OnNousCacheTout... Index du Forum

OnNousCacheTout...
"Faits de société, politique, pouvoir, conspirations, mensonges et vérités..."

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

La théorie du Big-Bang
Aller à la page: <  1, 2, 3 … , 9, 10, 11  >
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    OnNousCacheTout... Index du Forum ->
Les forums
-> Le Big-Bang
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Kimah



Inscrit le: 06 Avr 2014
Messages: 737

MessagePosté le: Mar 24 Fév 2015 - 15:52    Sujet du message: La théorie du Big-Bang Répondre en citant

Revue du message précédent :

Aja777 a écrit:

Pour avoir envie de s’informer il faut se sentir  concerné ,hors les certitudes apparentes de la communauté scientifique ne jugulent elles pas cette quête pour beaucoup ?

Salut Aja, notre conversation ne concerne pas le sujet, si vous vous étiez mieux informés vous sauriez qu'il n'y a pas de certitudes comme vous le sous-entendez. Je pense qu'il ne faut pas avoir de préjugé avant de s'informer ou de vouloir connaître. Si vous ne vous sentez pas concernés, je ne vois pas l'intérêt d'en parler. Et merci pour votre message concernant une hypothèse supplémentaire et alternative à la singularité gravitationnelle. Ce n'est bien sûr pas votre cas, mais penser que les scientifiques nous mentent ne résulte que d'un excès de paranoïa.

Aja777 a écrit:

N'est il pas question a la base de simples dérives ,plus que de pseudo conspirations ?
Pour ce qui est du hors sujet, je pense que au contraire en discuter c'est aussi y voir plus clair ..

Si vous avez la moindre question sur la théorie en question ou si vous vous interrogez autour de certains éléments ou avez le moindre doute, n'hésitez pas, dans la limite de mes connaissances, je ferais de mon mieux pour vous répondre.
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Mar 24 Fév 2015 - 15:52    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
aja777


Hors ligne

Inscrit le: 18 Avr 2014
Messages: 1 519
Masculin
Point(s): 383

MessagePosté le: Mar 24 Fév 2015 - 15:57    Sujet du message: La théorie du Big-Bang Répondre en citant

 
Citation:

 si vous vous étiez mieux informés vous sauriez qu'il n'y a pas de certitudes comme vous le sous-entendez.


Oui aussi ne l'ai je pas dit, j'ai parlé de certitudes apparentes ,hors l'apparence n'est pas le fond !
Amicalement

_____________________________________________________________
>>>>La création est une symphonie dont nous sommes les musiciens , mais que signifie elle sans son compositeur source de toute VIE ?
Les membres suivants remercient aja777 pour ce message :
Kimah (24/02/15)
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Kimah


Hors ligne

Inscrit le: 06 Avr 2014
Messages: 737
Masculin
Point(s): 525

MessagePosté le: Mar 24 Fév 2015 - 16:05    Sujet du message: La théorie du Big-Bang Répondre en citant

aja777 a écrit:
 
Citation:


 si vous vous étiez mieux informés vous sauriez qu'il n'y a pas de certitudes comme vous le sous-entendez.



Oui aussi ne l'ai je pas dit, j'ai parlé de certitudes apparentes ,hors l'apparence n'est pas le fond !
Amicalement

Pas de souci Aja, votre avis très respectable se doit d'être émis en philosophie, car les modèles scientifiques sont construits sur l'observation, donc sur l'apparence. N'est-ce pas ?
Les membres suivants remercient Kimah pour ce message :
aja777 (24/02/15)
Revenir en haut
resurgence


Hors ligne

Inscrit le: 22 Juin 2014
Messages: 299
Masculin
Point(s): 19

MessagePosté le: Mar 24 Fév 2015 - 19:08    Sujet du message: La théorie du Big-Bang Répondre en citant

Kimah a écrit:
Pour être Galilée, faut-il encore avoir raison. Les travaux de Arp n’aboutissait à rien et n'a rien découvert. Il occupait un télescope quand d'autres astronomes en avaient besoin pour leurs travaux. Eh oui chacun son tour. Les incohérences relevées par Arp sont dû à de mauvaises observations et estimations, de nombreuses ont été corrigées depuis.

1) Vous parlez de Halton Arp sur le ton bien connu utilisé pour discréditer ceux qui s’opposent aux idéologies dominantes dans n’importe quel domaine. C’est tout juste s’il n’est pas un complottiste.
N’empêche que ses observations et interprétations s’accordent avec la nouvelle cosmologie du plasma et de l’Univers Electrique, la science qui progresse en marge, qui se réfère surtout aux expériences de Terrella de Birkeland. L’électricité est une science ignorée de la cosmologie officielle qui ne connaît que la masse et la gravité.
 
2) A part le redshift ou blueshift par effet Doppler qui n’affecte que la vitesse relative des corps célestes ou galaxies les plus proches, il y a le redshift intrinsèque des quasars d’Arp et un redshift cosmique qui s’explique par la mécanique ondulatoire et la limite de Planck de l’amplitude d’onde, aux très grandes distances intergalactiques. Rien n’exclut d’autres hypothèses de redshift qui ont été proposées.
 
3) Les éléments légers et le fond cosmique des microondes avancés comme preuves du BB ont d’autres explications spécifiques aux forces électromagnétiques du plasma cosmique. Le fond de microondes n’est d’ailleurs pas homogène comme la théorie l’avait initialement exigé. On trouve des explications sur les sites indiqués ci-dessous.
 
