OnNousCacheTout... Index du Forum

OnNousCacheTout...
"Faits de société, politique, pouvoir, conspirations, mensonges et vérités..."

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Faillites bancaires

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    OnNousCacheTout... Index du Forum ->
Les forums
-> Economie
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Nadejda
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Ven 18 Avr 2014 - 10:17    Sujet du message: Faillites bancaires Répondre en citant

Après le bail-out, en décembre 2013, l'Europe entérinait l'autorisation du bail-in à partir du 1er janvier 2016. A ce titre, ce ne sont plus les Etats qui renfloueront les banques par le biais des impôts, mais les banques en faillite se serviront directement à la source sur les comptes...


En cas de crise, les banques pourront prélever les dépôts des épargnants


Après la ponction des épargnants chypriotes cette année et l’idée émise par le FMI d’une supertaxe de 10% sur le patrimoine, l’Europe vient d’entériner la participation des déposants au renflouement des banques en cas de crise grave. L’accord, scellé mercredi 11 décembre, est passé relativement inaperçu, alors qu’il pourrait être d’une importance capitale pour les épargnants.
 
Les Européens se sont mis d’accord sur une loi prévoyant des règles de renflouement interne des banques, ou "bail-in", afin d’éviter de faire participer les Etats au sauvetage des établissements financiers.
 
"Grand pas franchi ce soir: accord #BRRD pour 28", a écrit sur son compte twitter le commissaire européen chargé des Services financiers, Michel Barnier, en référence à la directive sur le sauvetage des banques. "Contribuables ne seront plus premiers à payer pour erreurs des banques", a-t-il ajouté.
 
"C’est un pas fondamental vers la réalisation de l’union bancaire", a assuré Michel Barnier dans un communiqué.
 
Des représentants du Parlement européen, du Conseil qui représente les Etats, et de la Commission européenne se sont mis d’accord au cours d’un "trilogue" sur ce texte, qui s’appliquera aux 28 Etats membres.
 
Cette nouvelle directive s’articulera avec le Mécanisme unique européen de résolution des banques, qui fait toujours l’objet de difficiles négociations au niveau des ministres, et destiné lui à la seule zone euro. Les ministres des Finances doivent se retrouver mercredi prochain pour tenter de finaliser un accord sur ce sujet.
 
Dépôts garantis jusqu’à 100.000 euros
Selon la directive, lorsqu’une banque sera en difficulté, les autorités nationales pourront intervenir pour l’empêcher de sombrer. De source européenne, on a indiqué qu’une "recapitalisation préventive et des instruments publics de stabilisation" étaient prévus "sous de strictes conditions".
 
La recapitalisation ne concernera ainsi "que les banques solvables qui doivent être recapitalisées en cas de faiblesses identifiées par les tests de résistance".
 
Si une banque est proche de la faillite, le renflouement interne ou "bail-in" s’appliquera, par opposition au "bail-out" privilégié pendant la crise et qui faisait appel à l’argent public, creusant ainsi les déficits.
 
Les premiers à payer seront les actionnaires et les créditeurs (autrement dit les épargnants qui disposent de fond sur leurs comptes), qui devront couvrir au minimum 8% des pertes de la banque avant que l’on puisse faire appel à des fonds nationaux de résolution, abondés par le secteur bancaire.
 
Les dépôts seront garantis jusqu’à 100.000 euros. Au-dessus de cette somme, les personnes physiques et des petites et moyennes entreprises bénéficieront d’un traitement préférentiel par rapport aux autres créanciers.
 
Transparence des banques
Chaque Etat membre devra mettre en place des fonds de résolution nationaux qui devront atteindre un niveau de 1% des dépôts couverts dans les 10 ans.
 
"Toutes les banques devront contribuer à ces fonds mais les contributions seront plus importantes pour les banques qui prennent plus de risques", a dit Michel Barnier.
 
Les banques devront mettre des "réserves de côté pour les temps difficiles", afin de "rendre le secteur financier plus robuste pour qu’il prête à l’économie réelle", a-t-il commenté sur twitter.
 
Ces règles du "bail-in" entreront en vigueur au 1er janvier 2016. La Commission avait d’abord prévu une application à partir de 2018, mais la Banque centrale européenne avait fait part de ses inquiétudes pour la période intermédiaire, craignant que le Mécanisme de résolution unique de la zone euro n’ait à régler le sort de certaines banques sans disposer de cet outil.
 
Jusqu’ici, ce sont les Etats, avec l’argent des contribuables, qui renflouaient les banques (un "bail out"). Ce renversement pose un certain nombre de questions, notamment sur la transparence de la gestion des banques pour les épargnants. Les informations disponibles pour les clients sont souvent très compliquées à décrypter pour juger de la santé financière de leur établissement bancaire. En outre, cela assure les banques de ne pas faire faillite, ce qui pourrait les inciter à être moins prudentes sur les marchés.
 

(Avec AFP) http://www.challenge...epargnants.html
Les membres suivants remercient Anonymous pour ce message :
Marine (18/04/14)
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Ven 18 Avr 2014 - 10:17    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Marine
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 11 Mar 2014
Messages: 3 412
Féminin Cancer (21juin-23juil) 蛇 Serpent
Point(s): 471

MessagePosté le: Ven 18 Avr 2014 - 10:25    Sujet du message: Faillites bancaires Répondre en citant

Citation:
Les banques devront mettre des "réserves de côté pour les temps difficiles",


Reste à savoir si ces réserves seront dues à leur prudence, ou si elles ne vont pas encore plumer en silence leurs clients...
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Nadejda
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Ven 18 Avr 2014 - 10:38    Sujet du message: Faillites bancaires Répondre en citant

Des mesures se mettent en place afin de pouvoir fermer des banques en un clin d'oeil...


