On nous cache tout  " LE FORUM " Forum Index

On nous cache tout " LE FORUM "
"Faits de société, politique, pouvoir, conspirations, mensonges et vérités..."

 FAQFAQ   SearchSearch   MemberlistMemberlist   UsergroupsUsergroups   RegisterRegister 
 ProfileProfile   Log in to check your private messagesLog in to check your private messages   Log inLog in 

Nicolas Sarkozy
Goto page: <  1, 2, 3, 4, 5  >
 
Post new topic   Reply to topic    On nous cache tout " LE FORUM " Forum Index ->
Les forums
-> Politique, justice
Previous topic :: Next topic  
Author Message
patodadibu



Joined: 16 Sep 2014
Posts: 268

PostPosted: Sat 20 Sep 2014 - 10:57    Post subject: Nicolas Sarkozy Reply with quote

Previous post review:

Tu fais erreur, ce n'est pas un faux ton, c'est un vrai thon, par contre.
Mais il ne peut rien contre le pouvoir de l'Esprit.
Il ne reviendra pas.

Following members like this message:
aja777 (20/09/14)
Back to top
Publicité






PostPosted: Sat 20 Sep 2014 - 10:57    Post subject: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Back to top
Marine
Administrateur

Offline

Joined: 11 Mar 2014
Posts: 5,419
Féminin Cancer (21juin-23juil) 蛇 Serpent
Point(s): 471
10: 1.91

PostPosted: Sat 20 Sep 2014 - 22:37    Post subject: Nicolas Sarkozy Reply with quote

six Français sur dix (61%) désapprouvent ainsi sa décision de briguer la présidence de l'UMP, et près de deux sur trois ne souhaitent pas qu'il soit candidat à la présidentielle de 2017, selon un sondage CSA* pour BFM TV

63% des Français contre une candidature à la présidentielle

Après l'annonce par l'ancien chef de l'Etat de sa candidature à la tête de l'UMP, 35% des personnes interrogées disent ne pas approuver «du tout» cette décision et 26% «pas vraiment». Elles sont en revanche 17% à l'approuver «tout à fait» et 22% «plutôt». Les sympathisants de l'UMP approuvent en revanche massivement (89%) la décision de Nicolas Sarkozy, contre 11% d'un avis contraire. La candidature de l'ancien président recueille également l'approbation de 77% de l'ensemble des sympathisants de droite. Le choix de Nicolas Sarkozy de briguer la présidence de l'UMP est en revanche massivement désapprouvé (91%) par les sympathisants du Parti socialiste et à 89% par ceux de l'ensemble de la gauche.

A la question «Souhaitez-vous que Nicolas Sarkozy soit candidat» à la présidentielle de 2017 ?, 63% des personnes interrogées répondent négativement (41% «pas du tout», 22% «pas vraiment»), contre 37% d'un avis contraire (17% «tout à fait», 20% «plutôt»). Une candidature Sarkozy en 2017 est là encore plébiscitée par les sympathisants UMP (86%), mais aussi par 73% de ceux de l'ensemble de la droite. Elle est tout aussi massivement rejetée par les sympathisants du PS (92%) et ceux de l'ensemble de la gauche (90%).

A voir les sondage HONTEUX du journal LE POINT

Question du Sondage

Que vous inspire le retour de Nicolas Sarkozy en politique ? (32967 votants)

1 - Ce retour est cousu de fil blanc. Dès 2012, il était acquis qu'il reviendrait sur le devant de la scène.
2 - Compte tenu du bilan de François Hollande à mi-mandat, celui de Nicolas Sarkozy n'a pas à rougir. Il est légitime qu'il revienne au centre du jeu politique.
3 - Je ne crois plus en la politique. François, Nicolas, Alain, Manuel ou Marine..., aucun ne m'inspire de respect.
4 - Mon choix est clair : seul Sarkozy a la compétence et l'énergie pour reprendre en main la France et relever notre société et notre économie.

Résultats

Que vous inspire le retour de Nicolas Sarkozy en politique ? (33004 votants)

Ce retour est cousu de fil blanc. Dès 2012, il était acquis qu'il reviendrait sur le devant de la scène. (7333 votants)

22.2%

Compte tenu du bilan de François Hollande à mi-mandat, celui de Nicolas Sarkozy n'a pas à rougir. Il est légitime qu'il revienne au centre du jeu politique. (5141 votants)

15.6%

Je ne crois plus en la politique. François, Nicolas, Alain, Manuel ou Marine..., aucun ne m'inspire de respect. (9462 votants)

28.7%

Mon choix est clair : seul Sarkozy a la compétence et l'énergie pour reprendre en main la France et relever notre société et notre économie. (11068 votants)

33.5%

Et bizzarement un peu plus bas

Sondage -
Le retour de Nicolas Sarkozy est-il une bonne chose pour la France ? (24 796 votants)

41.9% Oui 58.1% Non


Back to top
Visit poster’s website
Marine
Administrateur

Offline

Joined: 11 Mar 2014
Posts: 5,419
Féminin Cancer (21juin-23juil) 蛇 Serpent
Point(s): 471
10: 1.91

PostPosted: Sat 20 Sep 2014 - 23:36    Post subject: Nicolas Sarkozy Reply with quote

LE VENDREDI 19 SEPTEMBRE 2014

Plusieurs dossiers judiciaires menacent encore Nicolas Sarkozy, qui vient d'annoncer son retour en politique via un message Facebook. Azibert, financement
libyen, Bygmalion, Karachi... Ces affaires constituent autant d’obstacles dans son parcours pour revenir au sommet du pouvoir, alors que d'autres encore
menacent ses amis. À moins qu’elles ne le motivent.

