aôut 2004, Nicolas Sarkozy est en poste à Bercy. Ce jour là, il reçoit en grande pompe Tom Cruise, membre actif de l'Eglise de scientologie depuis plus de vingt ans. Alors que la visite provoque une petite polémique, le ministère assure que les deux hommes ont parlé «cinéma et relations franco-américaine» et rien d'autre. Quelques jours plus tard, l'acteur, qui se présente comme «l'ami» du ministre de l'Economie et des Finances, affirme: «Nous avons parlé de tout, de scientologie, de cinéma, de vie familiale». Malaise.

Quelques jours avant cette sortie, l'émission d'investigation de Canal + 90 Minutes avait proposé une enquête sur les relations entre Nicolas Sarkozy et la scientologie. Et le magazine de raconter comment, sous son règne, le ministère de l'Intérieur a curieusement relâché sa surveillance autour de l'Eglise de scientologie, écartant même un policier spécialement chargé de ce dossier. Une accusation que l'entourage du ministre a toujours formellement démentie. Extrait.

http://www.liberation.fr/politiques/2008/02/20/sarkozy-et-son-ami-scientolo…



Bien plus grave, Sakozy vire des RG Arnaud Palisson le spécialiste de la scientologie aux RG.

En 2002, Arnaud Palisson, en charge des sectes aux RG, publie sa thèse d’Etat à la Sorbonne et obtient la plus haute mention et les félicitations du jury malgré la saisine du Tribunal administratif par l’Eglise de scientologie. Favre, l’éditeur universitaire suisse le contacte et décide de publier cette thèse… et de la diffuser en ligne sur Internet. A partir de ce moment (Nicolas Sarkozy est ministre de l’intérieur), les pressions hiérarchiques sur M. Palisson commencent, et ce dernier est finalement « déchargé » du dossier des sectes, et remplacé par un inspecteur ne connaissant rien à la scientologie… À la même époque, sous les gouvernements Raffarin / Sarkozy, la mission gouvernementale qui s’occupe des sectes, la Mils, Mission interministérielle de lutte contre les sectes, créée par Alain Vivien devient la Miviludes, Mission interministérielle de vigilance et de lutte contre les dérives sectaires. Petit détail hautement signifiant : alors que les RG faisaient partie de la Mils… les voilà tout bonnement écartés de la Miviludes.
Charlie Hebdo, hors série N° 18, mai 2004 par Antonio Fischetti

Quote:
Une modification de la loi pénale [3], intervenue discrètement le 12 mai 2009 à l’instigation de députés de la majorité présidentielle, a empêché que la Scientologie puisse être dissoute pour escroquerie, alors que la secte était poursuivie pour de tels faits devant les tribunaux. Devant le tollé provoqué par la révélation (tardive) de cette modification, par la Mission interministérielle de lutte contre les dérives sectaires (Miviludes), le Parlement est revenu sur la modification législative. Cependant, la Scientologie a pu bénéficier de la modification, en vertu du principe du droit pénal français qui veut que toute personne poursuivie devant les tribunaux bénéficie de la loi pénale la plus douce au moment du procès, même si la loi est modifiée en cours de jugement. Ainsi seule la Scientologie a pu profiter de cet égarement parlementaire opportun.

Depuis des décennies, l’État américain défend l’Église de Scientologie au point de critiquer très fortement les pays qui freinent son expansion, en les stigmatisant, dans ses rapports annuels sur les violations des droits de l’homme, comme des pays portant atteinte à la liberté religieuse. Là aussi, personne n’aurait rien à redire au combat mené par le Département d’État en faveur de la Scientologie, s’il s’agissait de défendre le principe de la liberté religieuse. Mais, quand on connaît les coulisses du pouvoir américain et sa perméabilité à l’influence financière de la Scientologie, on peut ouvertement douter de la sincérité de la démarche américaine en cette matière.

L’attitude de Nicolas Sarkozy envers la secte est peut-être un signe supplémentaire de son allégeance idéologique (son atlantisme) envers les États-Unis. C’est également la manifestation de la puissance des intérêts privés au sein de nos appareils démocratiques.