4) Comme les arguments précédents, vos observations « quand on regarde loin dans l’univers» se réfèrent a priori sur ce que vous voulez prouver : l’éloignement par expansion évalué par le redshift.
 
Citation:
Sur un plan personnel, pourquoi n'êtes-vous pas d'accord avec un univers dynamique ? Pourquoi voulez-vous qu'il soit statique ?

C’est votre univers matérialiste, newtonien, einsteinien et quantique fondé sur la masse inertielle la gravité et les particules qui est statique à mon avis. L’espace-temps de Minkovski n’est qu’un artifice mathématique. Les métaphores de courbures ou expansions de l’espace-temps sont virtuelles et trompeuses.
C'est l’univers électrique ou univers plasma qui est dynamique, mais plus fondamentalement  la mécanique ondulatoire qui est une physique du devenir et non de l'être. L’univers et la vie s’auto-organisent en permanence par le mécanisme de l’harmonie des phases.
 
Dans un espace sans limite et un temps irréversible tout est produit par ondes et interférences d’ondes.
 
Références concernant l'Univers électrique :
http://www.thunderbolts.info/wp/
http://www.plasma-universe.com/Plasma-Universe.com
http://www.holoscience.com/wp/
 
 
_____________________________________________________________
«Pour examiner la vérité, il est besoin, une fois dans sa vie, de mettre toutes choses en doute autant qu’il se peut.» (René Descartes)
Je pense donc je suis ... complotiste !
Les membres suivants remercient resurgence pour ce message :
napo (24/02/15)
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Kimah


Hors ligne

Inscrit le: 06 Avr 2014
Messages: 737
Masculin
Point(s): 525

MessagePosté le: Mer 25 Fév 2015 - 01:47    Sujet du message: La théorie du Big-Bang Répondre en citant

Resurgence a écrit:

1) Vous parlez de Halton Arp sur le ton bien connu utilisé pour discréditer ceux qui s’opposent aux idéologies dominantes dans n’importe quel domaine.






Tandis que vous voulez en faire un Galilée, voir une sorte de prophète. Wink
Sérieusement, la plupart de ses observations prêtent à confusion et concernent des objets qui semblent avoir une proximité apparente. Ce ne sont que quelques observations dans lesquelles on croit discerner le bras d'une galaxie touchant un quasar, alors que ce dernier se trouve sans doute plus loin, mais sur les photos cela reste difficile à évaluer. Hormis ces quelques observations confuses (ou douteuses) de Arp, il y a les centaines de milliers d'observations qui cadrent avec l'expansion de l'univers et réaliser par des centaines ou milliers d'astronomes.

Par exemple en suivant votre logique, une foule de personnes disent avoir vu un hélicoptère tandis qu'une seule personne dans cette foule prêtant avoir vu une soucoupe volante. Qui allez-vous croire ? Les centaines de témoins ayant vu un hélico ou le seul témoin ayant vu une soucoupe ? En suivant votre logique, vous devriez croire celui ayant vu une soucoupe volante, parce que son témoignage cadrerait avec votre croyance. Vous mettez en avant les quelques observations de Arp mais ignorez les centaines de milliers qui la contredisent. Dissonances cognitives ?

Arp a publié ses découvertes (ou controverses) dans un livre et a réussi son coup médiatique. Bravo à lui, en plus d'avoir occupé un poste d'astronome, il a su à titre personnel faire quelque chose de ses travaux. Okay

Resurgence a écrit:






2) [...] il y a le redshift intrinsèque des quasars d’Arp et un redshift cosmique qui s’explique par la mécanique ondulatoire et la limite de Planck de l’amplitude d’onde, aux très grandes distances intergalactiques. Rien n’exclut d’autres hypothèses de redshift qui ont été proposées.






Tout ça c'est de la pure spéculation.

Resurgence a écrit:






3) [...] Le fond de microondes n’est d’ailleurs pas homogène comme la théorie l’avait initialement exigé. On trouve des explications sur les sites indiqués ci-dessous.






Pas homogène ? Shocked



La petite trainée grise c'est la Voie Lactée, le fond vert c'est le fond diffus cosmologique. Vous dites qu'il n'est pas homogène ? Y a-t-il plus homogène ? Nous baignons dans cette lumière complètement homogène. Oui les scientifiques (qui sont seulement des êtres humains) s'attendaient à trouver un univers homogène mais aussi homogène fût une vraie surprise.

Des anisotropies apparaissent grossièrement au millième de degrés, et heureusement qu'elles sont là sinon comment aurait-on pu expliquer la formation des étoiles et des galaxies dans un océan de plasma absolument lisse ?

Resurgence a écrit:






4) Comme les arguments précédents, vos observations « quand on regarde loin dans l’univers» se réfèrent a priori sur ce que vous voulez prouver : l’éloignement par expansion évalué par le redshift.