Veut-il revenir à l’Élysée malgré les « affaires », ou, au contraire, à cause des affaires ? Entend-il se sacrifier (en faisant « don de sa personne à la France »)
ou plutôt se protéger, en muselant juges et policiers, et en bénéficiant de surcroît d'une immunité présidentielle de cinq années ? C’est une des questions que pose le retour de Nicolas Sarkozy en politique, annoncé ce vendredi via un message Facebook (à lire ici)

. L’ex-chef de l’État, qui jurait vouloir changer de vie après sa défaite de 2012, avant de se raviser, est en effet gêné par plusieurs affaires judiciaires
qui risquent de perturber son agenda et de parasiter ses prises de parole. Dans un premier temps, Nicolas Sarkozy a d’ailleurs fait le choix tactique de pilonner
les juges avant d’annoncer son retour. Il a adopté une posture de martyr, se disant victime d’un hypothétique complot politico-judiciaire . Un pari berlusconien
à quitte ou double, car il peut indisposer plutôt que convaincre.

Plus récemment, l’ancien président de la République a reconstitué une véritable garde prétorienne. Il a ainsi décidé de confier le poste de directeur de campagne à Frédéric Péchenard (comme l’ont rapporté Le JDD et Le Monde ). Promu directeur général de la police nationale (DGPN) par Nicolas Sarkozy avant d’être placardisé pour cause d’alternance, et alors qu'il avait échappé à une mise en examen dans l'affaire des "fadettes" , Péchenard est un « grand flic » qui a fait carrière à la PJ, et sous la droite. Le tropisme policier de Nicolas Sarkozy, bien connu, l’avait déjà amené à faire de Michel Gaudin (ancien préfet de police de Paris et ex-DGPN, lui aussi) le directeur de son cabinet d’ex-président de la République, après la défaite. Aujourd'hui, ce double choix Gaudin-
Péchenard est peut-être un gage d’efficacité, mais il n’est pas anodin. Il s’agit tout autant, pour le justiciable (et ancien avocat d’affaires) Sarkozy, d’être
protégé que d’être informé et renseigné. Une conception de la politique qui accorde manifestement une place importante au risque d’opérations de basse police, ainsi qu’au péril judiciaire.

Nicolas Sarkozy en 2011

Les dossiers ne manquent pas, qui peuvent légitimement nourrir cette inquiétude. L’affaire la plus handicapante pour Nicolas Sarkozy est indubitablement celle
des écoutes Azibert-Herzog, dans laquelle l’ex-président est mis en examen depuis le 2 juillet pour « corruption active », « trafic d’influence » et « recel de violation du secret professionnel », un sort qu’il partage avec son avocat et ami intime, Thierry Herzog
.
Quand le fond d’un dossier est mauvais, les avocats attaquent volontiers la régularité de la procédure. Nicolas Sarkozy a donc réclamé récemment
l’annulation des écoutes qui le visent devant la chambre de l’instruction, comme l’a révélé Mediapart . Il espère ainsi obtenir, par ricochet, l’annulation de sa
mise en examen et, pour finir, celle de la procédure tout entière. La guérilla procédurale sera longue.

D’autres affaires menacent encore, à des degrés divers, Nicolas Sarkozy. Une information judiciaire suit son cours sur un possible financement libyen
de sa campagne présidentielle de 2007. En théorie, une autre mise en examen du candidat Sarkozy est donc possible.

Par ailleurs, deux enquêtes préliminaires sont en cours (au parquet de Paris), l'une sur le paiement de son amende à la suite de l’invalidation des comptes de
sa campagne en 2012 , l'autre sur le financement d’un meeting à Toulon fin 2011, qui laissent également planer un risque pénal au-dessus de sa tête.
À un degré moindre, Nicolas Sarkozy pourrait encore être rattrapé par l’affaire de Karachi. En se dessaisissant du dossier au profit de la Cour de la justice de la
République (CJR), le juge Renaud Van Ruymbeke a en effet suggéré que l’ex- ministre du budget d’Édouard Balladur pourrait éventuellement être placé
sous le statut hybride de témoin assisté (entre le simple témoin et le mis en examen) dans cette affaire d’État.

Il existe encore d’autres dossiers ennuyeux qui, s’ils ne visent pas directement Nicolas Sarkozy, disent beaucoup de choses sur l’exercice du pouvoir, sur ses amitiés et sur l’affairisme galopant sous son quinquennat. Les fausses factures adressées par Bygmalion à l’UMP font ainsi l’objet d’une information judiciaire (ouverte le 27 juin par le parquet de Paris, pour « faux et usage de faux », « abus de confiance » et « tentative d’escroquerie ») qui s’annonce à hauts risques pour ce parti et ses dirigeants, au premier rang desquels Jean-François Copé.