1. Voir, notamment, l’émission de Canal + « 90 Minutes » diffusée le 31 mai 2005 qui aborde ce sujet. Extraits de l’émission disponibles sur Dailymotion : [http://www.dailymotion.com/video/x1oo1r_sarkozy-joue-t-il-avec-le-feuy_news] .

2. VSD, numéro 1591, 20-26 février 2008 : [http://www.vsd.fr/contenu-editorial/l-actualite/les-indiscrets/288-emmanuelle-mignon-a-vsd-les-sectes-sont-un-non-probleme]…Propos qu’elle réfute avoir tenus. Les journalistes maintiennent néanmoins leur version des déclarations de Madame Mignon.

3. Voir : « Modification de la loi : la Scientologie à l’abri de la dissolution », Le Nouvel Observateur, 15 décembre 2009 : [http://tempsreel.nouvelobs.com/societe/20090915.OBS1209/modification-de-la-loi-la-scientologie-a-l-abri-de-la-dissolution.html]


http://lidiotduvillage.org/2012/04/29/sarkozy-et-la-scientologie/
Following members like this message:
aja777 (26/02/15)


Back to top
Visit poster’s website
aja777


Offline

Joined: 18 Apr 2014
Posts: 1,519
Masculin
Point(s): 383
10: 0.00

PostPosted: Thu 26 Feb 2015 - 19:51    Post subject: Nicolas Sarkozy Reply with quote



La justice enquête sur des voyages de Sarkozy payés par son ami Courbit

Lire la suite: http://fr.sputniknews.com/france/20150218/1014780865.html#ixzz3SsI1fzDs

L'enquête porte sur trois voyages de M.Sarkozy pris en charge par Lov Group, la société de M.Courbit, qui ont coûté environ 100.000 euros chacun.
Les juges du pôle financier de Paris enquêtent sur des vols en jet privé de l'ex-président français Nicolas Sarkozy payés par son ami Stéphane Courbit et qui pourraient constituer des abus de biens sociaux et recel.

© East News. AP Photo/Francois Mori
Nicolas Sarkozy coûte 2,2 millions d'euros par an aux Français

Selon l'agence AFP, l'enquête porte sur trois voyages de M.Sarkozy pris en charge par Lov Group, la société de M.Courbit, qui ont coûté environ 100.000 euros chacun. Ces vols à destination de Doha, de New York et d'Abou Dhabi ont été effectués fin 2012 et début 2013 dans trois appareils différents en partance du Bourget.
Ces trois déplacements ont été affrétés par la Société nouvelle trans-hélicoptère services (SNTHS), qui fait l'objet d'une enquête baptisée "Air Cocaïne" sur un trafic de stupéfiants entre la République dominicaine et la France. Les factures concernant les vols de M.Sarkozy et adressées à Lov Group ont été saisies lors d'une perquisition dans SNTHS.

Sarkozy: "La Crimée a choisi la Russie, on ne peut pas le lui reprocher"



La justice française mène actuellement plusieurs enquêtes relatives à M.Sarkozy et son entourage. Au printemps 2012, un scandale a éclaté suite aux révélations de l'édition Mediapart sur le financement occulte de l'ancien président par la dictature libyenne du défunt Mouammar Kadhafi. Selon Mediapart, M.Kadhafi aurait versé 50 millions d'euros pour la campagne présidentielle de Nicolas Sarkozy en 2007.
Nicolas Sarkozy, qui est revenu en novembre aux manettes de l'UMP, compte se présenter à la présidentielle française de 2017.


