OnNousCacheTout... Index du Forum

OnNousCacheTout...
"Faits de société, politique, pouvoir, conspirations, mensonges et vérités..."

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Nos crevettes industrielles sont... nourries par des esclaves

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    OnNousCacheTout... Index du Forum ->
Les forums
-> Notre société
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Marine
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 11 Mar 2014
Messages: 3 412
Féminin Cancer (21juin-23juil) 蛇 Serpent
Point(s): 471

MessagePosté le: Mer 11 Juin 2014 - 22:28    Sujet du message: Nos crevettes industrielles sont... nourries par des esclaves Répondre en citant

Les crevettes élevées en Thaïlande sont parmi les moins chères du marché. On comprend désormais pourquoi. Le quotidien britannique The Guardian révèle les pratiques épouvantables de la société thaïlandaise CP Foods, la plus grosse ferme d'élevage de crevettes au monde.

Celle-ci emploierait des travailleurs réduits en esclavage sur les bateaux pêchant le poisson qui sert à nourrir les crevettes. "Ces esclaves sont obligés de travailler sans être payés, pendant des années, sous la menace de violences extrêmes", écrit le Guardian. Les journalistes ont enquêté pendant six mois et leurs observations sont accablantes. Ils ont recueilli les témoignages de nombreux hommes ayant réussi à s'échapper de ces "bateaux fantômes".
"Vendus comme des animaux"

Les rescapés évoquent des journées de travail de 20 heures, des coups, des actes de torture, voire des exécutions sommaires. Certains racontent qu'on leur proposait des amphétamines pour tenir le coup.

Le trafic d'êtres humains est organisé en amont. La plupart sont des migrants, venus du Cambodge ou de Birmanie. Ils disent avoir été escroqués par des courtiers qui, au lieu de leur trouver l'emploi promis en Thaïlande, les ont vendus à des capitaines de bateaux. "J'ai cru mourir, raconte ainsi Vuthy, un ancien moine cambodgien. Ils me gardaient enchaîné, ne me nourrissaient pas... Nous avons été vendus comme des animaux". Une autre victime assure avoir vu plus de 20 hommes tués sous ses yeux, dont l'un aurait été écartelé.
De grands groupes impliqués

Charoen Pokphand (CP) Foods se présente comme "la cuisine du monde". La société réalise un chiffre d'affaires annuel de 33 milliards de dollars (24,4 milliards d'euros). La Thaïlande exporte 500.000 tonnes de crevettes chaque année, dont 10% sont produites par CP Foods. La société fournit plusieurs chaînes de supermarchés internationales, comme Walmart, numéro un mondial du secteur, mais aussi Carrefour, Tesco ou Aldi.

"Si vous achetez des crevettes ou des gambas élevées en Thaïlande, vous devez savoir que vous achetez le produit de l'esclavage", dénonce Aidan McQuade, président de l'ONG Anti-Slavery International, dans The Guardian.

CP Foods reconnaît en partie ces pratiques. "Nous savons qu'il y a des problèmes dans la production des crevettes, admet Bob Miller, président de la branche britannique de l'entreprise. Mais nous n'avons pas la visibilité pour savoir jusqu'où cela va".
Carrefour suspend ses relations avec CP Foods

Les chaînes de supermarchés se défendent également de cautionner les pratiques esclavagistes sur les bateaux thaïlandais de CP Foods. Après la parution de l'enquête du Guardian, Carrefour a décidé de suspendre ses achats de crevettes auprès de l'entreprise incriminée le temps que la lumière soit faite, selon Europe 1. Le groupe "condamne avec force, s'ils sont avérés, les faits rapportés par The Guardian". De son côté, l'Américain Walmart se dit "activement engagé pour aider les parties prenantes à éradiquer le trafic d'êtres humains dans le secteur de l'exportation de crustacés en Thaïlande".

Et, dans ce domaine, il y a du travail. Le pays est considéré, par l'Organisation internationale du travail, comme une plaque tournante de l'esclavage. Un demi-million de personnes en seraient victimes en Thaïlande. Il n'existe aucun chiffre sur les esclaves des bateaux, mais l'industrie de la pêche emploie quelque 300.000 hommes, dont 90% d'immigrés. Les organisations de défense des droits de l'homme expliquent que le manque de travailleurs dans ce secteur, ainsi que la demande croissante des pays occidentaux pour des crevettes pas chères, ont aggravé le phénomène.
Pression économique

Depuis quatre ans, le département d'Etat américain demande à Bangkok de faire des efforts pour lutter contre le trafic d'êtres humains. Le gouvernement thaïlandais assure, dans le Guardian, que "la lutte contre l'esclavage est une priorité nationale". Pourtant, la Thaïlande risque d'être dégradée à la dernière place du classement américain, qui évalue 188 pays. Ce qui pourrait peser sur ses relations commerciales avec les Etats-Unis.

Pour les ONG, seules des sanctions économiques convaincraient le pays d'agir. "Les groupes internationaux peuvent faire beaucoup en renforçant leurs standards d'exigence, affirme Lisa Rende Taylor, de Anti-Slavery International. Si les entreprises locales se rendent compte que les infractions leurs causeront des pertes de bénéfices, cela pourra provoquer un énorme changement".

http://www.lepoint.fr/monde/les-crevettes-dans-vos-assiettes-sont-elles-nou…
Les membres suivants remercient Marine pour ce message :
aja777 (11/06/14), (13/06/14)
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Publicité






MessagePosté le: Mer 11 Juin 2014 - 22:28    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    OnNousCacheTout... Index du Forum ->
Les forums
-> Notre société
Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Portail | Index | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com