OnNousCacheTout... Index du Forum

OnNousCacheTout...
"Faits de société, politique, pouvoir, conspirations, mensonges et vérités..."

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

l’ancêtre de l’homme et de tous les primates était un animal bipède

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    OnNousCacheTout... Index du Forum ->
Les forums
-> Sciences et technologie
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Marine
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 11 Mar 2014
Messages: 3 412
Féminin Cancer (21juin-23juil) 蛇 Serpent
Point(s): 471

MessagePosté le: Mar 1 Avr 2014 - 21:23    Sujet du message: l’ancêtre de l’homme et de tous les primates était un animal bipède Répondre en citant

BIPEDIA N° 28-1
Interview d’Yvette Deloison
PAR FRÉDÉRIC GERCHAMBEAU
mercredi 10 février 2010







Mme Yvette DELOISON









Pourriez-vous vous présenter ?


Je m’appelle Yvette Deloison. Je suis docteur d’Etat ès sciences. J’ai donc 2 doctorats, un de 3ème cycle et un autre ès sciences. Et je suis encore chercheur CNRS Chargée de Recherche.



Pourquoi encore ?


Parce que je serai en retraite au 1er octobre prochain. Et j’ai été prolongée jusqu’à 67 ans et demi !




Pour dégrossir un petit peu le sujet, pourriez-vous nous résumer votre thèse ?


Mon hypothèse, comme je l’appelle, consiste à dire, en résumé, que l’ancêtre de l’homme et de tous les primates était un animal bipède. Je ne peux pas en dire beaucoup plus parce que, et ceci est un reproche qu’on m’a déjà fait et qui est une évidence, je n’ai pas de fossile qui corresponde à un ancêtre commun. Mais je ne désespère pas qu’on le trouve. Parce que j’ai un cas pratique, si je puis dire, car j’ai travaillé avec Ron Clarke à Sterkfontein, en Afrique du Sud, où je suis d’ailleurs « Chercheur Honoraire Associée » pour le site de Sterkfontein. J’ai rencontré Ron Clarke en 1985 et je n’avais pas encore mis mon hypothèse au point puisqu’elle date de 1999. Je lui avais dit seulement que les australopithèques ne pouvaient pas être les ancêtres des hommes, or, à l’époque, c’était l’idée reçue. Sur place, j’avais étudié les os fossiles des pieds qui avaient été découverts avant mon arrivée. J’avais trouvé parmi ces restes un calcanéum présentant un caractère anatomique qui ne pouvait qu’appartenir à un sujet marchant sur deux pieds comme l’homme. Or il n’est pas possible pour un calcanéum d’australopithèque d’évoluer pour devenir un calcanéum humain. Alors, il me fait visiter le site de Sterkfontein. C’est un lieu immense et extraordinaire par la richesse en fossiles trouvés sur place, il y a un vaste bâtiment rempli de boîtes pleines d’os fossiles de toutes sortes d’espèces. Et je lui dis : " Vous avez vu toutes ces boîtes ? Vous êtes sûr que vous n’avez pas d’autres hominidés ? ". Il me répond : " Je n’en sais trop rien. Il faudrait que je regarde... ". Il me téléphone, alors que cela ne faisait pas encore un mois que j’étais rentrée en France et il me dit : " Voilà, j’ai 4 os de pied que j’ai trouvé dans des boîtes de singes et de cervidés. Ces 4 os appartiennent bien au même pied et je sais à quel endroit ils ont été trouvés ". Dans ces 4 os, il y avait un morceau de base de tibia qu’il a confié ensuite aux chercheurs qui travaillent avec lui en Afrique du Sud et qui sont descendus dans la grotte dans un noir absolu et, à l’aide d’une lampe de poche ont retrouvé dans la roche un os avec une cassure fraîche qui était le correspondant de ce morceau de base de tibia. Ensuite, ce fut difficile à dégager car la roche et l’os fossilisé ont la même dureté. Ce fut donc un travail très délicat car on peut casser l’os en voulant casser la roche.
Je passe sur les détails de temps, Ron Clarke a fini par mettre en évidence et mis au jour dans cette grotte, un squelette complet d’australopithèque. Et actuellement il a tous les os du corps étalés sur une surface d’un mètre carré et demie au maximum, ce qui est très peu. Pourquoi ces os n’ont-ils pas été dispersés ? Parce que dessus il y avait une grosse roche plus ou moins ronde qui bloquait les os et qui a empêché que des animaux puissent éparpiller les os. Il y a eu un numéro de " Sciences et Vie " ( n° 980, mai 1999 ) où cela était raconté.


