OnNousCacheTout... Index du Forum

OnNousCacheTout...
"Faits de société, politique, pouvoir, conspirations, mensonges et vérités..."

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Loi Santé: les organes des défunts pourront être prélevé sans l'accord des familles

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    OnNousCacheTout... Index du Forum ->
Les forums
-> Notre société
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Marine
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 11 Mar 2014
Messages: 3 410
Féminin Cancer (21juin-23juil) 蛇 Serpent
Point(s): 471

MessagePosté le: Sam 11 Avr 2015 - 13:44    Sujet du message: Loi Santé: les organes des défunts pourront être prélevé sans l'accord des familles Répondre en citant

Dès 2018, les organes de personnes décédées pourront être prélevés sans l'accord de la famille. Les députés ont adopté cet amendement à la Loi Santé après de longues discussions.





Les députés de l'Assemblée nationale ont adopté dans la nuit de vendredi à samedi un amendement au projet de loi de "modernisation de notre système de santé", dite Loi Santé, consolidant le principe du consentement présumé au don d’organes. Dans les faits, à partir de 2018, les organes viables pouvant servir à une greffe pourront être prélevé sur un défunt sans l'accord de la famille de ce dernier.

Avec cet amendement défendu par Marisol Touraine, le registre national des refus de dons d'organes serait désormais le moyen "principal" pour exprimer son refus d'un prélèvement d'organe à son décès. Désormais, si le défunt n'a pas exprimer de son vivant son refus de prélèvement, il n'appartiendra plus à ses proches de prendre cette décision. Ils seront tout de même informés de la nature du prélèvement d'organe.

Le président de la Fondation Greffe de vie, Jean-Pierre Scotti, estime que cette réforme pourrait sauver chaque année "des centaines de vies". En effet, en France 19.000 personnes sont en attente d'une greffe et environ 40% des personnes se disent opposées au prélèvement sur un proche décédé alors que dans le même temps, selon un sondage Ipsos de 2013, 80% des Français se disent près à donner leurs organes.

Un amendement qui n'a pas plu à tous le monde comme le souligne Bernard Debré, médecin et députe UMP, "votre article est très brutal pour les familles. Il faut faire l'inverse. Dire de son vivant qu'on est d'accord". Même son de cloche chez l'UDI Arnaud Ricard qui souhaite que le consentement ou non au don d'organe soit inscrit sur la carte vitale pour plus de transparence.





Auteur : La rédaction de FranceSoir.fr


Dernière édition par Marine le Sam 11 Avr 2015 - 13:48; édité 1 fois
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Publicité






MessagePosté le: Sam 11 Avr 2015 - 13:44    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Marine
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 11 Mar 2014
Messages: 3 410
Féminin Cancer (21juin-23juil) 蛇 Serpent
Point(s): 471

MessagePosté le: Sam 11 Avr 2015 - 13:48    Sujet du message: Loi Santé: les organes des défunts pourront être prélevé sans l'accord des familles Répondre en citant

"Levée de boucliers contre le don d'organes « automatique »



«Une perte de la notion de don pour tout ce qu'il contient d'humanité »


Les médecins et les infirmiers des coordinations hospitalières de prélèvements d'organes et tissus signataires d'une pétition

Mais après son adoption en commission des affaires sociales, cet amendement a suscité une levée de boucliers dans le monde médical. Les médecins et les infirmiers des coordinations hospitalières de prélèvements d'organes et tissus ont exprimé leur «consternation» dans une pétition adressée à la ministre de la Santé face à cette proposition contraire aux «valeurs éthiques de soignant».

«Son application conduira de manière inéluctable à une perte de la notion de don pour tout ce qu'il contient d'humanité», s'inquiètent les quelque 270 signataires de cette pétition. «Une telle attitude sera vécue par les familles comme une négation de la personnalité et de la mémoire du défunt (…) Nous sommes convaincus qu'une telle modification de la législation aboutira à terme à une chute de cette activité et va entraîner la perte de confiance de la part des familles ainsi qu'une défiance vis-à-vis du personnel soignant», poursuivent-ils.

