OnNousCacheTout... Index du Forum

OnNousCacheTout...
"Faits de société, politique, pouvoir, conspirations, mensonges et vérités..."

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Terribles révélations sur la surveillance massive

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    OnNousCacheTout... Index du Forum ->
Les forums
-> Contrôle des populations
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Marine
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 11 Mar 2014
Messages: 3 410
Féminin Cancer (21juin-23juil) 蛇 Serpent
Point(s): 471

MessagePosté le: Mar 21 Avr 2015 - 12:49    Sujet du message: Terribles révélations sur la surveillance massive Répondre en citant

Les services secrets volent "des milliards de données" aux Français avec la plateforme nationale de cryptage et de décryptement (PNCD), selon "Le Monde".



C'est bien pire que ce que l'on craignait. Selon les informations du Monde, la France a mis en place depuis 2007 un système de surveillance massive qui dépasse les pires craintes des défenseurs des libertés. La plateforme nationale de cryptage et de décryptement (PNCD), installée "pour l'essentiel" dans les bâtiments du siège de la Direction générale de la sécurité extérieure (DGSE) à Paris, dispose des plus puissants calculateurs de France et intercepte puis stocke "des milliards de données françaises et étrangères".

Gérée par la DGSE, les espions qui assurent la préservation des intérêts français hors du territoire national (en théorie...), la PNCD est aussi une source majeure d'informations pour les autres services de renseignement, tels que la Direction générale de la sécurité intérieure (DGSI), mais aussi les services militaires (DPSD et DRM), financiers (Tracfin, contre le blanchiment) ou encore douaniers (DNRED). Et ce, en dehors de tout contrôle démocratique.

"Sans aucun filtre"

"Cette consultation ne se fait sans aucun filtre, ni ceux des ministères de tutelle, ni celui de la Commission nationale de contrôle des interceptions de sécurité (CNCIS)", écrit le quotidien du soir. Au nom de l'intégration, les services de renseignement intéressés ont même installé des agents directement au siège de la DGSE pour mieux piocher dans les millions de téraoctets d'informations stockées, et déchiffrées par les calculateurs lorsqu'elles sont protégées.

"Et c'est pas fini", comme dirait la pub. Les services étrangers se servent eux aussi allègrement dans les données volées par la France à ses citoyens et aux internautes étrangers. Selon Le Monde, l'Agence nationale de sécurité américaine (NSA) et son homologue britannique, le GCHQ, s'adressent régulièrement à la DGSE pour récupérer des "blocs" concernant des régions du monde particulièrement surveillées par la France, dont notamment le Sahel. Ces blocs, qui contiennent parfois plusieurs mois d'archives pour des régions entières, sont échangés contre des informations sur les ennemis de la France. Ces pratiques peuvent aussi alimenter des cyberguerres entre alliés, comme on l'a vu lorsque la Grande-Bretagne a piraté l'opérateur belge Belgacom afin de voler les données des institutions européennes de Bruxelles pour les transmettre à Washington.

Fausse opération transparence à Matignon

Ces révélations tombent mal, au moment où le gouvernement fait la promotion de son projet de loi sur le renseignement, qui est examiné par l'Assemblée à partir de lundi. Si cette loi est effectivement nécessaire pour donner un cadre légal à certaines habitudes aujourd'hui clandestines mais vitales pour la sécurité et la préservation des intérêts de la nation, elle ne traite absolument pas de la PNCD et n'y changera rien. En l'état du texte, cette plateforme restera clandestine et sans contrôle démocratique, pas même a posteriori.