Pas du tout et vous auriez simplement dû comprendre que plus on regarde loin dans l'espace plus on remonte le temps (ce qui n'a rien à voir avec le décalage vers le rouge.) Plus on regarde loin, plus les galaxies sont petites et nombreuses car dans le temps elles vont fusionner entre elles par interaction gravitationnelle. Elles seront ainsi moins nombreuses en formant de plus grosses galaxies comme on le constate aujourd'hui. Plus on regarde loin plus le nombre de quasars est important, ce qui montre qu'ils préexistent aux galaxies. Plus on regarde loin dans l'univers, plus son contenu et les objets sont différents de ceux que l'on constate actuellement, pourquoi ? Parce que l'univers est en mouvement, que son contenu évolue, s'enrichit, que les galaxies se sont formées après la phase dense et chaude, etc... Les mesures montrent que les galaxies lointaines sont extrêmement pauvres en éléments lourds, pourquoi ? Parce que situées à 9 milliards d'années-lumière, on les voit telle qu'elles étaient il y a 9 milliards d'années, donc jeunes et les étoiles qu'elles contiennent n'ont pas encore eu le temps de synthétiser les éléments lourds.
Et puis, pourquoi y a t-il beaucoup moins de galaxie au-delà de 12 milliards d'années-lumière ? Parce que celles-ci n'existaient pas encore ou se formaient tout juste.

L'univers est disons "jeune" au vu de l'abondance des éléments légers qui représentent 97% des éléments chimiques de l'univers (l'hydrogène (73%) et l'hélium (24%).) Si l'univers était beaucoup plus vieux, les étoiles auraient brûlé plus d'hydrogène et davantage enrichies le milieu interstellaire. 3% d'éléments lourds actuellement montrent que l'univers est jeune et que les étoiles ne brillent pas depuis toute éternité. Sinon il n'y aurait plus d'hydrogène.

De plus aucune théorie ne peut expliquer la formation de l'hydrogène et de l'hélium, seule la nucléosynthèse primordiale le permet, sans qu'il soit nécessaire d'y ajouter des éléments ad hoc dans le but de la réinterpréter. Il va de soi que la nucléosynthèse ne concerne pas seulement la cosmologie mais toute la physique, de celle quantique à la thermodynamique, de la physique des hautes énergies à celle statistique. Toutes les disciplines en physique sont mises à contribution. Si on se trompe, on se trompe sur tout (comment fonctionnent les ordinateurs et les centrales nucléaires, allez savoir sans doute par le Saint Esprit !), autant tout abandonner, ne plus rien comprendre, et revenir à la Grèce antique et à la philosophie d'Aristote dont vous parlez si souvent.

Le fond diffus cosmologique (le gros fond vert) est la preuve que la nucléosynthèse primordiale a bien eu lieu, il montre le visage de l'univers sortant de cette phase dense et chaude, qui je le rappelle a synthétisé l'hydrogène et l'hélium.

Dans l'état actuel des connaissances et sans spéculer à tout va, le modèle cosmologique "standard" est de loin le meilleur et le plus descriptif des différentes phases qu'à connu l'univers. En tout cas, l'ensemble des observations concordent avec un univers en phase d'expansion depuis quelques milliards d'années, 13,8 selon les dernières estimations.

Resurgence a écrit:






C’est votre univers matérialiste, newtonien, einsteinien et quantique fondé sur la masse inertielle la gravité et les particules qui est statique à mon avis. L’espace-temps de Minkovski n’est qu’un artifice mathématique. Les métaphores de courbures ou expansions de l’espace-temps sont virtuelles et trompeuses.
C'est l’univers électrique ou univers plasma qui est dynamique, mais plus fondamentalement  la mécanique ondulatoire qui est une physique du devenir et non de l'être. L’univers et la vie s’auto-organisent en permanence par le mécanisme de l’harmonie des phases.






Ah parce que les plasmas, l'électricité, les ondes, ce n'est pas de la matière ? C'est quoi ? De l'esprit ?
De plus vous employez le mot "mécanique", s'il y a bien un point de vue réfuté par la physique quantique, c'est bien celui mécaniste, qui est d'ailleurs hautement matérialiste.

Resurgence a écrit:






Références concernant l'Univers électrique :
http://www.thunderbolts.info/wp/
http://www.plasma-universe.com/Plasma-Universe.com
http://www.holoscience.com/wp/






Je croyais qu'on parlait de science dans ce sujet. Neutral

Par exemple (ce n'est qu'un parmi beaucoup d'autres) la relativité générale (qui permet de travailler et de faire des nouvelles découvertes) a permis de faire la prédiction en 1918 de l'effet Lense-Thirring, effet nouveau que personne ne connaissait et qui a été vérifié par l'expérience. La relativité générale dit vrai, cet effet existe. La relativité générale a fait plein de prédiction comme celle-ci, au point de révolutionner notre représentation du monde. Ce n'est pas une prédiction qu'il va falloir réinterpréter mais des dizaines et des dizaines. Que dit l'univers électrique sur l'effet Lense-Thirring ? A propos que dit-il sur la dilatation des durées ? (Je pose des questions mais je ne m'attends pas à des réponses.)

L'univers électrique prédit-il un nouvel objet ou de nouveaux effets ? Si oui, ont-ils été observés ? Si non, mieux vaut attendre qu'ils le soient. Pour le moment vous croyez sans avoir vu, ce n'est pas scientifique. Le jour où l'univers électrique prédit des effets que nous ne connaissons pas et que ces derniers sont observés dans la nature, alors cette théorie prendra du poids. Quels sont ces nouveaux objets ou effets prédit par l'univers électrique et qui plus est ne trouveraient aucune explication dans le cadre des théories les plus admises ? Vous parliez des comètes fut un temps, alors 67p ne dégaze pas ? - 1 pour l'univers électrique qui passe ainsi à -45870. Wink

Mais avant que l'univers électrique puisse prédire des nouveaux objets, il lui faudra d'abord expliquer l'ensemble des observations cosmologiques (d'où son score), et le faire plus simplement que le modèle actuel. Si ce modèle était si révolutionnaire, ça se saurait, et tous les scientifiques bosseraient dessus. Mais bon leurs auteurs proposent des livres en vente, à défaut de faire de la science, visiblement ils ne perdent pas leur temps.