( Cette dernière remarque me fait songer que j’ai dans mon sac le novembre 2009 du magazine " La Recherche " où il y a en pages 24 et 25 un article que j’ai juste eu le temps de parcourir en diagonale et qui a pour sujet le squelette d’un hominidé que des chercheurs ont mis quinze ans à mettre au complet. S’agit-il du squelette dont me parlait à l’instant Yvette Deloison ? A tout hasard, je lui montre l’article en question )

La suite ici : http://cerbi.ldi5.com/article.php3?id_article=183
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Publicité






MessagePosté le: Mar 1 Avr 2014 - 21:23    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
L'Ange Gardien


Hors ligne

Inscrit le: 05 Avr 2014
Messages: 762
Masculin
Point(s): 160

MessagePosté le: Dim 17 Mai 2015 - 20:42    Sujet du message: l’ancêtre de l’homme et de tous les primates était un animal bipède Répondre en citant

Un os de babouin dans le squelette de Lucy !
 

En voulant faire une copie de cet illustre squelette d’Australopithèque afarensis, qui comprend 89 précieux ossements, les chercheurs ont découvert un petit os de trop…

Un os de trop. « Tomber sur un os » en étudiant un squelette, voilà qui pourrait ne pas être banal ! C’est ce qui est arrivé à des chercheurs du Muséum d’Histoire Naturelle et de l’université de New York (États-Unis) en étudiant Lucy, l'un des plus célèbres hominidés au monde découvert en 1974 sur les bords de la rivière Awash à Hadar (Éthiopie), co-découvert par le scientifique français Yves Coppens. C’est en voulant faire une copie de cet illustre squelette d’Australopithèque afarensis, qui comprend 89 précieux ossements, qu’ils ont découvert un petit os de trop… En le regardant de plus près, ils ont été les premiers à constater que cette vertèbre ne collait pas avec l’ensemble de la colonne vertébrale de Lucy ! "Cet os était tout simplement trop petit", a expliqué l’un des chercheurs au magazine New Scientist.

 
S'il ne s'agissait pas d'un os de Lucy, à qui donc pouvait appartenir cette vertèbre incongrue passée jusqu'alors inaperçue ? Pour le savoir, les chercheurs ont procédé à une analyse comparative avec d’autres australopithèques fossiles, ainsi qu’un ensemble de vertèbres provenant d’animaux ayant vécu dans la même région et contemporains de Lucy. "Les résultats ont montré que le fragment n’appartenait pas à un Australopithèque du tout !" ont expliqué les scientifiques. Selon ces spécialistes, c’est une vertèbre de... babouin (gélada) de la famille des cercopithécidés, qui se serait ainsi retrouvée mêlée aux restes de Lucy ! Quelque peu dubitatifs, certains anthropologues attendent cependant la présentation de cette analyse à la réunion de la Société de Paléoanthropologie qui se tiendra à San Francisco en Californie (Etats-Unis) le 14 et le 15 avril 2015, pour accepter ou non ces nouveaux résultats.

Source

 
  
Les membres suivants remercient L'Ange Gardien pour ce message :
Marine (17/05/15)
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 03:07    Sujet du message: l’ancêtre de l’homme et de tous les primates était un animal bipède

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    OnNousCacheTout... Index du Forum ->
Les forums
-> Sciences et technologie
Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Portail | Index | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com