Les dépenses de communication et de sondages du gouvernement Fillon font, elles aussi, l’objet d’une information judiciaire menaçante (pour « favoritisme »
et « détournement de fonds publics »), qui a été ouverte le 29 juillet par le procureur national financier. Ce, alors que l’affaire dite des sondages de l’Élysée
et de Patrick Buisson (dans laquelle une information judiciaire est ouverte, là aussi, pour « favoritisme » et « détournements de fonds publics ») suit également son cours depuis plusieurs années. À toutes ces affaires, il faut encore ajouter la double enquête menée sur l’arbitrage frauduleux rendu en faveur de Bernard Tapie. L’homme d’affaires avait été reçu plusieurs fois à l’Élysée, et son ami Sarkozy a toujours poussé en faveur de l’arbitrage . Une solution arrangée, qui a coûté 403 millions d’euros aux contribuables.


On peut encore y ajouter l’affaire François Pérol , un dossier dans lequel l’ancien conseiller de l’Élysée, bombardé à la tête de la BPCE par Nicolas Sarkozy,
est mis en examen pour « prise illégale d’intérêts ». Le tout sous réserve de ce qu’il pourrait encore advenir à des amis de l’ancien président aux prises avec les juges (et parfois devenus encombrants), de l’industriel Serge Dassault à l’ex- éminence Claude Guéant , en passant par le sulfureux député-maire de Levallois- Perret, Patrick Balkany et son épouse Isabelle . Autant dire que dans tous les cas de figure, la chronique des affaires de la Sarkozie n’est pas près de s’arrêter.

Ainsi, à partir du 26 janvier 2015 , le procès de l’affaire Bettencourt, qui s’ouvrira pour quatre à cinq semaines au tribunal de Bordeaux, sera encore
l’occasion de décortiquer les rouages de cet État-UMP, les intérêts imbriqués et les liens incestueux des milieux d'affaires et des grandes fortunes avec la Sarkozie.

Éric Woerth, ancien trésorier de la campagne de 2007 et de l’UMP et ex- ministre du budget de Nicolas Sarkozy, fera partie des prévenus et sera jugé pour "recel" . Avant un second procès an Mars, au cours duquel il sera jugé pour " trafic d'influence" au sujet de la légion d'honneur offerte à Patrice de Maistre.
Nicolas Sarkozy lui-même avait été mis en examen dans l'affaire Bettencourt , avant de bénéficier d'un non-lieu aux attendus sévères.

Source: Médiapart

Petit rappel :

Quote:
"En décidant d'un non-lieu, la justice vient de me déclarer innocent dans le dossier Bettencourt", s'est aussitôt félicité sur Facebook l'ancien chef de l'Etat.
C'est aller vite en besogne.

Si le parquet de Bordeaux avait requis un non-lieu en faveur de Nicolas Sarkozy "en l'absence de charges", les juges Gentil et Noël ont suivi ces réquisitions, mais faute de "charges suffisantes", cette fois. La nuance est d'importance.

Les magistrats estiment ne pas avoir réuni suffisamment de preuves contre lui pour justifier un renvoi, et le cas échéant une condamnation, devant un tribunal correctionnel. "Comme à regret", commente un proche du dossier interrogé par l'AFP. En effet, au terme de leur instruction, les juges avaient réuni un certain nombre d'éléments à son encontre, qu'ils détaillent dans leur ordonnance de renvoi.


"Un comportement abusif"

Selon eux, Nicolas Sarkozy avait bien "connaissance de l'état de vulnérabilité particulièrement apparent de Mme Bettencourt", première condition pour un renvoi en correctionnel pour abus de faiblesse sur la milliardaire.

Ensuite, l'ex-président a menti sur ses visites chez les Bettencourt : "Il s'est présenté au domicile d'André et Liliane Bettencourt deux fois" en 2007, les 10 et 24 février, et non une fois comme il l'a prétendu – c'est ce qui ressort des interrogatoires du personnel de maison des Bettencourt.

Enfin, ces visites étaient intéressées, les juges en ont acquis la certitude (en se basant notamment sur leur concomitance avec les rapatriements d'argent depuis la Suisse et les rendez-vous de Patrice de Maistre avec Eric Woerth). "Le rendez-vous du 24 février avait pour objet d'obtenir un soutien financier de Liliane Bettencourt".

Ce n'est que faute de preuves tangibles qu'ils ont décidé de ne pas aller plus loin, malgré le "comportement abusif" de l'ancien président : à supposer qu'il ait bien réclamé de l'argent à la milliardaire pour financer sa campagne présidentielle, les preuves que l'argent a bel et bien été versé manquent. "Il n'existe pas de charges suffisantes établissant un lien direct entre le comportement abusif de Nicolas Sarkozy et les actes préjudiciables consentis par Liliane Bettencourt de mise à disposition d'espèces", écrivent les magistrats bordelais.

Revirement

En mars dernier, ils avaient pourtant estimé avoir réuni suffisamment d'"indices graves et concordants" pour justifier une mise en examen pour abus de faiblesse de l'ex-chef de l'Etat. Comment expliquer ce qui apparaît comme un revirement ?

D'abord en rappelant que les indices, qui permettent une mise en examen, ne font pas les charges, qui justifient elles un renvoi devant un tribunal, comme l'écrivait – de façon prémonitoire ? – la chambre de l'instruction de la cour d'appel de Bordeaux dans son arrêt validant l'instruction du dossier fin septembre. Etant donné la fragilité des preuves, les juges d'instruction ont préféré ne pas prendre le risque d'une relaxe à l'issue du procès, et d'un désaveu de l'instruction menée depuis trois ans.

