OnNousCacheTout... Index du Forum

OnNousCacheTout...
"Faits de société, politique, pouvoir, conspirations, mensonges et vérités..."

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Nationalisme, instrument de liberté ou d'oppression ?
Aller à la page: 1, 2, 3, 4, 5, 6  >
 
Poster un nouveau sujet   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    OnNousCacheTout... Index du Forum ->
Les forums
-> Notre société
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
L'Ange Gardien


Hors ligne

Inscrit le: 05 Avr 2014
Messages: 762
Masculin
Point(s): 160

MessagePosté le: Sam 14 Juin 2014 - 13:54    Sujet du message: Nationalisme, instrument de liberté ou d'oppression ? Répondre en citant

En ces heures de mondialisation, le nationalisme représente le seul rempart idéologique apparent face à ce phénomène, pourtant le nationalisme est aussi un instrument démontré d'abrutissement des masses...

Voici une opinion

----------------------------------------------------
  
« Nationalisme: ce mot qu’ils ont voulu nous faire oublier… »
Un petit rappel ne fait jamais de mal, surtout lorsqu’il s’agit de la rhétorique utilisée par certains…
Les grands orateurs de notre société, les intellectuels généralement de gauche, les érudits et les maîtres de la novlangue n’ont pour la plupart retenu qu’une partie de la définition de « nationalisme », celle qui est assimilée à la xénophobie, sans même conserver son sens intrinsèque, l’idée de la nation dans laquelle il n’y a aucune connotation raciste, juste une idée de la nation et d’une identité autour de celle-ci. Cela tant et si bien que le nationalisme est complètement assimilé comme étant le rejet de l’autre, et il est tellement facile de rappeler « les sombres heures de l’histoire » avec le national socialisme, alors qu’étrangement, personne dans ce cas ne retient le mot socialisme…..
Pourtant, si on regarde bien, il y a de nombreux points communs que nous ne pouvons que constater:

Le nationalisme répond initialement à cette définition:




Citation:

Mouvement politique d’individus qui prennent conscience de former une communauté nationale en raison des liens (langue, culture) qui les unissent et qui peuvent vouloir se doter d’un État souverain.
Source: Le Larousse



C’est avant tout l’idée de nation qui prime, d’identité autour d’un même thème, et s’ils se sont autant évertués à nous faire assimiler le nationalisme comme étant discriminatoire, c’est pour pouvoir faire de la France une simple région d’une Europe fédéralisée, le pays perdant son titre de nation à part entière.
Si nous regardons bien, que nous reste-t-il de réellement français?
  • Nous n’avons plus de frontières si ce n’est dans la rhétorique, de ce côté là nous sommes déjà une région du nouvel ordre mondial tel que l’ont évoqué Sarkozy (voir ici et ici)ou Obama (voir ici) dans leurs discours.
  • Nous avons perdu le droit à la planche à billets en 1973 avec la loi Pompidou-Rothschild, nous forçant à emprunter sur des marchés privés et directement responsable de l’endettement incommensurable de la France (voir ici).
  • Nous avons également perdu la bourse de Paris qui n’est plus parisienne que de nom puisqu’elle a été rachetée par le New York Exchange, elle est donc maintenant américaine (voir ici).
  • Une partie de l’or français ne l’est plus non plus, il a été vendu par Sarkozy himself à ses copains américains pour sauver le dollar sans que les USA n’aient à vendre la moindre once de leur côté (voir ici)! Et ne parlons pas de la banque de France qui envisage également de vendre de l’or pour survivre (voir ici)…
  • La banque de France n’est plus vraiment française non plus, elle est européenne, faisant partie de l’Eurogroup, ce qui est en fait la mise en place d’une finance centralisée (voir ici). « Un seul état, une seule finance« , cette rengaine me rappelle quelque chose…
  • Nous avons aussi perdu la gestion de notre pays avec le pacte budgétaire européen puisque ces chers politiciens PS-UMP ont permis cette « évolution » dans notre système, c’est donc Bruxelles qui va pouvoir décider pour nous, enfin…. Nous…. (voir ici)
  • Et n’oublions surtout pas notre patrimoine! Bradé, vendu, exporté, délocalisé et mondialisé! Entre les USA, la Chine et le Qatar pour ne citer qu’eux, la France est devenue une grande braderie qui flingue ses valeurs et ses symboles.