Il y a quelques semaines, Matignon avait convié des journalistes (dont Le Point.fr) à une réunion informelle pour expliquer les objectifs de la loi. Le but était de déminer les critiques prévisibles sur certaines mesures, comme celle prévoyant d'installer des mouchards chez les opérateurs télécoms et ainsi de "profiler" l'ensemble des internautes. Responsables de cabinets ministériels (Intérieur, Justice et Défense, notamment) et autres cadres du renseignement (dont la DGSE) avaient alors juré que la France ne surveille pas - et ne surveillera pas avec l'adoption de cette loi - ses citoyens de façon massive. Soit ils ignoraient la vérité, et c'est une terrible faille pour la démocratie, soit ils se sont moqués des journalistes présents et, surtout, de leurs lecteurs.

La loi sur le renseignement rendue inutile

Dans les deux cas, la tentative d'opération transparence du gouvernement est totalement discréditée, et l'objectif de la loi sur le renseignement, c'est-à-dire fixer un cadre légal aux pratiques clandestines, tombe à l'eau, puisqu'il restera un monstre caché dans l'ombre : la PNCD.

Espérons que les députés et les sénateurs introduiront des amendements au projet de loi. Ils pourraient par exemple soumettre la PNCD au contrôle de la nouvelle Commission de contrôle des techniques de renseignement (CNCTR) prévue par la loi, limiter la fuite d'informations sur les citoyens français vers les alliés étrangers ou encore borner la quantité de données recueillies et analysées chaque jour. Mais puisque cette plateforme n'existe officiellement pas, difficile d'exiger sa régulation. Et au regard du tragique consensus droite-gauche sur la sécurité face au spectre terroriste, il est peu probable que les élus réclament des changements de fond avant de voter le texte.

Source : www.lepoint.fr
Les membres suivants remercient Marine pour ce message :
aja777 (21/04/15), (12/06/15)
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Publicité






MessagePosté le: Mar 21 Avr 2015 - 12:49    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
aja777


Hors ligne

Inscrit le: 18 Avr 2014
Messages: 1 539
Masculin
Point(s): 383

MessagePosté le: Mer 22 Avr 2015 - 14:08    Sujet du message: Terribles révélations sur la surveillance massive Répondre en citant

Police de la pensée – Manuel Valls lance ses « cyber-patrouilleurs » à l’assaut du net
in Politique / by Pierre-Alain Depauw / on 18 avril 2015 at 11 h 35 min /

Contrôler l’internet, museler les derniers ilots de pensée libre, priver toute véritable opposition de moyen de contourner les médias mainstream, réduire l’internet à la française à une bouillie politiquement correcte, c’est cela l’obsession de Manuel Valls en ce moment.
Maintenant que l’examen de la loi sur le renseignement a été bouclé par les députés, le premier ministre socialiste présente son plan de lutte contre le racisme qui s’accompagne de la mise en place d’une « unité de cyber-patrouilleurs » chargée de traquer les contenus à censurer sous les ordres du ministère de l’intérieur.
Ces « cyber-patrouilleurs » recevront pour mission d’exiger le retrait des contenus qui déplaisent à Manuel Valls et ses séides en prenant contact avec les hébergeurs, et d’identifier leurs auteurs afin d’engager contre eux des poursuites en justice.
Cette « unité de cyber-patrouilleurs » sera composée d’officiers de la police judiciaire, en liaison avec la plateforme PHAROS (Plateforme d’Harmonisation, d’Analyse, de Recoupement et d’Orientation des Signalements), qui invité déjà les internautes à se transformer en « corbeaux » dénonçant les contenus insoumis à la pensée unique.
« Les résultats de cette unité seront présentés chaque année en toute transparence. Soyons clairs : même si c’est difficile, la passivité sur Internet, c’est fini », a vociféré Manuel Valls qui a également appelé au durcissement des sanctions. « Les paroles, les écrits de haine, qu’ils soient racistes ou homophobes ne relèvent plus du droit de la presse mais du droit pénal avec des peines adaptées. Le caractère aggravant du racisme et de l’antisémitisme pour un délit de droit commun sera, en outre, inscrit dans le droit pénal ».
Le gouvernement envisage aussi la création d’un « e-rappel à la loi » pour décourager la récidive et la promotion d’un « contre-discours efficace », propagande officielle façon Big Brother.