Un marché ?

Il faut également se souvenir que ce non-lieu n'est pas le premier revirement dans le dossier concernant l'ancien président. La mise en examen de Nicolas Sarkozy en mars dernier en avait été un premier, après son placement sous le statut de témoin assisté à l'issue de sa première convocation devant les juges en novembre 2012.

Certaines sources au tribunal de Bordeaux avait attribué cette mise en examen surprise à une vengeance du juge Gentil, tourné en ridicule par l'avocat de Nicolas Sarkozy, Thierry Herzog, qui l'avait accusé d'avoir confondu Ingrid Betancourt et Liliane Bettencourt dans les agendas présidentiels. Avec ce non-lieu, le magistrat serait ainsi revenu à la raison et au droit après un "coup de sang", selon des sources judiciaires citées par "Libération".

Le quotidien avance enfin une dernière explication : le juge Gentil, tête de Turc des avocats de la défense intervenant dans le dossier, et "invité par sa hiérarchie à faire marche arrière", aurait passé un marché avec cette dernière pour "sauver son dossier", écrit "Libération". En lâchant du lest concernant Nicolas Sarkozy, le magistrat aurait obtenu la garantie que le reste du dossier irait à son terme sans le harcèlement procédural qu'il subissait depuis des mois. "Une version que peu d'avocats présents dans le dossier réfutent", selon le quotidien. Et que l'attitude du parquet semble confirmer : il a annoncé ce mardi qu'il ne ferait pas appel des renvois annoncés, et notamment de celui d'Eric Woerth, à l'encontre duquel il avait pourtant requis un non-lieu.


http://tempsreel.nouvelobs.com/justice/20131008.OBS0165/affaire-bettencourt…


Back to top
Visit poster’s website
aja777


Offline

Joined: 18 Apr 2014
Posts: 1,519
Masculin
Point(s): 383
10: 0.00

PostPosted: Sun 21 Sep 2014 - 19:47    Post subject: Nicolas Sarkozy Reply with quote

A l'occasion du retour du mafieux, nous vous proposons de relire son histoire...
 
 
La montée au pouvoir de Nicolas Sarkozy ou la conquète
 
 
sommaire :
 
_les rapports entre la mafia corse, la France et la CIA
_les rapports entre la mafia corse, Nicolas Sarkozy et la CIA
_prise d'otage à Neuilly-sur-seine (human bomb) en 1993 et rapport avec Nicolas Sarkozy
_l'affaire Ivan Colonna et l'implication de Nicolas Sarkozy
_l'affaire clearstream et l'implication de Nicolas Sarkozy
_l'affaire Lagardère et l'implication de Nicolas Sarkozy
_l'attentat du World Trade Center et l'implication de Pierre-Olivier Sarkozy, frère de Nicolas Sarkozy
_tentative d'assassinat sur Jacques Chirac organisé par la CIA
_comment Nicolas Sarkozy s'est fait élire par les machines à voter

Nicolas Sarkozy doit être jugé à son action et non pas d’après sa personnalité. Mais lorsque son action surprend jusqu’à ses propres électeurs, il est légitime de se pencher en détail sur sa biographie et de s’interroger sur les alliances qui l’ont conduit au pouvoir...
 LA SUITE ______________>>>  http://www.wikistrike.com/article-la-montee-au-pouvoir-de-nicolas-sarkozy-6…

_____________________________________________________________
>>>>La création est une symphonie dont nous sommes les musiciens , mais que signifie elle sans son compositeur source de toute VIE ?
Following members like this message:
Marine (21/09/14)


Back to top
Visit poster’s website
aja777


Offline

Joined: 18 Apr 2014
Posts: 1,519
Masculin
Point(s): 383
10: 0.00

PostPosted: Sun 21 Sep 2014 - 21:21    Post subject: Nicolas Sarkozy Reply with quote

___
_____________________________________________________________
>>>>La création est une symphonie dont nous sommes les musiciens , mais que signifie elle sans son compositeur source de toute VIE ?
Following members like this message:
Marine (21/09/14)


Back to top
Visit poster’s website
Marine
Administrateur

Offline

Joined: 11 Mar 2014
Posts: 5,419
Féminin Cancer (21juin-23juil) 蛇 Serpent
Point(s): 471
10: 1.91

PostPosted: Sun 21 Sep 2014 - 23:08    Post subject: Nicolas Sarkozy Reply with quote

En réponse aux attaques de Nicolas Sarkozy dans son interview coup de poing de ce matin, Alain Juppé n'a pas mâché ses mots face à celui qui l'a moqué sur son âge et sa "condamnation judiciaire". "L'intox a commencé", a répondu l'ancien Premier ministre. Mais "je ne vais pas passer mon temps à me positionner par rapport à Nicolas Sarkozy, ce qu'il pense, ce qu'il est supposé penser ou ce que vous lui faites dire". Cependant, "en matière d'ennuis judiciaires, vaut mieux pas se livrer à un match, hein !" a-t-il lâché. 