Bref, il faut arrêter d’écouter tous ces bien-pensants qui souhaitent l’assimilation nationalisme-xénophobie-français de souche simplement pour mieux démanteler le pays et le rendre « régionalisable » dans une Europe qui n’a rien de respectueuse envers ce que nous sommes et représentons.

Notez une chose au passage, l’expression « français de souche » puisque suivant les mêmes personnes, le français de souche est blanc et catholique, et surement raciste, une aberration totale puisque français de souche définit une personne née sur le territoire et dont les parents sont eux-mêmes français, quelles que soient leurs origines.
A l’heure actuelle, être nationaliste ne signifie pas être raciste mais vouloir protéger son pays et ce qu’il représente, c’est aller contre la mondialisation, contre toute idée de « nouvel ordre mondial », contre les délocalisations, mais combien ont oublié le tout premier sens de ce mot?
Le conseil du jour: prenez un dictionnaire, et amusez-vous à relire certaines définitions plus ou moins oubliées comme patriotisme, liberté, démocratie….

Source

------------------------------------------------------------------------
  

Être nationaliste reviendrait actuellement à être avant tout attaché à l'existence d'états indépendants et souverains ....mais une question qui se pose est quel état peut on construire autour d'une culture d'ores et déjà presque disparue, ou d'identités "nationales" inexistantes ?

Peut on être alter sans être pour l'existence d'états, qui est aussi le but du NOM?

Y a t'il des alternatives à l'existence d'états et à leur non existence comme c'est le cas dans notre monde, actuellement ?
 
Les membres suivants remercient L'Ange Gardien pour ce message :
(14/06/14)
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Sam 14 Juin 2014 - 13:54    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Joseck


Hors ligne

Inscrit le: 21 Avr 2014
Messages: 723
Localisation: Sospel
Masculin Vierge (24aoû-22sep)
Point(s): 64

MessagePosté le: Sam 14 Juin 2014 - 15:48    Sujet du message: Nationalisme, instrument de liberté ou d'oppression ? Répondre en citant

Je suis contre le nationalisme qui a cassé et bouffé les terroirs et l'identité de ces terroirs.
Même les plus résistants se sont fait bouffés (Bretons, Basques, Corses)
Moi je me sens Ligure.
La Ligurie est coupée entre la France et l'Italie et inclus Monaco.
Elle va de Nice, en France, à Finale Ligure , en Italie.
La commune de Finale Ligure porte bien son nom: Fin de la Ligurie !!!
Ce qui est étrange c'est que la Ligurie était rattachée au Comté de Savoie.

Les énergies de chaque terroir sont différentes des autres, ça se remarque bien au niveau de la végétation (sauf là où les villes ont tout bouffé)
Et vivre aux rythmes de son terroir est, pour moi, primordial.

Ce qui est au dessus, que ce soit Nation, Europe ou Ordre Mondial c'est du pareil au même: c'est étranger !
Les membres suivants remercient Joseck pour ce message :
napo (14/06/14)
Revenir en haut
L'Ange Gardien


Hors ligne

Inscrit le: 05 Avr 2014
Messages: 762
Masculin
Point(s): 160

MessagePosté le: Sam 14 Juin 2014 - 16:17    Sujet du message: Nationalisme, instrument de liberté ou d'oppression ? Répondre en citant

Merci Joseck pour ce point de vue intéressant et pertinent.
Citation:

 Je suis contre le nationalisme qui a cassé et bouffé les terroirs et l'identité de ces terroirs.
Même les plus résistants se sont fait bouffés (Bretons, Basques, Corses)
Justement, si l'identité des terroirs a été bouffée, sur quoi pourrait-on batir un monde de terroirs plutôt que de nation ?

La Bretagne ne peut-elle pas être une nation ? Tout comme la Ligurie ?

