OnNousCacheTout... Index du Forum

OnNousCacheTout...
"Faits de société, politique, pouvoir, conspirations, mensonges et vérités..."

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Des doutes dans l'affaire Kerviel après le témoignage d'une policière

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    OnNousCacheTout... Index du Forum ->
Les forums
-> Economie
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Marine
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 11 Mar 2014
Messages: 3 410
Féminin Cancer (21juin-23juil) 蛇 Serpent
Point(s): 471

MessagePosté le: Lun 18 Mai 2015 - 12:08    Sujet du message: Des doutes dans l'affaire Kerviel après le témoignage d'une policière Répondre en citant

La commandante de police de la brigade financière en charge de l'enquête sur les pertes de la Société Générale début 2008 a livré un étonnant témoignage devant le juge Roger Le Loire, le 9 avril dernier, qui pourrait relancer l'affaire Kerviel, écrit le site Mediapart. Nathalie Le Roy était entendue dans le cadre d'une plainte contre X pour escroquerie au jugement déposée par Jérome Kerviel. «J'ai eu le sentiment puis la certitude que la hiérarchie de Jérome Kerviel ne pouvait ignorer les positions prises par ce dernier», a-t-elle expliqué.

Condamné à trois ans de prison ferme

Jérome Kerviel a été condamné à 4,9 milliards d'euros de dommages et intérêts et trois ans de prison ferme pour avoir fait perdre des sommes gigantesque en prenant des positions hasardeuses sur les marchés sans en informer sa hiérarchie et en ne respectant pas les procédures. Cette version des faits que la banque a, dès le début, défendue, n'a jamais été remise en cause par la justice.

La commandante de police de la brigade financière explique maintenant que son enquête a été prise en main par la Société Générale pour l'orienter vers la version officielle d'une banque victime d'un trader fou. «J'ai le sentiment d'avoir été instrumentalisée par la banque… C'est la Société Générale qui m'a dirigé tous les témoins».

«Aucune connaissance boursière»

En 2008, Nathalie Le Roy n'avait pas d'expérience du monde financier: «J'ai été saisie de l'affaire le 24 janvier 2008. Ce dossier m'a été attribué alors que je n'avais aucune connaissance boursière». A ce manque d'expérience s'ajoute un manque de matériel qui place les inspecteurs sous la dépendance de la Société Générale: «L'ensemble des documents qui ont été requis dans cette enquête auprès de la Société Générale nous ont été fournis par cette dernière car nous n'avions pas le matériel informatique pour l'exploitation».

À plusieurs reprises, la banque n'aurait pas répondu aux réquisitions, notamment quand il s'est agi de retrouver les courriels d'un ex-salarié, Florent Gras, datant d'avril 2007, soit neuf mois avant que le scandale éclate. Celui-ci aurait prévenu sa hiérarchie des dangers que les agissements de Jérome Kerviel faisaient courir à la banque.


Nathalie Le Roy : «Je me suis très longtemps remise en question»

Si Nathalie Le Roy dit avoir été convaincue de la culpabilité du trader lors de son enquête en 2008, son opinion a totalement changé à l'issue de sa seconde enquête en 2012: «À l'occasion des différentes auditions et des différents documents que j'ai pu avoir entre les mains, j'ai eu le sentiment puis la certitude que la hiérarchie de Jérôme Kerviel ne pouvait ignorer les positions prises par ce dernier.»

Elle n'avait pas, jusque-là, voulu faire part de ses doutes mais son audition par le juge Le Loire l'a libérée: «Je ne me suis jamais manifestée pour ne pas interférer dans le cours de la justice, mais j'avoue que ma convocation aujourd'hui m'apporte un soulagement. Je me suis très longtemps remise en question».