Back to top
Visit poster’s website
aja777


Offline

Joined: 18 Apr 2014
Posts: 1,519
Masculin
Point(s): 383
10: 0.00

PostPosted: Mon 22 Sep 2014 - 22:07    Post subject: Nicolas Sarkozy Reply with quote

le sarkozysme c'est aussi :


  • l'affaire Karachi
  • l'affaire Takiedine
  • l'affaire GDF
  • l'affaire Tapie
  • l'affaire Clearstream
  • l'affaire Bettencourt***
  • les affaires Wildenstein
  • l'affaire César
  • l'affaire Pleyel
  • l'affaire de l'hippodrome de Compiègne
  • l'affaire Abdallah Senoussi
  • l'affaire Djourhi
  • l'affaire du financement de la campagne de 2007 par Omar BONGO
  • l'affaire du Fetia Api
  • Les inombrables dérapages de Mr Sarkozy dans ses discours comme à Metz, Nice, Caen etc...
  • l'invitation des dictateurs pour le 14 juillet, celle de Kadhafi, puis son assasinat, celle de Bachir El Assad en décembre 2010, puis sa diabolisation un an plus tard.
  • les silences sur le Tibet, le Darfour, le Prix Nobel de la Paix, les JO de Pékin.
  • Les voyages officiels des fils de Sarkozy à l'étranger à la charge de l'Etat
  • la gestion catastrophique de la crise Georgienne, celle encore plus catastrophique de la crise financière, l'application de la politique européenne.
  • l'affaire Pérol
  • l'affaire Yannick Blanc
  • la gestion de la crise du H1N1 (Merci Roselyne)
  • l'utilisation des service du renseignement pour les affaires privées
  • les légions d'honneurs décernés aux amis du SARKOppresseur
  • l'Air Sarko One (250 millions d'euros) et autres frasques digne du roi soleil
  • l'affaire des rémunérations illégales de Sarkozy entre septembre et décembre 2007
  • la circulaire Hortefeux
  • la nomination à la tête des médias d'amis du pouvoir
  • la réforme constitutionnelle
  • le cumul des mandats, la non séparation de l'exécutif et du législatif, le retour sans éléction des députés virés du pouvoir
  • les classement sans suite de nombreuses affaires par les parquets
  • le site France.fr qui ne sert à rien
  • la Scientologie
  • l'affaire Servier dont le président a été l'avocat
  • le scandale MAM
  • les vacances de Fillon payées par Moubarak








     http://www.brujitafr.fr/article-nicolas-sarkozy-publie-sur-sa-page-facebook…
_____________________________________________________________
>>>>La création est une symphonie dont nous sommes les musiciens , mais que signifie elle sans son compositeur source de toute VIE ?
Following members like this message:
Marine (23/09/14)


Back to top
Visit poster’s website
nicosat
Guest

Offline




PostPosted: Tue 23 Sep 2014 - 06:43    Post subject: Nicolas Sarkozy Reply with quote

Je suis sur que les gens seraient capable de revoter pour lui ....

Back to top
Marine
Administrateur

Offline

Joined: 11 Mar 2014
Posts: 5,419
Féminin Cancer (21juin-23juil) 蛇 Serpent
Point(s): 471
10: 1.91

PostPosted: Tue 23 Sep 2014 - 06:46    Post subject: Nicolas Sarkozy Reply with quote

nicosat wrote:
Je suis sur que les gens seraient capable de revoter pour lui ....


Qui parlait de quitter la France ? mais pour aller où? et en plus il faut avoir les moyens, et pas de famille, en tout cas pour mon cas ça serait difficile,  en ce moment j'ai la nausée, mais je n'ai pas envie de me réveiller vomissant tous les matins... parcequ'en fait  les plus écoeurants sont bien ceux qui lui trouvent encore de l'importance, quand on pense à ce qu'il a fait, à ce qu'il traine comme boulets, et qu'il passe en vedette à la télé, y'a de quoi frémir dans cette France qui n'est plus qu'un ramassis d'escrocs, de menteurs, de voleurs et d'assassins.

Quote:
Alors que Nicolas Sarkozy vient d'annoncer son retour en politique, Libération, France 3 et France Inter ont diffusé ce lundi un rapport de police accablant pour l'ancien chef de l'Etat dans l'affaire dites des écoutes.

Mis en examen en juillet pour corruption active, trafic d'influence actif et recel de violation du secret professionnel, l'ancien président est soupçonné d'avoir tenté d'obtenir des informations couvertes par le secret sur une procédure le concernant auprès d'un magistrat de la Cour de cassation, à qui il aurait promis en échange un poste de prestige. Une manoeuvre durant laquelle Nicolas Sarkozy, sans le savoir, était constamment sur écoute.

Trois protagonistes sur écoute

Trois protagonistes sont visés par cette enquête : Nicolas Sarkozy, son avocat Thierry Herzog, et l'homme qu'ils auraient tenté de «retourner», Gilbert Azibert, magistrat de la Cour de cassation, et ami de 20 ans de l'avocat. Le contexte est le suivant : début 2014, alors que la Cour de cassation doit décider si oui ou non les agendas présidentiels saisis dans l'affaire Bettencourt peuvent être versés à d'autres dossiers sensibles, Nicolas Sarkozy et son avocat Thierry Herzog cherchent à tout prix à se renseigner sur cet arbitrage. Selon les enquêteurs, les deux hommes vont même franchir la ligne rouge en tentant, au moyen de téléphones secrets et de pseudonymes, de corrompre l'un des magistrats de la juridiction suprême pour influer la décision de cette dernière.

