OnNousCacheTout... Index du Forum

OnNousCacheTout...
"Faits de société, politique, pouvoir, conspirations, mensonges et vérités..."

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Le retentissant échec économique de François Hollande

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    OnNousCacheTout... Index du Forum ->
Les forums
-> Economie
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Marine
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 11 Mar 2014
Messages: 3 414
Féminin Cancer (21juin-23juil) 蛇 Serpent
Point(s): 471

MessagePosté le: Lun 22 Juin 2015 - 21:21    Sujet du message: Le retentissant échec économique de François Hollande Répondre en citant

Malgré des taux d'intérêt au plus bas, la baisse de l'euro et des prix du pétrole, la croissance ne devrait pas, selon l'Insee, dépasser +1,2 % en 2015. Du même coup,
le taux de chômage ne devrait pas baisser.

La déréglementation du marché du travail, accélérée par la loi Macron, risque de renforcer la précarité.

Dans le débat économique français, l’Institut national de la statistique et des études économiques (INSEE) est l’arbitre que nul ne peut contester. Chargé de collecter toutes les données économiques et démographiques du pays, c’est aussi lui qui produit les prévisions les plus fiables, parce qu’elles sont adossées précisément
sur ces nombreuses enquêtes ; et aussi parce qu’elles portent traditionnellement sur un horizon très court : jamais au-delà de six mois.

Pour quiconque cherche la preuve de l’échec retentissant des politiques économiques et sociales dictées par François Hollande et mises en oeuvre par Manuel Valls, il suffit donc de feuilleter la dernière « Note de conjoncture » que l’Insee a publiée ce jeudi 18 juin en fin de soirée. Même si le mot d’échec n’est naturellement pas prononcé, tous les chiffres y sont, qui permettent d’en venir à ce constat : malgré un environnement international très favorable, la croissance française restera poussive, ne dépassant pas 1,2 % sur l’ensemble de l’année. Et du même coup, le chômage restera à son niveau historiquement très élevé.

http://www.insee.fr/fr/publications-et-services/collection.asp?id=9

Le moins que l’on puisse dire, c’est que le gouvernement aurait pu être en mesure d’afficher des résultats économiques exceptionnels. Car depuis plusieurs mois, la conjoncture économique s’est transformée. Avec un euro qui s’est effondré face au dollar, des taux d’intérêt qui sont à un niveau historiquement bas et un cours du pétrole qui lui aussi s’est effondré, tous les paramètres économiques sont réunis pour que la France, après de si longues années de stagnation de l’activité
et d’envolée continue du chômage, profite enfin d’une véritable embellie, avec à la clef une baisse du chômage, qui a atteint des niveaux sans précédent, et qui
gangrène tout le pays (lire Une reprise économique en trompe-l’oeil).

Las ! Conduisant une politique d’austérité budgétaire et salariale renforcée depuis 2012, le gouvernement socialiste a largement étouffé la reprise. Et s’il a
pris des mesures massives en faveur des entreprises, avec notamment les 42 milliards du « pacte de responsabilité », il a fait en sorte que ces dispositifs soient sans
contrepartie et ne génèrent que des effets d’aubaine pour ces mêmes entreprises.

Le gouvernement socialiste se montre incapable de faire refluer le chômage. On peut même être encore plus précis que cela : la politique de déréglementation
accélérée du marché du travail que mène le gouvernement, avec des coups de boutoir violents et répétés contre le Code du travail, a naturellement l’effet inverse :
elle tend à faciliter les licenciements, et menace donc d’augmenter encore plus le chômage, tout autant que la précarité.

C’est en effet l’un des messages les plus mensongers du moment que tient le gouvernement : il répète à l’envi que s’il a eu recours au très anti-démocratique
article 49-3 de la Constitution qui bafoue les droits du Parlement, c’est parce qu’il voulait aller vite, et conforter la reprise économique qui pointe son nez. Mais on
sait les effets économiques de certaines des dispositions de la loi Macron : qu’il s’agisse des mesures prévues pour faciliter les licenciements collectifs (lire Dans la
foulée de l’ANI, la loi Macron veut faciliter les licenciements collectifs), ou du plafonnement des indemnités allouées par les prud’hommes, le ministre de
l’économie va contribuer à renforcer encore un peu plus les souffrances sociales du pays.
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Publicité






MessagePosté le: Lun 22 Juin 2015 - 21:21    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    OnNousCacheTout... Index du Forum ->
Les forums
-> Economie
Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Portail | Index | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com