OnNousCacheTout... Index du Forum

OnNousCacheTout...
"Faits de société, politique, pouvoir, conspirations, mensonges et vérités..."

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Matches truqués : « La même ampleur que le piratage de la musique sur Internet »

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    OnNousCacheTout... Index du Forum ->
Les forums
-> Les dessous du sport de haut niveau
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Marine
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 11 Mar 2014
Messages: 3 437
Féminin Cancer (21juin-23juil) 蛇 Serpent
Point(s): 471

MessagePosté le: Jeu 15 Mai 2014 - 22:41    Sujet du message: Matches truqués : « La même ampleur que le piratage de la musique sur Internet » Répondre en citant

Alors qu'en Angleterre six personnes ont été arrêtées dans le cadre d'un coup de filet contre un réseau qui achetait des rencontres de football, le journaliste Declan Hill, auteur du bestseller Comment truquer un match de foot ? (2008), revient avec un nouvel ouvrage : Le Guide pour truquer un match de football (The Insider's Guide to Match-Fixing in Football). Pour lui, la corruption dans le football est devenue un phénomène aussi incontrôlable que le piratage sur Internet.

Qu'avez-vous découvert de plus depuis la parution de votre premier livre en 2008 ?

Declan Hill : J'ai remarqué que les gens parlaient de ce phénomène sans vraiment savoir ce qu'il en était. Par exemple, les campagnes de prévention sont souvent axées sur les jeunes joueurs. Dans mon nouveau livre, qui est basé sur des recherches universitaires et l'analyse de statistiques, je dévoile que les joueurs de moins de 25 ans sont très rarement achetés. Cela concerne, pour la grande majorité, les joueurs de plus de 27 ans. Dans un autre chapitre, j'analyse pourquoi ce sont eux qui sont visés en particulier. On s'aperçoit qu'au fil des dizaines d'entretiens que j'ai pu réaliser, ces joueurs ne sont pas traités comme des professionnels. C'est-à-dire que les joueurs des ligues semi-professionnelles ne sont souvent pas payés. Si cela devait vous arriver un jour, ça ne veut pas dire que vous êtes forcément corruptible mais, en tout cas, vous réagiriez différemment.

Est-ce que le système de corruption a évolué sous une autre forme ?

La première ligne de mon livre explique que la corruption dans le sport a existé de tous temps. Lors des Jeux olympiques antiques, les statues des dieux grecs à l'entrée des stades étaient constuites grâce à des fonds payés par les athlètes qui achetaient leurs victoires. Donc il n'y a rien de nouveau mais l'échelle, aujourd'hui mondiale, du phénomène est inédite. Ceci grâce à l'évolution des nouvelles technologies et d'Internet.

L'arrestation du Singapourien Dan Tan, considéré comme le cerveau présumé du principal réseau criminel à l'origine des matches truqués dans le monde, a-t-elle changé la donne ?

Cette arrestation était une farce. C'était de la propagande du gouvernement de Singapour, qui tente de se refaire une virginité. Les agissements de Dan Tan sont connus depuis au moins mars 2011. La police finlandaise a révélé qu'il opérait dans plus de 35 pays, employait plusieurs dizaines de personnes qui allaient et venaient en Italie, Hongrie, Amérique centrale... avec plusieurs dizaines de millions de dollars dans leur valises pour acheter des matches. On le sait parce que ce réseau a été démantelé et des personnes ont expliqué les dessous des opérations. Et après toutes ces révélations, le gouvernement de Singapour n'avait pas jugé bon d'arrêter Dan Tan.

Lire aussi : Un système de matchs truqués à l'échelle mondiale

Puis la police italienne s'est rendue à Singapour avec un mandat d'arrêt international mais les autorités du pays l'ont ignoré pendant plus d'un an. C'est seulement après une longue et harrassante campagne médiatique, que j'ai en partie menée, que Singapour l'a finalement arrêté. Mais ils ne l'ont pas arrêté en tant que cerveau d'un réseau mafieux mais en tant que « terroriste », et sous une loi datant de l'époque de l'Empire britannique. Dan Tan ne passera jamais ni devant un tribunal singapourien ni européen. Pour moi c'est clair : il y a une dimension dans cette affaire qui nous échappe.