Également vent debout contre ce changement de législation, le Pr Claude Ecoffey, président de la société française d'anesthésie et de réanimation (SFAR), a jugé cette mesure susceptible «d'augmenter les conflits et d'être interprétée par les familles comme un don réalisé contre leur volonté et/ou celle du défunt dans une sorte de ‘nationalisation des corps'».


«Cela va créer des situations ingérables»


Le Pr Francis Navarro, chef de service de chirurgie digestive et transplantation hépatique du CHU de Montpellier

«Imaginez devoir dire à un parent que la personne qu'il lui est chère est en état de mort encéphalique et qu'une équipe va venir pour récupérer ses organes, interpelle le Pr Francis Navarro, chef de service de chirurgie digestive et transplantation hépatique du CHU de Montpellier. Sur le terrain, nous ne pourrons pas aller contre une opposition des familles. Les gens vont devenir fous. Cela va créer des situations ingérables. Pour nos équipes, cette loi sera inapplicable. Il serait tellement plus simple de demander aux Français de se prononcer et d'enregistrer leur accord ou leur opposition sur la carte vitale…».

Face à ce tollé dans le monde médical, Jean-Louis Touraine a redéposé début avril un amendement pour rassurer les soignants et rappeler que le don d'organes devait «impérativement succéder à un entretien approfondi avec les proches des défunts et reposer sur une attitude consensuelle». Il propose «qu'un décret en Conseil d'État fixe les conditions du dialogue entre les professionnels de santé et les proches du défunt».

Nombre d'associations de greffés, favorables au prélèvement automatique comme Greffe de vie, lui ont manifesté leur soutien. Elles estiment que 500 à 1000 vies pourraient ainsi être sauvés par an. Renaloo, association française de malades et greffés du rein, s'est dit pour sa part «réservé» sur cette mesure «discutable» et «jugée liberticide par beaucoup qui y voient une appropriation des organes par la société» puisse être «contre-productive et faire diminuer le taux de prélèvements».

http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2015/04/10/01016-20150410ARTFIG0042…
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Marine
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 11 Mar 2014
Messages: 3 410
Féminin Cancer (21juin-23juil) 蛇 Serpent
Point(s): 471

MessagePosté le: Sam 11 Avr 2015 - 13:50    Sujet du message: Loi Santé: les organes des défunts pourront être prélevé sans l'accord des familles Répondre en citant

Nous ne sommes pas loin du trafic d'organes
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Joseck


Hors ligne

Inscrit le: 21 Avr 2014
Messages: 721
Localisation: Sospel
Masculin Vierge (24aoû-22sep)
Point(s): 64

MessagePosté le: Sam 11 Avr 2015 - 19:28    Sujet du message: Loi Santé: les organes des défunts pourront être prélevé sans l'accord des familles Répondre en citant

Inscription au registre national des refus de dons d'organes
http://vosdroits.service-public.fr/particuliers/R18929.xhtml
Les membres suivants remercient Joseck pour ce message :
Marine (11/04/15), Renata (12/04/15)
Revenir en haut
René


Hors ligne

Inscrit le: 13 Mar 2014
Messages: 742
Localisation: Belgique
Masculin
Point(s): 243

MessagePosté le: Sam 11 Avr 2015 - 20:46    Sujet du message: Loi Santé: les organes des défunts pourront être prélevé sans l'accord des familles Répondre en citant

Il serait dommage que la notion de don se perde, d'accord
mais la vraie bonne question est de savoir les arguments qu'oppose une famille à cette pure gratuité,
sans doute le concept le plus noble qui soit.
Ces arguments n'ont rien de rationnel, ils sont fondés sur un inconscient pétri de doute, incapable d'affronter
 une peur diffuse, confuse et qui réduit à rien la moindre velléité d'éveil à la vie , la vraie.
Ce serait pourtant bien plus facile que de suivre le précept christique
qui dit qu'il n'y a pas de plus belle preuve d'amour que de donner sa vie,
puisque non seulement il ne s'agit pas de soi mais en plus il est mort.
Quand on est mort, on est mort, p.d.b.d.m. !!! Grande lassitude devant cette bêtise crasse
qui tient à tout prix à ce que son mort à soi soit moins mort que trop mort,
même si par cette insulte à la logique du Logos  quelqu'un quelque part sera moins vivant voire tout-à-fait mort.
_____________________________________________________________
Heureux celui qui n'a pas de patrie. - Hannah Arendt
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Marine
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 11 Mar 2014
Messages: 3 410
Féminin Cancer (21juin-23juil) 蛇 Serpent
Point(s): 471