Lire la suite: http://fr.sputniknews.com/france/20150218/1014780865.html#ixzz3SsHtllm9
_____________________________________________________________
>>>>La création est une symphonie dont nous sommes les musiciens , mais que signifie elle sans son compositeur source de toute VIE ?
Following members like this message:
Marine (26/02/15)


Back to top
Visit poster’s website
Renata


Offline

Joined: 22 Jun 2014
Posts: 393
Féminin
Point(s): 40
10: 0.00

PostPosted: Thu 26 Feb 2015 - 20:59    Post subject: Nicolas Sarkozy Reply with quote

 
Following members like this message:
aja777 (26/02/15), Marine (26/02/15)


Back to top
Marine
Administrateur

Offline

Joined: 11 Mar 2014
Posts: 5,291
Féminin Cancer (21juin-23juil) 蛇 Serpent
Point(s): 471
10: 1.82

PostPosted: Sat 7 Mar 2015 - 17:44    Post subject: Nicolas Sarkozy Reply with quote

L'ex-bras droit de Nicolas Sarkozy, Claude Guéant, va être présenté samedi en début d'après-midi à un juge d'instruction en vue d'une éventuelle mise en examen dans l'enquête sur les soupçons de financement de la campagne présidentielle de 2007 par la Libye de Mouammar Kadhafi, a appris l'AFP de source judiciaire.

Les enquêteurs s'interrogent notamment sur une somme de 500.000 euros reçue par Claude Guéant qui l'explique par la vente de deux tableaux flamands.

Un homme d'affaires étranger, soupçonné d'avoir été un intermédiaire dans le versement de ces fonds, doit également être déféré, a-t-on ajouté.

Selon une source proche de l'enquête, il aurait versé la somme de 500.000 euros sur le compte d'une société malaisienne qui l'aurait ensuite reversée sur le compte de Claude Guéant.

M. Guéant avait justifié ce virement - provenant d'un compte à l'étranger - par la vente en 2008 à un avocat malaisien de deux tableaux d'un peintre flamand du XVIIe, Andries van Eertvelt.

Mais des experts avaient contesté la valorisation de ces oeuvres.

L'ancien ministre de l'Intérieur a été placé en garde à vue vendredi.
Following members like this message:
aja777 (07/03/15)


Back to top
Visit poster’s website
Renata


Offline

Joined: 22 Jun 2014
Posts: 393
Féminin
Point(s): 40
10: 0.00

PostPosted: Sat 7 Mar 2015 - 18:23    Post subject: Nicolas Sarkozy Reply with quote

 
Following members like this message:
Marine (07/03/15), aja777 (07/03/15)


Back to top
Renata


Offline

Joined: 22 Jun 2014
Posts: 393
Féminin
Point(s): 40
10: 0.00

PostPosted: Sat 7 Mar 2015 - 18:27    Post subject: Nicolas Sarkozy Reply with quote

Résumé des casseroles qu'il traîne :


 
Following members like this message:
Marine (07/03/15), aja777 (07/03/15)


Back to top
aja777


Offline

Joined: 18 Apr 2014
Posts: 1,519
Masculin
Point(s): 383
10: 0.00

PostPosted: Sat 7 Mar 2015 - 19:22    Post subject: Nicolas Sarkozy Reply with quote