«Les conversations enregistrées» entre les trois hommes «sont claires sur leurs intentions», écrit ainsi Christine Dufau, chef de l’Office central de lutte contre la corruption et les infractions financières et fiscales (OCLCIFF), dans son rapport de synthèse du 2 juillet dernier: «Gilbert Azibert est sollicité pour obtenir des informations et démarcher des conseillers à la Cour de cassation. En contrepartie, Nicolas Sarkozy accepte de l’aider à obtenir un poste à Monaco», estime-t-elle.

Un service, et un renvoi d'ascenseur

Pour en arriver à cette conclusion, les enquêteurs se basent sur les écoutes de la fameuse ligne «Bismuth», la ligne secrète utilisée par Herzog et Sarkozy pour mettre au point leur stratagème présumé. Le 29 janvier 2014, Herzog explique ainsi à l'ex-chef de l'Etat que «Gilbert [...] a bien bossé». Et de rajouter, selon Libération : «Surtout, ce qu’il a fait, c’est le truc à l’intérieur quoi…». Pour les policiers, on parle ici de «l'intérieur de la Cour de Cassation». Plus grave, dans une conversation enregistrée le lendemain, Thierry Herzog explique à son client qu'il a eu l'accès à l'avis du rapporteur de la Cour, un document confidentiel qu'il n'aurait jamais dû avoir, d'où sa remarque : «Tu sais que là, c’est du boulot».

Le 5 février, Thierry Herzog explique à Nicolas Sarkozy ce que le magistrat aimerait en échange de son coup de main : «Il m’a parlé d’un truc sur Monaco, parce qu’il voudrait être nommé au tour extérieur». Nicolas Sarkozy lui répond alors, toujours selon Libération : «Appelle le aujourd’hui en disant que je m’en occuperai, parce que moi je vais à Monaco et je verrai le prince.» Et effectivement, le 25 février, Nicolas Sarkozy confirme : «Je voulais te dire, pour que tu puisses le dire à Gilbert, que j’ai rendez-vous à midi avec Michel Roger, le ministre d’Etat de Monaco.».

Le jour où ils ont appris qu'ils étaient sur écoute

Le lendemain, le ton change complètement : Nicolas Sarkozy appelle Thierry Herzog sur la ligne officielle pour lui faire le compte-rendu de son entrevue avec le ministre monégasque : «Je lui ai pas parlé de Gilbert […]. Pourquoi?? Parce que d’abord c’est pas venu dans la conversation, ça m’embête, et pour te dire, ça m’embête de demander quelque chose alors que je connais pas très bien.» «Je ne l’ai pas senti d’en parler, j’ai pas envie», répète l'ancien chef de l'Etat sur la ligne officieuse, plus tard dans la journée.

Pour expliquer ce brusque changement d'avis et de ton, les policiers sont persuadés que le 25 février, les deux hommes ont appris qu'ils étaient écoutés également sur la ligne secrète. Ce jour-là en effet, Thierry Herzog a réservé en urgence un vol Air France pour aller dîner à Nice avec Nicolas Sarkozy. Les deux hommes ont affirmé lors de leurs auditions n'avoir parlé que de l'affaire Buisson. Mais les enquêteurs n'en croient pas un mot. Pour eux, les deux hommes ont «bénéficié d'une information» qui n'a «pas permis de dérouler normalement les investigations». Et qui n'a pas permis non plus aux deux hommes de mener leur plan à exécution, puisque le 11 mars, la Cour rendait une décision défavorable à Nicolas Sarkozy. Mais, comme le rappelle Christine Dufau, les faits reprochés aux trois hommes sont malgré tout «constitutifs du trafic d’influence, qui rappelons-le, prévoit l’influence réelle ou supposée.»

Quand la femme d'Azibert lui reprochait d'être allé se «magouiller avec Sarkozy

Au-delà des conversations entre Thierry Herzog et Nicolas Sarkozy, les écoutes visaient également Gilbert Azibert. Libération rapporte ainsi un texto envoyé par ce dernier à Herzog le 2 mars : «Bravo pour ta marionnette aux Guignols, c’est la consécration.» A ce moment-là, Azibert n'est visiblement pas au courant qu'il est sujet à des écoutes.

Deux jours plus tard, il voit -tout comme Herzog - son bureau et son domicile perquisitionnés. Le jour même, sa femme lui lance : «T’aurais mieux fait de ne pas aller discuter avec ce Sarko, toi ! Franchement, hein…» Puis, un peu plus tard : «T’es au 30e dessous ? Mais enfin… aussi. Qu’est-ce que tu veux, t’es allé te magouiller avec Sarkozy et tout !». Des enregistrements dont elle tentera de limiter la portée lors de son audition.


