OnNousCacheTout... Index du Forum

OnNousCacheTout...
"Faits de société, politique, pouvoir, conspirations, mensonges et vérités..."

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Pourquoi habille-t-on les garçons en bleu et les filles en rose ?

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    OnNousCacheTout... Index du Forum ->
Les forums
-> Coin détente
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Marine
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 11 Mar 2014
Messages: 3 412
Féminin Cancer (21juin-23juil) 蛇 Serpent
Point(s): 471

MessagePosté le: Mar 3 Juin 2014 - 22:33    Sujet du message: Pourquoi habille-t-on les garçons en bleu et les filles en rose ? Répondre en citant

Il faut bien avouer que rien ne ressemble davantage à
un nourrisson... qu’un autre nourrisson. La logique
pourrait donc nous laisser penser qu’il fut tout naturel
de distinguer fille et garçon en attribuant à chacun une
couleur de vêtements particulière. Mais derrière cette
louable intention, a priori évidente, se cache de curieuses
considérations.
En effet, rien ne permet d’affirmer que les deux couleurs
devaient d’abord faciliter la reconnaissance du sexe
du bébé. Avec, par exemple, l’intention sous-jacente
d’éviter au visiteur la sempiternelle question en se penchant
au-dessus du berceau : « C’est une fille ou un garçon
? » En réalité, les parents habillèrent leurs fils de bleu
pour des raisons bien différentes.
Dans la tradition populaire, le bleu a la réputation de
chasser diable, démons, esprits malveillants, sorciers et
maladies. Symbole de l’azur, de la voûte céleste et du
paradis, le bleu dédié à l’éternité véhicule le pouvoir de
repousser les forces du mal. La présence de décorations
à base de bleu est d’ailleurs déjà très fréquente dans les
nécropoles de l’Antiquité égyptienne (murs et coiffures
des défunts).
Emblème de loyauté, de fidélité, de pureté, mais aussi
de sagesse et de fermeté, le bleu place donc sous une
bonne étoile ceux qui portent des vêtements de cette
couleur chargée de moult vertus bienfaitrices.

Ces croyances superstitieuses, qui s’amplifièrent continuellement
tout au long du Moyen Age, incitèrent les
parents à habiller leurs fils de bleu. Non pour les distinguer
des filles, mais avec pour objectif fondamental de
les protéger de Lucifer et de ses serviteurs. Abandonnant
ainsi les demoiselles à leur triste destin. Autrement dit,
la croyance populaire mettait toutes les chances du côté
des garçons et laissait les filles se débrouiller face à Satan
et à ses suppôts !

Mais comme les garçons bénéficiaient d’une couleur
spécifique, les parents se sentirent peut-être coupables de
ne pas en attribuer une aux filles. Aussi décrochèrentelles
bientôt les faveurs du rose. Symbole de l’amour et
de la sagesse divine, mais aussi emblème de la tendresse,
de la jeunesse et du bonheur, le rose ne manque finalement
pas de qualités !

Il convient cependant de souligner que le bleu ne
gagne ses lettres de noblesse qu’à partir du XIIe siècle. En
effet, la couleur pourpre dominait la culture de l’Empire
romain. Au point de devenir color officialis, synonyme
de pouvoir. En fait, les Romains considéraient alors le
bleu comme une couleur barbare. Tout simplement
parce que les guerriers celtes se peignaient le corps de
bleu foncé, ce qui les rendait plus effrayants lorsqu’il
fallait les affronter. L’historien latin Tacite (55-120) évoque
d’ailleurs ces redoutables « armées de spectres ».
Le bleu s’imposera donc progressivement, notamment
dans l’art religieux (petit à petit, sculptures polychromes
et tableaux représentent la Vierge habillée de bleu). Dans
les cours d’Europe, la couleur gagnera lentement le coeur
des souverains, le plus souvent aux dépens de la puissance
symbolique du rouge. Et, à la fin du Moyen Age,
le bleu aura acquis un véritable statut de couleur royale
et princière.

Nul doute que cette promotion sociale de l’indigo ait
également joué son rôle dans le choix d’une couleur destinée
à « distinguer » un garçon. Pour les parents, le fils
porteur de l’héritage prenait soudain ses galons de roi de
la maisonnée. D’autant que le bleu évoquait à la fois
chrétienté et pouvoir « politique » (c’est-à-dire puissance
spirituelle et matérielle). En ajoutant une bonne dose de
superstition propre à conférer à la couleur le pouvoir
de chasser les démons, on comprend aisément qu’aucun
adversaire ne put résister aux arguments fracassants de la
layette bleue !
Les membres suivants remercient Marine pour ce message :
(03/06/14), aja777 (05/06/14)
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Publicité






MessagePosté le: Mar 3 Juin 2014 - 22:33    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    OnNousCacheTout... Index du Forum ->
Les forums
-> Coin détente
Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Portail | Index | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com