Gueant et Beschizza : francs-maçons …
A.S. • 22 avril 2010 • 0 Comments




Le site des indiscrétions politiques « Les Indiscrets » publie un article intitulé « Francs-maçons : Guéant use des passe-droits de la République » …Quid ?
L’article évoque les appartenances maçonniques de Claude Guéant, secrétaire général de l’Elysée et de Bruno Beschizza, syndicaliste policier et tête de liste UMP aux élections régionales en Seine Saint Denis. Liens maçonniques qui ne seraient pas étrangers à l’ascension politique de Bruno Beschizza….Il n’en fallait pas moins pour que cela alimente ls supputations les plus « ridicules ».Source : [url:75b662ddf2=http://www.lesindiscrets.com/article-10727-francs-macons-gueant-use-des-passe-droits-de-la-republique.html]http://www.lesindiscrets.com/article-10727-francs-macons-gueant-use-des-pas…[/url:75b662ddf2]
Un nouveau préfet, Christian Lambert, a été installé, mardi 20 avril en Seine-Saint-Denis, par le président de la République, un sous-préfet devrait bientôt y faire son apparition : Bruno Beschizza, syndicaliste policier et tête de liste UMP aux élections régionales dans le département, devrait être nommé sous-préfet hors cadre, par la volonté expresse de Nicolas Sarkozy. Quitte à tordre un peu les règles de droit.
Bruno Beschizza est entré en politique par surprise et sur une idée de Claude Guéant, le secrétaire général de l’Elysée. En effet, au delà du parcours policier, les deux hommes sont francs-maçons, c’est ce lien qui les unit avant tout.
Sa place comme tête de liste UMP aux régionales en Seine-Saint-Denis et sa promotion non méritée, il la doit à Claude Guéant et à ses liens maçons qu’il tente de nier.
En effet, Bruno Beschizza, secrétaire général du syndicat de policiers Synergie, vient de découvrir avec beaucoup de gêne que son entrée tonitruante en politique ne lui permettait plus de conserver son jardin secret maçonnique. Apprenant sa candidature aux élections régionales, des frères de Seine-Saint-Denis se sont amusés peu discrètement de la belle prise de l’UMP Valérie Pécresse pour diriger sa liste du département.
C’est que Beschizza a été initié au Grand orient (GO) en 2000, où il est devenu vénérable maître en 2004 et a fréquenté deux loges franciliennes. Il a ensuite quitté le GO en 2008, pour rejoindre, avec d’autres frères, la Grande loge de France, une obédience plus spiritualiste et moins progressiste que le GO.
Jusqu’à présent, lorsque des journalistes l’interrogeaient sur ce sujet, Beschizza niait toujours son appartenance à la franc-maçonnerie. Questionné par L’Express, il invoque d’abord le droit au respect de sa vie privée – »Mes parents ne sont même pas au courant », dit-il- avant de reconnaître que sa candidature politique a changé la donne: « Il n’est pas question que je mente: je vous confirme donc l’information, un peu la mort dans l’âme, même s’il n’y a rien de honteux à évoquer ma fréquentation d’une loge, indique Beschizza. Mais ceux qui vous ont parlé me font une belle saloperie. »

« Je suis certain de ne pas avoir été balancé par Philippe Guglielmi », ajoute-t-il. Le premier secrétaire de la fédération socialiste du 93 et ancien grand maître du GO se trouve en troisième position sur la liste PS. Une telle information pouvait-elle rester secrète bien longtemps alors que, dans la police, la proportion de « frères trois points » demeure particulièrement forte?
_____________________________________________________________
>>>>La création est une symphonie dont nous sommes les musiciens , mais que signifie elle sans son compositeur source de toute VIE ?
Following members like this message:
Renata (07/03/15), Marine (07/03/15)


Back to top
Visit poster’s website
aja777


Offline

Joined: 18 Apr 2014
Posts: 1,519
Masculin
Point(s): 383
10: 0.00

PostPosted: Sat 7 Mar 2015 - 23:32    Post subject: Nicolas Sarkozy Reply with quote

Affaire Guéant: qui est l'homme d'affaires saoudien placé en garde à vue?
Par Anne Vidalie publié le 07/03/2015 à  19:46
Déféré devant le juge d'instruction, Khalid Ali Bugshan est soupçonné d'être à l'origine des 500 000 euros que l'ancien ministre de l'Intérieur, Claude Guéant, aurait touché en contrepartie de la vente de deux tableaux. Son portrait. 