Selon vous, arrêter une personne comme Dan Tan n'est donc pas efficace pour lutter contre les réseaux derrière les matches truqués ?

Cette arrestation ne va pas freiner un système qui est devenu un phénomène planétaire. Cela va au-delà d'un réseau dirigé par un seul homme. Ce n'est pas en arrêtant une personne en Nouvelle-Zélande qu'on va arrêter le piratage de l'industrie de la musique ou du cinéma. Votre question, elle-même, démontre que les gens ne comprennent pas encore l'ampleur de ce phénomène...

Est-ce que les instances du football, notamment en Europe, en font assez ?

L'UEFA mène une lutte efficace. Malheureusement, leurs efforts s'essouflent parce qu'il y a un risque politique pour son président, Michel Platini. A chaque fois qu'il prend une mesure, il perd du terrain dans la course à la présidence de la FIFA dont il est un candidat officieux. En juin dernier, en Turquie, deux clubs ont été, à juste titre, interdits de compétitions européennes en 2013-2014 pour des faits de corruption. C'est certain qu'il n'aura pas le vote des Turcs. Dans tous les cas, les efforts de l'UEFA sont bien supérieurs à ceux de la FIFA.

Certains championnats sont plus exposés que d'autres. La France est-elle touchée ?

Est-ce qu'il y a de la corruption dans le football français ? Bien sûr. Mais en quantité suffisamment faible pour ne pas entraver le déroulement des ligues. Une affaire comme « Valenciennes-OM » en 1993 peut exister mais c'est devenu très compliqué. Mais d'autres ne s'en sortent pas si bien. Aujourd'hui, je crois que les championnats italien et turc sont cliniquement morts. La corruption est si infiltrée dans ces ligues qu'ils n'ont plus aucune crédibilité. L'ancien président du conseil italien Mario Monti avait dit qu'en réponse au scandale du « calcioscommesse », le championnat italien devait s'arrêter pendant quelques années pour remettre à flot le calcio. On s'est moqué de lui à l'époque en Italie mais je pense qu'il fallait le faire.

Emmanuel Versace
Journaliste au Monde

http://www.lemonde.fr/sport/article/2013/11/28/matches-truques-la-meme-ampl…
Les membres suivants remercient Marine pour ce message :
aja777 (24/06/14)
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Publicité






MessagePosté le: Jeu 15 Mai 2014 - 22:41    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Marine
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 11 Mar 2014
Messages: 3 437
Féminin Cancer (21juin-23juil) 蛇 Serpent
Point(s): 471

MessagePosté le: Mar 24 Juin 2014 - 00:26    Sujet du message: Matches truqués : « La même ampleur que le piratage de la musique sur Internet » Répondre en citant

Football européen: des matchs truqués à la pelle
PAR MICHAËL HAJDENBERG
LE JEUDI 5 JUIN 2014


Au parlement européen, une enquête menée avec une association spécialisée a permis de détecter 110 matchs de football européens truqués « sans l'ombre d'un doute » cette saison... Au centre de cette corruption difficile à détecter : les paris sportifs.
En football, tout s’achète. L’organisation des compétitions si l’on en croit la presse britannique. Mais aussi les matchs ou des bouts de matchs. Le parlement européen, via le député belge Marc Tarabella,vient de frapper un grand coup en s’unissant à une association d’opérateurs de paris nommée Federbet, qui contrôle les flux financiers liés à ce type de pronostics. L’enquête menée depuis le mois de septembre conclut qu’en quelques mois, dans des compétitions françaises, italiennes ou encore portugaises, 110 matchs au moins ont été truqués « sans l’ombre d’un doute » (voir ici la liste), pour des montants qui s’élèvent à « des dizaines de millions d’euros ». De lourds soupçons pèsent sur 350 autres matchs. Et le football n’est pas le seul sport concerné.
L’amplification de la fraude (ou de sa détection) est rapide. Entre 2008 et 2011, Europol n’avait repéré « que » 680 matchs très suspects. Soit environ deux
fois moins par an. En décembre dernier, lors d’un premier point d’étape pour la saison 2013-2014, le député européen avait signalé 50 matchs à coup sûr achetés.