Manuel Valls voudrait par ailleurs trouver le moyen de forcer les hébergeurs de contenus destinés au public français à disposer d’une représentation juridique en France afin de soumettre tout l’internet disponible en France à son bon vouloir. La France n’a plus de leçon à donner à la Chine qui avait négocié avec Google la censure du net sur son territoire.
Le début de l' »offensive » (sic) est annoncé pour cet été. Profitez donc bien des derniers mois de relative liberté (déjà fort entamée) !
On notera une fois de plus que l’initiative gouvernementale de contrôle de l’internet n’a par contre aucune intention de déployer de tels moyens pour censurer les contenus pornographiques, pédophiles, sadiques, etc, qui fleurissent sur le net et ont une influence réellement nuisible sur notre société.


http://www.medias-presse.info/police-de-la-pensee-manuel-valls-lance-ses-cy…
_____________________________________________________________
>>>>La création est une symphonie dont nous sommes les musiciens , mais que signifie elle sans son compositeur source de toute VIE ?
Les membres suivants remercient aja777 pour ce message :
Marine (22/04/15)
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
aja777


Hors ligne

Inscrit le: 18 Avr 2014
Messages: 1 539
Masculin
Point(s): 383

MessagePosté le: Mer 22 Avr 2015 - 14:17    Sujet du message: Terribles révélations sur la surveillance massive Répondre en citant

Bernard Cazeneuve considère que la vie privée n’est pas une liberté (vidéo)
ors de la séance publique de l’Assemblée Nationale du Mardi 14 avril 2015, le ministre de l’Intérieur, Bernard Cazeneuve, a déclaré :  
 « Il n’y a, dans ce texte de loi, aucune – je dis bien : aucune – disposition attentatoire aux libertés, qu’il s’agisse de la liberté d’aller et venir ou d’autres libertés individuelles ou collectives. Si vous estimez qu’un article de ce texte est susceptible de remettre en cause une liberté, dites-moi lequel. En revanche, il est des dispositions qui peuvent être considérées comme remettant en cause la vie privée et le droit à cette dernière. »




Shocked
_____________________________________________________________
>>>>La création est une symphonie dont nous sommes les musiciens , mais que signifie elle sans son compositeur source de toute VIE ?
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
aja777


Hors ligne

Inscrit le: 18 Avr 2014
Messages: 1 539
Masculin
Point(s): 383

MessagePosté le: Jeu 23 Avr 2015 - 15:18    Sujet du message: Terribles révélations sur la surveillance massive Répondre en citant

Attentat évité : Valls nie toute communication opportuniste liée au projet de loi renseignement
____________________________
Bien sur que ce n'est pas de l’opportunisme ,ce sont(Hollande Cazeneuve Vals et compagnies, comme sarkosy en son temps ,des magouilleurs et des criminels notoires dont la seule place est en prison ,seulement bon a lécher les bottes de la FM des Elchanans( Rothschilds) et autres  jésus hit n co
________________________________________________ __

__________________
4 millions de morts en Afghanistan, au Pakistan et en Irak depuis 1990
par Nafeez Mosaddeq Ahmed ____________>>>  http://www.voltairenet.org/article187295.html

 
Combien en Afrique en Libye en Syrie  en Palestine ?