En savoir plus sur http://www.lexpress.fr/actualite/societe/justice/affaire-gueant-qui-est-l-h…
Qui est Khalid Ali Bugshan, l'homme d'affaires saoudien placé en garde à vue et présenté au juge d'instruction, comme l'ancien ministre de l'Intérieur Claude Guéant? Les enquêteurs s'interrogent sur son rôle dans la vente de deux tableaux du XVIIème siècle appartenant à Claude Guéant pour la bagatelle d'un demi million d'euros. Une transaction qui, soupçonnent-ils, aurait pu masquer un montage financier destiné à permettre à l'ancien secrétaire général de l'Elysée d'acheter un appartement dans le XVIème arrondissement de Paris. 
>> Retrouvez tous nos articles sur l'affaire Guéant 
Les policiers ont découvert un versement de 500 000 euros, en provenance de l'étranger, sur un compte de l'ex-ministre à l'occasion d'une perquisition menée chez Claude Guéant en février 2013, dans le cadre d'une enquête préliminaire ouverte sur des allégations de financement libyen du candidat Sarkozy en 2007 - celle-ci a débouché, deux mois plus tard, sur l'ouverture d'une information judiciaire confiée aux juges d'instruction Serge Tournaire et René Grouman. 
A l'origine du flux financier suspect
Selon les révélations de L'Express, Khalid Ali Bugshan serait à l'origine de ce flux financier suspect. Né à Djedda, en Arabie Saoudite, le 19 décembre 1960, domicilié à la fois avenue Poincaré, à Paris, et dans sa ville natale de Djedda, cet homme d'affaires est issu d'une puissante famille d'origine yéménite qui a fait fortune dans l'importation de parfums Dior et de voitures japonaises, avant d'investir, notamment, dans l'immobilier de luxe à Paris et sur la Côte d'Azur. 
>> Lire aussi: Affaire Guéant: un homme d'affaires saoudien soupçonné 
Les Bugshan sont de vieilles connaissances de la France. Le père de Khalid, Ali, très proche de feu le roi Fahd, a été décoré de la légion d'honneur par Jacques Chirac en 2004. 
Lié à l'affaire Karachi
Plus récemment, le nom des Bugshan est apparu en filigrane dans le dossier Karachi, cette sombre affaire de commissions occultes versées en marge de contrats de vente d'armes signés par la France en 1994 avec le Pakistan et l'Arabie Saoudite. L'un des personnages clés du dossier, l'intermédiaire franco-libanais Ziad Takieddine, a dénoncé le rôle joué par deux sociétés du groupe Bugshan qui auraient touché des millions d'euros de commissions dans le cadre du contrat saoudien. Des fonds qui ont, selon lui, alimenté la caisse noire du pouvoir chiraquien. 
Khalid Bugshan serait également proche d'Alexandre Djouhri, richissime homme d'affaire français, très lié à l'ancien Premier ministre Dominique de Villepin et... à Claude Guéant. 

En savoir plus sur http://www.lexpress.fr/actualite/societe/justice/affaire-gueant-qui-est-l-h…
_____________________________________________________________
>>>>La création est une symphonie dont nous sommes les musiciens , mais que signifie elle sans son compositeur source de toute VIE ?
Following members like this message:
Marine (12/03/15)


Back to top
Visit poster’s website
Renata


Offline

Joined: 22 Jun 2014
Posts: 393
Féminin
Point(s): 40
10: 0.00

PostPosted: Thu 12 Mar 2015 - 14:00    Post subject: Nicolas Sarkozy Reply with quote

  
Following members like this message:
Marine (12/03/15)


Back to top
Marine
Administrateur

Offline

Joined: 11 Mar 2014
Posts: 5,291
Féminin Cancer (21juin-23juil) 蛇 Serpent
Point(s): 471
10: 1.82

PostPosted: Thu 19 Mar 2015 - 13:00    Post subject: Nicolas Sarkozy Reply with quote



Back to top
Visit poster’s website
Marine
Administrateur

Offline

Joined: 11 Mar 2014
Posts: 5,291
Féminin Cancer (21juin-23juil) 蛇 Serpent
Point(s): 471
10: 1.82

PostPosted: Thu 9 Jul 2015 - 15:44    Post subject: Nicolas Sarkozy Reply with quote

Le revirement de Nicolas Sarkozy sur la Grèce





La position de Nicolas Sarkozy sur la crise grecque n’en finit plus d’évoluer. L’ancien chef de l’Etat a effectué un revirement complet sur ce dossier, en se disant favorable à la recherche d’un accord avec Athènes pour lui permettre de rester dans la zone euro, après s’être résolu à sa sortie de la monnaie unique.