Mais il n’y avait eu aucune suite. Aucun club, aucune ligue, aucune fédération n’avait saisi la justice. Comme si personne ne souhaitait voir la réalité en face.
Pour les auteurs de l’enquête, qui ne veulent pas pour l’heure détailler les montants en jeu pour chacune des rencontres, il n’y a pourtant aucun
doute. Federbet retient trois critères pour juger : la hauteur anormalement élevée des sommes pariées, le fait de parier pendant le match, et l’origine géographique des fonds misés. Quand les trois critères convergent, Federbet conclut à la fraude. Quand il n’y en a que deux ou que les sommes
ne sont pas exceptionnellement élevées, l’association, dont le siège social est à Bruxelles, n’émet que des doutes.

Il serait aussi absurde de penser que la corruption se cantonne au football que de s’imaginer que le dopage n’existe que dans le vélo. Pour le montrer, Federbet a fait quelques tests dans d’autres sports comme le tennis. Et est tombé un peu par hasard sur un match d’un obscur tournoi challenger qui s’est déroulé cette année en Guadeloupe, opposant l’ancien numéro 1 du tennis belge Olivier Rochus à Vincent Millot, un joueur français qui fut par ailleurs son partenaire de double lors de ce tournoi. Les flux financiers étaient équivalents à un match de Roland- Garros. Immédiatement interrogé par la presse belge, le joueur a nié ce mardi toute forme de compromission. Son frère Christophe avait également été suspecté il y a quelques années pour des faits identiques.
Des proches des joueurs auraient-ils pu parier ? Des membres de leur entourage ?
Au tennis, l’ATP (association des joueurs de tennis professionnels) n’a jamais souhaité nouer un partenariat pour faire la lumière sur ce type de pratique. Seule la justice pourrait dès lors enquêter sur ces flux financiers.
À défaut, que faire ? Quelques clubs, en Espagne par exemple, ont annoncé s’être associés à des entreprises ou des associations chargées de les alerter
en cas de doute. Mais les réticences restent fortes : la série B italienne (deuxième division) a renoncé au dernier moment à un partenariat de ce type face
aux pressions d’un sponsor important, Eurobet, une entreprise de paris en ligne.
Au parlement européen, ceux qui suivent le dossier ne désespèrent cependant pas : la FIFA a décidé de s’associer à Federbet pour la Coupe du Monde à venir.
Les membres suivants remercient Marine pour ce message :
aja777 (24/06/14)
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
nicosat
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Mar 24 Juin 2014 - 06:44    Sujet du message: Matches truqués : « La même ampleur que le piratage de la musique sur Internet » Répondre en citant

Mondial 2014 : Bagarre, grève, soupçons de corruption pour des Lions vraiment Indomptables




inShare


Zéro pointé pour le Cameroun. Zéro point, zéro but inscrit pour l'instant, et une élimination déjà acquise en Coupe du monde. Avant même leur dernier match, lundi 23 juin, contre le Brésil, les Lions indomptables ne peuvent plus se qualifier pour les huitièmes de finale de la compétition au Brésil. La sélection camerounaise s'est, en effet, inclinée par deux fois, contre le Mexique (1-0), puis la Croatie (4-0). Surtout, les joueurs se sont illustrés par une série de psychodrames dispensables.



Départ retardé

Ils devaient s'envoler pour le Brésil le dimanche 8 juin. Mais les Camerounais ont refusé d'embarquer. La raison : un désaccord concernant le montant de leurs primes. Les footballeurs ne les jugeaient pas assez élevées. Le gouvernement a d'abord proposé environ 61 000 euros par joueur pour leur participation au Mondial. Une somme revue à la hausse par la suite (68 602 euros). Toujours pas assez. Le jour du départ, les joueurs sont ainsi restés cloîtrés dans leur hôtel, à Yaoundé, rappelle RFI, avant qu'un compromis ne soit trouvé avec la fédération. L'équipe rejoint finalement le Brésil avec un jour de retard.

