OnNousCacheTout... Index du Forum

OnNousCacheTout...
"Faits de société, politique, pouvoir, conspirations, mensonges et vérités..."

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Recteurs de Mosquées, en réponse aux attentats

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    OnNousCacheTout... Index du Forum ->
Les forums
-> Notre société
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Marine
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 11 Mar 2014
Messages: 3 412
Féminin Cancer (21juin-23juil) 蛇 Serpent
Point(s): 471

MessagePosté le: Sam 10 Jan 2015 - 10:04    Sujet du message: Recteurs de Mosquées, en réponse aux attentats Répondre en citant

En vidéo, le prêche sans concession de Tareq Oubrou à la mosquée de Bordeaux

http://www.sudouest.fr/2015/01/09/en-video-le-preche-sans-concession-de-tar…
Citation:
Un "acte pathologique", un "crime perpétré par deux musulmans déséquilibrés et incultes". Dès le début de son prêche, à l'heure de la prière dans la mosquée de Bordeaux, le théologien respecté Tareq Oubrou, et surtout imam de ce lieu de culte, n'a pas mâché ses mots.

"Incultes" car pour l'imam, le message du prophète est à l'opposé de cette violence, et les caricatures publiées par Charlie Hebdo ne peuvent rien justifier. "Certains prennent le prophète comme leur propre personne, il faut s'y référer mais pas s'identifier à lui. Le prophète a subi des satires à son époque, et il a répondu par la satire. Si vous n'êtes pas d'accord avec les caricatures, faites des caricatures. C'est pensée contre pensée. Le prophète est très tolérant. Après vingt ans de persécution, il a pardonné. Seuls les grands pardonnent et le prophète est grand".

Tareq Oubrou en a aussi profité pour faire passer message à quelques jeunes musulmans présents à la prière et à leurs parents. Il a admis que "beaucoup de jeunes sont tentés par la violence et la vengeance, ces aberrations théologiques aux dépens de l'islam et des musulmans". "Ils n'ont pas de projet de vie, alors ils choisissent un raccourci vers un projet de mort". "Les parents de ces jeunes musulmans sont venus pour la liberté et la prospérité. Ils trahissent leurs parents en agissant ainsi, et les parents ont aussi une responsabilité dans les actes de leurs enfants" L'iman a rappelé "qu'on ne cherche pas la guerre, on ne cherche pas le martyr, car seul Dieu peut dire qui est un martyr, et on ne peut accéder à ce statut par le crime".

Enfin, le théologien a enfoncé le clou en s'adressant aux croyants présents à Bordeaux. "Ces aberrations concernent les musulmans en tout premier lieu. Car ces criminels confisquent votre religion, la prennent en otage. Le silence des musulmans est mal compris par la société française. Vous ne pouvez pas vous taire, sinon on vous verra comme des complices. Vous n'avez pas le droit de vous taire".


Amar Lasfar, recteur de Mosquée: "J'attends du positif de ce drame"

http://www.rtbf.be/info/dossier/attaque-terroriste-a-charlie-hebdo/detail_a…

Citation:
Ce vendredi, c’est jour de prière pour les musulmans. L’immense majorité de ceux-ci ont vécus très durement les événements de ces deux derniers jours, cette violence commise au nom de l’islam totalement contraire à leur foi, disent-ils. Des propos confirmés par Amar Lasfar, recteur de la mosquée de Lille sud, président de l’UOIF, l’Union des Organisations Islamique de France, au micro de Mehdi Khelfat

Comment en est-on arrivé là ?

"Moi aussi je me le demande", répond Amar Lasfar "Nous sommes sous le choc nous les musulmans et le reste de la société. Est-ce que c’était prévisible ? Je ne le pense pas. Est-ce qu’on s’attendait à ce genre de chose ? Peut-être mais pas dans ces proportions. Hier sur France 2 j’ai qualifié cet attentat de guerre déclarée à la France et quand on déclare la guerre à la France on la déclare aussi à ceux qui composent la France, à sa population et à ses six millions de musulmans."

Est-ce que les français qui ne sont pas de culture musulmane et ceux de culture musulmane ne se regardent pas en chien de faïence depuis trop longtemps ?

"Il y a des problèmes techniques comme dans toutes les sociétés et ce n’est pas uniquement en France. Oui il y a des malentendus et de préjugés, des problèmes d’intégration, d’insertion, des problèmes économiques et le contexte international n’arrange pas les choses. De là à les régler par les armes et à déclencher une guerre, je ne le pense pas. Les problèmes sont techniques et les solutions doivent être techniques."

​Est-ce que les français de culture musulmane, les européens de culture musulmane doivent s’exprimer particulièrement suite à cet événement ?