Back to top
Visit poster’s website
Marine
Administrateur

Offline

Joined: 11 Mar 2014
Posts: 5,419
Féminin Cancer (21juin-23juil) 蛇 Serpent
Point(s): 471
10: 1.91

PostPosted: Wed 24 Sep 2014 - 21:10    Post subject: Nicolas Sarkozy Reply with quote

Dans un communiqué de presse très critique, le SNJ de France Télévisions fustige les directions des chaînes France 2 et France 3. La direction du groupe s'en défend. «Le service public est vraiment bon prince»: le SNJ de France Télévisions est visiblement en colère. Dans un communiqué de presse, le premier syndicat de journalistes du groupe public accuse la direction de s'être «mise au garde à vous» devant Nicolas Sarkozy.
L'ancien président avait, en effet, choisi le journal de 20 heures de Laurent Delahousse sur France 2, pour faire officiellement son grand retour en politique et annoncer sa candidature à la présidence de l'UMP.
Quote:
«Un véritable tapis rouge a été déroulé »
SNJ France Télévisions

Ce n'est pas tant l'interview menée par le journaliste durant près de 45 minutes que le SNJ critique, mais l'attitude de sa direction. «Un véritable tapis rouge a été déroulé sous les pas de cet invité vraiment très spécial puisque c'est lui-même qui a nommé le PDG qui l'a accueilli à son arrivée» peut-on lire dans ce communiqué.
Pire: les journalistes crient à la censure. «Lundi, un reportage est réalisé pour le 19/20, il contient des révélations sur la garde à vue de l'ancien président, le 1er juillet dernier à Nanterre. […] Le sujet est monté dans l'après-midi, puis bloqué par la direction de l'Info. Il ne sera jamais diffusé». Et de conclure: «Sont-elles à ce point aux abois qu'elles oublient toutes leurs références professionnelles?».
Quote:
La direction dénonce «fermement» les accusations de censure


Selon des informations de Jean-Marc Morandini, un courrier a été adressé à tous les journalistes et collaborateurs du groupe par Pascal Golomer, le directeur délégué à l'information de France Télévision dans lequel il dénonce «fermement les accusations de censure». «La rédaction en chef du 19/20 a jugé - en toute indépendance - que ce sujet tel qu'il lui a été présenté ne révélait pas suffisamment d'informations nouvelles par rapport à ce qui avait déjà été rendu public ces derniers mois» peut-on également lire.
Toujours selon le présentateur du Grand Direct des médias sur Europe 1, dans cette lettre ouverte, la direction du groupe précise avoir traité «plus de 15 sujets et de nombreux duplex» relatant les affaires judiciaires concernant Nicolas Sarkozy.
Pascal Golomer écrit: «Qu'on puisse mettre ainsi en doute, de manière insultante, l'honnêteté professionnelle des cadres et des dirigeants des rédactions est inacceptable. Pour notre part, nous continuerons de défendre jour après jour l'indépendance et le pluralisme de l'information sur les antennes de France Télévisions», a-t-il conclu.



http://tvmag.lefigaro.fr/le-scan-tele/polemiques/2014/09/24/28003-20140924A…


Back to top
Visit poster’s website
nicosat
Guest

Offline




PostPosted: Thu 25 Sep 2014 - 07:32    Post subject: Nicolas Sarkozy Reply with quote

Sarkozy c'est un bon sauf pour la politique, mais en matiere d'election c'est le meilleur lol 

Back to top
Marine
Administrateur

Offline

Joined: 11 Mar 2014
Posts: 5,419
Féminin Cancer (21juin-23juil) 蛇 Serpent
Point(s): 471
10: 1.91

PostPosted: Thu 25 Sep 2014 - 09:10    Post subject: Nicolas Sarkozy Reply with quote

 
Quote:
Pascal Golomer écrit: «Qu'on puisse mettre ainsi en doute, de manière insultante, l'honnêteté professionnelle des cadres et des dirigeants des rédactions est inacceptable


 





Back to top
Visit poster’s website
aja777


Offline

Joined: 18 Apr 2014
Posts: 1,519
Masculin
Point(s): 383
10: 0.00

PostPosted: Thu 25 Sep 2014 - 15:53    Post subject: Nicolas Sarkozy Reply with quote

______
_____________________________________________________________
>>>>La création est une symphonie dont nous sommes les musiciens , mais que signifie elle sans son compositeur source de toute VIE ?


Back to top
Visit poster’s website
patodadibu


Offline

Joined: 16 Sep 2014
Posts: 268
Féminin Vierge (24aoû-22sep) 狗 Chien
Point(s): 566
10: 0.00

PostPosted: Mon 29 Sep 2014 - 19:28    Post subject: Nicolas Sarkozy Reply with quote

Il a le look !



Back to top
patodadibu


Offline

Joined: 16 Sep 2014
Posts: 268
Féminin Vierge (24aoû-22sep) 狗 Chien
Point(s): 566
10: 0.00

PostPosted: Mon 29 Sep 2014 - 19:29    Post subject: Nicolas Sarkozy Reply with quote

Citation:
Pascal Golomer écrit: «Qu'on puisse mettre ainsi en doute, de manière insultante, l'honnêteté professionnelle des cadres et des dirigeants des rédactions est inacceptable
Mort de Rire


Back to top
Marine
Administrateur

Offline

Joined: 11 Mar 2014
Posts: 5,419
Féminin Cancer (21juin-23juil) 蛇 Serpent
Point(s): 471
10: 1.91

PostPosted: Sun 5 Oct 2014 - 21:52    Post subject: Nicolas Sarkozy Reply with quote

Dès son premier voyage officiel en Libye en octobre 2005, Nicolas Sarkozy a demandé un appui financier à Mouammar Kadhafi lors d’une rencontre
en tête-à-tête, selon Ziad Takieddine, présent sur place ce jour-là. Peu après, Brice Hortefeux rencontrait secrètement Abdallah Senoussi, acteur clé de la
corruption franco-libyenne, lors d’un déplacement à Tripoli. L’enquête des juges permet de reconstituer petit à petit la mise en place d’un financement occulte en
2007.

