OnNousCacheTout... Index du Forum

OnNousCacheTout...
"Faits de société, politique, pouvoir, conspirations, mensonges et vérités..."

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Le Bitcoin

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    OnNousCacheTout... Index du Forum ->
Les forums
-> Economie
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
nicosat
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Ven 14 Mar 2014 - 09:26    Sujet du message: Le Bitcoin Répondre en citant

;


Les membres suivants remercient Anonymous pour ce message :
moustique (30/08/15)
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Ven 14 Mar 2014 - 09:26    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
joe
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Mar 8 Avr 2014 - 20:44    Sujet du message: Le Bitcoin Répondre en citant

je me demande ce que ça va donner tout ça, je m'y suis mis tardivement comme beaucoup et pour l'instant je ne regrette pas, mais sur une autre monnaie, le Dogecoin...Wow.
Revenir en haut
joe
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Mer 9 Avr 2014 - 16:47    Sujet du message: Le Bitcoin Répondre en citant

Monoprix acceptera le paiement en bitcoin à la fin de l'année : 


http://www.lemonde.fr/economie/article/2014/04/09/monoprix-pret-a-se-mettre…



"Concernant la mise en place, « la priorité serait le site, mais nous abordons toujours simultanément les canaux Web et mobile. Donc par extension les magasins seraient sans doute concernés aussi, détaille M. Oualid. Techniquement, cela ne me paraît pas très difficile à intégrer. De cette manière, si l'éclosion se produit en 2015, nous serons prêts. »


« Le bitcoin fait effectivement l'objet d'une défiance monumentale [notamment en France]. On n'a pas encore bien compris l'ampleur du sujet. Pourtant je suis convaincu que ne pas y croire, ce serait comme ne pas croire aux réseaux sociaux il y a quelque temps », argumente le directeur.


« Si le bitcoin ne nous apporte pas de ventes sonnantes et trébuchantes, cela n'a pas d'importance. En nous positionnant dès maintenant (…), nous démarrons notre courbe d'apprentissage. Au contraire des acteurs qui attendront trois à cinq ans et essuieront les plâtres au moment où il sera peut-être déjà entré dans les mœurs », estime M. Oualid."
Les membres suivants remercient Anonymous pour ce message :
Marine (09/04/14), moustique (30/08/15)
Revenir en haut
Marine
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 11 Mar 2014
Messages: 3 412
Féminin Cancer (21juin-23juil) 蛇 Serpent
Point(s): 471

MessagePosté le: Sam 29 Aoû 2015 - 08:28    Sujet du message: BNP Paribas, les bitcoins pourraient remplacer les organismes financiers actuels Répondre en citant

Selon BNP Paribas, les bitcoins pourraient remplacer les organismes financiers actuels

La technologie derrière la célèbre monnaie virtuelle est à même de rendre les intermédiaires financiers "superflus".

Selon BNP Paribas, la technologie bitcoin aurait le potentiel de rendre les organismes financiers actuels "superflus". C'est un aveu renversant de la part d'une des plus grandes banques mondiales. Dans Quintessence, le magazine du groupe, l'analyste Johann Palychata explique que le logiciel blockchain qui permet à cette monnaie virtuelle de fonctionner "devrait être considéré comme une invention majeure au même titre que la machine à vapeur ou le moteur à combustion." Cette technologie aurait le potentiel de transformer le secteur de la finance, voire le monde dans son ensemble.

Ce logiciel blockchain est une sorte de grand livre comptable en ligne qui répertorie toutes les transactions réalisées avec des bitcoins. Il prend en compte des milliers d'ordinateurs et de serveurs partout dans le monde et donne accès à l'historique des échanges réalisés à toute personne qui souhaite utiliser cette monnaie. La technologie blockchain renforce la confiance, aspect essentiel des bitcoins : tout le monde peut vérifier qu'un bitcoin n'a pas été dépensé deux fois et qu'il est effectivement détenu par la personne qui le revendique.

Palychata affirme que si ce type de technologie intervienait dans les transactions de titres financiers (les échanges d'actions des entreprises), alors "les intermédiaires actuels de l'industrie bancaire pourraient devenir superflus". Si les investisseurs peuvent s'échanger des actions directement dans un système suffisamment fiable, les courtiers n'ont plus de raison d'être. C'est un aveu renversant de la part d'une banque d'investissement, en particulier de la plus importante de France.

La plupart des banques ont tenté de minimiser la concurrence que représentent les start-up "fintech" en soutenant que les nouvelles technologies représentaient des opportunités plutôt que des menaces.


S'il est possible d'échanger des actions directement dans un système suffisamment fiable, les courtiers n'ont plus de raison d'être

La chute des coûts induits par la recherche technologique et la disruption qui ont suivi la crise financière de 2008 ont mené à une vague d'innovations et à un nombre accru de concurrents pour les banques. Bitcoins et blockchain sont certaines des nouveautés de la "fintech" les plus prometteuses. Des banques comme Santander et Barclays investissent dans leur propre technologie financière en affirmant que c'est un bon moyen d'améliorer leurs services.

Mais, comme l'explique clairement Palychata, ces banques n'ont en vérité pas d'autre choix que d'innover. Il est peu probable qu'une start-up parmi les centaines qui ont vu le jour remplace en définitive Santander ou Barclays mais le système bancaire actuel est attaqué sur tous les fronts. Si les banques ne réagissent pas rapidement, elles vont se retrouver au bord du gouffre.

Le scénario de Palychata (l'application de la technologie blockchain aux échanges d'actions) n'est pas si farfelu : le NASDAQ américain est déjà en train de la tester. Ceci dit, ses prévisions sur la future inutilité des banques est un scénario extrême. Selon lui, il est plus probable que les maisons de courtage adoptent la technologie blockchain pour échanger entre elles plutôt que de la mettre directement à disposition des consommateurs.

De plus, toujours selon Palychata, même si une start-up ou un programmeur crée une blockchain pour échanger des actions et la met à disposition directe des particuliers, les problèmes de sécurité posés par la confidentialité des clefs (les codes d'accès utilisés pour échanger les actifs virtuels sur la blockchain) pousseront les entreprises bancaires à développer une nouvelle activité : la conservation de ces clefs.

Néanmoins, l'utilisation du terme "superflu" par l'analyste d'une grande banque montre que le secteur prend ce problème très au sérieux.



Article de Oscar Williams-Grut. Traduction par Manon Franconville, JDN.

Voir l'article original : One of the world's biggest banks just admitted bitcoin could destroy existing finance firms
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Hoheinhem
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Mer 2 Sep 2015 - 16:56    Sujet du message: Le Bitcoin Répondre en citant

Les monnaie privé c'est un vieux projet liberal . voici un veille article interessant .


http://www.cles.com/enquetes/article/open-money-bientot-chacun-creera-sa-pr…
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 01:20    Sujet du message: Le Bitcoin

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    OnNousCacheTout... Index du Forum ->
Les forums
-> Economie
Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Portail | Index | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com