OnNousCacheTout... Index du Forum

OnNousCacheTout...
"Faits de société, politique, pouvoir, conspirations, mensonges et vérités..."

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Argent, dettes et banques...

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    OnNousCacheTout... Index du Forum ->
Les forums
-> Livres, revues et citations
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Marine
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 11 Mar 2014
Messages: 3 412
Féminin Cancer (21juin-23juil) 蛇 Serpent
Point(s): 471

MessagePosté le: Jeu 13 Nov 2014 - 22:27    Sujet du message: Argent, dettes et banques... Répondre en citant

h
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Publicité






MessagePosté le: Jeu 13 Nov 2014 - 22:27    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Marine
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 11 Mar 2014
Messages: 3 412
Féminin Cancer (21juin-23juil) 蛇 Serpent
Point(s): 471

MessagePosté le: Jeu 13 Nov 2014 - 22:32    Sujet du message: Argent, dettes et banques... Répondre en citant

Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Marine
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 11 Mar 2014
Messages: 3 412
Féminin Cancer (21juin-23juil) 蛇 Serpent
Point(s): 471

MessagePosté le: Jeu 13 Nov 2014 - 23:26    Sujet du message: Argent, dettes et banques... Répondre en citant

L'auteur nous conseille ce lien :

http://monnaie.wikispaces.com/Arnaque

Citation:
L'ARNAQUE de la dette publique


Nous avons payé, en 2009 , près de 49 milliards (après 58 milliards en 2008) pour les seuls intérêts: ce qu'on appelle "la charge de la dette".

C'est transférer de notre travail et notre production plus de 125 millions d'euros par jour — oui, par jour! — à ceux qui sont déjà les plus riches. Mais cette monnaie qu'ils nous prêtent est toujours issue de la création monétaire payante des banques privées créée à partir d'une simple ligne d'écriture lors de "monétisation" de reconnaissances de dettes ou d'obligations.
(voir le site http://monnaie.wikispaces.com/ pour les détails concernant l'émission de monnaie par les banques).

La loi du 3 janvier 1973 a ouvert la voie à notre endettement, en précisant dans son article 25 que "Le trésor public ne peut être présentateur de ses propres effets à l'escompte de la Banque de France". Ce qui signifie que notre pays s'est interdit de permettre à la Banque de France de financer le Trésor Public, c'est-à-dire de créer la monnaie dont il a besoin pour son développement (écoles, routes, ponts, aéroports, ports, hôpitaux, bibliothèques, etc.).

Et le traité de Maastricht a entériné pour l'Europe cet état de fait par l'article 104 (repris par l’art. 123 du traité de Lisbonne) qui précise « Il est interdit à la BCE et aux banques centrales des États membres, ci-après dénommées "banques centrales nationales", d'accorder des découverts ou tout autre type de crédits aux institutions ou organes de la Communauté, aux administrations centrales, aux autorités régionales ou locales, aux autres autorités publiques, aux autres organismes ou entreprises publics des États membres; l'acquisition directe, auprès d'eux, par la BCE ou les banques centrales nationales, des instruments de leur dette est également interdite. ». En clair, les États sont obligés de financer leurs investissements en empruntant sur les marchés financiers, en augmentant perpétuellement leur dette pour cause d’intérêts iniques et non justifiables.




La dette des APu (au sens de Maastricht) à fin 1979 était de 243 milliards d’euros (euros constants 2010) déjà injustifiables; la dette à fin 2010 s’établit à près de 1600 milliards d’euros ! L'État est trop dépensier, nous-dit-on ! Allons, donc. Si notre banque centrale avait pu créer notre monnaie en monétisant nos émissions d’obligations (faire exactement ce qu’ont le droit de faire les banques commerciales envers les emprunteurs privés en monétisant leurs créances), la dette des administrations publique serait quasiment - en pourcentage du PIB - au même niveau que celle que nous avions en 1979. Quelle magnifique pompe à fric garantissant mécaniquement la ponction de la richesse collective vers une « élite privée ! »: plus de 1400 milliards d'euros en 31 ans...
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 03:11    Sujet du message: Argent, dettes et banques...

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    OnNousCacheTout... Index du Forum ->
Les forums
-> Livres, revues et citations
Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Portail | Index | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com