MessagePosté le: Sam 11 Avr 2015 - 21:58    Sujet du message: Loi Santé: les organes des défunts pourront être prélevé sans l'accord des familles Répondre en citant

Ouais c'est comme l'assurance-vie, paraît que c'est le meilleur placement en ce moment, un placement sûr ! comme le dit ma banquière , tu m'étonnes je m'y refuse, j'en prendrai une quand je serai morte.

Dernière édition par Marine le Sam 11 Avr 2015 - 22:33; édité 1 fois
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Marine
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 11 Mar 2014
Messages: 3 410
Féminin Cancer (21juin-23juil) 蛇 Serpent
Point(s): 471

MessagePosté le: Sam 11 Avr 2015 - 22:08    Sujet du message: Loi Santé: les organes des défunts pourront être prélevé sans l'accord des familles Répondre en citant

René a écrit:

Ce serait pourtant bien plus facile que de suivre le précept christique
qui dit qu'il n'y a pas de plus belle preuve d'amour que de donner sa vie,
.


Heu !!! il aurait dit : Il n'y a pas de plus grand amour que de donner sa vie pour ses amis
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Marine
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 11 Mar 2014
Messages: 3 410
Féminin Cancer (21juin-23juil) 蛇 Serpent
Point(s): 471

MessagePosté le: Sam 11 Avr 2015 - 23:12    Sujet du message: Loi Santé: les organes des défunts pourront être prélevé sans l'accord des familles Répondre en citant

Joseck a écrit:
Inscription au registre national des refus de dons d'organes
http://vosdroits.service-public.fr/particuliers/R18929.xhtml



Les députés ont réécrit légèrement l'article sensible du projet de loi Santé sur le renforcement du consentement présumé au don d'organes en laissant la voie à d'autres possibilités que le registre national des refus pour exprimer son opposition à un prélèvement.

Selon l'amendement de la ministre Marisol Touraine voté par les députés vendredi, le registre national des refus serait le moyen "principal", et non plus exclusif, pour exprimer son refus d'un prélèvement d'organe à son décès.

Les modalités par lesquelles ce refus pourrait être exprimé et révoqué sont renvoyées à un décret du Conseil d'Etat publié d'ici le 1er janvier 2017.

Un consentement au don d'organes présumé

Le texte ainsi modifié maintient que le consentement au don d'organes sera présumé chez toute personne majeure décédée. Elle reprend la modification principale apportée en commission par le socialiste Jean-Louis Touraine, à savoir que les proches du défunt seront seulement "informés" par le médecin de la nature du prélèvement envisagé et de sa finalité et non plus consultés comme c'est le cas jusqu'à présent.

19.000 personnes sont aujourd'hui en attente d'une greffe en France. Et ce nombre augmente plus vite que le nombre d'organes prélevés, en raison d'un taux de refus qui avoisine les 40% alors même que, selon un sondage réalisé en 2013, près de 80% des Français seraient prêts à donner leurs organes.

"Votre article est très brutal pour les familles"

Pour la député PS Michèle Delaunay, l'explication réside dans l'attitude souvent négative des familles qui, interrogées dans un moment de choc émotionnel, optent pour le non par précaution "quitte à le regretter par la suite".

Jean-Pierre Scotti, le président de la Fondation Greffe de vie, avait souligné que la modification de la loi permettrait de "sauver des centaines de vies", en augmentant le nombre de greffons disponibles.

Mais pour nombre de médecins et infirmiers chargés de faire les prélèvements il parait inconcevable de se passer du consentement des familles. "Personne ne prélèvera un organe si la famille n'y consent pas", selon le socialiste Gérard Sebaoun

"Votre article est très brutal pour les familles. Il faut faire l'inverse. Dire de son vivant qu'on est d'accord", a jugé l'UMP Bernard Debré.