Il existe une force dans l'UE, favorisant les régions plutôt que les nations, (qui profite à l'Allemagne), donc ce régionalisme peut être de connivence avec la logique du NOM. Mais cela reste un point de vue intéressant si son approche est tout autre.

Une autre question que pose ce débat, est l'obligation de l'existence d'un état pour que continue à fonctionner avec cohérence une zone donnée. La Belgique ne disposant plus d'appareil étatique depuis des années jouera ses couleurs cette année à la Coupe du Monde, il semble que cette question a déjà une réponse.

L’identité à une zone géographique semble immuable, cependant il s'agit d'un phénomène qui est justement propre à la création des premiers états de notre histoire, quand les tribus s'identifiaient uniquement à leur consanguinité.

Si la plupart des gens "d'Occident" (ou zone riche et toute puissante) ont aujourd'hui perdus toute identité à une zone géographique, ou à la famille, sur quelle base peut on construire une alternative à ce phénomène nommé NOM ou mondialisme ?

 


 
Revenir en haut
Joseck


Hors ligne

Inscrit le: 21 Avr 2014
Messages: 723
Localisation: Sospel
Masculin Vierge (24aoû-22sep)
Point(s): 64

MessagePosté le: Sam 14 Juin 2014 - 17:39    Sujet du message: Nationalisme, instrument de liberté ou d'oppression ? Répondre en citant

Ce qui rend tout impossible c'est la notion de domination (en dehors de toute nation ...)
Vouloir dominer l'autre, mais aussi être "reconnu" par l'autre.
Dominant, dominé, terminé !!!
Revenir en haut
L'Ange Gardien


Hors ligne

Inscrit le: 05 Avr 2014
Messages: 762
Masculin
Point(s): 160

MessagePosté le: Sam 14 Juin 2014 - 18:20    Sujet du message: Nationalisme, instrument de liberté ou d'oppression ? Répondre en citant

Citation:
 Ce qui rend tout impossible c'est la notion de domination (en dehors de toute nation ...)
Vouloir dominer l'autre, mais aussi être "reconnu" par l'autre.
Dominant, dominé, terminé !!!


 Cette notion semble exister instinctivement dans le comportement humain,  et peut aussi exister dans un cadre tribal, comme par exemple l'esclavage, qui n'a pas été inventé par les états, avec les prémisses d'une aristocratie dirigeante.

Est-ce vraiment raisonnable que de vouloir ignorer cet aspect qui existe de toute manière ? Ne pourrait-on pas "faire avec" ?

Pour revenir à ton exemple de la Ligurie, y a t'il vraiment quelque chose qui réunisse sa population (langue/culture) qui le distingue des autres, si ce n'est la limite géographique évoquée? La culture actuelle d'un ligurien est elle si différente que celle d'un nébraskais ? Je ne pense pas, et là se trouve le fond du problème actuel:

Sur quoi s'identifier ?
Revenir en haut
valerian26
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Sam 14 Juin 2014 - 18:38    Sujet du message: Nationalisme, instrument de liberté ou d'oppression ? Répondre en citant

Bonsoir,

Oh je dirais que ça dépend des régions, des nations, bref sur quelle partie de la planète on se trouve pour observer tout ça.

On a été confronté récemment cependant à une "montée des Nationalismes", en fait une petite poussée de l'extrême droite
(appelons un chat un chat sinon on ne va pas retrouver nos petits..)

Il se trouve que ce genre de parti s'appuie sur une idée de l' "identité Nationale". Ca fait sens parce que c'est 'l'identité Nationale
contre l "immigration", c'est un peu un thème récurrent.

Et , évidemment, il y'a toujours des problèmes liés à l' "immigration"  donc ça fonctionne et ça fait sens.

Si on enlève cette "dialectique", on retombe sur ce que vous évoquez ici si j'ai bien compris, le problème de la disparition  (?)
des particularisme locaux et des identités régionales..

Donc il faut que l'extrème droite Française par exemple, réussise à intégrer les identités Bretonnes, Basques, Corses (pour prendre
des images un peu caricaturales ) dans l' "identité Nationale", pour créer une union nationalel contre l'immigration.