Ce sont les premières mailles d’un écheveau. Le moment où tout a commencé. Les juges chargés d’enquêter sur le document libyen publié par Mediapart sur le financement occulte du candidat de la droite en 2007 ont recueilli plusieurs témoignages sur le premier voyage officiel de Nicolas Sarkozy en Libye, en octobre 2005. Ce voyage a donné lieu à un tête-à-tête avec Mouammar Kadhafi, au cours duquel le ministre français a demandé sans détour, selon le témoignage du marchand d'armes Ziad Takieddine, un soutien financier pour sa campagne électorale.

L’ancien ambassadeur de France en Libye, Jean-Luc Sibiude, et l’intermédiaire franco-libanais ont évoqué tous deux l’existence de cette rencontre sans témoin,
en 2005. Selon l’intermédiaire, peu après ce tête-à-tête, le chef des services secrets intérieurs de Kadhafi, Abdallah Senoussi, lui a demandé d’évaluer le montant de l’aide à apporter à Nicolas Sarkozy, compte tenu de la demande formulée par ce dernier en direct à Kadhafi. Rentré à Paris, Ziad Takieddine a de son propre aveu rencontré Claude Guéant pour se faire préciser le montant d’un financement de campagne présidentielle.

Claude Lors de l’enquête, les magistrats ont par ailleurs appris que Brice Hortefeux, le fidèle lieutenant du ministre, avait, trois mois après la visite de Nicolas Sarkozy, rencontré à Tripoli secrètement Abdallah Senoussi, acteur clé de la corruption franco-libyenne, sans en avoir informé les autorités diplomatiques françaises. Ce rendez-vous a eu lieu en compagnie de Ziad Takieddine, qui, après avoir contribué au financement occulte de la droite balladurienne, s’était converti en envoyé spécial des sarkozystes dans plusieurs pays arabes.

La visite officielle de Nicolas Sarkozy en Libye, le 6 octobre 2005, est restée un sujet d’interrogation pour plusieurs témoins. Venu officiellement discuter de
lutte contre les flux migratoires, le ministre de l’intérieur n’est pas resté 24 heures sur place. Sa visite éclair avait été précédée par la venue de Claude Guéant, directeur de cabinet du ministre de l’intérieur, quatre jours plus tôt.

Une note préparatoire à ce déplacement rédigée par Takieddine avait de quoi alimenter tous les soupçons. Elle précisait que la visite du bras droit de Sarkozy (et
futur n°2 de l’Élysée) était « inhabituelle » et devait « revêtir un caractère secret ».

« Pour cette raison, il sera préférable que CG [Claude Guéant – ndlr] se déplace seul et que le déplacement s’effectue “sans fanfare” », écrivait alors l’intermédiaire. Le but ? Avoir « plus d’aise pour évoquer l’autre sujet important, de la manière la plus directe… » D’après des relevés de
déplacements obtenus par la justice, Ziad Takieddine s’est rendu à Tripoli pour la première visite du ministre.

Entendu par les juges le 26 février 2014 sur ces premiers contacts Sarkozy-Kadhafi, l’ancien ambassadeur de France en Libye, Jean-Luc Sibiude, a relevé qu’après un premier entretien « élargi » — c’est-à-dire en présence de plusieurs diplomates —, Nicolas Sarkozy et Mouammar Kadhafi ont eu un long tête-à-tête, « peut-être le double de l’entretien élargi », a expliqué le diplomate. « Si j’ai indiqué que l’entretien privé a duré longtemps, c’est parce qu’à la fin de cet entretien, j’avais dit à l’interprète : “Ils ont dû en dire des choses.” Elle avait simplement répondu qu’elle était tenue au secret professionnel », a-t-il ajouté.

L’ancien ambassadeur a mentionné la venue de Claude Guéant quelques jours plus tôt — le samedi 1er octobre —, et sa réunion avec le ministre libyen de
l’intérieur à cette occasion. « Je sais qu’il [Claude Guéant - ndlr] a eu d’autres contacts auxquels je n’ai pas participé ; ils ont dû avoir lieu à l’hôtel Corinthia où il
résidait. (…) L’hôtel Corinthia est le seul hôtel de classe internationale à Tripoli, c’est d’ailleurs l’hôtel où a logé M. Sarkozy lors de sa visite comme ministre
de l’intérieur en 2005, et en tant que président en juillet 2007. »


Back to top
Visit poster’s website
Contenu Sponsorisé






PostPosted: Today at 00:24    Post subject: Nicolas Sarkozy

Back to top
Display posts from previous:   
Post new topic   Reply to topic    On nous cache tout " LE FORUM " Forum Index ->
Les forums
-> Politique, justice
All times are GMT + 2 Hours
Goto page: <  1, 2, 3, 4, 5  >
Page 2 of 5

 
Jump to:  

Portal | Index | Create a forum | Free support forum | Free forums directory | Report a violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group