(La nomination de l'allemande Sabine Lautenschläger au directoire de la BCE a été approuvée par le Parlement européen.)


L'UE doit pouvoir fermer une banque en un week-end
http://bourse.lesechos.fr/forex/infos-et-analyses/l-ue-doit-pouvoir-fermer-…



BRUXELLES/FRANCFORT, 13 janvier (Reuters) - La zone euro doit être capable de définir en l'espace d'un week-end un plan de refinancement et de restructuration pour une banque en situation difficile, a déclaré lundi Sabine Lautenschläger, la candidate allemande au remplacement de son compatriote Jörg Asmussen au directoire de laBCE
 
Les ministres de l'Union européenne sont tombés d'accord en décembre sur un mécanisme de liquidation des banques en situation de faillite, une étape primordiale en vue de la réalisation de l'union bancaire, une procédure toutefois complexe et qui n'écarte pas les enjeux politiques. 
 
"Je n'ai pas de meilleure solution pour vous pour ce qui concerne la structure de la prise de décision", a déclaré Lautenschläger à une commission du parlement européen. 
 
"Il nous faut une structure qui permettre de démarrer une procédure de liquidation vendredi soir et de la clore lundi matin à une heure parce qu'alors le Japon, Tokyo ouvre. C'est une condition d'une grande importance," a-t-elle ajouté, précisant que les moyens d'y parvenir faisaient l'objet de discussions. 
 
La vice-présidente de la Bundesbank a sinon vanté lundi les mérites d'une politique monétaire orthodoxe, prévenant par exemple que des taux bas n'étaient pas dénués de risques. 
 
Ses propos à ce sujet, des réponses écrites à des questions posées par des parlementaires européens en amont de son audition par le Parlement européen, laissent deviner une proximité plus étroite avec les opinions défendues par la Bundesbank qu'avec celles de Jörg Asmussen, ce qui pourrait compliquer la tâche du président de la BCE. 
 
Mais interrogée à ce sujet par la commission parlementaire, Lautenschläger s'est contentée de répondre: "J'aurai ma propre opinion". 
 
Quoi qu'il en soit, le départ de Jörg Asmussen pour le gouvernement de coalition emmené par Angela Merkel prive Mario Draghi d'un allié précieux au sein d'un directoire chargé de mettre en oeuvre la politique monétaire de la BCE. 
 
"Il faudra sortir dès que possible de certaines mesures (de la BCE) en raison de leurs effets secondaires. Les taux d'intérêt bas, par exemple, stimulent l'activité économique mais ils ne sont pas sans risque sur le long terme", a écrit Lautenschläger. 
 
Devant la commission du Parlement européen, elle a précisé qu'une période prolongée de générosité monétaire et de taux bas risquait de se solder par la formation d'une bulle spéculative. 
 
Sabine Lautenschläger s'est forgée une solide réputation en tant qu'experte de la supervision bancaire. Sa candidature est la seule présentée pour le remplacement de Jörg Asmussen. 
 
Le Parlement européen décidera jeudi de la soutenir ou pas et la décision définitive sera prise par le Conseil européen. (Martin Santa, Tom Körkemeier et Eva Taylor, Nicolas Delame et Wilfrid Exbrayat pour le service français) 
 
Revenir en haut
nicosat
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Ven 18 Avr 2014 - 10:44    Sujet du message: Faillites bancaires Répondre en citant

Moi je dis "chers citoyens  , récupérez tout votre argent dans les banques et laissons coulées et qu'ils crevent par la meme occasion, moi perso je m'en fous je suis toujours a decouvert limite ca m'arrangerai meme
Revenir en haut
Hoheinhem
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Mer 30 Juil 2014 - 03:59    Sujet du message: Faillites bancaires Répondre en citant

http://www.dailymotion.com/video/xx6sok_overdose-la-prochaine-crise-financi…


La crise c'est demain 
Revenir en haut
Hoheinhem
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Mer 30 Juil 2014 - 04:05    Sujet du message: Faillites bancaires Répondre en citant

Les membres suivants remercient Anonymous pour ce message :
Marine (30/07/14)
Revenir en haut
Hoheinhem
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Mer 30 Juil 2014 - 07:42    Sujet du message: Faillites bancaires Répondre en citant

La crise en une image 




Les membres suivants remercient Anonymous pour ce message :
Marine (30/07/14), napo (30/07/14)
Revenir en haut
Hoheinhem
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Mer 30 Juil 2014 - 10:44    Sujet du message: Faillites bancaires Répondre en citant

CADEAUX 




Revenir en haut
Hoheinhem
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Mer 30 Juil 2014 - 11:03    Sujet du message: Faillites bancaires Répondre en citant



Les membres suivants remercient Anonymous pour ce message :
Marine (30/07/14)
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 16:16    Sujet du message: Faillites bancaires

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    OnNousCacheTout... Index du Forum ->
Les forums
-> Economie
Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Portail | Index | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com