"Ils doivent s’exprimer en tant que citoyen d’abord parce qu’il est de leur devoir de s’exprimer comme tous les citoyens de France. C’est une guerre qui nous est à tous déclarée. Il parait que c’est au nom d’Allah et qu’ils ont soi-disant vengé le prophète. Est-ce que le prophète a besoin d’être vengé ? Est-ce que quelqu’un a mandaté telle ou telle personne pour venger le prophète ? Sachez en tout cas que le prophète a vécu dans la paix et la sérénité, dans le calme. Il n’a jamais remis en cause le contexte dans lequel il a évolué."

Certains craignent un électrochoc positif, d’autres une montée de Marine Le Pen ?

"Moi je suis de ceux qui attendent quelque chose de positif de ce drame. C’est vrai qu’il y a des journalistes, des caricaturistes de renom que nous avons perdu mais selon moi ça va consolider les liens entre les communautés et le reste de la société, à commencer par Marie Le Pen hier soir sur France 2. Elle a été très positive dans sa déclaration où elle déclarait vouloir épargner la communauté musulmane dans sa totalité."

Est-ce qu’on est vraiment sur la corde raide ?

"L’intégration des musulmans et l’insertion des musulmans dans la société occidentale doit passer par un certain nombre de turbulences mais après ces zones de turbulences il y aura de l’entente et de l’entraide."

Concrètement que faut-il faire ?

"Il faut être citoyen et mettre en avant ce que nous partageons, mettre en avant les valeurs auxquelles nous croyons, la tolérance, le respect, la démocratie. Nous sommes dans un pays dont nous sommes fiers. Oui nous avons des problèmes économiques et des problèmes d’insertion, nous avons quelques brebis galeuses qui appellent à l’islamophobie et à l’exclusion comme Eric Zemmour mais nous sommes dans un pays garant des libertés et nous évoluons dans ce contexte."

Vous êtes positif sur l’avenir ou c’est une manière de faire bonne figure ?

"Non, je suis positif de nature sinon je ne serai pas ici. Et ai-je réellement le choix ? J’ai un pays qui s’appelle la France, j’aime mon pays et j’essaye de le défendre par tous les moyens. J’espère que tout le monde finira par comprendre que je suis quelqu’un de bien, qui répand le bien et qui est d’abord citoyen et musulman par la suite."
Les membres suivants remercient Marine pour ce message :
resurgence (10/01/15), Kimah (10/01/15), patodadibu (12/01/15), aja777 (03/04/15)
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Publicité






MessagePosté le: Sam 10 Jan 2015 - 10:04    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
aja777


Hors ligne

Inscrit le: 18 Avr 2014
Messages: 1 539
Masculin
Point(s): 383

MessagePosté le: Ven 3 Avr 2015 - 13:59    Sujet du message: Recteurs de Mosquées, en réponse aux attentats Répondre en citant

Islam ennemi des juifs ? Quand des imams sauvaient des juifs...
La mosquée de Paris, un refuge pour des juifs sépharades
Abdelkader Mesli, orphelin algérien, est arrivé à 17 ans à Marseille. Il a commencé par être docker et charpentier, puis mineur en Belgique. Dans les années 1930, il est l’un des cinq imams de la mosquée de Paris. Pendant l’occupation allemande, dès 1940, les juifs doivent fuir ou se cacher. La mosquée de Paris devient un refuge pour certains juifs séfarades. Abdelkader Mesli, dans l’équipe du recteur, en abrite quelques-uns, délivre des certificats de religion musulmane à d’autres et des tickets de rationnement à des familles.
Citation:
« Mon père a participé à cette forme de résistance », explique Mohamed Mesli.


Dénoncé à la Gestapo, torturé puis déporté en juillet 1944, il ne révélera jamais les noms des membres de son réseau. Libéré du camp de Dachau en mai 1945, il prendra finalement la tête de la mosquée de Bobigny dans les années 1950.
Un épisode de la Seconde Guerre mondiale est resté méconnu : celui des imams qui ont sauvé des juifs. Mohamed Mesli a découvert dans une valise, il y a quatre ans, l’incroyable vie de son père, Abdelkader Mesli. Il l’a peu connu, car il avait à peine dix ans quand il est mort, en 1960.

Citation:
« Il y a des carnets, beaucoup de textes en arabe. Après la découverte de ces documents, j’ai pris la mesure de la personne qu’était mon père », déclare Mohamed Mesli.


  http://www.alterinfo.net/Islam-ennemi-des-juifs-Quand-des-imams-sauvaient-d…
_____________________________________________________________
>>>>La création est une symphonie dont nous sommes les musiciens , mais que signifie elle sans son compositeur source de toute VIE ?
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 03:11    Sujet du message: Recteurs de Mosquées, en réponse aux attentats

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    OnNousCacheTout... Index du Forum ->
Les forums
-> Notre société
Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Portail | Index | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com