Si vous voulez parler de l'univers électrique, j'ai ouvert un sujet pour cela, racontez-nous ce que nous dit la théorie de l'univers électrique, le devenir de l'univers, etc. Alors l'univers, il devient quoi ? Et s'il devient autre chose, qu'a-t-il été avant ? Dans quel paradigme nous plongerait l'univers électrique ? Faire de la cosmologie et se questionner sur le devenir ou l'être, c'est vraiment le domaine de la philo !!! Vous racontez n'importe quoi au risque (ce n'est bien sûr pas votre intention) de tromper les gens et de faire la promotion de livres vendus seulement sur le web. Bravo !

La très grande majorité des hommes de sciences ont changés d'avis et ont admis l'expansion et la phase dense et chaude de l'univers. Toutes les théories spéculatives (comme celle présentée par Aja) englobent la phase dense et l'expansion car à l'heure actuelle il est absurde de faire sans. Pour faire sans, il est indispensable de douter des capacités des autres mais surtout pas des siennes.

J'ai personnellement déjà essayé de remettre en question l'expansion et la phase dense et chaude mais en vain. Il m'arrive de temps en temps d'y réfléchir, d'essayer de voir différemment, tout en m'intéressant à toutes théories alternatives. Je suis évidemment tombé sur l'univers électrique avant que vous m'en parliez ou que le Boson Libre m'en parle, mais j'avais vite compris que cette théorie n'en était pas vraiment une. J'attends toujours la preuve empirique que devait me fournir le Boson Libre qui a été jusqu'à mentir car il n'en existait aucune. Je ne pense pas que vous en arriverez là.

Donc je doute parfois de la cosmologie standard malgré toutes les observations qui vont dans son sens, et vous pas une seconde vous ne doutez de la validité ou non de l'univers électrique, ou doutez des travaux de Arp. Bah, il est sans doute inutile de parler, votre sens critique m'échappe, vous n'avez pas raison, et votre façon de procéder ne me semble pas non plus logique ou cohérente. Après, vous pouvez rire de ceux qui croient en l'hypothèse extraterrestre, quelle différence entre vous et eux ? Je dirais même que je suis largement plus enclin à croire à l'hypothèse extraterrestre pour les ovnis qu'à l'univers électrique pour la cosmologie. Vous devriez arriver humblement avec la théorie de l'univers électrique, la présentant comme une alternative plus ou moins plausible au modèle actuel. Une théorie en devenir, nécessitant encore des travaux et des recherches, mais pas aussi développée que le modèle actuel. Après tout ce serait normal, elle est plus récente et moins de personnes travaillent dessus. Mais non vous arrivez sans aucune humilité, critiquant la cosmologie standard dont vous ignorez beaucoup, tout en vantant un modèle spéculatif (c'est-à-dire qui doit faire ses preuves) et encore en phase de développement.

Pas une seconde vous doutez de votre propre compréhension de la cosmologie standard. Je lis dans vos lignes que vous y connaissez peu. Si vous l'aviez plus amplement comprise, nous serions peut-être du même avis, alors nous pourrions discuter des limites du modèle standard, ou échanger des points de vue spéculatif. Mais au fond, non vous avez choisi de demeurer dans des vieilles controverses datant des années 1930 à 1950. Je nourris en moi beaucoup d'idées ou de théories spéculatives, mais je sais reconnaître celles ayant reçues le plus de validations expérimentales et qui sont les théories les plus acceptées par la communauté scientifique, théories dites "standard." Mais théories sans doute ou peut-être incomplètes.
Revenir en haut
resurgence


Hors ligne

Inscrit le: 22 Juin 2014
Messages: 299
Masculin
Point(s): 19

MessagePosté le: Mer 25 Fév 2015 - 08:59    Sujet du message: La théorie du Big-Bang Répondre en citant

1) - L’avenir dira qui a une dissonance cognitive, négligeant l’observation ou l’interprétant en faveur de la théorie...


2) - L’interprétation du redshift dans la théorie du Big bang n’est pas seulement spéculative mais confuse et contradictoire. Une fois on dit que c’est l’effet Doppler, une autre fois l’expansion de l’espace qui cause un allongement. Est-ce l’espace qui est en expansion ou la matière qui fuit dans l’espace ? La mesure du redshiift ne serait pas la même. Si effet Doppler il y a cela suppose un milieu de propagation, ce que la théorie d’Einstein refuse. Si l’expansion concerne l’espace, il concerne aussi l’instrument de mesure et l’allongement de longueur d’onde ne serait pas détectable … Rien que des incohérences mais une seule croyance ...


3) - Il ne faut pas tricher et présenter des images anciennes, les dernières montrent l’hétérogénéité de la distribution des microondes.