 
Citation:
 Union Juive française pour la paix ____________>>>
Israël a « ciblé directement » des enfants lors d’attaques de drones contre Gaza, affirment les groupes de défense des droits

   http://www.ujfp.org/spip.php?article4100


_____________________________________________________________
>>>>La création est une symphonie dont nous sommes les musiciens , mais que signifie elle sans son compositeur source de toute VIE ?
Les membres suivants remercient aja777 pour ce message :
patodadibu (24/04/15)
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Marine
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 11 Mar 2014
Messages: 3 410
Féminin Cancer (21juin-23juil) 蛇 Serpent
Point(s): 471

MessagePosté le: Jeu 23 Avr 2015 - 21:58    Sujet du message: Terribles révélations sur la surveillance massive Répondre en citant

« Cette loi serait inimaginable ici. » Ce matin, Konstantin von Notz sirote son thé fumé matinal dans son bureau du Bundestag, l'Assemblée nationale allemande, à deux
pas de la célèbre porte de Brandebourg. Au même moment, à Paris, les députés français sont en train de terminer l'examen de la très contestée loi sur le
renseignement.

D'une voix posée, cet avocat de profession, député des Grünen (écologistes) et spécialiste de la protection des données personnelles, dézingue le texte du
gouvernement Valls. « Mettre chaque citoyen sous un microscope, savoir en temps réel où il était, avec qui il a parlé, ce sont des instruments totalitaires. Un État
de droit ne peut pas accepter ça, dit-il en détachant chaque mot. C’est une illusion technique de penser qu’on en saura plus parce qu’on surveille davantage. C'est
même le contraire. Les services français avaient les auteurs des attentats de Paris dans le viseur, et pourtant ils sont passés à l'acte. J'aimerais qu'un pays attaché aux libertés comme la France conduise un débat sérieux sur ce sujet, au lieu de mener cette attaque massive contre les libertés publiques. »

Deux jours plus tôt, le Frankfurter Allgemeine Zeitung, grand quotidien libéral pas franchement gauchiste, a parlé de « surveillance de masse ». « La loi
doit permettre aux services secrets de tout surveiller », écrit la correspondante à Paris Michaela Wiegel, évoquant un texte « inspiré de la NSA », l'agence américaine
de renseignement dont le lanceur d'alerte Edward Snowden a révélé les pratiques d'espionnage généralisé. En Allemagne, où les libertés individuelles sont gravées
dans le marbre de la Constitution, la loi française sur le renseignement, qui accroît largement la surveillance sur les citoyens français, hérisse les hackers, étonne la
presse et intrigue nombre de spécialistes des questions numériques.

« Si même la FAZ le dit, c'est que c'est vraiment grave ! » sourit Markus Beckedahl. Le responsable du site netzpolitik.com, à la fois média spécialisé et ONG de défense des droits numériques, reçoit dans sa rédaction, où trône un grand portrait de Snowden, star incontestée des web-activistes allemands pour avoir révélé l'espionnage de la chancelière Angela Merkel par la NSA, mais aussi l'étroite collaboration entre l'agence américaine et les services secrets allemands.

« Ce que vous introduisez en France ressemble parfaitement au code FISAA de 2008, cette loi américaine qui a permis à la NSA de tout surveiller, y compris l ’étranger, reprend Beckedahl.

Vous êtes en train de créer les conditions d’une surveillance permanente et généralisée. Ce ne sont pas des dispositifs démocratiques dignes d’un État de droit. C’est plus proche de ce que font l’Iran, l’Arabie saoudite ou la Chine ! »« Une loi où l'exécutif a tant de marge de manoeuvre, avec des contrôles si faibles du Parlement et des juges, est impensable en Allemagne. Même le gouvernement et la police ne demandent pas ça! », s'étonne Malte Spitz, membre de la direction des Verts, très engagés sur ces questions.




Abandonner son internet , son téléphone portable , sa carte bleue , est-ce possible ?
Les membres suivants remercient Marine pour ce message :
aja777 (24/04/15), patodadibu (24/04/15)
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
sertu


En ligne

Inscrit le: 16 Juin 2014
Messages: 179
Masculin
Point(s): 0

MessagePosté le: Ven 24 Avr 2015 - 08:06    Sujet du message: Terribles révélations sur la surveillance massive Répondre en citant

L'avis de marc Trévidic, un des plus grands juges antiterroriste.


http://korben.info/video/a-propos-des-derives-de-la-loi-sur-le-renseignemen…
Revenir en haut
patodadibu


Hors ligne

Inscrit le: 16 Sep 2014
Messages: 268
Féminin Vierge (24aoû-22sep) 狗 Chien
Point(s): 566

MessagePosté le: Ven 24 Avr 2015 - 17:09    Sujet du message: Terribles révélations sur la surveillance massive Répondre en citant

De toute manière on sit bien ce qu'il en est après un "false flag" du type de celui de Charlie Hebdo: renforcement des écoutes et des moyens de surveillance du citoyen..