Mmmmouais. Et ça se danse comment ?

En tous les cas ça risque de marcher aussi mal que le reste.. Déja, on est en 2014. Il y'a Internet, et c'est fini l'époque ou un paysan
n'avait jamais été de toute sa vie plus loin que le village d'à coté. ( Je relisais récemment un roman limite "quai de gare", mais ou
l'héroine, du Périgord, devait se rendre a Paris. En 1850, bilan , 1 jour 1/2 en .. diligence ).

La vitesse, les autoroutes de l'information, ont réduit les distances, favorisé le brassage des cultures..
Pas étonnant que dans ces conditions les identités régionales aient été un peu rognées au passage, non ?

J'ai l'impression plutot que les gens ont envie de conserver ce qui leur appartient en propre dans leurs coutumes, et dans leur
histoire, parce que ils sentent confusément que des alliances locales et une culture commune leur permet de résister
aux autoritarismes de l' Etat , des affaires, qui décide depuis Paris ce qui doit être bon pour Fécamp, ou pour Arcachon,
ou n'importe quel petite commune Française qui elle vit sur ses justement particularismes locaux.

On a des situations ou c'est l'intéret des habitants, de la commune, contre les décisions  et intérets de l'état ou de la région, et a mon
avis, ça , ça va pas.

Maintenant quand on râle la dessus, les gens cèdent au chantage de Paris, et on leur dit que en plus c'est même pas décidé
a cet échelon mais que comme c'est décidé a Bruxelles, on peut rien y faire.

Et tout le monde à le sentiment en plus que ça pue l'affairisme derrière.

Surtout que maintenant on est dans le travailler plus pour gagner moins.. La formule est plaisante, n'est il pas ?


Avec un schéma comme ça, effectivement il faut un homme fort, hors de la corruption, qui redonne l'identité nationale
à la France, tout en respectant les particularismes locaux. Ca ferait fuhreur , non ?
Mort de Rire

Mais non je rigole.
Revenir en haut
valerian26
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Sam 14 Juin 2014 - 18:49    Sujet du message: Nationalisme, instrument de liberté ou d'oppression ? Répondre en citant

Je vais vous filer l'idée: les mots c'est de la m...e

Tant que vous restez prisonniers de vos représentations du jeu politique économiquet et social lié aux mots qui le représentent,

vous allez AUTOMATIQUEMENT faire le jeu de ah mais vous savez qui ?

Des gens qui manipulent, choisissent et ancrent dans les têtes les "mots forts" en vous faisant croire qu'ils correspondent a une réalité
derrière.

L' Etat, l' Europe, la Nation. Des mots. Pourquoi vous ne remplacez pas ça directement par la réalité des FAITS ?

( La MAFIA, La MAFIA, la MAFIA )


Eh bien parce que vous y CROYEZ, parce que vous pensez qu'on ne peut pas remplacer ces grands thèmes de l'histoire humaine par
quelque chose de mieux, de différent, et de plus performant.

Mais bon justement dans l' Histoire, c'est l'étude des machins du .. PASSé !!!
C'est pas des fondamentaux immuables.
Les grecs ont inventé la démocratie. Super. Pour le moment ça marche pas si mal 2000 ans après, mais , bon, les grecs je les
emmerde.. Est ce qu'ils avaient Internet ? réponse: NON !

Donc le modernisme des Grecs, faut recadrer un peu le mot "moderne"..

Et vous roulez dans la voiture ETAT ( 4 cv, 2 cylindres en ligne, vitesse de pointe 80 km h, conception 1958) sans vous demander si il
n'y aurait pas moyen d'acheter une voiture plus récente ?

Actuellement dans cette voiture que nous utilisons, les portes sont épaisses comme du carton, la tenue de route est minable,
il n'y a pas de climat, pas de GPS, pas d'ABS, et on risque très souvent de tomber en panne d'essence.

Et bien sur on vous a habitué à croire que "c'est la 4cv , elle est super moderne et perfo alors arêtte de râler, ou sinon , tu rentre a pieds.