4) - Je n’ai pas connaissance des différences de nombre ou densité de galaxies proches ou loiintaines que vous affirmez. Les évaluations des distances actuelles par le redshift sont incertaines.
Les théories de nucléosynthèse solaire par la seule gravité sont réfutées par la cosmologie électrique mais cela sort du sujet. N’oubliez pas le rapport de 39 ordres de grandeur entre gravité et force électrique


5) - Commenter les références par  « Je croyais qu’on parlait de science » prouve que vous n’avez rien consulté et que vous ignorez donc les observations et la physique du plasma que d’ailleurs l’astronomie veut également ignorer.  Si vous les consultiez, vous sauriez que l’Univers électrique est fondé sur la comparaison de l’observation des galaxies et nébuleuses avec les observations expérimentale des plasma en laboratoire ; rien que des observations. Au contraire, la « cosmologie scientifique n’est que théorie et doit inventer des entités inobservables, des matières noires et des énergies sombres pour sauver la théorie des observations qui la menacent.  
_____________________________________________________________
«Pour examiner la vérité, il est besoin, une fois dans sa vie, de mettre toutes choses en doute autant qu’il se peut.» (René Descartes)
Je pense donc je suis ... complotiste !
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Hoheinhem
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Mer 25 Fév 2015 - 14:49    Sujet du message: La théorie du Big-Bang Répondre en citant

Est ce que la question n'est pas mal poser ? Il est possible que l'univers n'est pas de commencement et n'est pas eternel . Il est possible qu'il n'est ni dynamique ni statique . Il est possible que nos conception binaire soit fauce .     
Revenir en haut
Kimah


Hors ligne

Inscrit le: 06 Avr 2014
Messages: 737
Masculin
Point(s): 525

MessagePosté le: Mer 25 Fév 2015 - 15:04    Sujet du message: La théorie du Big-Bang Répondre en citant

Resurgence a écrit:

1) - L’avenir dira qui a une dissonance cognitive, négligeant l’observation ou l’interprétant en faveur de la théorie...


Il y a pour le moment une forte dissonance quand on prête attention à quelques cas et qu'on ignore les centaines de milliers qui les contredisent.

Resurgence a écrit:


2) - L’interprétation du redshift dans la théorie du Big bang n’est pas seulement spéculative mais confuse et contradictoire. Une fois on dit que c’est l’effet Doppler, une autre fois l’expansion de l’espace qui cause un allongement. Est-ce l’espace qui est en expansion ou la matière qui fuit dans l’espace ?


Oui le décalage vers le rouge est dû à l'expansion et non au propre mouvement des galaxies. L'Espace-Temps étire la lumière des galaxies et la décale vers le rouge, proportionnellement à la distance. Plus une galaxie est loin plus sa lumière est décalée vers le rouge, l'ensemble des observations le montre. C'est la façon la plus simple d'expliquer pourquoi on observe des décalages vers le rouge. Si on ne constatait aucun décalage, aucun mouvement n'aurait été observé et on ne serait pas à discuter d'expansion. Le décalage vers le rouge trahit un mouvement, la relativité générale a prédit cet effet, avant que nous l'observions, elle le disait. On a vérifié et elle disait la vérité. Ça bouge dans l'univers.

Réinterpréter l'expansion et les décalages spectraux c'est seulement pour continuer à considérer que les objets sont fixes, ainsi que l'univers lui-même. C'est continuer à considérer que rien ne bouge, et que les galaxies existent (on ne saurait pas comment) depuis toute éternité. Cependant l'ensemble des observations (voir mon message précédent) réfute la thèse d'un univers fixe.

Resurgence a écrit:


3) - Il ne faut pas tricher et présenter des images anciennes, les dernières montrent l’hétérogénéité de la distribution des microondes.


L'image que j'ai montré résulte d'une mesure à 2,7°K, tandis que la votre est la même image mais mesurée au cent-millième de degrés. Il faut aller à six chiffres après la décimale pour observer les anisotropies présentées dans votre image. Comme je l'ai précisé, heureusement qu'elles sont là sinon comment aurions-nous pu expliquer la formation des étoiles et des galaxies au sein d'un plasma trop lisse ? Vous ne trouvez pas l'univers super homogène ?
Vous avez été médecin, et les thermomètres permettant de mesurer la température d'un patient ne vont pas jusqu'au cent-millième de degrés. Il est clair que l'univers est très homogène. Énormément même, vous ne trouvez pas ? Toute personne devrait être surprise d'une telle homogénéité et de baigner dans une telle lumière cosmique. Franchement avec le fond diffus nous sommes face à une observation cosmologique, une image du cosmos intrigante et sensationnelle. Mais bon faut-il encore se réveiller.

Resurgence a écrit:


Les théories de nucléosynthèse solaire par la seule gravité sont réfutées par la cosmologie électrique mais cela sort du sujet. N’oubliez pas le rapport de 39 ordres de grandeur entre gravité et force électrique


Avant que la théorie de l'univers électrique réfute quoique ce soit, il va falloir d'abord la prouver. De plus jamais vu une théorie en invalider une autre. Ce sont des observations dans la nature qui invalide ou valide une théorie.
De plus cette phrase "Les théories de nucléosynthèse solaire par la seule gravité" ne veut strictement rien dire. Okay

Contrairement à l'univers électrique qui par la seule "force" électrique ou électromagnétique prétend décrire l'ensemble de l'univers, la modèle standard décrit quatre forces et pas seulement une. On ne peut pas expliquer l'univers ou les étoiles avec seulement la gravité. La nucléosynthèse primordiale nécessite comme celle stellaire l'action des quatre interactions fondamentales.