Souriez, vous êtes fliqués !






Les membres suivants remercient patodadibu pour ce message :
aja777 (24/04/15)
Revenir en haut
Joseck


Hors ligne

Inscrit le: 21 Avr 2014
Messages: 721
Localisation: Sospel
Masculin Vierge (24aoû-22sep)
Point(s): 64

MessagePosté le: Ven 24 Avr 2015 - 17:47    Sujet du message: Terribles révélations sur la surveillance massive Répondre en citant




Sur http://fr.sott.net/
Les membres suivants remercient Joseck pour ce message :
Marine (24/04/15), aja777 (24/04/15), sertu (09/06/15)
Revenir en haut
Yaba
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Mar 28 Avr 2015 - 14:52    Sujet du message: Terribles révélations sur la surveillance massive Répondre en citant

Un peu d'humour, ils nous restent que ça.

Les membres suivants remercient Anonymous pour ce message :
Marine (29/04/15)
Revenir en haut
Marine
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 11 Mar 2014
Messages: 3 410
Féminin Cancer (21juin-23juil) 蛇 Serpent
Point(s): 471

MessagePosté le: Mer 29 Avr 2015 - 08:29    Sujet du message: Terribles révélations sur la surveillance massive Répondre en citant

Lundi 4 mai de 16h à 22h
Mediapart organise les «Six heures contre la surveillance»

Lundi prochain dès 16h, Mediapart diffusera en direct et sans interruption débats, interventions, chansons, chroniques, duplex pour une opération exceptionnelle «Six heures contre la surveillance». À la veille du vote solennel des députés sur le projet de loi sur le renseignement, il s'agit de fédérer et relayer toutes les initiatives, de donner la parole à tous ceux qui s'inquiètent ou refusent un texte qui menace nos libertés individuelles et collectives.

Nous rendrons également compte en direct, en vidéo, audio et photo, du rassemblement qui débutera lundi à 18h30, place des Invalides, à Paris. Ce rassemblement est appelé par dix-huit organisations, qui participeront aussi à notre opération «Six heures contre la surveillance».
Pour en savoir plus sur votre soirée live et ses invités, rendez-vous sur ce billet de blog.

Mediapart, depuis le début de l'examen parlementaire de ce texte, n'a eu de cesse d'en souligner les dangers pour nos libertés individuelles :
Loi sur le renseignement : un attentat aux libertés, par Edwy Plenel
Notre dossier complet : les Français sous surveillance


http://mailing.mediapart.fr/HM?b=5Auneqxky07Tc6gfxiBUzcod5BamCCConcCi8A2xaP…

Sur la page, un lien "Notre dossier complet : les Français sous surveillance" , mais il faut être abonné pour l'obtenir .

Essayez le logiciel Razz

http://blogs.mediapart.fr/blog/ivan-villa/030415/le-parlement-sapprete-vote…
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Yaba
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Ven 1 Mai 2015 - 16:25    Sujet du message: Terribles révélations sur la surveillance massive Répondre en citant

Mdr le logiciel, je tombe direct sur des mecs qui matent des sites pornos. Même si c'est du flan c'est drôle quand même
Revenir en haut
Joseck


Hors ligne

Inscrit le: 21 Avr 2014
Messages: 721
Localisation: Sospel
Masculin Vierge (24aoû-22sep)
Point(s): 64

MessagePosté le: Mar 9 Juin 2015 - 10:07    Sujet du message: Terribles révélations sur la surveillance massive Répondre en citant

36 sites internet bloqués en France, sans explications


Bernard Cazeneuve a indiqué dimanche que 36 sites internet avaient déjà été bloqués sur ordre du ministère de l'intérieur, sans qu'aucune explication détaillée ne soit fournie, ni que l'accusation aboutissant à la censure ne soit vérifiée par un magistrat.