Des mots, des mots, des mots.

Le mot n'est pas la chose qu'il représente.

...
Mais aussi c'est bien difficile de remplacer le système par quelque chose de neuf..
Mais si on ne s'y entraine pas un peu avant, le jour venu on ne saura pas quoi faire.. Ca serait ballot !
Revenir en haut
valerian26
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Sam 14 Juin 2014 - 19:06    Sujet du message: Nationalisme, instrument de liberté ou d'oppression ? Répondre en citant

Et le "nationalisme", en fait la volonté (tout à fait légitime par ailleurs) de récupérer un maximum de souveraineté nationale,

par exemple en sortant de l' Europe, et, qui serait regagné par la victoire d'un parti nationaliste,

ça ne fonctionnera jamais parce que une majeure partie de la population a quand même envie de faire partie d'un tout , collectif

et planétaire, pour la simple et bonne raison que cela permettrait d'éradiquer la guerre et l'état de souffrance que connait

actuellement notre planète ET certains de ses habitants.




Et ce sentiment collectif est renforcé par l'apparition d'internet phénomène récent dans notre histoire.

Ce qui est particulièrement déguelasse, c'est d'avoir utilisée ces envies d'être a la fois citoyen du monde pour promettre
au gens une "mondialisation" et évidemment l' Europe ne serait qu'une étape patati patata.

Alors qu 'il ne d'agit que d'une MAFIA de plus.

Le piège est infernal, et on n'est pas près d'en sortir..


Nous ne sommes que des macaques qui jouent avec le feu nucléaire, et dans 50 ans obamo vous allez voir les nouveaux

jouets qui vont apparaitre..

Et il faudra à ce moment là qu'on nous impose encore plus d'ordre pour bien sur que nous évitions notre extinction définitive (cherchez l'erreur )

Parce que le pognon il se gagne, les scientifiques ils scientifent, les poules elles cocottent, les brosses a dent elles brobrossent, et les
champoins ils champouinent au sirop de fraise , et aussi, les résultats scientifiques ils tombent et les armes au plasma elles sont déjà dans les cartons.

Bon courage pour le merdier futur !


la réaction peut s'effectuer sur l'osygène ou sur l'azote de l'air, inutile de dire qu'un pays comme la France serait détruit par une boule de feu de 50 km de diamètre en moins d'une seconde.

Revenir en haut
René


Hors ligne

Inscrit le: 13 Mar 2014
Messages: 747
Localisation: Belgique
Masculin
Point(s): 243

MessagePosté le: Dim 15 Juin 2014 - 00:01    Sujet du message: Nationalisme, instrument de liberté ou d'oppression ? Répondre en citant

Tous ces "ismes" sont de purs poisons, y compris le plus basique : l'individualisme.
Si il est vrai que personne n'a jamais réussi à être quelqu'un d'autre, de tous ces maux l'individualisme
serait pourtant le moindre s'il n'était sans cesse brandi et revendiqué comme un droit,
alors que cette notion est tellement basique que toute explication est une puérile incongruité.
Je pense donc je suis, disait Descartes. Le problème est que nous sommes pensés par d'autres,
ce qui est tout aussi incongru, et c'est ainsi que tout ce cirque s'installe dans le théâtre du monde :
 individualisme, régionalisme, nationalisme jusqu'au cataclysme européiste.
Les élites impérialistes font régresser l'homme au rang de cheptel humain, et le bon peuple tombe dans le panneau
 en déposant ses phéromones partout comme les loups qui pissent pour marquer leur territoire.
Il faut arrêter cette mascarade, arrêter de danser comme le violon joue, un violon violeur.
Personne n'a la moindre idée du pourquoi de sa naissance en un lieu et à une date précis,
 défendre sa région, même si ses qualités sont objectivement à nulles autres pareilles,
implique que les autres sont logiquement fondés à éprouver le même sentiment.
Ces imbéciles heureux qui sont nés quelque part et défendent leur patrimoine bec et ongle m'inspirent un infinie pitié.
Le NOM jubile en voyant tout un chacun se sentir agressé, se conforter en se noyant dans un groupe
(ce qui lui évite de penser) et réagir en conséquence, le principal est que toute cette agitation reste au niveau horizontal,
 penser verticalement est une activité à haut risque pour lui.
Une seule réponse : Penser globalement, agir localement
_____________________________________________________________
Heureux celui qui n'a pas de patrie. - Hannah Arendt
Les membres suivants remercient René pour ce message :
L'Ange Gardien (15/06/14), napo (15/06/14), (15/06/14)
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
aja777