Pour la différence de grandeur entre la gravité et la force électromagnétique, c'est un problème seulement si on veut unifier les quatre interactions de la nature et faire une théorie du tout, ce qui pour le moment revient à travailler dans une branche spéculative de la physique.

Resurgence a écrit:


5) - Commenter les références par  « Je croyais qu’on parlait de science » prouve que vous n’avez rien consulté


J'avais déjà consulté ces trois liens douteux bien avant que vous les proposiez. Si on cherche des infos sur l'univers électrique, on tombe inévitablement sur ces liens. Quitte a m'intéresser à des théories alternatives et tout aussi spéculatives, je préfère encore la théorie de la gravitation quantique à boucles ou celle des cordes, bien plus sérieuses.

Resurgence a écrit:


que vous ignorez donc les observations et la physique du plasma que d’ailleurs l’astronomie veut également ignorer.


Comment la physique peut-elle ignorer les plasmas quand elle dit que 99% de la matière dans l'univers est sous forme de plasma ?

En conclusion vous auriez pu répondre à mes questions. Me dire quels sont les objets nouveaux prédits par l'univers électrique et quelle preuve observationnelle avons-nous de ces objets. Me conter comment l'univers électrique explique l'ensemble des observations de l'univers. Mais ne vous donnez pas cette peine, je me suis déjà renseigné sur l'univers électrique et ce bien avant que vous en parliez, et je sais que ce modèle n'explique rien et n'a permis aucune découverte. Un modèle en somme non productif et stérile. Il n'est même pas listé parmi les modèles alternatifs.

Si je m'intéressais à la théorie de l'univers électrique, je la suivrai et la garderai dans un petit "coin" de ma mémoire, tout en reconnaissant que cette théorie a besoin d'être développée et de recevoir des vérifications expérimentales, mais je reconnaîtrai que la cosmologie standard est hautement plus développée et a reçu de nombreuses preuves expérimentales. Mais bon même en étant tolérant, j'ai l'impression de me mentir car je sais que les théories standards sont opérationnelles vu le nombre d'applications qu'elles permettent. Qu'aurais-je fais de mon sens critique en trouvant intéressante la théorie de l'univers électrique plutôt que la cosmologie standard. Si je suis critique avec cette dernière, combien je dois l'être plus encore avec l'univers électrique, théorie beaucoup moins documentée et non vérifiée.

Je ne suis pas contre des idées comme celle présentée par Aja car le point le plus discutable est le Big Bang lui-même. A l'heure actuelle, l'état de l'univers juste après le Big Bang est plutôt spéculatif, on ne sait pas (de façon expérimentale) à quoi il ressemblait, et on ne sait pas ce qui a provoqué le Bang. Dans l'état actuelle des connaissances, c'est oui plutôt spéculatif. On sait au moins que l'univers (enfin l'Espace-Temps) a entamé une phase d'expansion depuis près de 14 milliards d'années, et que son contenu est passé par une phase dense et chaude.

La physique actuelle nous conduit à une forme d'impasse, une singularité gravitationnelle dans laquelle les paramètres de l'univers prennent des valeurs infinies. L'infini est indescriptible en physique, c'est pourquoi l'on pense que la RG ou la MQ nécessitent peut-être d'être complétées. Comme déjà dit, ce sont actuellement les deux meilleures théories, ayant fait des milliers de prédictions sans jamais avoir été mise en défaut. Si on ne veut pas spéculer, mieux vaut laisser de coté toutes les autres théories comme celle des cordes, etc... La RG et la MQ il n'y a pas mieux à l'heure actuelle.
Revenir en haut
Kimah


Hors ligne

Inscrit le: 06 Avr 2014
Messages: 737
Masculin
Point(s): 525

MessagePosté le: Mer 25 Fév 2015 - 15:29    Sujet du message: La théorie du Big-Bang Répondre en citant

Hoheinhem a écrit:
Est ce que la question n'est pas mal poser ? Il est possible que l'univers n'est pas de commencement et n'est pas eternel . Il est possible qu'il n'est ni dynamique ni statique . Il est possible que nos conception binaire soit fauce .     
On peut retrouver un univers statique et éternel avec l'Espace-Temps ne formant qu'un bloc, dans lequel le futur existe déjà et le passé existe encore. La théorie de l'univers bloc va dans ce sens.

Qu'il soit ni dynamique ni statique, je ne sais pas, cela me parait plutôt philosophique. Par exemple si une eau n'est ni chaude ni froide, elle est tiède non ? Si vous avez de meilleures exemples je suis preneur, en tout cas je vais essayer d'y réfléchir.
Revenir en haut
resurgence


Hors ligne

Inscrit le: 22 Juin 2014
Messages: 299
Masculin
Point(s): 19

MessagePosté le: Mer 25 Fév 2015 - 18:34    Sujet du message: La théorie du Big-Bang Répondre en citant

  
Citation:
Oui le décalage vers le rouge est dû à l'expansion et non au propre mouvement des galaxies.


Pardon, mais si l’espace est en expansion, par rapport à quoi ? par rapport à l’espace fixe de Newton ?
 
Citation:
L'Espace-Temps étire la lumière des galaxies et la décale vers le rouge, proportionnellement à la distance. Plus une galaxie est loin plus sa lumière est décalée vers le rouge, l'ensemble des observations le montre.

Si l’expansion augmente du centre vers la périphérie, comme le suppose le Big bang, nous sommes donc au centre du monde, au centre du Big bang, puisque notre système solaire a le redshift zéro ! 
Bravo, Aristote avait raison !