« Tout doit être fait pour trouver un compromis » entre la Grèce et ses créanciers, a déclaré le président des Républicains (LR), mercredi 8 juillet, sur TF1, à condition que les termes de cet accord ne menacent pas la « crédibilité » des 18 autres pays de la zone euro. Une position contraire à celle qu’il exprime depuis une semaine. Dans Le Monde daté du 2 juillet, défendait une ligne très dure, en décrétant de manière prématurée que le gouvernement grec avait « suspendu de fait, de lui-même, l’appartenance de la Grèce à la zone euro ». Appelant à « ne pas céder » face au premier ministre grec, Alexis Tsipras, « qui refuse toute attitude raisonnable », M. Sarkozy semblait se résoudre à un « Grexit ». Pour lui, la poursuite des négociations n’était pas une priorité : « Aujourd’hui, la question est davantage de savoir comment protéger la zone euro du désastre grec que de simplement protéger la Grèce. »

En savoir plus sur http://www.lemonde.fr/politique/article/2015/07/09/le-revirement-de-nicolas…


Back to top
Visit poster’s website
aja777


Offline

Joined: 18 Apr 2014
Posts: 1,519
Masculin
Point(s): 383
10: 0.00

PostPosted: Fri 10 Jul 2015 - 09:15    Post subject: Nicolas Sarkozy Reply with quote

Guy Wildenstein, très proche de Sarkozy, et son frère Alec cachaient 1 milliard en tableaux aux Bahamas

Affaire Wildenstein: un milliard en tableaux caché aux Bahamas

Publié08-07-2015 à 12h28Mis à jour le 09-07-2015 à 10h00
A+A-http://www.challenges.fr/challenges-soir/20150708.CHA7707/les-wildenstein-c…

EXCLUSIF L’enquête du juge Daïeff a permis de découvrir de nombreux tableaux de maîtres dissimulés dans un trust offshore. Challenges vous donne les détails du redressement fiscal du siècle –plus d'un demi-milliard.

Guy Wildenstein, en 2007. La déclaration de succession officielle de la famille faisait état d’un patrimoine d’à peine 44 millions, qui a généré seulement 17 millions de droits à payer… Orlinsky Katie/Sipa