Pour leur piteux parcours en poule (jusqu'ici deux défaites en deux matchs), Samuel Eto'o et consorts pourraient toucher 182 000 euros, révèle L'Equipe. Un montant que l'attaquant a justifié dans une lettre adressée à ses "chers compatriotes", rendue publique la veille du premier match du Cameroun contre le Mexique. "Je me suis battu, il y a quelques jours, pour ce que j'estime être légitime : le droit de mes coéquipiers à leurs primes pour qu'ils puissent donner le meilleur d'eux-mêmes pour leur pays", défend le fantasque attaquant.

Ambiance délétère autour d'Eto'o  






LIRE LA LETTRE DE SAMUEL ETO'O AUX CAMEROUNAIS  (214.44 Ko)


Le climat se dégrade ensuite un peu plus quand Samuel Eto'o coupe l'herbe sous le pied de son staff médical. Alors que son forfait n'est pas officialisé, il tweete qu'il ne participera pas à la deuxième rencontre de son équipe. 

Vexé d'avoir été court-circuité, le service de presse réplique alors par un communiqué, cité par Les Echos  : "Il convient de rappeler que le joueur est arrivé en sélection sur les rotules dès le 20 mai 2014 à l'occasion du stage préparatoire des Lions indomptables en Autriche." Ambiance. Le staff camerounais poursuit sa charge en indiquant que le joueur est "carbonisé, puisqu'il a longtemps joué sous infiltration".

Carton rouge sur la pelouse
Sur le terrain, le Cameroun n'a pas franchement montré un meilleur visage. "C'est la honte", a reconnu le sélectionneur, Volker Finke, après le match contre la Croatie. "Le comportement de certains n'est pas du tout satisfaisant. Même quand on était à 11 contre 11. C'est inacceptable." Alexandre Song a écopé d'un carton rouge quand il a asséné un vilain coup de coude dans le dos au Croate Mario Mandzukic.
Puis les esprits se sont un peu plus échauffés entre deux joueurs... de la même équipe. Benoît Assou-Ekotto a donné un "coup de tête" à son coéquipier Benjamin Moukandjo, avant que Pierre Webo ne les sépare. Sympa.

Un dernier match truqué ?
Comme les Camerounais n'ont plus rien à perdre contre le Brésil, la Fifa s'inquiète d'un possible match truqué. "Le risque de corruption est plus élevé encore que pour le match d'ouverture ou la finale", a déclaré Ralf Mutschke, le chef de la sécurité de la Fifa, au journal brésilien  Folha de São Paulo  (en portugais). Sans avoir de preuve formelle, la fédération internationale suspecte les joueurs camerounais de vouloir influencer le résultat du match, notamment le nombre de buts que les Lions indomptables pourraient encaisser, et tirer profit de paris illégaux.

Des soupçons motivés par la contestation du montant de leurs primes, justement.
Après la défaite contre la Croatie, Samuel Eto'o, la star de l'équipe, avait annoncé qu'il entendait bien dénoncer, une fois la compétition terminée, ceux qui "déstabilisent" le Cameroun en coulisses. Histoire de finir ce Mondial raté en apothéose.

http://www.teletshangu.com/Mondial-2014-Bagarre-greve-soupcons-de-corruptio…
Revenir en haut
L'Ange Gardien


Hors ligne

Inscrit le: 05 Avr 2014
Messages: 772
Masculin
Point(s): 160

MessagePosté le: Dim 6 Juil 2014 - 16:31    Sujet du message: Matches truqués : « La même ampleur que le piratage de la musique sur Internet » Répondre en citant

 
Citation:
Joao Havelange (président de la FIFA entre 1974 et 1998) a affirmé que les Coupes du monde 1966 et 1974 étaient truquées7. Wiki

Les membres suivants remercient L'Ange Gardien pour ce message :
Marine (06/07/14)
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 13:17    Sujet du message: Matches truqués : « La même ampleur que le piratage de la musique sur Internet »

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    OnNousCacheTout... Index du Forum ->
Les forums
-> Les dessous du sport de haut niveau
Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Portail | Index | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com