L'UDI Arnaud Richard a tenté en vain de faire adopter un amendement pour que l'accord ou le refus du prélèvement d'organe soit inscrit sur la carte Vitale.

http://www.pourquoidocteur.fr/Articles/Question-d-actu/10376-Don-d-organes-…
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Access
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Ven 8 Mai 2015 - 17:18    Sujet du message: Loi Santé: les organes des défunts pourront être prélevé sans l'accord des familles Répondre en citant

On voit la vie comme s'il s'agissait d'une simple mécanique ... Mais la vie est plus complexe que le simple physique. 
Il y a aussi tous les corps subtils et toute la mémoire de ces corps. 
Je me demande si le corps astral pourra trouver le repos dans l'au-delà, après l'implantation d'organes dans un autre corps 


Ma belle-mère avait reçu du sang et elle a commencé à fumer comme un turc alors qu'auparavant elle ne fumait pas je sais ... c'est pas un don d'organe mais quand même !). Puis il y a aussi tous ces témoignages de gens transplantés qui semble hériter de souvenirs qui ne leur appartiennent pas.


En général les gens sont contre le clonage à cause de l'éthique, comme si le clonage se limitait à la reproduction complète d'un être. mais on pourrait aussi cloner seulement un organe et dans ce cas, l'âme serait la même que le propriétaire du corps. 


Du moins il me semble ...  Wink
Revenir en haut
Libertysyn
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Ven 8 Mai 2015 - 17:36    Sujet du message: Loi Santé: les organes des défunts pourront être prélevé sans l'accord des familles Répondre en citant

Le jour de mon décès, je souhaite que l' on se serve de mon corps pour aider un ou des êtres humains, et/ou la science. Et que l' on enterre le reste dans la terre pour contribuer au cycle naturel.


Par contre je souhaite que l' on respecte le choix de chacun. 
Si la personne n' a pas fait de choix, se référer à la loi en vigueur dans son pays. 
Les membres suivants remercient Anonymous pour ce message :
sertu (08/05/15)
Revenir en haut
Marine
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 11 Mar 2014
Messages: 3 410
Féminin Cancer (21juin-23juil) 蛇 Serpent
Point(s): 471

MessagePosté le: Jeu 14 Mai 2015 - 09:41    Sujet du message: Loi Santé: les organes des défunts pourront être prélevé sans l'accord des familles Répondre en citant

Citation:
Ma belle-mère avait reçu du sang et elle a commencé à fumer comme un turc alors qu'auparavant elle ne fumait pas je sais ... c'est pas un don d'organe mais quand même !). Puis il y a aussi tous ces témoignages de gens transplantés qui semble hériter de souvenirs qui ne leur appartiennent pas.


Un joli blog qui semble aller dans le même sens

Reste à savoir si ce sont des exceptions, ou si la situation est courante !


http://www.christianjuliablog.fr/Une-greffe-peut-elle-changer-la.html
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
LeCurieux II
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Jeu 14 Mai 2015 - 11:17    Sujet du message: Loi Santé: les organes des défunts pourront être prélevé sans l'accord des familles Répondre en citant

Pour avoir bosser dans le "milieu" des pompes funèbres, il y a déjà des pélèvements "sauvages" d'organes "mineurs" sur les corps, comme la pellicule externe de l'oeil dont je ne sais plus le nom (la cornée je crois), prélevée très souvent sur les lieux même d'un accident, avec ou sans vérification du consentement de la personne décédée. Les yeux n'étant pas la chose que la famille matent en venant au funérarium. De plus la cornée (si c'est ça) peux aisément être remplacée par une lentille. 

Cette histoire d'obligation de donner me chiffonne. Fini la liberté de choisir ce que l'on veut de notre corps, même mort. A moins de s'inscrire à un registre. Vous pensez que dans l'urgence ils vont avoir le temps de vérifier ce registre ? En sachant qu'il faut prélever vite après un décès. Y'aura forcément des couacs, des familles indignées... car pas informées, mal informées... 
Les membres suivants remercient Anonymous pour ce message :
Marine (14/05/15)
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 02:47    Sujet du message: Loi Santé: les organes des défunts pourront être prélevé sans l'accord des familles

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    OnNousCacheTout... Index du Forum ->
Les forums
-> Notre société
Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Portail | Index | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com