OnNousCacheTout... Index du Forum

OnNousCacheTout...
"Faits de société, politique, pouvoir, conspirations, mensonges et vérités..."

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Moisissures, excréments de souris... De la viande avariée aux rayons "premiers prix"

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    OnNousCacheTout... Index du Forum ->
Les forums
-> Santé, bien-être et alimentation
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Marine
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 11 Mar 2014
Messages: 3 412
Féminin Cancer (21juin-23juil) 蛇 Serpent
Point(s): 471

MessagePosté le: Ven 30 Mai 2014 - 22:42    Sujet du message: Moisissures, excréments de souris... De la viande avariée aux rayons "premiers prix" Répondre en citant

La Cour des Comptes s'inquiète dans le dernier volet de son rapport annuel de la qualité de certaines viandes dans les produits "premiers prix", révèle ce jeudi Le Télégramme qui a pu consulter le document confidentiel.




"Des viandes grises-verdâtres impropres à la consommation humaine dans des charcuteries, moisissures, souris vivantes ou mortes, excréments de souris dans des étuves à chorizo." Ce sont les découvertes inquiétantes qu'on faits les enquêteurs de la Cour des Comptes dans le dernier volet du rapport annuel de l'institution consacré à la sécurité alimentaire, après avoir passé au peigne fin un certain nombre de produits "premiers prix".

Le Télégramme, qui révèle l'information dans son édition de jeudi, a eu accès "au rapport original de 179 pages confidentiel", rendu en juillet 2013, soit sept mois avant la publication du rapport global rendu par l'institution en février dernier. Dans ce dernier, le volet sur la sécurité alimentaire avait été réduit à 25 pages. "La Cour des Comptes semble avoir été particulièrement choquée par certaines découvertes, notamment sur les produits premiers prix", rapporte le quotidien régional. "L'offre des produits premiers prix peut paraître attractive, mais leur consommation systématique, par une population croissante, pourrait avoir à terme des répercussions sur la santé publique", s'alarme la Cour, selon le journal.


Manque de personnel et rareté des contrôles

Au-delà du cas des produits "premiers prix", l'un des problèmes essentiels rencontrés par l'administration dans le combat pour la sécurité alimentaire est le manque de personnel et, de fait, la rareté des contrôles, "en chute libre", souligne Le Télégramme. "Un établissement de remise directe (boucherie, restaurant, centre commercial...) sera en moyenne contrôlé trois fois au cours d'un siècle. On ne compte que 43 agents pour contrôler plus de 110.000 établissements de restauration collective (hôpitaux, cantines scolaires...)", poursuit le quotidien morlaisien.

De plus, la Cour déplore la confidentialité de nombreuses enquêtes, et "un faible taux de poursuite qui décourage les agents". A cette situation, des raisons multiples: "réticence des agents" à réprimer, "défaillance de la hiérarchie à tous les niveaux", un "échelon local, fortement soumis à la pression sur l'emploi", ou encore les procureurs, "qui hésitent souvent à engager des procédures pénales".

Les Métropolitains "fortement exposés aux pesticides"

Le rapport pointe par ailleurs le recours encore trop généralisé aux pesticides, poursuit le quotidien régional. Malgré "les lourds moyens engagés", la France est restée en 2012 le troisième utilisateur mondial (1er en Europe) de pesticides à usage agricole en 2012.

La Cour des Comptes constate également que les bilans des contrôles sur les fruits et légumes, notamment, font état de "taux de non-conformité toujours élevés". "La population vivant en métropole est fortement exposée aux pesticides", enregistre la Cour, qui cite également une étude de l'Institut national de veille sanitaire (INVS) de 2012 révélant que "les Français avaient un niveau d'imprégnation parmi les plus élevés par rapport à celui relevé dans des pays comparables". Pour y remédier, l'institution suggère "une communication forte autour de ces résultats qui permettrait sûrement d'orienter la demande vers une agriculture plus raisonnée".

Si, de l'avis de tous, la sécurité alimentaire reste assurée en France, le problème aujourd'hui "ce sont les fraudes (...) avec des affaires qui s'internationalisent (...) C'est au niveau international qu'il y a de réels progrès à faire", conclut Le Télégramme.

http://lci.tf1.fr/economie/consommation/securite-alimentaire-certains-produ…
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Publicité






MessagePosté le: Ven 30 Mai 2014 - 22:42    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    OnNousCacheTout... Index du Forum ->
Les forums
-> Santé, bien-être et alimentation
Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Portail | Index | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com