La justice a condamné deux fois Jérome Kerviel pour abus de confiance, faux et usage de faux, introduction frauduleuse dans les systèmes informatiques. Selon Mediapart, les témoins qui contestaient la ligne de défense de la banque n'ont jamais été pris en compte. Des salariés remettant en cause la «version officielle» ont été licenciés comme Philippe Houbé qui travaillait dans une filiale de la banque chargée d'opérations de compensations, Fimat.

http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2015/05/18/01016-20150518ARTFIG0000…
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Publicité






MessagePosté le: Lun 18 Mai 2015 - 12:08    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Marine
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 11 Mar 2014
Messages: 3 410
Féminin Cancer (21juin-23juil) 蛇 Serpent
Point(s): 471

MessagePosté le: Mar 30 Juin 2015 - 22:11    Sujet du message: Des doutes dans l'affaire Kerviel après le témoignage d'une policière Répondre en citant

Et reposez-vous bien parce que la rentrée va être chaude…» Invité en chat à 20 Minutes, ce lundi, pour répondre aux questions des internautes, Jérôme Kerviel en a profité pour adresser un petit message aux dirigeants de la Société générale en leur souhaitant «un merveilleux été».

Dans un court message vidéo, l'ancien trader -qui a demandé la révision de sa condamnation à cinq ans de prison dont trois ferme pour «abus de confiance»- a tenu à prévenir les actuels responsables de la banque, et notamment Frédéric Oudéa son directeur général, qu'il n'avait pas l'intention de les lâcher.

Libéré de son bracelet électronique, celui qui a donné son nom à une affaire financière des plus rocambolesques de ces dernières années, estime désormais que la justice est «dans le volet ‘’Société Générale’’ et non plus ‘’Kerviel’’». «Je m’inquiète d’ailleurs pour la Société générale qui a l’air un petit peu essoufflée ces derniers temps, lâche-t-il lors du chat. Et je suis au regret de lui annoncer, là aussi, que ce n’est que le début…»

Si en mars 2014, la Cour de cassation a confirmé sa condamnation à cinq ans de prison pour « abus de confiance », elle a, en revanche, cassé les 4,9 milliards d’euros de dommages et intérêts qu’il devait verser à la Société générale, renvoyant ce volet civil devant la cour d'appel de Versailles (Yvelines) qui l’examinera en janvier 2016.

Le bouc-émissaire va frapper fort
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Marine
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 11 Mar 2014
Messages: 3 410
Féminin Cancer (21juin-23juil) 蛇 Serpent
Point(s): 471

MessagePosté le: Lun 11 Avr 2016 - 07:05    Sujet du message: Des doutes dans l'affaire Kerviel après le témoignage d'une policière Répondre en citant

Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Marine
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 11 Mar 2014
Messages: 3 410
Féminin Cancer (21juin-23juil) 蛇 Serpent
Point(s): 471

MessagePosté le: Lun 11 Avr 2016 - 07:16    Sujet du message: Des doutes dans l'affaire Kerviel après le témoignage d'une policière Répondre en citant

Panama papers" : Kerviel dénonce l’impunité de la Société Générale

L'ancien trader de la Société Générale, Jérôme Kerviel, a dénoncé jeudi l’impunité de la banque en matière d'évasion fiscale, soulignant les "mensonges" de son directeur général, Frédéric Oudéa, devant une commission d'enquête sénatoriale en 2012.

L’ancien trader de la Société Générale, Jérôme Kerviel, a dénoncé, jeudi 7 avril, les mensonges de son ancien employeur qu’il a qualifié de "multirécidiviste" en matière de paradis fiscal. D’après l’enquête menée par le quotidien Le Monde, les documents contenus dans les "Panama papers" affirment, entre autres, que la Société générale aurait créé 979 sociétés offshore, grâce aux services du cabinet panaméen Mossack Fonseca.

"On fait mine de découvrir aujourd'hui des choses qui étaient sues depuis des années et des années. En 2012, j'avais été entendu également dans la commission d'enquête sénatoriale sur le sujet en question, et j'avais dit exactement la même chose aux sénateurs", a déclaré Jérôme Kerviel, invité sur France info en compagnie de son avocat, David Koubbi. L’ancien trader est en conflit judiciaire avec la banque française depuis huit ans. Il a été condamné en 2010, puis en appel, à cinq ans de prison pour abus de confiance.


"La Société Générale a menti sous serment devant la représentation nationale"

Au lendemain des révélations des "Panama papers", dans un tweet ironique lundi, l’ancien trader avait écrit : "Je souhaite une bien belle semaine à la Société Générale ainsi qu'à ses conseils".
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 12:19    Sujet du message: Des doutes dans l'affaire Kerviel après le témoignage d'une policière

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    OnNousCacheTout... Index du Forum ->
Les forums
-> Economie
Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Portail | Index | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com