OnNousCacheTout... Index du Forum

OnNousCacheTout...
"Faits de société, politique, pouvoir, conspirations, mensonges et vérités..."

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Mouvement des pôles

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    OnNousCacheTout... Index du Forum ->
Les forums
-> La terre en général
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Marine
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 11 Mar 2014
Messages: 3 412
Féminin Cancer (21juin-23juil) 蛇 Serpent
Point(s): 471

MessagePosté le: Sam 31 Jan 2015 - 21:53    Sujet du message: Mouvement des pôles Répondre en citant

http://www.microsofttranslator.com/bv.aspx?from=&to=fr&a=http://hpi…



http://www.microsofttranslator.com/bv.aspx?from=&to=fr&a=http://hpi…



http://hpiers.obspm.fr/



http://www.microsofttranslator.com/bv.aspx?from=&to=fr&a=http://hpi…



http://www.microsofttranslator.com/bv.aspx?from=&to=fr&a=http://hpi…
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Publicité






MessagePosté le: Sam 31 Jan 2015 - 21:53    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
sertu


Hors ligne

Inscrit le: 16 Juin 2014
Messages: 201
Masculin
Point(s): 0

MessagePosté le: Jeu 19 Fév 2015 - 10:04    Sujet du message: Mouvement des pôles Répondre en citant

Si je comprend bien c'est un suivi des mouvements de precesion et de nutation ?
Revenir en haut
Marine
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 11 Mar 2014
Messages: 3 412
Féminin Cancer (21juin-23juil) 蛇 Serpent
Point(s): 471

MessagePosté le: Jeu 9 Avr 2015 - 21:12    Sujet du message: Mouvement des pôles Répondre en citant

Les pôles magnétiques terrestres peuvent s’inverser brutalement

l’un des auteurs de l’étude, Sébastien Nomade, chercheur au Laboratoire des sciences du climat et de l’environnement (LSCE, CEA-CNRS-Université de Versailles-Saint-Quentin-en-Yvelines, cette découverte a une histoire peu banale qui commence par une catastrophe, le tremblement de terre meurtrier de 2009 à l’Aquila, en Italie : « Suite à ce drame, l’Etat italien a demandé aux géologues de l’IGAG de cartographier les bassins des Apennins qui sont extrêmement actifs du point de vue tectonique. Dans certains d’entre eux, qui étaient autrefois remplis par des lacs, on a trouvé des dépôts de plusieurs kilomètres d’épaisseur : les sédiments s’y sont accumulés à une rapidité sans aucune mesure avec ce que l’on trouve ailleurs et ont gardé au passage la trace de plusieurs dizaines d’éruptions volcaniques. » Cela n’a l’air de rien, mais ces dépôts sédimentaires dotés de niveaux volcaniques pouvant servir de repères chronologiques constituent une mine d’or pour qui veut reconstituer les variations passées de l’orientation du champ magnétique terrestre, le paléomagnétisme. Et la mine d’or se transforme en mine de diamant quand dans la couche étudiée se trouve la mémoire de la dernière inversion des pôles magnétiques, l’inversion Matuyama-Brunhes, qui s’est produite il y a environ 780 000 ans.



Comment les paléomagnéticiens procèdent-ils ? « Quand le matériel se dépose dans le lac, explique Sébastien Nomade, les fines particules de magnétite qu’il contient vont s’orienter suivant les lignes du champ magnétique terrestre. On peut ensuite mesurer la direction que celles-ci avaient à différentes époques. » On comprend aisément que plus la vitesse de dépôt de ces particules est importante, meilleure est la résolution de l’enregistrement paléomagnétique. Dans le cas des sédiments des vieux lacs des Apennins, les auteurs de l’étude ont travaillé sur une couche de plus de 2 mètres d’épaisseur couvrant la période de 10 000 ans au cours de laquelle se nichait l’inversion Matuyama-Brunhes. Ils l’ont découpée en tranches de 2 centimètres d’épaisseur, représentant chacune un siècle, tranches qu’ils ont ensuite analysées.

Les résultats sont étonnants. Après de longues prémices, marquées par un affaiblissement du champ magnétique et aussi par des « tentatives » d’inversion, « à un moment, dit Sébastien Nomade, le changement de polarité s’est produit très vite, à l’échelle d’une vie humaine, soit bien plus rapidement que ce que l’on croyait auparavant. » Pendant cette inversion, les pôles magnétiques se sont déplacés en moyenne à la vitesse de 2 degrés par an.

On ignore toujours la cause du phénomène (« si je le savais, j’aurais le prix Nobel », s’exclame en riant le chercheur français) et le mystère réside dans la dynamo terrestre, c’est-à-dire dans les différences de mouvement entre la partie liquide du noyau métallique de notre planète et sa partie solide. Actuellement, le champ magnétique a une intensité plus faible que la moyenne et, comme l’a révélé Swarm, celle-ci baisse rapidement. Néanmoins, tempère Sébastien Nomade, « il est difficile de dire que l’on se dirige vers une inversion. Je dirais qu’on n’a pas plus d’arguments pour cette idée que contre. »

Une inversion du champ magnétique est synonyme d’un affaiblissement notable de la magnétosphère, le bouclier invisible qui protège la Terre des particules du vent solaire. Le risque, pour l’espèce humaine, n’est pas vraiment biologique : on n’a pas trouvé d’extinction de masse associée aux inversions du passé. Le risque est plutôt d’ordre technologique. En temps normal, le bouclier a déjà ses failles qui donnent naissance aux aurores boréales et australes. Mais cela n’est pas toujours gentillet : quand le Soleil, dans une de ses « colères », nous expédie une monstrueuse bulle de particules, une tempête géomagnétique peut se déclencher, se glisser dans les défauts de la cuirasse et, comme cela a été le cas en mars 1989 au Québec, provoquer un effondrement du réseau électrique et une coupure durable de grande ampleur. On peine à imaginer ce qui se serait passé à l’échelle du monde entier si la magnétosphère avait été très affaiblie comme cela se produit lors d’une inversion des pôles magnétiques…

Un quart de siècle après l’accident québécois, dans une ère de réseaux encore plus interconnectés et interdépendants, l’homme ne mesure pas toujours à quel point sa civilisation se repose sur l’électricité. Là est sa force, mais aussi sa faiblesse si les infrastructures ne sont pas protégées pour faire face aux interactions capricieuses entre le champ magnétique de la Terre et les particules électriquement chargées que nous envoie notre étoile.
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 16:26    Sujet du message: Mouvement des pôles

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    OnNousCacheTout... Index du Forum ->
Les forums
-> La terre en général
Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Portail | Index | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com