Hors ligne

Inscrit le: 18 Avr 2014
Messages: 1 539
Masculin
Point(s): 383

MessagePosté le: Dim 15 Juin 2014 - 08:32    Sujet du message: Nationalisme, instrument de liberté ou d'oppression ? Répondre en citant

Bonjour René
Pour en revenir aux ISMES le machiavélisme


Lors de l’élection Du pape actuel un tweet qui en dit long sur l'esprit des manipulateurs,qui tiennent bien sur les médiats dans leur poche !
______________________________________________
""Y NIE AS DE L’ŒIL LA """
___________________________
Le dernier tweet du Vatican est pour Batman ! """Le moins qu'on puisse dire, c'est que ce n'est pas un tweet très catholique. Jeudi soir, le compte Twitter officiel du Vaticana publié le message suivant :

"Nom d'un petit bonhomme en mousse ! Batman est devenu plus amer et plus vindicatif avec les années""""

http://tempsreel.nouvelobs.com/vu-sur-le-web/20130322.OBS2775/le-vatican-tw…

Traduction
Ceux qui se battent dans l'obscurité (avec une vue limité)sont plus actifs que jamais .
_______________________________________________

Cordialement
_____________________________________________________________
>>>>La création est une symphonie dont nous sommes les musiciens , mais que signifie elle sans son compositeur source de toute VIE ?
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
einstein42
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Dim 15 Juin 2014 - 08:37    Sujet du message: Nationalisme, instrument de liberté ou d'oppression ? Répondre en citant

il y a plusieurs exemple dans l'histoire ou le patriotisme (j'ai bien dit patriotisme et pas nationalisme) a servis d'élément libérateur. ont peut prendre pour exemple la résistance qui combattais les atrocité du nazisme mais des millions d'autre exemple prouve que la patriotisme peut être libérateur. il l'est aussi face a l’Europe et il étais face au prussien a une autre époque. 
Revenir en haut
valerian26
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Dim 15 Juin 2014 - 12:04    Sujet du message: Nationalisme, instrument de liberté ou d'oppression ? Répondre en citant

Bonjour,

Je dirais que je suis plus ou moins d'accord avec cette idée..

C'est un peu facile, la france est occupée et devient territoire Allemand, les boches sont à paris, de gaulle appelle la France Libre à résister,
alors à ce moment là les résistants ils vont adopter quoi comme drapeau ? un camembert ? Donc, "patriotisme"..

Mais à l'époque, "patriotisme" ça à des relents de "Maréchalisme", il ne faut pas l'oublier.

Je ne sais pas si c'est a donf du "patriotisme", c'est un peu facile. L'idée était de libérer la France et de gagner la guerre, et après on verrais ..

Bof bof patriotisme. Les gens crevaient de faim, il y'avait le couvre feu, les juifs on venait frapper à leur porte et leur dire "c'est l'heure monsieur,
montez dans le camion"..

Arretez les images d'épinal. Ceux qui avaient des couilles se battaient, ils pensaient à libérer le territoire, Français, Anglais , etc..

Si on veut c'est du "patriotisme".. A la libération le patriotisme ça a donné des femmes qui passaient au dessus du brasero, sans culotte,
puis tondues, couché avec les nazis.