Au détour d'un communiqué de presse sur les arrestations opérées dimanche matin relatives à la tentative d'attentat déjouée de Villejuif, le ministère de l'intérieur a fait savoir que 36 sites internet avaient d'ores et déjà fait l'objet d'une mesure de blocage administratif, dans le cadre d'une stratégie globale de lutte contre le terrorisme mise en oeuvre par la France, qui "ne connaît aucune pause".

"Elle est permanente et renforcée chaque jour par les moyens supplémentaires que le Gouvernement mobilise. Tous les jours, nous procédons à des interpellations, nous empêchons des départs vers la Syrie et interceptons des individus de retour sur notre sol. Tous les jours, nous portons des coups au terrorisme", se félicite le ministre de Bernard Cazeneuve.

"A ce jour, 1750 individus sont recensés pour leur implication à un titre ou à un autre dans les filières djihadistes. 113 français ou résidents en France ont trouvé la mort sur le théâtre des opérations. 130 procédures judiciaires concernant 650 personnes sont en cours pour des activités liées au terrorisme. 60 interdictions administratives de sortie du territoire ont déjà été prononcées, et une cinquantaine d'autres sont en cours d'instruction. 36 sites Internet faisant l'apologie du terrorisme ont déjà fait l'objet d'une mesure de blocage. Les mesures de la loi antiterroriste du 13 novembre dernier sont toutes en application. Les renforts supplémentaires pour nos services de renseignements annoncés par le Premier Ministre en janvier se mettent en place dans les délais prévus. Tous les services placés sous ma direction travaillent dans une totale coordination". Une certaine vision de la démocratie

Une totale coordination, mais pas une totale transparence. Comme le prévoit la loi anti-terrorisme de novembre 2014 qui n'a pas été présentée au Conseil constitutionnel, la liste des sites à bloquer établie par les services de l'Etat est transmise sans aucun contrôle judiciaire aux FAI, dans le plus grand secret. Théoriquement, la procédure permet de contester le blocage après-coup, si l'on estime qu'il est abusif, soit que l'on édite un site censuré, soit que l'on soit lecteur d'un site censuré, privé de la liberté d'accéder à l'information (qui est un droit de l'homme à part entière, et même "la pierre de touches de toutes les libertés" selon la toute première session de l'ONU en 1946). Mais comme l'a démontré les suites données à notre recours contre le blocage d'un média indépendant (Islamic-News.info) accusé de faire l'apologie du terrorisme, le ministère de l'intérieur ne juge pas utile de répondre aux demandes de levées de blocage, ni de se justifier. Il nous faudra aller jusqu'aux tribunaux, et peut-être jusqu'à une QPC, pour que soit peut-être enfin remis en cause le pouvoir confié à la police de censurer un média sans aucune explication ni aucun contrôle.

Existe-t-il, parmi les 36 sites bloqués, d'autres cas contestables comme celui du site Islamic-News ? Sauf à tomber par hasard sur un site bloqué, ou à en être averti par un tiers, il n'existe aucun moyen de le savoir. Ceci au nom de la lutte d'une démocratie contre l'autoritarisme islamiste.


source: http://www.numerama.com/magazine/33314-36-sites-internet-bloques-en-france-…
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 12:21    Sujet du message: Terribles révélations sur la surveillance massive

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    OnNousCacheTout... Index du Forum ->
Les forums
-> Contrôle des populations
Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Portail | Index | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com