Si l’expansion était homogène partout, elle serait pareille sur Terre et sur les galaxies les plus éloignées et nous ne pourrions pas mesurer  de décalage de longueur d’onde
Je préférerais encore l’effet Doppler mais il nous placerait aussi au centre du monde.
 
Ce qui manque en physique, et plus encore en physique qu’en médecine, c’est le bon sens.

 
Kimah, merci pour vos explications, mais je renonce à discuter davantage sur ce sujet. Contre les croyances et leurs arguments d’autorité on ne peut rien. 
_____________________________________________________________
«Pour examiner la vérité, il est besoin, une fois dans sa vie, de mettre toutes choses en doute autant qu’il se peut.» (René Descartes)
Je pense donc je suis ... complotiste !
Les membres suivants remercient resurgence pour ce message :
napo (25/02/15)
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Kimah


Hors ligne

Inscrit le: 06 Avr 2014
Messages: 737
Masculin
Point(s): 525

MessagePosté le: Mer 25 Fév 2015 - 20:32    Sujet du message: La théorie du Big-Bang Répondre en citant

Resurgence a écrit:

Pardon, mais si l’espace est en expansion, par rapport à quoi ? par rapport à l’espace fixe de Newton ?

Pourquoi l'univers doit-il être en expansion par rapport à quelque chose ?
Comme je vous l'ai fait remarquer sur l'ancien ONCT, vous êtes de nouveau à imaginer un ballon entrain de gonfler.  Wink


Resurgence a écrit:

Si l’expansion augmente du centre vers la périphérie, comme le suppose le Big bang, nous sommes donc au centre du monde, au centre du Big bang, puisque notre système solaire a le redshift zéro !


C'est bien de s'interroger, mais non le Big Bang ne suppose pas que l'expansion augmente du centre vers la périphérie, je ne sais pas où vous avez lu ceci mais c'est faux. L'univers n'a pas de centre spatial, le Big Bang s'est produit en tout point de l'espace, que nous soyons dans la Voie Lactée ou dans une autre galaxie située à 10 milliards d'années-lumière, nous serions toujours au centre d'un univers observable âgé de près de 14 milliards d'années, et qui prouve s'il le devait encore que l'univers n'a pas toujours existé telle que nous le constatons aujourd'hui. Sinon toute la lumière de toutes les galaxies de l'Univers aurait eu le temps de nous atteindre et nous verrions tout le contenu de l'Univers. Or ce n'est pas le cas, étant que la lumière et les galaxies n'ont pas toujours existé et ont commencé à briller seulement depuis un peu moins de 13 milliards d'années.



Resurgence a écrit:

Kimah, merci pour vos explications, mais je renonce à discuter davantage sur ce sujet.


Pas de souci Resurgence, vous êtes bien sûr libre de vos discussions et de croire ce que vous voulez, j'espère n'avoir pas été trop direct lors de cet échange, sur ce bonne continuation à vous.
Les membres suivants remercient Kimah pour ce message :
(26/02/15)
Revenir en haut
Brueghel
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Jeu 26 Fév 2015 - 01:14    Sujet du message: La théorie du Big-Bang Répondre en citant

resurgence a écrit:
  
Citation:







 
Citation:
L'Espace-Temps étire la lumière des galaxies et la décale vers le rouge, proportionnellement à la distance. Plus une galaxie est loin plus sa lumière est décalée vers le rouge, l'ensemble des observations le montre.









Si l’expansion augmente du centre vers la périphérie, comme le suppose le Big bang, nous sommes donc au centre du monde, au centre du Big bang, puisque notre système solaire a le redshift zéro ! 
Bravo, Aristote avait raison !













 C'est quelque chose que j'ai eu du mal à me représenter au premier abord 
il faut essayer de se représenter mentalement une éponge infinie qui se dilate 
il n'y a pas de centre ou plutôt le centre est partout , l'observateur à n'importe quel endroit ou il se trouve semble voir l'espace se dilater à partir de l'endroit ou il se trouve  , plus un point est loin de lui plus il le vois s'éloigner rapidement , et si il pouvait lui mêmes se téléporter sur ce point lointain,  l'espace autour de lui, lui paraitrai presque immobile alors qu'il verrai sa position précédente s'éloigner à grande vitesse 
le redshift  est de zéro pour tout les observateurs a l'endroit ou ils se trouvent , il n'augmente que quand l'observateur regarde des objets situés loin de lui 


quand on arrive à se le représenter mentalement ça devient tout de suite parfaitement logique et plein de bon sens Wink  
Les membres suivants remercient Anonymous pour ce message :
Kimah (26/02/15)
Revenir en haut
napo


Hors ligne

Inscrit le: 15 Mar 2014
Messages: 727
Féminin
Point(s): 371

MessagePosté le: Jeu 26 Fév 2015 - 11:06    Sujet du message: La théorie du Big-Bang Répondre en citant

Éponge ou ballon, ça revient au même  Very Happy


 
Citation:
  L'univers n'a pas de centre spatial, le Big Bang s'est produit en tout point de l'espace,
Ah bon ? Tu peux illustrer ça par un exemple du style éponge ou ballon ?
_____________________________________________________________
La vérité est un pays sans chemin
Revenir en haut
Kimah


Hors ligne

Inscrit le: 06 Avr 2014
Messages: 737
Masculin
Point(s): 525

MessagePosté le: Jeu 26 Fév 2015 - 17:33    Sujet du message: La théorie du Big-Bang Répondre en citant

napo a écrit:
Éponge ou ballon, ça revient au même  Very Happy


 
Citation:





  L'univers n'a pas de centre spatial, le Big Bang s'est produit en tout point de l'espace,





Ah bon ? Tu peux illustrer ça par un exemple du style éponge ou ballon ?