Un peu facile, le "patriotisme" , les gens sont moins cons que ça, on est en 2014 mon gars..
Les membres suivants remercient Anonymous pour ce message :
aja777 (15/06/14)
Revenir en haut
valerian26
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Dim 15 Juin 2014 - 12:14    Sujet du message: Nationalisme, instrument de liberté ou d'oppression ? Répondre en citant

Il y'a toujours une dimension qui échappe, "la guerre vue par les pilotes de guerre"

Cela donne beaucoup de relativisation des choses.. On admire un pilote nazi pour son tonneau barriqué, on repasse dans sa
queue, on verrouille et on tire ses obus de 35mm sur l'aile, l'aile se détache et le messerschmitt 109 part en vrille, on voit
le pilote qui hurle et essaye d'ouvrir la verrière, coincée , fumée noire , à ce moment une série de traçantes vous arrive de l'arrière
dans un sursaut surhumain on balance le spit en chandelle, on "casse" les fils de fers de la manette de surcompression
poussée a fond vers l'avant, le glycol s'engouffre dans le Rolls Royce Merlin qui rugit, 700 kmh droit vers le ciel tandis que le boche s'écrase
dans un champ, fumée noire , dans les braillements de la radio.



Revenir en haut
einstein42
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Dim 15 Juin 2014 - 12:57    Sujet du message: Nationalisme, instrument de liberté ou d'oppression ? Répondre en citant

valerian26 a écrit:
Bonjour,

Je dirais que je suis plus ou moins d'accord avec cette idée..

C'est un peu facile, la france est occupée et devient territoire Allemand, les boches sont à paris, de gaulle appelle la France Libre à résister,
alors à ce moment là les résistants ils vont adopter quoi comme drapeau ? un camembert ? Donc, "patriotisme"..

Mais à l'époque, "patriotisme" ça à des relents de "Maréchalisme", il ne faut pas l'oublier.

Je ne sais pas si c'est a donf du "patriotisme", c'est un peu facile. L'idée était de libérer la France et de gagner la guerre, et après on verrais ..

Bof bof patriotisme. Les gens crevaient de faim, il y'avait le couvre feu, les juifs on venait frapper à leur porte et leur dire "c'est l'heure monsieur,
montez dans le camion"..

Arretez les images d'épinal. Ceux qui avaient des couilles se battaient, ils pensaient à libérer le territoire, Français, Anglais , etc..

Si on veut c'est du "patriotisme".. A la libération le patriotisme ça a donné des femmes qui passaient au dessus du brasero, sans culotte,
puis tondues, couché avec les nazis.

Un peu facile, le "patriotisme" , les gens sont moins cons que ça, on est en 2014 mon gars..




j'ai un peu de mal a comprendre ton message et je ne sais pas si tu a compris le mien. les patriote c'étais bien les résistant. les collabo ne pouvais pas se dire patriote puisque ils acceptent un défaite. 
Revenir en haut
aja777


Hors ligne

Inscrit le: 18 Avr 2014
Messages: 1 539
Masculin
Point(s): 383

MessagePosté le: Dim 15 Juin 2014 - 13:05    Sujet du message: Nationalisme, instrument de liberté ou d'oppression ? Répondre en citant

bonjour toutes et tous
Merci Valerian
Oui ce qu'il semble important de défendre c'est notre INTÉGRITÉ et notre LIBERTÉ ,et en ce sens ce qui est fait au plus petit te c'est a nous indirectement que cela est fait hors combats de clochers ,le véritable ennemis est invisible, et sournois,et c'est dans l'union et non la division que le combat deviens possible!
Qui se divise se trompe,et fait le jeu de ceux qui sont toujours des deux coté du voile et qui nous observent nous battre comme Don Quichotte contre les moulins a vents .
Cordialement
_____________________________________________________________
>>>>La création est une symphonie dont nous sommes les musiciens , mais que signifie elle sans son compositeur source de toute VIE ?
Les membres suivants remercient aja777 pour ce message :
(15/06/14), (17/06/14)


Dernière édition par aja777 le Dim 15 Juin 2014 - 13:31; édité 1 fois
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 01:17    Sujet du message: Nationalisme, instrument de liberté ou d'oppression ?

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    OnNousCacheTout... Index du Forum ->
Les forums
-> Notre société
Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Aller à la page: 1, 2, 3, 4, 5, 6  >
Page 1 sur 6

 
Sauter vers:  

Portail | Index | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com