Partager
0
0
0
0

Réagir0
Recevoir les alertes
Plus d’un milliard de dollars de tableaux dissimulés dans un trust aux Bahamas. C’est la nouvelle découverte faite par le juge financier Guillaume Daïeff dans l’affaire Wildenstein, qui pourrait valoir au célèbre marchand d’art français un copieux redressement fiscal aux Etats-Unis. Challenges a pu prendre connaissance des derniers éléments de l’enquête du juge, qui a récemment renvoyé en correctionnelle l’héritier pour fraude fiscale. Guy Wildenstein, membre influent de l’UMP et proche de Nicolas Sarkozy, et son frère Alec, aujourd’hui décédé, sont accusés d’avoir largement minoré la déclaration de succession de leur père Daniel en 2001. La fortune colossale des Wildenstein, majoritairement hébergée dans des paradis fiscaux, devrait donner lieu à un redressement fiscal record de 550 millions d’euros, dont Challenges révèle ici tous les détails.
Trusts à Guernesey et au Bahamas
Les chiffres ont de quoi donner le tournis, y compris aux inspecteurs des impôts. La déclaration de succession officielle de la famille faisait état d’un patrimoine d’à peine 44 millions, qui a généré seulement 17 millions de droits à payer. Pourtant elle mentionnait déjà des tableaux, des chevaux, un château dans l’Essonne, un hôtel particulier rue du Faubourg Saint-Honoré à Paris, le siège de leur galerie d’art rue de La Boétie, des appartements avenue Montaigne et dans les prestigieux immeubles Walter. Le fisc estime que ces biens ont été sous-évalués de 100 millions, précise le juge dans son ordonnance de renvoi.
Bercy a aussi pu identifier 472 millions de biens dissimulés dans des trusts enregistrés dans l’île anglo-normande de Guernesey et aux Bahamas. La liste est impressionnante: une propriété de 30.000 hectares au Kenya, estimée à 11 millions (David Trust), une autre dans les Iles Vierges, des chevaux (Sons Trust), 19 tableaux de Bonnard valorisés 65 millions (Sylvia Trust) et des centaines d’œuvres de Fragonard, Courbet ou Picasso pour 281 millions (Delta Trust). La famille était également copropriétaire d’un jet privé Gulfstream dont les parts ont ensuite été revendues au banquier Michel David-Weill. Enfin, elle détient aussi plusieurs bâtiments à New York: le siège de sa galerie d’art devait être vendu au Qatar en 2014, mais la transaction a capoté tandis que les immeubles mitoyens ont été loués récemment à Bottega Veneta, la marque de luxe du groupe de François-Henri Pinault.
Des tableaux évalués à 250 millions d’euros
Au total, le fisc juge que les Wildenstein auraient dû déclarer 616 millions de patrimoine et non 44! En novembre 2014, après plus de trois ans de «dialogue contradictoire», l’administration a donc fini par leur imposer un redressement de 448 millions: 227 millions de droits de succession et 221 millions d’intérêts de retard et de pénalités. Une somme record que devront se partager Guy et les autres héritiers, les deux enfants d’Alec, Diane et Alec Jr, ainsi que sa veuve Liouba. Diane et Alec Jr se sont également vus notifier une «proposition» de redressement concernant la succession de leur père, lui-même bénéficiaire supposé de trois trusts. Son montant –105 millions, dont 43 d’intérêts et de pénalités– est encore en discussion.
Mais les calculs du fisc, qui datent de 2011, sont encore loin de donner une image exacte de la fortune cachée des Wildenstein. Au moment du redressement, l’administration ne connaissait pas exactement le contenu du Delta Trust ni sa valeur totale, qui est, en fait, estimée à 1,1 milliard de dollars lors du décès de Daniel! Ce n’est qu’en décembre 2014 que le juge Daïeff a obtenu de nouvelles informations de RBCTC, une filiale de la Royal Bank of Canada, basée aux Bahamas. Gérante du trust depuis 2004, la société a aussi été renvoyée en correctionnelle. Dans une déclaration rectificative à l’IRS, le fisc américain, elle explique que le trust hébergeait notamment des tableaux valorisés 250 millions et considérés comme ayant été détenus sur le sol américain, même si la plupart ont été expédiés en Suisse juste avant la mort de Daniel. Guy Wildenstein, qui habite à New York, ne les avait pas déclarés à l’IRS à l’époque et s’expose ainsi à un sévère redressement fiscal.
Quant aux tableaux restants, évalués à 850 millions, ils seraient détenus essentiellement en Suisse mais aussi à Paris, Londres, Tokyo, Buenos Aires, en Italie ou au Mexique. Le fisc a déjà notifié son redressement aux héritiers. Pourra-t-il modifier ses calculs et faire encore grimper la facture? Quoi qu'il en soit, il s’agit à coup sûr d’un nouvel élément à charge dans le procès des Wildenstein, prévu pour début 2016.

    http://www.challenges.fr/challenges-soir/20150708.CHA7707/les-wildenstein-c…
_____________________________________________________________
>>>>La création est une symphonie dont nous sommes les musiciens , mais que signifie elle sans son compositeur source de toute VIE ?
Following members like this message:
Marine (10/07/15)


Back to top
Visit poster’s website
aja777


Offline

Joined: 18 Apr 2014
Posts: 1,519
Masculin
Point(s): 383
10: 0.00

PostPosted: Sun 26 Jul 2015 - 21:55    Post subject: Nicolas Sarkozy Reply with quote