La difficulté pour se représenter l'expansion de l'univers ou le Big Bang résulte de notre besoin d'image. Ainsi on s'imagine l'univers comme un ballon entrain de gonfler et on commet l'erreur d'être des observateurs extérieurs à l'Univers. Inévitablement nous nous retrouvons nous-mêmes dans un espace extérieur entrain de regarder un ballon, une éponge ou un gâteau entrain de gonfler. Néanmoins l'exemple du gâteau aux raisins permet de se représenter la dilatation (l'expansion) de l'Espace-Temps (la pâte) qui en gonflant éloigne les uns des autres les grains de raisins (les supers-amas de galaxies). L'exemple du gâteau aux raisins ou du ballon ne sont que des illustrations limitées mais permettant de représenter l'expansion de l'univers et d'expliquer pourquoi les super-amas de galaxies s'éloignent les uns des autres.

Pour l'univers qui n'a pas de centre, par exemple dans un espace connexe à courbure positive (en somme la surface d'une sphère :) ), pourriez-vous y définir un centre ? Vous êtes d'accord que sur la surface lisse et uniforme d'une boule de billard, on ne peut pas y définir un centre en particulier. Chaque point placé sur la boule sera un centre relatif, comme le notre au sein de l'univers.

Le Big Bang ne s'est pas produit en un lieu de l'espace car il n'y avait pas d'espace. Il n'a pas seulement formé la matière mais l'Espace-Temps lui-même. C'est même à partir du "moment" où l'Espace-Temps est entré en phase d'expansion que la matière a pu se refroidir, se combiner, puis par instabilités gravitationnelles, former les étoiles et les galaxies. En relativité, l'espace et le temps sont indissociables, ils sont une seule et même chose. Le temps c'est de l'espace, et l'espace c'est du temps. Dès qu'il y a du temps, il y a de l'espace (ceci est important pour ma conclusion. Mr. Green )

Une petite image sans savoir si elle vous parlera :


L'image d'un ballon est une représentation bi-dimensionnelles (2D), celle-ci comprend 3 dimensions. Mais l'Espace-Temps est à 4 dimensions, et notre cerveau ne peut pas se le représenter. En terme d'image on touche ainsi aux limites de nos capacités mentales.

Alors : "dans quoi s'étend l'univers ?"

Il s'étend dans le temps, c'est-à-dire la 4e dimension de l'espace. L'Espace-Temps s'étend ainsi en lui-même et c'est sa métrique qui change. On peut ainsi dire que l'univers grandit dans le temps (la dimension temporelle), plus le temps augmente, plus l'espace augmente ou se dilate car c'est le terme. On ne dit pas que l'univers grandit, on dit qu'il se dilate.


Dernière édition par Kimah le Lun 9 Mar 2015 - 23:59; édité 1 fois
Revenir en haut
napo


Hors ligne

Inscrit le: 15 Mar 2014
Messages: 727
Féminin
Point(s): 371

MessagePosté le: Jeu 26 Fév 2015 - 18:25    Sujet du message: La théorie du Big-Bang Répondre en citant

Donc, je résume :
Tu te représentes l'univers comme la surface d'un ballon et non pas une sphère pleine ou une éponge ?
Nous nous trouvons quelque part sur cette surface qui n'a pas de centre, c'est ça ? Et il n'y a rien à l'intérieur du ballon, juste ?


 
Citation:
 Le Big Bang ne s'est pas produit en un lieu de l'espace car il n'y avait pas d'espace. Il n'a pas seulement formé la matière mais l'Espace-Temps lui-même. C'est même à partir du "moment" où l'Espace-Temps est entré en phase d'expansion que la matière a pu se refroidir, se combiner


Comment une explosion qui se produit nulle part (dans le vide infini) peut elle produire de la matière ? S'il y a explosion, il y a forcément matière ?
Et selon toi, par quel miracle cette explosion située nulle part et sans contenir de matière a -t-elle pu se produire ? Qu'est ce qui l'a déclenchée ?
C'est complètement farfelu.
_____________________________________________________________
La vérité est un pays sans chemin
Revenir en haut
Hoheinhem
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Jeu 26 Fév 2015 - 18:48    Sujet du message: La théorie du Big-Bang Répondre en citant

Il y a pas d'explosion c'est une mauvaise image d'une mauvaise vulgarisation . Il n'y avais pas de matiere au depart pour la même raison qu'il n'y avais pas d'espace et de temps . L'espace-temps et la matiere-energie etait une seul et méme chose . Le big bang c'est pas la naissance de quelque chose , c'est la transformation d'une chose en une autre .  
Les membres suivants remercient Anonymous pour ce message :
Kimah (26/02/15)
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 21:56    Sujet du message: La théorie du Big-Bang

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    OnNousCacheTout... Index du Forum ->
Les forums
-> Le Big-Bang
Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Aller à la page: <  1, 2, 3 … , 9, 10, 11  >
Page 10 sur 11

 
Sauter vers:  

Index | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com