OnNousCacheTout... Index du Forum

OnNousCacheTout...
"Faits de société, politique, pouvoir, conspirations, mensonges et vérités..."

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Momies péruviennes

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    OnNousCacheTout... Index du Forum ->
Les forums
-> Archéologie
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Marine
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 11 Mar 2014
Messages: 4 078
Féminin Cancer (21juin-23juil) 蛇 Serpent
Point(s): 471

MessagePosté le: Jeu 8 Fév 2018 - 18:27    Sujet du message: Momies péruviennes Répondre en citant

En voilà un qui nous mène en bateau

https://nypost.com/2017/06/23/is-this-deformed-mummy-discovered-in-peru-for…




https://irna.lautre.net/De-la-multiplication-des-momies-et-des-indices-de-f…


https://www.nurea.tv/video/reliques-perou-explications-officielles-thierry-…
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Publicité






MessagePosté le: Jeu 8 Fév 2018 - 18:27    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Marine
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 11 Mar 2014
Messages: 4 078
Féminin Cancer (21juin-23juil) 蛇 Serpent
Point(s): 471

MessagePosté le: Lun 23 Avr 2018 - 07:22    Sujet du message: Momies péruviennes Répondre en citant

Des chercheurs américains pensent avoir percé le secret des mystérieux crânes allongés découverts au Pérou. Selon leur étude, ces modifications crâniennes visaient à symboliser l'appartenance à une élite, aidant ainsi à renforcer le sentiment de communauté et d'identité collective. Le mystère des crânes allongés s'éclaire un peu plus. Vous avez probablement déjà vu des images de ces ossements présentant une forme inhabituellement étirée. Contrairement à ce que certains peuvent suggérer, on sait aujourd'hui qu'ils appartiennent à des individus bel et bien humains. Ceux-ci auraient subi une déformation volontaire du crâne après leur naissance visant à allonger leur tête. Une pratique beaucoup plus répandue qu'on ne le pense.Les découverts ont en effet montré que ce type de déformation a été pratiqué par différentes cultures à travers le monde, de l'Asie à l'Amérique en passant par l'Europe et l'Afrique. Mais pourquoi allonger de la sorte le crâne ? Une étude publiée dans la revue Current Anthropology jette une nouvelle lumière sur ce mystère. Dirigés par un chercheur de l'Université Cornell aux Etats-Unis, ces travaux se sont plus précisément intéressés à un cas particulier : celui des Collaguas.Cette petite communauté ethnique a prospéré dans la vallée de Colca, au sud-est du Pérou entre 1100 et 1450, environ 300 ans avant que l'empire Inca ne se développe dans le pays. Elle a laissé derrière elle des traces et notamment des cimetières où les archéologues ont pu mettre au jour de nombreux crânes dont certains étaient mystérieusement allongés. La pratique a été confirmée par des rapports espagnols écrits dans les années 1500 qui décrivent les têtes des Collaguas comme grandes et fines. Néanmoins, cette ethnie n'était pas la seule de la région à l'époque. Une seconde connue sous le nom de Cavana y vivait également et elle semblait aussi pratiquer ce type de déformation selon les documents espagnols qui décrivent les têtes des Cavanas comme longues et larges. La nouvelle étude révèle aujourd'hui que cette pratique s'est révélée bien plus dynamique qu'on ne pensait au fil du temps et à travers les groupes.Des crânes minutieusement étudiés Pour en arriver à cette conclusion, les spécialistes ont étudié 211 crânes découverts dans deux cimetières Collaguas. 97 d'entre eux remontent à un groupe précoce ayant vécu entre 1150 et 1300 tandis que les 114 autres crânes datent d'une période plus tardive, entre 1300 et 1450. Les chercheurs ont ainsi pu constater que les déformations montraient des variations au fil du temps. Dans le premier groupe, 38 des crânes étaient modifiés volontairement dont 14 de façon extrême.Certains crânes étaient de légèrement à nettement allongés tandis que d'autres présentaient une forme large et trapue. Dans le seconde groupe en revanche, 74% des 114 crânes se sont révélés modifiés et une large majorité (plus de 60%) montrait une forme nettement allongée. Ce n'est pas tout puisque les spécialistes ont également établi un parallèle entre l'aspect des ossements et l'appartenance sociale des individus. Dans le premier groupe, 13 des 14 crânes très allongés appartenaient à des individus de rang bas tandis que 21 à la forme moins prononcée semblaient associés à des défunts de rang élevé. Les crânes du second groupe eux provenaient tous de sépultures de l'élite des Collaguas.Une pratique qui s'est répandue parmi les élites Selon Matthew Velasco, principal auteur de l'étude, ceci suggère que les individus de bas rang ont été les premiers à adopter cette pratique. Chaque groupe local pourrait ensuite avoir adopté son propre style de déformation jusqu'en 1300. Passé cette période, enfin, la déformation des crânes aurait de plus en plus reflété le statut social des individus : les Collaguas importants auraient privilégié la forme allongée et l'auraient adoptée comme une sorte de signature, un symbole visible d'appartenance aux élites de cette ethnie. "Des formes de crânes de plus en plus uniformes pourraient avoir encouragé l'unité identitaire et politique parmi les élites des Collaguas", a précisé Matthew Velasco à Science News. Il faut préciser qu'au 14e siècle, les Incas commençaient de plus en plus à empiéter sur le territoire des Collaguas, poussant probablement ces derniers à trouver des moyens de coexister avec eux plutôt que de les combattre. "En temps de crise et de bouleversement social, la création de nouvelles sortes d'identité collective peut renforcer ou déstabiliser la réintégration politique", a poursuivi le bioarchéologue. "Cela pourrait avoir favorisé la cohésion parmi les élites locales et facilité la coopération". D'après les spécialistes, les déformations crâniennes étaient réalisées chez les bébés en enserrant leur tête dans des bandages ou entre des planches de bois. On supposait déjà que cette pratique était utilisée pour symboliser l'appartenance à un groupe ou une ethnie mais cette découverte y apporte un nouvel aperçu. Elle ne signifie toutefois pas que toutes les cultures à travers les âges l'utilisaient dans cet objectif précis. Publié par Émeline Ferard, le 01 mars 2018

En savoir plus : http://www.maxisciences.com/crane/le-mystere-des-cranes-allonges-decouverts…
Copyright © Gentside Découverte
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 03:38    Sujet du message: Momies péruviennes

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    OnNousCacheTout... Index du Forum ->
Les forums
-> Archéologie
Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com