Exécution de Kadhafi : une pétition pour traduire Sarkozy devant un tribunal international
Les Clubs «Penser la France» ont lancé une pétition internationale pour faire passer Nicolas Sarkozy devant la Cour pénale internationale (CPI).
Dans un document qu’ils ont adressé à Algeriepatriotique, les initiateurs de la pétition expliquent pourquoi ils militent pour que Nicolas Sarkozy soit jugé par la CPI : il est responsable du chaos libyen, résultat d’une «politique internationale scandaleuse».
Les Clubs «Penser la France» travaillent actuellement à réunir l’ensemble des éléments susceptibles d’être portés à la connaissance du procureur près la CPI. Ils ont décidé de réunir un collectif d’avocats français et étrangers en vue d’étudier un dépôt de plainte devant la Cour. Ils incluent dans cette démarche l’intervention des troupes françaises en Côte d’Ivoire, à l’instigation de Nicolas Sarkozy, rappellent-ils.
Parallèlement, ils vont saisir l’ensemble des parlementaires français d’une demande d’ouverture d’une procédure devant la Haute Cour. Les Clubs «Penser la France» accusent Bernard-Henri Lévy, Henri Gaino, Max Gallo, etc., et Nicolas Sarkozy d’avoir «trahi les valeurs républicaines françaises» et ajoutent que, «pour de misérables calculs politiciens», le Parti socialiste est resté silencieux face à la «véritable entreprise criminelle d’Etat» qu’ont été les bombardements sur les populations civiles en Libye et l’assassinat du chef de l’Etat de ce pays grâce à l’intervention de l’armée française. Non seulement c’est une honte pour la France, mais, estiment-ils, ces crimes appellent la mise en cause pénale des responsables politiques français. Ils annoncent des initiatives qui seront prises sur Paris dans les prochains jours et prochaines semaines.
On sait que de nombreuses révélations publiées dans les médias français ont établi que Sarkozy a mangé dans la main de Kadhafi, et tous les observateurs honnêtes en ont conclu que c’est ce qui explique l’acharnement de l’ancien président français à se débarrasser de ce témoin gênant qu’était le guide libyen.
Une autre explication est donnée par les Clubs «Penser la France»: «depuis la fin des années 90, la France a décidé un alignement total sur les politiques de l’Otan, dessinées à Washington, en renonçant à sa politique – héritée du général de Gaulle – d’équilibre entre sud et nord, est et ouest ; réalité ancienne qui – même différemment – persiste».
Aujourd’hui, constatent les initiateurs de la pétition internationale, «les Français vont devoir payer le prix de ce chaos». Il ne s’agit pas ici du risque de «retour de bâton» à travers les attentats terroristes commis en France par les groupes dont la constitution et les activités ont été encouragées par la politique étrangère française, mais des drames de l’émigration clandestine, ces milliers de personnes qui prennent la mer en direction de l’Europe, à bord de chalutiers, ferries, zodiacs, des embarcations de fortune qui finissent souvent par couler. Selon les organisations humanitaires, 1 600 migrants ont péri en Méditerranée depuis le début de l’année.
Ce problème a pris des proportions inquiétantes et a fini par devenir la préoccupation majeure de l’opinion publique française et européenne, après la tragédie survenue en Méditerranée lorsqu’un bateau transportant des centaines de personnes, hommes, femmes et enfants, a coulé à 200 kilomètres au large de l’île italienne de Lampedusa. Ironie de l’histoire : un patrouilleur français est intervenu récemment sur trois embarcations transportant 217 migrants clandestins au large des côtes libyennes pour les sauver du naufrage. C’est la guerre menée par l’Otan et ses alliés en Libye qui a créé ce problème. Les interventions militaires dans les pays arabes n’ont pas été seulement imbéciles, elles montrent de jour en jour leur caractère criminel. Leurs responsables doivent être jugés comme tels.
C’est le sens de la pétition internationale lancée par les Clubs «Penser la France».
Houari Achouri
       http://www.algeriepatriotique.com/article/execution-de-kadhafi-une-petition…
Loading...
_____________________________________________________________
>>>>La création est une symphonie dont nous sommes les musiciens , mais que signifie elle sans son compositeur source de toute VIE ?
Following members like this message:
Marine (26/07/15), patodadibu (28/07/15)


Back to top
Visit poster’s website
Contenu Sponsorisé






PostPosted: Today at 10:47    Post subject: Nicolas Sarkozy

Back to top
Display posts from previous:   
Post new topic   Reply to topic    On Nous Cache Tout " LE FORUM " Forum Index ->
Les forums
-> Politique, justice
All times are GMT + 2 Hours
Goto page: <  1, 2, 3, 4, 5  >
Page 4 of 5

 
Jump to:  

Portal | Index | Create a forum | Free support forum | Free forums directory | Report a violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group